Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 16 sept. 2018, 20:01

Bonjour tout le monde,

Bon je trouve enfin le temps de taper mon message, j'espère que je ne me trompe pas de section, je ne suis même pas convaincu d'avoir correctement formulé ma question.

Donc comme je le mentionnais dans ma présentation, je ne suis pas asexuel, mais je m’interroge sur la manière avec laquelle les personnes asexuelles, lorsqu’elles sont intéressées par quelqu’un, explique qu’elles souhaitent leur compagnie, partager leur intimité selon des limites qui doivent être très variées d’une personne asexuelle à l’autre, mais sans qu’il y ait de rapport sexuel.

Pourquoi ? En dépit de ma sexualité et de ma libido tout à fait « conventionnelles », c’est parfois ce que je ressens vis-à-vis de certaines personnes où durant certaines périodes, ce besoin d’être proche, d’être intime, d’être capables d’aller jusqu’à s’enlacer nus avec une personne qui m’attire, sans que cela dépasse la limite des caresses peau à peau. Besoin d’une forte dose d’ocytocine, pas d’adrénaline.

Je vois deux aspects de mon caractère là-dedans :

- Premièrement, je n’ai jamais réussi à me sentir moi-même, ou capable d’être moi-même qu’avec les personnes avec lesquelles je partage mon intimité, raison pour laquelle ça ne m’est jamais arrivé qu’avec des femmes, mais il s’agit peut-être d’un blocage psycho, d’un problème à résoudre.
- Deuxièmement, j’aime énormément le contact de la peau, les corps, les caresses, la tendresse infinie que peuvent partager deux personnes intimes et complices, ce qui explique par exemple mon intérêt pour le massage bien-être. Le sexe, ou plutôt la stimulation des zones érogènes j’adore ! Il y a tant de façon de se donner du plaisir, et ça « soulage » d’une certaine manière, mais ça n’apporte pas le réconfort et le bien-être de caresses ou de massages prodigués avec le cœur.

Alors vous pouvez y aller, la plupart des gens soi-disant plus ouverts d’esprit que j’ai rencontré, sont pétris de tabous, de peurs, de suspicions, vous pouvez me classer tout de suite dans la catégorie des pervers sexuels, prédateurs, nuisibles, toxiques et j’en passe, j’ai l’habitude de passer pour un je ne sais quoi. J’aime parler sans le moindre tabou, avec honnêteté et transparence, et pour cela j’ai déjà été traité de manipulateur par des femmes qui ne voulaient pas prendre le « risque » de parler avec moi… C’est déjà le cas lorsque j’essaie d’expliquer ça à une personne par laquelle je ne suis attiré d’aucune manière, alors imaginez la galère quand j’ai ce désir de promiscuité sans pénétration...

Je suis sûrement dans le cliché en pensant ça, mais je me dis qu’avec un asexuel au moins, une fille peut se dire « oooohhhh enfin quelqu’un avec qui partager une tendresse sincère libérée des tabous sans qu’il y ait le moindre risque qu’il en veuille à mes parties intimes », mais avec moi ça sera plutôt « Mais il se fout de ma gueule celui-là, que veut-il vraiment ? C’est quoi ce plan débile pour me mettre dans son lit avant de me la mettre profond, faut vite que je m’éloigne de ce taré et que j’avertisse toutes les meufs de mon entourage que ce type est dangereux »
C’est que vouloir partager un simple câlin quand on est en couple, c’est normal, le souhaiter avec une personne qui ne partage pas déjà notre intimité, c’est limite déviant dans l’esprit de beaucoup.

Bref, comment abordez-vous le sujet avec une personne sexuelle ? Comment êtes-vous « reçu » ? J’ai bien conscience qu’en tant que sexuel l’approche et la manière dont elle est considérée n’est pas la même. A vrai dire, je doute fort que vous poser cette question puisse m’aider à exprimer ce désir sans donner l’impression de tendre un piège, je ne cherche pas du coaching en « approche tordue mais bienveillante », mais dans tous les cas c’est toujours l’occasion d’en parler tout simplement.

Et j'ai fouillé un peu le forum pour trouver des sujets semblables, je ne suis pas tombé dessus, alors n'hésitez pas à me balancer simplement des liens .

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1288
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 323 fois
A été aimé : 181 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par fiffi » 17 sept. 2018, 00:21

j' ai relu ta présentation et je ne comprends toujours pas ta démarche . Si tu n' es pas asexuel , pourquoi veux tu avoir des relations avec une asexuelle ?

Je ne comprends pas non plus ce que tu veux dire sur les relations entre les A ? Tu crois vraiment que les asexuelles ont toutes une soudaine envie de tendresse quand elle rencontre un asexuel ? Tu n' as pas assez fouillé le forum , nous pouvons avoir toutes les nuances parmi nos sentiments allant de l' aromantisme à l' amour fou en passant par l' amitié , sans oublier le droit à l' indifférence .

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Baelfire » 17 sept. 2018, 09:56

Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris. Ce qui te dérange c'est la pénétration c'est ça ? Si Ptitemarie passe par là elle pourra te donner quelques éclaircissements sur le fait qu'il n'y a pas qu'une façon de faire l'amour et que la pénétration n'est pas obligatoire.

Je ne suis pas de ce bord là. Je ne vois pas l'intérêt de l'acte sexuel sans la pénétration. Je veux bien de temps en temps faire une exception mais si ça devenait une habitude je ne supporterais pas. Il me manquerait ce que je considère comme l'aboutissement. Et j'aime pas dépenser mon énergie pour un truc pas fini.

Tout ça pour te dire que tous les A n'ont pas les mêmes façons d'envisager les choses de ressentir. Alors tu n'auras pas une réponse standard et non sortir avec une A n'est pas la solution à ta préférence. Car tous les goûts sont dans la nature quelle que soit l'orientation sexuelle.

La plupart des hommes avec lesquels j'ai discuté qui ne voulaient pas entendre parler de pénétration c'est parce qu'ils "n'y arrivaient pas". Souvent de l'impuissance, ce n'était pas une question de goûts et de couleurs. Je ne dis pas que c'est ton cas mais si ça l'est, il faut te faire aider médicalement. Il y a des solutions à ce probléme.

Sinon exposer ses goûts et ses préférences avec son/sa partenaire ça fait parti des conversations à avoir. Toutes les femmes ne veulent (heureusement) pas de pénétration. Il y en a plein même.

Bon courage.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 17 sept. 2018, 12:39

fiffi a écrit :
17 sept. 2018, 00:21
j' ai relu ta présentation et je ne comprends toujours pas ta démarche . Si tu n' es pas asexuel , pourquoi veux tu avoir des relations avec une asexuelle ?

Je ne comprends pas non plus ce que tu veux dire sur les relations entre les A ? Tu crois vraiment que les asexuelles ont toutes une soudaine envie de tendresse quand elle rencontre un asexuel ? Tu n' as pas assez fouillé le forum , nous pouvons avoir toutes les nuances parmi nos sentiments allant de l' aromantisme à l' amour fou en passant par l' amitié , sans oublier le droit à l' indifférence .
A aucun moment je n'ai dit vouloir de relation spécifiquement avec une personne asexuelle, je ne suis pas asexuellophile :p
A aucun moment je n'ai réduit mon message aux relations entre personnes asexuelles.
A aucun moment je ne me suis interrogé sur les nuances des sentiments qui n'ont pas de raisons d'être différentes que l'on soit asexuel ou non.

Je ne comprends pas comment tu a pu tirer ces idées de mon message, je dois vraiment mal m'y prendre pour exprimer mes pensées.

Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 17 sept. 2018, 12:43

Baelfire a écrit :
17 sept. 2018, 09:56
Je ne suis pas certaine d'avoir tout compris. Ce qui te dérange c'est la pénétration c'est ça ? Si Ptitemarie passe par là elle pourra te donner quelques éclaircissements sur le fait qu'il n'y a pas qu'une façon de faire l'amour et que la pénétration n'est pas obligatoire.

Je ne suis pas de ce bord là. Je ne vois pas l'intérêt de l'acte sexuel sans la pénétration. Je veux bien de temps en temps faire une exception mais si ça devenait une habitude je ne supporterais pas. Il me manquerait ce que je considère comme l'aboutissement. Et j'aime pas dépenser mon énergie pour un truc pas fini.

Tout ça pour te dire que tous les A n'ont pas les mêmes façons d'envisager les choses de ressentir. Alors tu n'auras pas une réponse standard et non sortir avec une A n'est pas la solution à ta préférence. Car tous les goûts sont dans la nature quelle que soit l'orientation sexuelle.

La plupart des hommes avec lesquels j'ai discuté qui ne voulaient pas entendre parler de pénétration c'est parce qu'ils "n'y arrivaient pas". Souvent de l'impuissance, ce n'était pas une question de goûts et de couleurs. Je ne dis pas que c'est ton cas mais si ça l'est, il faut te faire aider médicalement. Il y a des solutions à ce probléme.

Sinon exposer ses goûts et ses préférences avec son/sa partenaire ça fait parti des conversations à avoir. Toutes les femmes ne veulent (heureusement) pas de pénétration. Il y en a plein même.

Bon courage.
A aucun moment je n'ai dit que la pénétration me dérange.
A aucun moment je ne me suis interrogé sur les différentes manières de pratiquer le sexe/amour, avec ou sans orgasme, c'est un tout autre sujet, un vaste sujet (Sur lequel tu sembles assez étroit d'esprit au passage, mais ça n'est pas le sujet de mon message.)
A aucun moment je n'ai évoqué un quelconque problème à bander puisque ça n'est pas le sujet.

Quand tu parles d'exposer ses goûts et ses préférences, là tu te rapproches enfin de l'objet de mon message.

Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 17 sept. 2018, 12:48

J'ai rédigé un pavé our essayer d'expliquer mon état d'esprit, mais apparemment je m'y prends mal puisque vous comprenez tout et n'importe quoi en me lisant, je résume donc à nouveau ma question:

En gros pour faire simple, je n'éprouve pas forcément le besoin impérieux de la stimulation des parties intimes dans la relation sexuelle/intime, que ça soit par période ou en fonction de la personne qui m'attire, et je me demande comment une personne asexuelle, connaissant ou non l'orientation sexuelle de la personne qui l'attire, aborde cette personne et lui expose la nature de son désir qui peut impliquer une intimité forte mais dépourvue de sexe.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Baelfire » 17 sept. 2018, 13:06

Je n'ai toujours rien compris. Sans doute mon étroitesse d'esprit qui me joue des tours...

J'espère que tu auras plus de chances avec Fiffi ou quelqu'un d'autre.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 567
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Grignoteuse de bouquins » 17 sept. 2018, 13:23

Je crois qu'il se demande comment une personne asexuelle fait pour aborder une personne sans connaître son orientation a l'avance . Comment elle fait pour lui dire exactement ce qu'elle ressent vis a vis de sa sexualité ... Je sais pas trop pourquoi tu veux savoir ça , a moins que je me trompe sur ce que j'ai compris de ton dernier message .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par clotaire » 17 sept. 2018, 15:19

Hello Steve :-)
Ben il y a pas mal de choses dans ton "pavé", j'essaie de reprendre une question qui me semble essentielle :

En gros, comment on fait pour faire comprendre à l'autre ce qu'on accepte ou pas en termes de relations intimes ?
Il me semble que ça concerne tout le monde en effet.

Je m'en tiens à l'essentiel pour être sûr d'éviter un malentendu, à savoir la question que tu poses dans ton titre, "comment aborder le sujet ?"

- il doit y avoir quelques sujets qui trainent, de débat sur "que doit-on dire quand"
- de mon point de vue et comme le souligne Baelfire, dire "je suis asexuel.le" permet d'annoncer une couleur mais ne tire pas d'affaire pour autant, loin de là.
- quand bien même on est en apparence sur la même longueur d'onde au départ, il y a toujours nécessité d'ajuster et d'écouter : "j'aime bien quand tu fais ci, vas-y plus doux là" etc.
- avec un nouveau partenaire, on se découvre ensemble. Perso je ne l'ai pas vécu mais ça me semble évident, ce n'est pas parce que tu aimais tel truc avec le partenaire précédent que tu vas aimer pareil avec le suivant. Donc c'est normal de se parler "au fil de l'eau" : j'ai bien aimé ça, ça me plairait que tel truc dure plus longtemps...

Bref, c'est un peu du bricolage tout ça, il ne faut pas croire qu'on a la recette miracle, on ne fait que du "sur mesure" et on s'adapte ;-)

Pour répondre à ta crainte :
avec moi ça sera plutôt « Mais il se fout de ma gueule celui-là, que veut-il vraiment ? C’est quoi ce plan débile pour me mettre dans son lit avant de me la mettre profond, faut vite que je m’éloigne de ce taré et que j’avertisse toutes les meufs de mon entourage que ce type est dangereux »
C’est que vouloir partager un simple câlin quand on est en couple, c’est normal, le souhaiter avec une personne qui ne partage pas déjà notre intimité, c’est limite déviant dans l’esprit de beaucoup.
Si je comprends bien, tu évoques ici l'idée de "plans d'un soir sans sexe" ou quelque chose d'approchant ? C'est vrai que ce que je viens de décrire, à l'instar de mon expérience, concerne des relations qui se veulent stables et longues. Pour ma part je ne sais pas faire autrement. Peut-être que le monde du polyamour apporte des réponses différentes ? A voir^^

J'espère ne pas avoir été totalement à côté de la plaque ;-)

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 567
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Grignoteuse de bouquins » 17 sept. 2018, 16:29

Steve a écrit :
17 sept. 2018, 12:43
Baelfire a écrit :
17 sept. 2018, 09:56
Je ne suis pas de ce bord là. Je ne vois pas l'intérêt de l'acte sexuel sans la pénétration. Je veux bien de temps en temps faire une exception mais si ça devenait une habitude je ne supporterais pas. Il me manquerait ce que je considère comme l'aboutissement. Et j'aime pas dépenser mon énergie pour un truc pas fini.
A aucun moment je ne me suis interrogé sur les différentes manières de pratiquer le sexe/amour, avec ou sans orgasme, c'est un tout autre sujet, un vaste sujet (Sur lequel tu sembles assez étroit d'esprit au passage, mais ça n'est pas le sujet de mon message.)
À ce passage la de son texte , je ne trouve pas qu'elle montre une étroitesse d'esprit. A aucun moment elle t'as dit qu'un acte sexuel sans pénétration n'était pas l'aboutissement final de la chose suprême , mais si tu relis bien le passage cité , elle dit seulement que de SON côté a elle , elle ne trouve pas que ça a de l'intérêt . Comme elle parle a son sujet (elle dit qu'elle n'aime pas que ce soit pas fini pour elle) et bien tu ne peux pas dire qu'elle est étroite esprit . Elle le serait si elle avait dit que l'acte sexuel sans pen. était inutile , si elle l'avait présenté comme une verité générale. C'est juste un malentendu ;)
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Olib
Affilié
Messages : 323
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 185 fois
A été aimé : 156 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Olib » 17 sept. 2018, 19:25

Difficile de répondre à ta question, parce que :

- on ne peut pas tirer une généralité, la façon d'aborder le sujet avec la personne dépend principalement du contexte, de la personne, de l'historique de la relation avec cette personne, du feeling sur le moment, de hasards, de la réaction de la personne une fois les 1ères phrases prononcées, etc. Il n'y a pas de méthodologie précise à adopter, fort heureusement.

- pour ma part, je ne l'ai fait qu'une fois, et à cette époque je ne connaissais pas le terme "asexuel.le". J'ai donc essayé d'en parler avec mes propres mots, certainement de façon assez maladroite. C'était au début d'une relation "sérieuse".

Le seul conseil que j'ai à donner serait : "le plus tôt sera le mieux".
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 19 sept. 2018, 11:24

Merci pour vos réponses Grignoteuse de bouquins, Clotaire et Olib, vous m'avez compris :p

Non il n'est pas forcément question que de "tendresse d'un soir", et je te rejoins Olib quand tu dis qu'il n'y a pas de méthodologie, il n'y a pas de recette miracle pour aborder quelqu'un et déterminer si l'on peut s'entendre sur le terrain de l'intimité ou non, raison pour laquelle je n'avais jamais l'impression de formuler correctement ma question quand j'ai rédigé mon pavé. Je me donne juste l'impression de poser une question stupide et mal venue.

Ca ne doit pas être évident pour une personne asexuelle d'expliquer à une personne de l'autre bord qu'elle voudrait partager de l'intimité mais sans sexe, et si l'on n'est pas asexuel, on passe juste pour un manipulateur -_-

Partout tout le temps, les gens recherches des partenaires d'un soir ou des partenaires réguliers pour baiser, je trouve ça triste qu'il ne soit pas admis que l'on ait la même démarche pour des câlins/papouilles/massages/caresses etc... dans l'écrasante majorité des cas il faut en passer par le sexe pour obtenir la tendresse, mais si moi je veux ponctuellement ou avec certaines personnes n'avoir que la tendresse jusque sous la couette mais sans sexe ? Je ne sais pas, c'est compliqué, par moment j'aimerais juste être un gosse, histoire de pouvoir réclamer un câlin et des papouilles à quelqu'un qui m'inspire confiance sans qu'il y ait ni ambiguïté ni suspicion :p

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par clotaire » 19 sept. 2018, 12:16

Steve a écrit :
19 sept. 2018, 11:24
Non il n'est pas forcément question que de "tendresse d'un soir"
Pas forcément mais dans ce que tu dis plus loin, un peu quand même, et je suis bien conscient que dans le cas précis de la "tendresse d'un soir", ça me semble bien plus inhabituel et décalé comme demande, tant les plans d'un soir sous-entendent l'acte sexuel... Du coup je comprends ton embarras sur ce point.
Ca ne doit pas être évident pour une personne asexuelle d'expliquer à une personne de l'autre bord qu'elle voudrait partager de l'intimité mais sans sexe, et si l'on n'est pas asexuel, on passe juste pour un manipulateur
Je ne pense pas qu'il faille faire la différence entre une posture d'asexuel et de non asexuel sur ce point, car beaucoup ne se collent pas d'étiquette, soit parce qu'ils n'ont pas envie, soit parce que ça ne sert à rien si l'autre ne sait pas ce que c'est. Du coup, tu expliques tes attentes, et tu vois comment l'autre réagit, c'est tout. Et comme tu n'es pas asexuel et que tu apprécies aussi, par moment, les rapports plus "classiques", il te suffit de dire "pas ce soir", c'est ce que font tous les couples, non ?

Steve
Membre junior
Messages : 9
Inscription : 18 avr. 2018, 07:52

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Steve » 19 sept. 2018, 12:31

clotaire a écrit :
19 sept. 2018, 12:16
Steve a écrit :
19 sept. 2018, 11:24
Non il n'est pas forcément question que de "tendresse d'un soir"
Pas forcément mais dans ce que tu dis plus loin, un peu quand même, et je suis bien conscient que dans le cas précis de la "tendresse d'un soir", ça me semble bien plus inhabituel et décalé comme demande, tant les plans d'un soir sous-entendent l'acte sexuel... Du coup je comprends ton embarras sur ce point.
Ca ne doit pas être évident pour une personne asexuelle d'expliquer à une personne de l'autre bord qu'elle voudrait partager de l'intimité mais sans sexe, et si l'on n'est pas asexuel, on passe juste pour un manipulateur
Je ne pense pas qu'il faille faire la différence entre une posture d'asexuel et de non asexuel sur ce point, car beaucoup ne se collent pas d'étiquette, soit parce qu'ils n'ont pas envie, soit parce que ça ne sert à rien si l'autre ne sait pas ce que c'est. Du coup, tu expliques tes attentes, et tu vois comment l'autre réagit, c'est tout. Et comme tu n'es pas asexuel et que tu apprécies aussi, par moment, les rapports plus "classiques", il te suffit de dire "pas ce soir", c'est ce que font tous les couples, non ?
Pour la tendresse d'un soir, j'ai bien dit "pas que" ;-)

Et oui dans le cadre d'un couple, c'est tout à fait normal de ne pas avoir forcément envie de sexe mais juste de tendresse et d'attention, par contre, si je rencontre quelqu'un qui m'attire et que je vais lui dire que j'aimerais que l'on passe la nuit enlacés nus dans les bras l'un de l'autre sans qu'il y ait de sexe, je ne suis plus dans la norme, je deviens ce pervers sexuel qui cache ses intentions lubriques derrière une excuse ridicule et impossible à croire, en tous cas pour la majorité des gens, ou alors il faut l'on se soit vraiment super bien entendu et se sentir en totale confiance pour que cette idée ne paraisse pas grotesque mais au contraire enthousiasmante et réconfortante.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 567
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: Comment abordez-vous le sujet avec une personne qui vous attire ?

Message par Grignoteuse de bouquins » 19 sept. 2018, 12:45

Ben c'est pas parce que pour certaines personnes tu es un pervers que tu l'es réellement . En général la tendresse c'est pas considéré comme pervers :lol:
Enfin je ne trouve pas que ce que tu décris soit pervers en soi . Et puis il n'y a rien de ridicule .

Ce qui est pervers c'est quand tu dis a une fille "eh mamzelle mamzelle" . Et encore ya pire . Donc c'est pas ça le problème , après c'est pas de ta faute si c'est percu comme quelque chose de pervers . Le fait que ça sous entend des choses que tu ne voulais pas sous-entendre ne facilite pas la chose non plus .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité