Encore une histoire de A paumée ! (couple A/S femmes)

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Qiou-ty
Néophyte
Messages : 1
Inscription : 16 sept. 2018, 16:18

Encore une histoire de A paumée ! (couple A/S femmes)

Message par Qiou-ty » 16 sept. 2018, 19:59

Bonjour/bonsoir à tous.tes !

Ça fait quelques années maintenant que je consulte ce forum en fantôme parmi d'autres, mais aujourd'hui j'ai franchi l'étape de l'inscription parce que je sens que j'ai besoin de parler de ma situation, d'exprimer un peu tout ça auprès d'autres A, pour me sentir un peu moins perdue et un peu plus rassurée (et savoir que les gens comprennent de quoi je parle XD )


Je sais pas trop comment commencer tout ça (on va forcément virer au gros pavé, de toute façon :D ) ... alors on va peut-être y aller par le début, oui.


Pour re-situer un peu mon parcours niveau orientation sexuelle : au début de l'adolescence, ça me passait pas mal au dessus de la tête, pas du tout ma priorité. Puis je me suis considérée bi, puis lesbienne pendant un bon moment.
Durant l'adolescence, j'ai eu des rapports avec une amie très proche, c'était super cool, mais c'était aussi en mode « on découvre la sexualité et nos corps » plutôt que « on est en couple et on a décidé d'essayer ». En tout cas, c'est venu très naturellement au fil du temps et ça s'est arrêté de la même façon (la jeunesse lol).
Plus tard je suis tombée amoureuse d'une autre amie mais ce n'était pas réciproque, donc il s'est rien passé de plus mais on est restées hyper proches ; encore plus tard, je suis sortie quelques temps avec une fille qui avait un crush sur moi, en me disant « je l'aime bien, alors pourquoi pas ? Faut tenter pour savoir ! », sauf qu'au final c'était pas la meilleure des idées pour tout un tas de raisons (distance, moi qui n'étais pas plus amoureuse que ça, elle qui s'était fait une fausse image de moi, et elle attendait plus que des câlins sauf que moi... bah, ça m'allait comme ça, surtout qu'on en était qu'au tout début). J'aurais aimé être au courant de l'asexualité à cette période, alala.



Y a 5 ans, j'ai donc fini par me rendre compte que j'étais asexuelle.
Ça faisait un petit moment que je connaissais ce terme et qu'il me... titillait, mais autant j'avais eu aucun mal à me considérer comme bi puis lesbienne, autant une fois devant ce mot... quelque chose bloquait, du genre « mais c'est pas normal de pas ressentir de désir », « c'est juste que t'as pas rencontré une personne qui t'attire suffisamment », « après tout tu l'as déjà fait et c'était bien, alors voilà », … bref, du bon déni plus qu'autre chose. C'est vers cette période que je suis venue éplucher des témoignages sur ce forum, et là : wow. D'autres personnes qui mettaient des mots exacts sur ce que je ressentais. Là, c'était clair que je m'y retrouvais totalement... et d'un coup, j'ai senti un gros poids s'envoler de mes épaules. J'ai eu l'impression de découvrir une facette de moi qui avait toujours été là, mais que j'avais jamais vraiment regardé en face, et une fois que j'ai pris la peine de le faire, je me suis sentie infiniment mieux.

Une fois sûre de moi et à l'aise avec ce terme, j'ai fait mon coming-out petit à petit à mes amis, qui l'ont très bien pris. Pour ma part j'étais bien contente d'avoir pu mettre un mot sur ça, de savoir ce qu'il en était, tout ça. Depuis, j'ai aussi toujours pensé que si jamais je me retrouvais éventuellement à sortir avec quelqu'un, ce serait forcément avec une personne A aussi (je voyais pas comment quelqu'un de S, au courant pour mon asexualité, voudrait s'embarquer là-dedans :'D ).



Et puis y a deux mois de cela, on s'est mises en couple avec une amie (disons Kana).

On s'est connues y a 6 ans, là où je faisais mes études, elle était dans la promo en-dessous de la mienne. Je me rappelle l'avoir trouvée hyper jolie la 1ère fois que je l'ai vue, sans pour autant chercher quoi que ce soit de plus parce qu'on ne se connaissait pas du tout, que je ne cherchais pas spécialement à être en couple avec qui que ce soit, et que plus tard j'ai eu un crush sur une autre fille de l'école, puis qu'ensuite j'ai capté mon asexualité.
En tout cas, Kana est vite devenue une bonne amie, on s'est découvert plein de points communs, de discussions cools sur un tas de sujets, et même qu'on collabore très bien ensemble sur des projets créatifs ce qui est sacrément génial. Une fois mes études terminées, on s'est un peu moins souvent vues parce que j'ai déménagé dans une ville à 2H de train de notre ville d'études, ce qui ne nous a pas empêché de continuer à nous rapprocher tranquillement. Et puis l'an dernier, j'ai re-déménagé dans ma ville d'études, ce qui nous a permis de nous voir très souvent, ô joie.

C'est à peu près vers cette période que je me suis rendue compte que j'étais devenue amoureuse d'elle, ce que je ne lui ai pas dit pour autant parce que je n'en ressentais pas le besoin et que j'appréciais notre relation telle qu'elle était, et que tant qu'elle était heureuse, j'étais heureuse aussi (ce qui vaut de toute façon pour l'ensemble de mon entourage XD ).

De son côté, elle m'a sorti soudainement il y a quelque mois qu'elle appréciait énormément notre relation, qu'elle était contente de l'aspect chill qu'il y avait, et m'a demandé si elle pouvait se permettre des petits gestes d'affection envers moi (genre me prendre le bras/la main, petites caresses dans le dos, ce genre de trucs), ce à quoi j'ai niaisement répondu « bah oui, c'est toujours sympa ! » sans interpréter entre les lignes. Faut savoir que de base, je peux être très câline avec les gens proches de moi si c'est leur truc aussi. Donc la situation m'était complètement passée au-dessus de la tête, et pour moi on était toujours amies, proches certes, mais amies.



Et y a deux mois, donc, on a fini par avoir une bonne grosse discussion parce qu'on s'est rendues compte qu'y avait une ambiance vachement ambigüe qui s'était installée et dont on ne savait pas quoi faire, et qu'on avait besoin de se définir un cadre pour savoir où on allait, à savoir : est-ce qu'on se met en couple, ou pas.
On a décidé de tenter, et pour le moment, je ne regrette absolument pas et elle non plus... mais en revanche, bonjour les questionnements multiples :'D

Kana n'est sortie qu'avec des mecs, jusque-là, mais se considérait comme bi. Elle sait également que je suis ace (depuis ma période de coming-out). Apparemment, elle avait un crush sur moi au moment où elle l'a appris, du coup ce crush était un peu passé sans vraiment disparaître pour autant, et au final... bah voilà. XD

Du coup :
- c'est sa première fois avec une fille, et avec une personne A ;
- c'est ma première fois en tant que vrai couple, avec une personne S ;
On s'est mises d'accord sur le fait que de toute façon, ça fait plein de nouveautés pour nous deux, qu'on y va à notre rythme, qu'on tâtonne ensemble, et qu'on communique dès le moindre doute ou quoi.


L'autre jour, elle m'a avoué se sentir un peu perdue, étant donné que c'est la première fois qu'elle est en couple avec quelqu'un sans qu'il y ait eu de relation sexuelle assez rapidement derrière, ou en tout cas du désir des deux côtés ; et que du coup, elle sait qu'elle m'aime, mais elle ne sait pas si elle m'aime de façon amoureuse, ou juste amicale très forte. Et que ça fait quelques temps qu'elle a envie qu'on s'embrasse, pour être fixée sur la question (mais pas que) ; ou encore que quand on se fait des câlins, c'est cool, mais y a pas du tout une ambiance sensuelle et que du coup, elle a pas du tout l'habitude de ça non plus... et en l'occurrence, ça la paumait beaucoup.
Après qu'on aie parlé de tout ça, elle m'a dit se sentir beaucoup mieux et qu'elle se rendait compte qu'elle s'était fait une montagne de tout ça alors qu'en fait c'était rien (sauf que bon, non, perso je comprends que ça puisse la faire flipper/douter/tout ça, c'est normal après tout ! )



De mon côté, je sais que ça fait quelques temps aussi que je me dis que ça pourrait être pas trop mal de l'embrasser, sans pour autant oser le faire une fois qu'on est ensemble... je crois qu'y a encore trop de trucs qui me retiennent, ce qui fait que l'hésitation prend le pas sur l'envie :

- c'est débile, mais comme en soi on peut pas dire que j'ai de l'expérience vis-à-vis de tout ça, j'ai peur de « mal » faire, même si je sais bien qu'y a pas une façon Unique et Parfaite pour les câlins, les bisous et cie, et que l'important c'est de s'écouter mutuellement... mais je sais pas, j'ai quand même peur d'être trop naze et qu'au final elle se dise «Ah ouais, c'est nul en fait » ;

- personnellement, je ne me considère pas comme une personne pouvant être potentiellement attirante (déjà que l'idée qu'on veuille sortir avec moi juste de façon romantique me paraissait incroyable, alors physiquement ?!! Comment ?! ) Je connais pas du tout la « moi » qui pourrait être sensuelle et tout, du coup je sais... juste pas du tout comment être moi-même dans ce genre de moment, pour l'instant en tout cas ;

- j'ai peur de vouloir le faire juste pour la rassurer, plutôt que parce que moi, j'en aurai envie aussi, ou envie de lui faire plaisir, et qu'au final je m'en rende compte trop tard ; ou m'apercevoir qu'en fait, peu importe à quel point je l'aime, j'arriverai pas à lui donner ce dont elle a vraiment besoin (même si je m'en suis déjà ouverte à elle et qu'elle m'a répondu « Pour le moment je suis pas en manque de quoi que ce soit parce que tu m'apportes déjà le principal : de l'amour »... j'ai cru mourir XD Mais je me doute bien que visiblement ça lui suffira pas, juste des câlins)

- et de façon générale, je suis assez lente dans n'importe quelle relation... rien que quand on a commencé à se faire des câlins, j'ai mis un peu de temps avant d'arrêter de me poser mille questions et de juste apprécier le truc en lui-même, par exemple.



J'ai aussi l'impression qu'elle me met beaucoup plus dans la case « Asexuelle » que je ne m'y mets moi-même : sachant que personnellement, je me dis que rien n'est certain (dans mon cas) et que le temps passant, ça me paraît quand même de plus en plus réalisable. J'imagine que c'est sa façon à elle de s'éviter des faux espoirs, peut-être, mais du coup j'ai l'impression que ça lui met trop de pression à elle aussi, par rapport au fait d'avoir une relation où le sexe ne serait pas forcément très présent.



Enfin voilà, dans l'ensemble je sais qu'y a qu'une seule façon d'avoir des réponses à tout ça. Je sais aussi que j'ai besoin de temps, visiblement plus qu'elle. Là ça fait 2 mois à peine que nos rapports ont changé soudainement sous un angle que j'avais absolument jamais envisagé ...
Je sais que j'ai envie de la rendre heureuse, et que c'est réciproque. J'ai envie de lui faire plaisir sexuellement aussi, parce que mine de rien, j'ai toujours considéré ça comme quelqu'un chose de très fort et important (bien que pas forcément essentiel pour moi)… et je dois probablement trop me mettre la pression par rapport à tout ça, alors qu'il suffirait juste que j'arrête de me poser mille questions et que je me laisse porter (et que je prenne un peu plus confiance en moi, mordiou).
Mais bon, si c'était aussi simple d'arrêter de cogiter, ça se saurait XD


En tout cas je me sens déjà un peu plus au clair après avoir écrit tout ça, même si du coup c'est pas mal le yoyo niveau émotions, en ce moment, ça alterne entre « Je suis confiante » et « AAAHHH comment ça pourrait marcher ?!! ». Mais ça fait du bien de mettre des mots sur tout ça et d'en parler ici.
Évidemment, si y a des conseils, ou situations similaires, je reste preneuse ! :D (j'ai déjà pas mal épluché la section « Relations A/S », haha)


Merci à vous si vous avez tout lu ! Merci aussi pour ce forum !
Et je vous souhaite une excellente journée... soirée en fait !
(my gosh, ça s'est réllement terminé en gros pavé, alala... mais bon, c'est normal par ici, je crois XD )

Avatar de l’utilisateur
Jolanthe
Membre
Messages : 18
Inscription : 09 sept. 2018, 01:26
Pronom : Elle
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: Encore une histoire de A paumée ! (couple A/S femmes)

Message par Jolanthe » 16 sept. 2018, 20:51

Bonjour!
Ça fait quelques années maintenant que je consulte ce forum en fantôme parmi d'autres, mais aujourd'hui j'ai franchi l'étape de l'inscription parce que je sens que j'ai besoin de parler de ma situation, d'exprimer un peu tout ça auprès d'autres A, pour me sentir un peu moins perdue et un peu plus rassurée (et savoir que les gens comprennent de quoi je parle XD )
Bienvenue sur le forum. :)
- c'est débile, mais comme en soi on peut pas dire que j'ai de l'expérience vis-à-vis de tout ça, j'ai peur de « mal » faire, même si je sais bien qu'y a pas une façon Unique et Parfaite pour les câlins, les bisous et cie, et que l'important c'est de s'écouter mutuellement... mais je sais pas, j'ai quand même peur d'être trop naze et qu'au final elle se dise «Ah ouais, c'est nul en fait » ;
Ce n'est pas débile. Comme tu le dis, tu as peur de mal faire les choses mais il n'y a pas de façon universelle pour embrasser ou faire des câlins à quelqu'un. Chaque couple est unique et s'embrassent/se câlinent à leur façon. Vous trouverez bien la vôtre. :wink:
personnellement, je ne me considère pas comme une personne pouvant être potentiellement attirante (déjà que l'idée qu'on veuille sortir avec moi juste de façon romantique me paraissait incroyable, alors physiquement ?!! Comment ?! ) Je connais pas du tout la « moi » qui pourrait être sensuelle et tout, du coup je sais... juste pas du tout comment être moi-même dans ce genre de moment, pour l'instant en tout cas
La beauté est quelque chose de subjectif. Certains vont nous trouver beaux et d'autres vont nous trouver moches. On a tendance parfois à être plus dur envers nous même. Tu peux toujours lui demander ce qu'elle aime de toi. Peut-être que ça te rassureras?
- j'ai peur de vouloir le faire juste pour la rassurer, plutôt que parce que moi, j'en aurai envie aussi, ou envie de lui faire plaisir, et qu'au final je m'en rende compte trop tard ; ou m'apercevoir qu'en fait, peu importe à quel point je l'aime, j'arriverai pas à lui donner ce dont elle a vraiment besoin (même si je m'en suis déjà ouverte à elle et qu'elle m'a répondu « Pour le moment je suis pas en manque de quoi que ce soit parce que tu m'apportes déjà le principal : de l'amour »... j'ai cru mourir XD Mais je me doute bien que visiblement ça lui suffira pas, juste des câlins)
Votre relation en est encore à ses débuts donc vous avez le temps de voir à ça. Si un jour ta copine ressent un manque de quoi que ce soit, vous pourrez en discuter et trouver un compromis qui vous conviendra à toutes les deux.
- et de façon générale, je suis assez lente dans n'importe quelle relation... rien que quand on a commencé à se faire des câlins, j'ai mis un peu de temps avant d'arrêter de me poser mille questions et de juste apprécier le truc en lui-même, par exemple.
Chaque personne a son rythme et il n'y a aucun mal à cela. N'hésite pas à lui en parler si tu ressens le besoin de ralentir la cadence si l'on peut dire ça ainsi.
J'ai aussi l'impression qu'elle me met beaucoup plus dans la case « Asexuelle » que je ne m'y mets moi-même : sachant que personnellement, je me dis que rien n'est certain (dans mon cas) et que le temps passant, ça me paraît quand même de plus en plus réalisable. J'imagine que c'est sa façon à elle de s'éviter des faux espoirs, peut-être, mais du coup j'ai l'impression que ça lui met trop de pression à elle aussi, par rapport au fait d'avoir une relation où le sexe ne serait pas forcément très présent.
Entre l'asexualité et la sexualité, il y a une zone grise. Il est possible que tu sois asexuelle comme il est possible que tu te trouves dans cette zone grise. Avec le temps, tu verras bien ce qui te correspond le mieux. :) Encore une fois, n'hésite pas à lui en parler si tu en ressens le besoin.
alors qu'il suffirait juste que j'arrête de me poser mille questions et que je me laisse porter (et que je prenne un peu plus confiance en moi, mordiou).
C'est normal de se poser des questions, mais effectivement parfois il faut laisser faire le temps et voir où tout cela nous mène. Je crois que le temps ainsi que des discussions lorsque nécessaire t'aideront à répondre à tes questions et te rassurer. :)
(my gosh, ça s'est réllement terminé en gros pavé, alala... mais bon, c'est normal par ici, je crois XD )
Haha, tu n'es effectivement pas la seule à écrire des pavés donc ne t'en fais pas. :wink:

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1288
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 323 fois
A été aimé : 181 fois

Re: Encore une histoire de A paumée ! (couple A/S femmes)

Message par fiffi » 16 sept. 2018, 23:51

Bienvenue Qiyou-ti

il ne faut pas vous mettre la pression mutuellement . Il faut plutôt instaurer un dialogue au sein de votre couple tout en laissant un peu de temps au temps .

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: Encore une histoire de A paumée ! (couple A/S femmes)

Message par clotaire » 17 sept. 2018, 09:44

Bienvenue Qiou-ty :-)

quelques petites remarques à chaud :
- si elle te met plus dans la "cas asexuelle" que tu ne t'y mets toi-même, ça signifie peut-être que c'est à toi de prendre l'initiative de ce que tu es prête à tenter, car par respect pour toi, elle n'osera pas te le proposer, alors que ça lui fera sûrement très plaisir :-)

- c'est bien de prendre le temps de poser la relation étape par étape, en n'ayant pas peur des temps de flottement et d'adaptation... Pour le vivre aussi en ce moment, je peux mesurer combien ce qu'on voit dans les films est surjoué...

- oser le dialogue sur les sujets un peu délicats ou intimes, ça fait du bien et ça compte beaucoup, au moins autant que les gestes eux-mêmes, dans la complicité ;-)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité