Asexualité et virginité

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Ady85-
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 09 oct. 2018, 09:47
A été aimé : 1 fois

Asexualité et virginité

Message par Ady85- » 10 oct. 2018, 00:31

Bonjour,

Je ne sais pas si ce sujet à déjà été évoqué, je me lance tout de même :) c'est sur la question de l'asexualité et la virginité.

Je suis un homme de 33 ans , asexuel je pense depuis toujours, et je suis vierge

Certains sont-ils dans mon cas ? Si oui, comment vivez-vous cette situation ?

Vis-à-vis des autres d'une part et puis vous-même, comment vivez-vous votre virginité ? Est-ce qu'elle vous gêne un peu tout de même ou alors vous l'assumez pleinement ? :)

A bientôt :)

Ady

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2414
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 438 fois
A été aimé : 440 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par clotaire » 10 oct. 2018, 09:13

Moi je suis dans ton cas et j'ai 35 ans ;-)
Je n'en parle pas, mais je l'ai toujours très bien assumé, j'avoue que je n'y pense pas vraiment en fait. Donc je le vis bien :-) Et je n'ai jamais vraiment senti de jugement des autres par rapport à ça, de toute façon ils peuvent penser ce qu'ils veulent.
Comme je suis avec quelqu'un depuis peu, ça va probablement bientôt changer, mais pour l'instant ça me laisse assez indifférent !

Avatar de l’utilisateur
Hestia
Altruiste
Messages : 1141
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 164 fois
A été aimé : 242 fois
Contact :

Re: Asexualité et virginité

Message par Hestia » 10 oct. 2018, 14:17

Je suis également vierge, et concrètement celle-ci ne me gêne pas, et je l'assume, même si je ne m'amuse pas à le crier sur tout les toits. A vrai dire à part indiquer que je n'ai aucune expérience sexuelle, ma virginité n'a aucun impact sur ma vie.
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

ginny anne
Adepte
Messages : 156
Inscription : 01 août 2018, 16:43
Localisation : Auvergne Rhône-Alpes
Pronom : moi
A aimé : 6 fois
A été aimé : 19 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par ginny anne » 11 oct. 2018, 10:25

je le suis aussi et personnellement je ne le vis pas mal. Je ne le crie pas sur les toits non plus.
Je n'en parle pas, j'ai peur du regard des autres, mais sinon dans ma vie, cela ne me pose pas vraiment de souci, mais de là à l'assumer aux yeux des autres, ça s'est une autre affaire.

Scorbus
Aspirant
Messages : 46
Inscription : 03 août 2018, 17:55
Localisation : Auvergne-Rhône-Alpes
A aimé : 23 fois
A été aimé : 19 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Scorbus » 11 oct. 2018, 18:46

Moi aussi, je suis vierge et je n'ai aucun problème avec ça. Mais - fait encore plus rare, je pense - je n'ai jamais embrassé personne sur la bouche non plus. Je suis donc entièrement vierge de tout acte à connotation amoureuse et sexuelle.
Bien que je le vive très bien et que je n'ai pas l'impression de passer à côté de quelque chose, je suis comme vous et je ne le crie pas sur les toits pour autant.
De toute manière, notre vie privée - comme son nom l'indique - ne regarde que nous. C'est à nous de décider ce que nous voulons et ne voulons pas partager avec les autres. Nous n'avons aucune obligation vis-à-vis d'eux.
"We don't have to take our clothes off to have a good time." - Jermaine Stewart

Avatar de l’utilisateur
Sleepy
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 04 juin 2018, 21:16
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Sleepy » 11 oct. 2018, 22:08

Si par "virginité", tu entends "être dépourvu·e de toute expérience sexuelle avec une autre personne", alors je le suis.

Mais faudrait-il encore s'accorder sur ce qu'est une expérience sexuelle : se blottir tendrement contre une personne, se refiler de la morve à travers une bouche potentiellement appareillée, peloter des fesses ou le petit orteil, que-sais-je encore... Je pourrais découvrir et créer tant de fétichismes si la question sexuelle m'intéressait, béni·e·s soient les S !

À mon sens, je ne suis pas vierge car je ne suis pas dépourvue de toute expérience sexuelle, puisqu'il m'arrive de m'amuser toute seule comme une grande et que c'est agréable sinon orgastique, même si ça n'advient que tous les 36 du mois.

Je pense qu'on le vit très bien si on considère juste qu'on a écouté et respecté nos propres désirs et non-désirs. La virginité peut être plus difficile à accepter pour les hommes, eu égard de certaines valeurs encore très prégnantes dans les sociétés actuelles. Je pense que la pression équivalente pour les femmes pourrait être le non-enfantement - à moins d'être l'AFP :lol: - et encore à condition de ne pas être célibataire ou en couple lesbien si j'en crois certain·e·s.

Avatar de l’utilisateur
ParaNoise
Affable
Messages : 121
Inscription : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 7 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par ParaNoise » 12 oct. 2018, 22:39

Bon, vu mon âge, je pense que même des gens de mon âge n'ont jamais eu de relations sexuelles et romantiques même s'ils sont S et/ou Romantiques (d'ailleurs ça me fait toujours bizarre quand j'apprends que quelqu'un a déjà été en couple, eu des relations sexuelles, encore pire si ça a été insinué, j'ai toujours ce petit doute, mais pourquoi ils font ces trucs?! ^^), donc d'une certaine manière j'ai pas encore à l'assumer plus que ça, et de toute façon c'est privé.
Personnellement j'ai même pas envie de dire que je le vis bien, c'est juste que j'en n'ai strictement rien à faire. Et une réflexion que je me faisais même avant de savoir que je suis A, c'est qu'on a un mot pour les gens qui n'ont jamais eu de rapports sexuels, par contre on a pas un mot spécifique pour dire que quelqu'un n'a jamais fait un autre truc. Et il y a des choses que je n'ai jamais faites qui "me pèsent" bien plus que d'être vierge.
Et je pense pas que ça changera, je vois pas pourquoi ça changerait, j'ai envie de dire, c'est comme le fait de ne jamais avoir fait de danse, bah j'en ai rien à faire, vu que je n'ai pas l'envie d'en faire! ^^
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar de l’utilisateur
Evanescente
Affable
Messages : 144
Inscription : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 12 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Evanescente » 13 oct. 2018, 08:58

Je considère que je suis vierge (ma "mauvaise expérience", euphémisme, ne compte pas pour moi). Je n'ai jamais connu le partage des corps, la sensualité à deux. Je n'ai jamais touché l'autre, jamais regardé son s* (je parle de mon premier ex, celui qui a...). Quant au deuxième ex, juste des baisers sans la langue, c'est tout. Je ne sais pas ce que c'est de coucher vraiment, de se mélanger à l'autre, de jouir du corps de l'autre.

Par contre, je me débrouille bien toute seule et la situation me convient parfaitement comme ça. Vu que je n'ai jamais éprouvé de désir physique pour quiconque, l'amour physique à deux ne me manque pas.

Quant au fait d'être vierge dans notre société, ma foi je préfère prendre ça comme un des trucs qui font ma particularité. Je me sens un peu "spéciale", même si j'ai conscience qu'au fond être vierge ou pas n'a pas la moindre importance, du moment qu'on est comme on veut, qu'on en souffre pas.

Avant je voulais être comme les autres, on m'a tellement répété que j'étais anormale que pour moi avoir un copain était inespéré, et c'est à cause de ça que j'ai mis des années avant de mettre un mot sur ce que mon ex m'avait fait. Tellement j'avais incorporé l'idée qu'il fallait le faire, que c'était normal et bien, que c'était moi qui n'était pas normale. Un peu comme un lavage de cerveau.

Je suis cependant un peu ennuyée. Car si moi je me vois comme vierge, techniquement et physiquement, il y a eu quand même quelque chose. Or quand on dit virginité, on sous-entend qu'il n'y a rien eu du tout (avec autrui je veux dire). Alors je ne saurais pas trop quoi dire si on me posait la question. Mais évidemment, je ne suis pas obligée de répondre ou d'en parler. Je veux juste dire que j'ai l'impression d'avoir le c* entre deux chaises. Je me vois certes comme vierge, mais je me dis que la société, elle, ne verrait pas forcément les choses comme ça. Mais on se fiche de la société, pas vrai ? :wink:

sophe52
Affable
Messages : 135
Inscription : 28 avr. 2016, 19:26
A aimé : 84 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par sophe52 » 15 oct. 2018, 20:03

Bon, alors, si la virginité se définit bien par le fait de ne jamais avoir pénétré ou avoir été pénétré, je le suis.
Personnellement, je m'en fiche un peu.
Mais je ne vais pas le dire : pas envie de me retrouver avec des yeux écarquillés avec un brin de pitié et d'incrédulité en face de moi…
C'est clair que je n'assumerais pas ce regard…
En tout cas, je n'ai jamais eu ce désir et je n'ai jamais voulu me forcer dans ce domaine.
Ou pour en revenir à la formule de la "bonne personne", je n'ai jamais rencontré "une personne" que j'aime assez et pour laquelle je pourrais me forcer…

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Associé
Messages : 749
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 312 fois
A été aimé : 115 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Grignoteuse de bouquins » 15 oct. 2018, 23:08

Bon bah a priori , j'ai pas de problèmes avec ca encore hein !
Mais je ne pense pas que j'en parlerais plus grande a des gens autour de moi en disant "youhou c'est moi la vierge du quartier ! venez tous me juger et me jeter des cailloux ! " Étant donné que ce ne sont pas mes sujets de conversations au quotidien , ca devrait aller :)

(bon après oui ce n'est pas un futur proche mais bon...je pense pas que j'aurais des problèmes avec ca du coup si c'est le cas.)

Je repenserai au moi de 2018 si plus tard on m'embête a cause de ça . J'aurais bien l'air débile et naïve avec ce que je viens d'écrire du coup :lol:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Castelle
Aspirant
Messages : 30
Inscription : 09 juil. 2018, 22:05
Localisation : Suisse
Pronom : elle
A aimé : 24 fois
A été aimé : 13 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Castelle » 22 oct. 2018, 20:37

Je suis également vierge, et même si maintenant je l'assume, ça n'a pas toujours été le cas. J'ai longtemps senti la pression de la société pour perdre sa virginité, et étrangement beaucoup de la part de mes parents qui ne trouvaient pas "normal" de ne pas avoir eu d'expériences sexuelles et de ne pas avoir de copain à mon âge (j'ai eu des premières questions sur le sujet depuis mes 18 ans). Maintenant je n'en ai plus honte et je ne le cache pas, mais je ne le crie pas sur les toits non plus. Il est vrai que le regard externe sur le sujet peut être assez dur, et je n'ai pas toujours envie de le confronter.

Plus personnellement, j'éprouve une certaine curiosité pour l'acte sexuel et je souhaiterais assouvir cette curiosité. Mais j'ai l'impression que ma virginité est une barrière supplémentaire à mon manque d'attraction et mes autres limites, ce qui me complique encore plus la chose. Finalement, c'est plutôt dans ce contexte que ma virginité me gêne. Ce qui est ridicule dans un sens, parce qu'une fois perdue, je me poserai plus de questions :P

Avatar de l’utilisateur
Sleepy
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 04 juin 2018, 21:16
A été aimé : 4 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Sleepy » 31 oct. 2018, 19:12

Evanescente, il n'y a que toi qui sais et qui es légitime pour dire si tu es vierge, alors si "[tu te] vois comme vierge", pour moi tu l'es tout simplement.

Sophe52, personnellement je ne pense pas qu'un coït c'est "avoir pénétré ou avoir été pénétré". Ça me semble être une définition tellement hétéronormée. Les S ont différentes orientations sexuelles et différentes pratiques sexuelles, alors je pense que si les personnes concernées ont consenti à accomplir un acte qu'iels considèrent sexuel, alors iels ont noué une relation qui s'est avérée être sexuelle et iels ont coïté.

(P.S. : il me semble que c'est possible de citer seulement les pseudos, est-ce que quelqu'un·e saurait comment faire ?)

Avatar de l’utilisateur
La folle aux chats
Membre
Messages : 20
Inscription : 29 oct. 2018, 22:08
Localisation : Quelque part dans l'Ouest
Pronom : Elle/Il/Peut importe
A aimé : 1 fois
A été aimé : 5 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par La folle aux chats » 02 nov. 2018, 01:46

Bonsoir, je suis toute nouvelle ici mais j'avais envie de répondre à ce sujet, voila.

Il m'est arriver quelque chose de désagréable il y a de ça une dizaine d'année (quoique ce n'est pas aller au point ou je me suis retrouver sans vêtements mais bon, le gars m'a forcer à faire une certaine chose avec ma bouche, que je n'étais pas en mesure de refuser étant donner que je n'étais pas en pleine possession de mes moyens, ce n'était même pas mon copain ou quoi que se soit de ce genre, juste un type qui était dans la même formation que moi, bref ...).

Mais, je sais que j'ai vécu cette expérience parce que je me suis forcé aussi, en quelque sorte, je me rappelle que je disais qu'il fallait bien que je le face (genre fallait bien que je passe à la casserole) pour que je sois "normal' (cela dit, certaine boissons ne sont vraiment pas bonne conseillèrent). Je voulait répondre à la pression de la société qui dit qu'à 20 piges c'est pas normal d'être vierge et même si a cette époque je me sentais déjà différente des autres eh bien, je l'assumais pas encore très bien (du tout même) et du coup ça m'a emmener à vivre ce genre de chose.

Or, je me considère toujours comme vierge car à part ça, je n'ai jamais rien vécu d'autre, entre autre parce que je suis repousser par le sexe, et ça me vas très bien. Je n'ai pas peur du regard des autres, que ce soit la famille ou autre, en fait je m'en fiche complètement, en fait j'aime être totalement détacher de tout ça. Comme je l'ai dit dans ma présentation, l'intimité me révulse, même je n'aime pas être trop toucher, genre les câlins je ne peux pas du tout, sauf si l'autre personne se trouve être un chat évidement x)

Or, j'aimerais tellement que la société arrête de mettre une telle pression sur ce sujet et j'aurais aimer qu'à l'époque l'asexualité soit plus connu, j'aimerais que ce soit plus connu, mais bon, j'ai peur que se soit pas demain la veille. (heureusement que se genre de fofo existe)

Avatar de l’utilisateur
Skippie
Membre
Messages : 15
Inscription : 04 nov. 2018, 18:37
A aimé : 5 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Skippie » 05 nov. 2018, 19:20

Hello !
Alors pour partager mon expérience, je suis restée vierge jusqu'à 27, j'ai eu UNE expérience sexuelle avec mon petit ami du moment.
Bien que j'ai trouvé ça... correct disons (je reconnais que mon amant était doué mais alors il a fallu que je feigne ressentir des choses pour pas le vexer parce que niveau libido de mon côté, c'était encéphalogramme plat) je n'ai depuis pas du tout ressenti l'envie de remettre le couvert.
A l"heure actuelle, j'ai même le sentiment d'être vierge parce que pour le souvenir que ça m'en a laissé...
C'était il y a 4 ans et demi et depuis que dalle.
Comme je suis naturellement quelqu'un de pudique je n'en parle qu'à des personnes en qui j'ai une extrême confiance et qui sont ouverts d'esprit.
Ma vie sexuelle super vide fait hausser des sourcils mais je n'en ai absolument pas honte et les quelques proches qui le savent essaient gentiment de me comprendre sans en avoir malheureusement la capacité.

Piccolo
Avenator
Messages : 1670
Inscription : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 18 fois
A été aimé : 98 fois

Re: Asexualité et virginité

Message par Piccolo » 06 nov. 2018, 00:10

C'est vraiment le concept le plus stupide du monde à mes yeux.

En vérité ce qui me dérange le plus, c'est le fait que ça suscite autant d'obsession chez les gens. Par conséquent, sachant leur mentalité, je me sens déconnecté d'eux de façon radicale.

Mais bon c'est comme ça, je ne me plains pas, il y a tellement plus important dans la vie.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité