"Petite" question sur les squishs...

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

"Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 00:58

Bonjour/Bonsoir à tous !

Mon Dieu ça va faire au moins 10 mois que je ne suis pas revenue sur ce forum, j'ai honte. :oops:

Si je crée ce sujet, c'est pour une question précise (bien que le sujet en lui-même soit très flou et varie d'une personne à l'autre).

Je suis asexuelle et aromantique, aussi, je n'expérimente pas ni l'attirance sexuelle ni l'attirance romantique. Je sais que les aromantiques en général n'ont pas de crushs, mais des squish : des crushs aromantiques. Or, je me pose des tas de questions, car j'ai du mal à vraiment saisir ce qu'on ressent quand on a un squish (platonique ou queer-platonique, d'ailleurs).

J'ai lu plusieurs topic sur le forum anglophone et arocalypse, mais ça reste assez flou. J'ai globalement retenu que c'est une forte envie, voire un désir d'être proche émotionnellement d'une personne, mais sans avoir envie de se lancer dans une relation romantique avec elle, un genre d'amitié très fort un peu dans la zone flou entre les deux. J'ai lu des témoignages de personnes qui n'embrassent pas leur squish, d'autres qui le font, d'autres qui comparent ça à une amitié toute simple, d'autres qui disaient avoir plusieurs squishs en même temps... Bref, c'est totalement confus. :void:

Je pose surtout la question parce que j'ai déjà l'impression d'en avoir ressenti sans le savoir, mais comme je n'arrive pas bien à visualiser, je n'arrive pas à savoir si c'en étaient. Je pense notamment à cette étudiante étrangère qui était dans ma classe ce semestre. J'ai toujours voulu lui parler sans jamais y arriver (ah, incompétence sociale, quand tu nous tiens). Je trouvais tout en elle super : j'adorais ses cheveux colorés, son look, etc... Même si je n'étais pas spécialement attirée physiquement ou esthétiquement. Je la trouvais juste incroyablement cool, mais elle m'intimidait. Je n'arrivais pas à aller lui parler mais je voulais être son amie et discuter avec elle. J'étais tellement désemparée quand je me disais "vas-y, vas lui parler !" Que la seule chose que j'ai réussi à lui dire en un semestre, c'est de lui demander si elle voulait une crêpe que je partageais avec mes amies. :oops:

J'ai déjà eu ce genre d'expérience avec d'autres personnes avec qui je voulais être amie ou que je voulais aborder, mais qui m'intimidaient. Mais est-ce de la timidité, ou un squish ? :|

Bref, si vous avez des expériences de ce côté pourriez-vous l'éclairer de votre vécu ? Est-ce qu'un squish, c'est comme un crush en terme "d'importance sentimentale" (une notion qui n'existe absolument pas :lol: ), où c'est juste une amitié forte, qui ne marque pas plus que ça ?

Désolée pour ce pavé, et merci d'avance pour vos réponses ! :-D
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Associé
Messages : 749
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 312 fois
A été aimé : 115 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Grignoteuse de bouquins » 03 déc. 2018, 07:16

Coucou Rainy Skye !

J'aurais du mal a te répondre , n'ayant pas eu ce genre d'expérience (romantique ou squish)
Et je ne connais pas la définition (en même temps est ce qu'il y en a vraiment une , définir des sentiments c'est pas simple) donc je ne pourrais pas t'en dire plus . Je ne sais meme pas si je suis aro ou ro XD

Cependant je sais que ce n'est pas une forte amitié et qu'on ne peut pas le définir par ca . J'aime mon amie , mais si c'était un squish je pense que ce serait légèrement plus fort , ou plus dosé (après plus dosé en quoi..) .

Et je pense qu'un crush ca rentre carrément dans le romantisme , c'est "être amoureux" ce qui est un peu trop dosé du coup .

Je pense qu'entre les deux il y a une zone grise ou floue ou comme vous voulez , et peu de personne la connaissent je pense , et que c'est a cet endroit la que le squish se place , sans pour autant avoir de lien avec l'amitié ou l'amour ro puisque c'est un autre type de relation .

Voila j'espère t'avoir répondu , il y a plusieurs Aro sur ce forum qui t'en dirons peut être plus (ou pas :lol:) .

PS : Au moins tu lui as proposé de manger des crêpes c'est trop bien ^^
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 07:35

Coucou, merci pour ta réponse !

Ta vision des choses est intéressante, au sujet de cette zone grise floue entre les deux, et bizarrement, je suis assez d'accord, puisque quand on lit les témoignages de gens en QPR, ça s'illustre parfaitement.

La définition du squish qu'on trouve partout, c'est « coup de foudre amical ; crush aromantique ». On a vu plus clair. :ouhla: Je pense que plus de documentation et d'articles sur l'aromantisme serait le bienvenu pour les gens en questionnement et les aro eux-mêmes. Il y en a tellement peu...

Bref, merci beaucoup de m'avoir répondu ! :mrgreen:
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2416
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 438 fois
A été aimé : 440 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par clotaire » 03 déc. 2018, 09:43

Moi ça m'est déjà arrivé ce genre de sentiment, une sorte d'attirance intimidante liée à ce que dégage la personne, sans que l'attirance soit spécialement esthétique, ni juste amicale, mais liée à une envie irrésistible de la connaître un peu plus et de passer du temps avec elle. Je préciserai que pour moi, ce genre de sentiment n'est pas exclusif, il a pu y arriver que dans un contexte donné (classe, soirée…) j'aie ce sentiment pour deux personnes en même temps.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1611
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 405 fois
A été aimé : 426 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par PassionA » 03 déc. 2018, 11:54

Je pense que dans le squish, à la différence d'une amitié, il y a le fait que lorsque l'autre répond favorablement on ressent alors un fort sentiment d'exaltation. On se sent comme sur un petit nuage. Mais, en effet, on a pas pour autant envie d'autre chose que de simplement passer du temps avec la personne, de se rapprocher d'elle (de se connecter).

Le côté bisous, tendresse, etc., ça dépend beaucoup de la façon dont on interprète ces gestes, s'ils nous sont naturels ou pas, et il ne faut pas oublier comment l'autre va les interpréter non plus. Par exemple, moi c'est idiot mais je ne supporte pas qu'on me touche la main en général, mais avec un squish ça me dérange moins parce que je me sens suffisamment à l'aise avec l'autre pour prendre sur moi. Je pense donc qu'il y a surement cet élément à prendre en compte également dans le squish : on arrive à se dépasser quand on est avec l'autre et à tolérer des petites choses qu'on ne pourrait pas par ailleurs.

Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 12:55

clotaire a écrit :
03 déc. 2018, 09:43
Moi ça m'est déjà arrivé ce genre de sentiment, une sorte d'attirance intimidante liée à ce que dégage la personne, sans que l'attirance soit spécialement esthétique, ni juste amicale, mais liée à une envie irrésistible de la connaître un peu plus et de passer du temps avec elle. Je préciserai que pour moi, ce genre de sentiment n'est pas exclusif, il a pu y arriver que dans un contexte donné (classe, soirée…) j'aie ce sentiment pour deux personnes en même temps.
Ah, je suis pas la seule alors. C'est assez bizarre comme sensation. :?
PassionA a écrit :
03 déc. 2018, 11:54
Je pense que dans le squish, à la différence d'une amitié, il y a le fait que lorsque l'autre répond favorablement on ressent alors un fort sentiment d'exaltation. On se sent comme sur un petit nuage.
Donc c'est bien un genre d'échelon au dessus de l'amitié, entre amour et amitié ?
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Associé
Messages : 749
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 312 fois
A été aimé : 115 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Grignoteuse de bouquins » 03 déc. 2018, 13:00

C'est différent , après je pense pas que ce soit "entre" parce que ça sous entend que c'est un mélange d'amour et d'amitié alors que j'ai lu quelque part que ce n'était pas un mélange mais un autre type de relation .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1611
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 405 fois
A été aimé : 426 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par PassionA » 03 déc. 2018, 15:28

Rainy Skye a écrit :
03 déc. 2018, 12:55
Donc c'est bien un genre d'échelon au dessus de l'amitié, entre amour et amitié ?
Non, je dirais qu'il n'y a pas d'échelon dans les relations. L'amour n'est pas supérieure à l'amitié, ce sont juste des sentiments d'affection assez différents. Et l'amour platonique (le squish) c'est un autre sentiment d'affection. Il y a aussi, par exemple, l'amour filial ou l'amour familial, l'amour esthétique, etc... Ce sont juste d'autres façons d'aimer que amicalement et romantiquement.

Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 16:45

PassionA a écrit :
03 déc. 2018, 15:28
Non, je dirais qu'il n'y a pas d'échelon dans les relations. L'amour n'est pas supérieure à l'amitié, ce sont juste des sentiments d'affection assez différents. Et l'amour platonique (le squish) c'est un autre sentiment d'affection. Il y a aussi, par exemple, l'amour filial ou l'amour familial, l'amour esthétique, etc... Ce sont juste d'autres façons d'aimer que amicalement et romantiquement.
Non, je ne voulais pas parler d'échelon de valeur, mais plus de Spectre qui irait de romantique à amitié. Mais du coup, le squish serait plus "élevé" dans cette échelle que l'amitié, tandis que l'amour et les crushs seraient carrément l'un des pôles du spectre (?).
Grignoteuse de bouquins a écrit :
03 déc. 2018, 13:00
C'est différent , après je pense pas que ce soit "entre" parce que ça sous entend que c'est un mélange d'amour et d'amitié alors que j'ai lu quelque part que ce n'était pas un mélange mais un autre type de relation .
Je vois. C'est compliqué ces histoires de sentiments et de relations... :(


Donc le squish, c'est plus un autre type de relation assez similaire au crush, mais sans sentiments romantiques, et sans désir de relation romantique, avec juste une forte envie d'être proche émotionnellement de la personne, d'être son ami, avec ou sans attirance physique (câlins, bisous, etc.) ? Les "ressentis" sont les mêmes, globalement (même si les "ressentis" qu'on a lors d'un crushs sont déjà très variés d'une personne à une autre) ? :-|
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Associé
Messages : 749
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 312 fois
A été aimé : 115 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Grignoteuse de bouquins » 03 déc. 2018, 17:02

Je dirais que ça ressemble plus a ca si il faudrait attribuer une définition.

" ce n'est
- pas romantique
- pas de l'amitié
- pas un crush "

Je dirais que l'affection peut mieux se fondre , mais ça dépend pour les câlins /bisous/caresses car comme c'est pas simple , dans une relation "squish queerplatonique" il peut il y en avoir ou pas .

C'est de ce que j'ai compris
" - de l'affection / tendresse (ca dépend hein..)
- un sentiment plus prononcé qu'une forte amitié sans y être liée .
- un forme d'attachement

Ca c'est ce que j'ai compris , je me suis surement gourée :lol:

Honnêtement je n'ai même pas ressentie ca ou de l'amour ro , je me sens pourrie jusqu'a la moelle XD Plus le temps passe plus je me demande si je suis pas aro =^•^= (ce qui est mieux que de se sentir pourrie jusqu'a la moelle :lol: )
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 19:30

Grignoteuse de bouquins a écrit :
03 déc. 2018, 17:02
C'est de ce que j'ai compris
" - de l'affection / tendresse (ca dépend hein..)
- un sentiment plus prononcé qu'une forte amitié sans y être liée .
- un forme d'attachement

Ca c'est ce que j'ai compris , je me suis surement gourée :lol:
Bah, j'ai à peu près compris ça en lisant divers topics sur le sujet, donc ça me rassure :D
Grignoteuse de bouquins a écrit :
03 déc. 2018, 17:02
Honnêtement je n'ai même pas ressentie ca ou de l'amour ro , je me sens pourrie jusqu'a la moelle XD Plus le temps passe plus je me demande si je suis pas aro =^•^= (ce qui est mieux que de se sentir pourrie jusqu'a la moelle :lol: )
Bah, je ne te connais pas, mais je suis sûre que tu n'es pas "pourrie" :lol: après, j'ai entendu parler de gens qui sont aplatoniques ou greyplatoniques, et le blog de la vie en queer en parle beaucoup (une vraie mine d'or !). Mais peut-être que tu n'as juste pas encore eu ce genre de choses parce que ce n'était pas le bon moment ? :) En tous cas, merci beaucoup pour tes réponses ! :woke:
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1611
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 405 fois
A été aimé : 426 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par PassionA » 03 déc. 2018, 20:40

Rainy Skye a écrit :
03 déc. 2018, 16:45
Non, je ne voulais pas parler d'échelon de valeur, mais plus de Spectre qui irait de romantique à amitié. Mais du coup, le squish serait plus "élevé" dans cette échelle que l'amitié, tandis que l'amour et les crushs seraient carrément l'un des pôles du spectre (?).
Mais là encore tu essaies de placer un sentiment non romantique dans un spectre romantique. Tu places où ton amour parental là dedans, après l'amitié mais avant l'amour ? Ça n'a aucun sens.

On pourrait retourner l'échelle et créer celle du spectre platonique. D'après toi, où est-ce qu'on placerait l'amour romantique dedans ? Nul part, car on ne pourrait pas. Le squish n'est pas un sentiment moins romantique qu'un crush, car ce n'est pas du tout un sentiment romantique. Quand au crush, ce n'est pas du tout un sentiment platonique. Ce sont deux axes différents et rien n'empêche les relations de posséder une abscisse et une ordonnée dans le romantique et le platonique (quelque chose me dit que c'est même nécessaire pour qu'une relation de couple dure longtemps).

Maintenant, je comprends parfaitement qu'énormément de gens vont forcément confondre les deux - et moi le premier avant de comprendre que j'étais aro. Et c'est principalement parce que dans notre société l'amour romantique est tellement privilégié et mis en avant qu'on va naturellement y associer tout sentiment d'affection fort qu'on pourrait ressentir. Mais quand on tombe amoureux en voyant des petits bébé chats, ça n'a rien de romantique. Bin c'est pareil avec un squish. Il y a beaucoup plus de nuances dans les sentiments platoniques que dans les sentiments romantiques.

Tiens, ça me fait penser que j'ai vu récemment un film dans lequel ce sont les sentiments platoniques qui sont mis en avant et waou, t'imagines pas comme ça fait du bien d'enfin comprendre totalement ce que ressentent les personnages (Pour info, c'est La Prophétie de l'horloge).

Avatar de l’utilisateur
ParaNoise
Affable
Messages : 121
Inscription : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 7 fois
A été aimé : 32 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par ParaNoise » 03 déc. 2018, 22:11

Je crois que les autres ont pointé du doigt le truc qui te pose problème, et qui pose problème à pas mal de gens, moi en premier: Aujourd'hui dans notre société, on n'a pas l'habitude de dénombrer beaucoup d'amour, et en plus on les échelonne. Du coup il y a l'amitié, l'amour "familial" et l'Amour avec un grand A, la personne de qui tu tombes amoureuse (d'ailleurs c'est pour cette dernière catégorie qu'il y a tout un champ lexical: "être amoureux", "mon amoureuse", "faire l'amour", "le grand amour"...).
Du coup je comprends que ça soit compliqué pour quelqu'un qui ne se penche pas sur la question, ou qui vient juste de se poser la question, de comprendre. Mais cette façon de classer les amours, et en plus de n'en voir que deux ou trois grosso modo, c'est vraiment pas pratique si tu veux un peu mieux te comprendre. Déjà je ne vois pas pourquoi on les classerait, je tiens autant à mes parents qu'à mes potes qu'à mon amoureuse (ouais, bon, je suis aro, j'en n'ai pas ^^). Je peux comprendre le côté "tes parents ils ont toujours été là", mais après, voilà...
Puis bien sûr qu'il y a plus de niveau, je préfère certains amis (et encore, ça peut être plus compliqué, pour tel truc, je vais préférer telle personne...), je tiens autant à "une petite amie" qu'à mes potes...

Après, pour ce qui est de "c'est quoi le squish?", je dirais, chacun a sa vision, son ressenti de la chose. Certains confondront squish et amour (d'ailleurs est-ce que le squish est forcément réservé aux aros? Si on s'en tient aux définitions que les gens donnent, je dirais non...), d'autres confondront grande amitié et squish...
Pour reprendre ton exemple, j'ai un peu ressenti la même chose, ce n'était ni de l'amitié, ni de l'amour, mais je dirais un intéressement, au niveau de la personne, de ce qu'elle est, de ce qu'elle pense, mais rien de physique (ni sexuel évidemment ^^). Pour l'amour, je peux pas vraiment expliquer pourquoi ça n'en n'est pas, mais l'amitié, je pense que personnellement (donc là en fonction des personnes ça peut vraiment changer j'imagine), ça n'en est pas car pour mes "amis", je n'ai pas forcément cette envie de savoir tout sur eux, de leur parler toute la journée. Si je ne leur parle pas d'une semaine, j'en serais pas vraiment triste, c'est à peine si je m'en rendrais compte. Là où ça a été différent, c'est que j'avais envie de plus parler, et que pendant un petit moment je me disais "ah t'aurais pu lui parler".
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar de l’utilisateur
Rainy Skye
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 30 janv. 2018, 15:31
Localisation : Franche-Comté
Pronom : Elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 9 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par Rainy Skye » 03 déc. 2018, 23:58

PassionA a écrit :
03 déc. 2018, 20:40
Mais là encore tu essaies de placer un sentiment non romantique dans un spectre romantique. Tu places où ton amour parental là dedans, après l'amitié mais avant l'amour ? Ça n'a aucun sens.
Je n'ai pas parlé d'un spectre romantique, ou un spectre platonique. Encore une fois tu n'as pas compris mon propos... Je parlais juste d'un genre d'axe un peu similaire à celui qui représente l'asexualité, avec d'un côté le platonique, de l'autre le romantique, et quelque part entre les deux une zone grise et floue qui représente le squish ou le queer-platonique. Peut-être que ma vision est faussée par les témoignages qui disaient que certaines personnes qui avaient un squish queer-platonique avaient l'impression d'être "amoureux" de leur ami, parce qu'ils ressentaient de forts sentiments à son égard mais qu'en même temps, ils ne le voyaient pas du tout comme un potentiel partenaire romantique.
Après, pour ce qui est de l'amour parental, je pense que c'est quelque chose à part, puisque ce n'est pas une relation avec autrui, mais avec ton enfant, qui est une partie de toi, et un membre de ta famille. Ce spectre concernait surtout les relations et attirances avec autrui, mais il est vrai que si on voulait placer ce type d'amour dessus, il faudrait carrément créer un graphique qui serait très complexe, voire impossible à figurer.
Bref, je m'égare... Désolée si je n'ai pas été assez claire dans mon propos. :oops:
Mais c'est vrai que du coup ce n'est peut être pas vraiment judicieux de raisonner ainsi. C'est peut-être pour ça que j'ai un peu du mal à comprendre, parce que je n'aborde pas les choses sous le bon angle ? :?
ParaNoise a écrit :
03 déc. 2018, 22:11
Du coup je comprends que ça soit compliqué pour quelqu'un qui ne se penche pas sur la question, ou qui vient juste de se poser la question, de comprendre
Mais c'est vrai que pour les gens qui ne se sont pas posés la question avant, c'est assez compliqué de saisir. Il y a tellement peu de ressources et on est tellement conditionnés à ne penser qu'à l'amour romantique que ça brouille la réflexion. C'est dommage. :ouhla:

Je pense que je vais essayer d'y réfléchir sous d'autres angles, peut-être que ce sera moins flou. Merci pour vos réponses, au passage ^^
“Souviens-toi, la réalité n'est qu'une illusion, l'univers est un hologramme. Ne crois jamais ce que tu vois”.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1611
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 405 fois
A été aimé : 426 fois

Re: "Petite" question sur les squishs...

Message par PassionA » 04 déc. 2018, 00:46

Rainy Skye a écrit :
03 déc. 2018, 00:58
Bref, si vous avez des expériences de ce côté pourriez-vous l'éclairer de votre vécu ? Est-ce qu'un squish, c'est comme un crush en terme "d'importance sentimentale" (une notion qui n'existe absolument pas :lol: ), où c'est juste une amitié forte, qui ne marque pas plus que ça ?
Je pense qu'il doit être assez difficile de répondre à cette question. Si je suis certain que le squish n'est pas réservé aux aro, je dirais que la culture populaire pousse à privilégier d'avantage le crush sur le squish chez les personnes qui y sont confrontées. C'est pour ça qu'on entend autant parler des friend-zone comme d'un revers chez les romantiques, parce que la culture les pousse à envisager la relation platonique comme un échec. Dans ce contexte, je ne crois pas que tu auras une réponse satisfaisante concernant "l'importance sentimentale" de l'un sur l'autre.

De mon point de vue d'aro, qui n'a donc jamais fait l'expérience du crush, je dirais que le squish est quelque chose de variable. C'est un sentiment assez léger qui peut passer vite pour une personne, et puis exceptionnellement ça peux te chambouler et te faire réfléchir pour une autre - ou juste te pousser à agir différemment de ton ordinaire.

Personnellement, j'ai ressenti des sentiments platoniques assez forts pour accepter des relations sexuelles tellement je tenais aveuglément à faire fonctionner cette relation - et je l'ai vécu comme un viol. Ensuite on a été romantiquement amoureux de moi, mais je ne comprenais pas ce désir et je l'ai assez mal vécu - je l'ai ressenti comme du harcèlement. J'avais besoin de distance, à tous les niveaux. Finalement j'ai vécu des relations platoniques idylliques qui n'ont duré qu'un temps très court (quelques mois maximum) jusqu'à ce que l'autre personne se lasse de ne rien me voir tenter romantiquement et me ghost. C'était le cas même avec des personnes ace.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités