OUF! Je ne suis pas seule au monde...

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Plume2015
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 03 sept. 2018, 19:35
A aimé : 5 fois
A été aimé : 1 fois

OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Plume2015 » 04 sept. 2018, 14:09

Bonjour à tous,

Heureuse de me retrouver ici, avec l’envie de dire « OUF » !
Ouf, je ne suis pas anormale. Ouf je ne suis pas une martienne du (non-) sexe !

Je connaissais le terme « Asexual », mais j’avais toujours cru à tort qu’il s’agissait d’un choix de vie, non d’un état. C’est au cours d’une lecture que j’ai ouvert les yeux quant au fait que je confondais Asexualité et abstinence.

A lire les témoignages, je me rends compte que je ne suis pas la seule et que je corresponds totalement aux « critères » de l’asexuel.

Je me présente : agée de 46 ans, j’ai une formation de psychothérapeute et je suis actuellement chef d’entreprise. J’ai été mariée à 20 ans, pendant 10 ans. J’aimais cet homme, mais malgré les années qui passaient, j’avais l’impression que c’était presqu’un amour d’adolescente, car je n’aspirais qu’au romantisme et à la tendresse, sans envie sexuelle. Je n’avais pas de crainte ou de dégoût : juste pas envie. Il était éjaculateur précoce, et je peux enfin avouer ici que ça m’arrangeait bien : corvée vite finie ! J’aimais seulement les baisers et les caresses.

Le pénis m’inspire… comment dire ? Vous allez peut-être rire, mais il m’inspire à peu près la même chose que quand je dois tuer une araignée. Je la regarde, je prends mon courage à deu mains. Je me dis : « Je vais le faire, je dois le faire, personne ne va la tuer à ma place. Quand c’est fait, c’est fait ! » Je mets des gants si possible et je fais ça « de loin » : saisir l’araignée, l’écraser, hop fini ! Idem pour le pénis : le prendre en main avec l’idée « quand il faut y passer, il faut y passer et quand c’est fait, ce n’est plus à faire ! » Je n’ai pas de répulsion, mais j’aimerais mieux faire autre chose. Et comme les araignées, qui reviennent chaque automne, quand on en a fini avec le sexe, on sait qu’il faudra prochainement s’y coller à nouveau.

Par contre, le sperme me dégoûte.Voilà pour les considérations pratiques.

Après mon divorce, j’ai rencontré un autre homme, avec lequel j’ai vécu 12 ans. Un homme très séduisant, qui m’attirait beaucoup. Le sosie de l’acteur Thomas Gibson, pour ceux qui connaissent : bref, rien à jeter. Mais idem avec lui : envie de l’embrasser à pleine bouche, de le caresser… et rien d’autre. Je me forçais une ou deux fois par mois et ce n’était pas désagréable, mais le moment le plus agréable était… quand c’est fini. Par contre, il m’a fait connaitre des orgasmes intenses, mais jamais à la pénétration. Nous nous sommes séparés à cause de l’usure du temps sur notre relation, mais rien qui ne soit lié au sexe.

Aujourd’hui je suis seule. J’ai rencontré il y a trois ans un homme pour qui j’ai éprouvé un amour d’une intensité jamais connue jusque là. Vraiment la passion, l’amour profond, prêt à tous les sacrifices. Et cette fois, c’est lui qui m’a quittée. Il m’a lancé des phrases très violentes, telles que : « Tu es frigide », « Tu as la sexualité d’une gamine de quinze ans », « Faire l’amour avec toi, c’est comme une castration ». Mes deux compagnons antérieurs ne m’avaient jamais fait de reproches explicites sur le sujet. Je peux vous faire l’aveu (horrible je sais) que j’aimais tellement cet homme et me sentais si bien avec lui que j’ai suggéré de lui payer des prostituées pour qu’il assouvisse ses désirs ailleurs, mais poursuive la relation d’amour avec moi. Evidemment, c’était du délire et il m’a ri au nez (bien que j’aie découvert que tout au long de notre relation, il a effectivement fréquenté des prostituées).

Désormais, j’en suis au point zéro. J’éprouve parfois une forte attirance pour un homme ; c’est arrivé récemment. Et je sais que j’attire cet homme également. Mais désormais, l’idée qu’il faudra « passer à la casserole » me paralyse. Je dois sans doute passer pour une allumeuse : j’aguiche puis je repousse. Ce n’est pas volonatire ; c’est une pulsion. Comme un réflexe. « Ne m’approche pas, ne me touche pas ! » On dirait que je réagis comme si j’avais été violée, ce qui n’est pas le cas ; je n’ai jamais eu de compagnon indélicat, jamais d’expérience sexuelle tramatisante.

Je n’en ai jamais parlé à personne. Je sais que quand j’évoque le poids de la solitude, la première réaction des gens est de penser au manque de sexualité (donc à l’opposé de mes préoccupations). Les amis proches me suggèrent « des aventures » pour ne pas avoir le poids de l’engagement. Comment leur avouer que je ne crains nullement l’engagement, mais son obligation collatérale : la sexualité…

Je vous avoue être désespérée, car je ne supporte pas la solitude. Trois ans sans histoire, sans amour et sans tendresse. Un jour, j’ai payé un escort boy, juste pour être prise dans les bras et embrassée. A ma plus grande stupéfaction, il m’a révélé ne pas être la première qui avait cette demande. A 300 eur les deux heures, c’est dire qu’il y a un très puissant besoin de tendresse et de câlins… Parfois, je songe au suicide. Car je ne me vois pas finir ainsi, éternellement seule.

Merci de m’avoir lue et de m’accueillir.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par clotaire » 04 sept. 2018, 14:22

Bienvenue Plume2015 :-)

J'espère que tu vas trouver des solutions pour te sentir plus heureuse. Accepter la solitude, c'est aussi un long travail, et c'est clair que nous sommes tous différents là-dessus. Et parfois, c'est au moment où on finit par l'accepter qu'il nous arrive une nouvelle histoire... ;-)

ginny anne
Apprenti
Messages : 72
Inscription : 01 août 2018, 16:43
Localisation : Auvergne Rhône-Alpes
Pronom : moi
A aimé : 4 fois
A été aimé : 12 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par ginny anne » 04 sept. 2018, 14:35

Bienvenue Plume2015 :D

Non tu n'es pas seule et tu le constatera en parcourant les différents sujets du forum.

l'asexualité est encore mal connu. Je suis un peu comme toi, les gestes de tendresse me suffisent largement, et le sexe ne m'intéresse pas. Les hommes parfois peuvent être indélicats dans leurs paroles, mais c'est certainement qu'ils ne comprennent pas ce qu'est d'être asexuelle. Les phrases du genre "tu es frigide" ou "c'est parce que tu n'as pas rencontré la bonne personne" je connais aussi. Alors que cela n'a rien à voir.

Le sentiment de solitude n'est pas liée au manque de sexualité, parce que si c'était le cas, ce serait je pense plutôt assez limité. Partager des choses, des activités communes, des gestes d'affection et de tendresse avec quelqu'un est tout à fait normal, et encore plus quand on désire s'engager avec quelqu'un.

Je comprends ta solitude, par moments je ressens aussi ce sentiment de solitude, mais il ne faut en aucun cas penser au suicide. Il y a des site de rencontres pour personnes asexuelles comme Acitizen, ou KeLove, si cela peut t'aider.

Le tout c'est de s'accepter tel que l'on est, ce qui n'est pas simple je te l'accorde.

Ravie de t'accueillir ici Plume2015 :D

Plume2015
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 03 sept. 2018, 19:35
A aimé : 5 fois
A été aimé : 1 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Plume2015 » 04 sept. 2018, 15:14

@ginny Anne. merci de la gentille réponse. Non je ne lis pas le sentiment de solitude à l'absence de sexualité, bien au contraire. La solitude est plutôt le dommage collatéral de mon refus de la sexualité. Car je n'ai trouvé personne avec qui vivre une relation sentimentale épanouie en l'absence de sexualité. Jusqu'à présent je me pliais à l'obligation des relations sexuelles, mais plus les années passent et plus c'est difficile. J'ai une vie sociale très remplie, grâce à mon travail, mais je manque cruellement d'un complice. Au mois de septembre j'ai trois soirées professionnels dont une magnifique soirée de gala, et c'est psychologiquement très dur d'y aller tout seule.

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 567
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Grignoteuse de bouquins » 04 sept. 2018, 18:42

Plume2015 a écrit :
04 sept. 2018, 14:09
Bonjour à tous,

Heureuse de me retrouver ici, avec l’envie de dire « OUF » !
Ouf, je ne suis pas anormale. Ouf je ne suis pas une martienne du (non-) sexe !
Bienvenue Plume2015 :D
Je connaissais le terme « Asexual », mais j’avais toujours cru à tort qu’il s’agissait d’un choix de vie, non d’un état. C’est au cours d’une lecture que j’ai ouvert les yeux quant au fait que je confondais Asexualité et abstinence.

A lire les témoignages, je me rends compte que je ne suis pas la seule et que je corresponds totalement aux « critères » de l’asexuel.


Heureusement qu'on est pas seul, c'est un soulagement.
Le pénis m’inspire… comment dire ? Vous allez peut-être rire, mais il m’inspire à peu près la même chose que quand je dois tuer une araignée. Je la regarde, je prends mon courage à deu mains. Je me dis : « Je vais le faire, je dois le faire, personne ne va la tuer à ma place. Quand c’est fait, c’est fait ! »
Analogie bien trouvée ;)
Mais tu as le choix de tuer l'araignée ou pas .
Bon perso je trouve les araignées plus jolies qu'un pénis :lol:
Après mon divorce, j’ai rencontré un autre homme, avec lequel j’ai vécu 12 ans. Un homme très séduisant, qui m’attirait beaucoup. Le sosie de l’acteur Thomas Gibson, pour ceux qui connaissent : bref, rien à jeter. Mais idem avec lui : envie de l’embrasser à pleine bouche, de le caresser… et rien d’autre. Je me forçais une ou deux fois par mois et ce n’était pas désagréable, mais le moment le plus agréable était… quand c’est fini. Par contre, il m’a fait connaitre des orgasmes intenses, mais jamais à la pénétration. Nous nous sommes séparés à cause de l’usure du temps sur notre relation, mais rien qui ne soit lié au sexe.
Comme quoi les séparations ne sont pas forcément liées a ca :)
Aujourd’hui je suis seule.
Profites-en pour respirer ;)
J’ai rencontré il y a trois ans un homme pour qui j’ai éprouvé un amour d’une intensité jamais connue jusque là. Vraiment la passion, l’amour profond, prêt à tous les sacrifices. Et cette fois, c’est lui qui m’a quittée. Il m’a lancé des phrases très violentes, telles que : « Tu es frigide », « Tu as la sexualité d’une gamine de quinze ans », « Faire l’amour avec toi, c’est comme une castration ». Mes deux compagnons antérieurs ne m’avaient jamais fait de reproches explicites sur le sujet. Je peux vous faire l’aveu (horrible je sais) que j’aimais tellement cet homme et me sentais si bien avec lui que j’ai suggéré de lui payer des prostituées pour qu’il assouvisse ses désirs ailleurs, mais poursuive la relation d’amour avec moi. Evidemment, c’était du délire et il m’a ri au nez (bien que j’aie découvert que tout au long de notre relation, il a effectivement fréquenté des prostituées).
Ces réflexions sont d'une violence mais alors ...
Déjà qu'il aille se renseigner sur ce que c'est la frigidité , en plus j'ai horreur de ce mot ca a beau être un problème de santé ca sonne comme une insulte , ensuite la deuxième je comprend vraiment pas le rapport , il ne connait pas la sexualité de toutes les gamines de 15 ans , alors c'est mal placé et puis la dernière , qu'il soit heureux de pas se les avoir faites écrasées :lol: . Et meme ton compromis n'avait pas marché ... Il est vraiment tête dure lui . C'est le genre de personnes que je supporte pas . Enfin les gens violents en général quoi ...
Désormais, j’en suis au point zéro. J’éprouve parfois une forte attirance pour un homme ; c’est arrivé récemment. Et je sais que j’attire cet homme également. Mais désormais, l’idée qu’il faudra « passer à la casserole » me paralyse. Je dois sans doute passer pour une allumeuse : j’aguiche puis je repousse. Ce n’est pas volonatire ; c’est une pulsion. Comme un réflexe. « Ne m’approche pas, ne me touche pas ! » On dirait que je réagis comme si j’avais été violée, ce qui n’est pas le cas ; je n’ai jamais eu de compagnon indélicat, jamais d’expérience sexuelle tramatisante.
C'est quoi ce que t'appelle "aguicher" ? C'est être "sexy" ? Parce que je veut dire , dans le cas des femmes qui veulent être sexy , ca veut pas forcément dire qu'elles veulent passer a l'acte . Il y a plein d'autres raisons , comme simplement se trouver belle , mais c'est vrai que la personne en face pourrait facilement penser que c'est un appel . Déjà rien que le fait que tu te sois forcée est une mauvaise expérience , il faut le dire , avec tout ça excuse moi mais c'est normal que tu n'aie plus envie de te forcer a le faire . Et ça veut dire qu'il ne faut plus que tu te forces . Comme le disait quelqu'un sur le forum récemment , peut être qu'il se reconnaitra : Tu as consenti a le faire donc tu ne t'es pas faite violée , mais le fait de te forcer est un auto-viol ; tu es ton propre violeur . Je ne sais plus trop qui avait dis ça sur le forum , mais en tout cas se forcer est la pire des choses a faire .
Je vous avoue être désespérée, car je ne supporte pas la solitude. Trois ans sans histoire, sans amour et sans tendresse. Un jour, j’ai payé un escort boy, juste pour être prise dans les bras et embrassée. A ma plus grande stupéfaction, il m’a révélé ne pas être la première qui avait cette demande. A 300 eur les deux heures, c’est dire qu’il y a un très puissant besoin de tendresse et de câlins… Parfois, je songe au suicide. Car je ne me vois pas finir ainsi, éternellement seule.
Profite de ta solitude , tu as eu plusieurs longues relations , et des soucis de couple , et de la violence verbale . Profites-en pour te reposer , tu n'as pas de problèmes de couple ni de compromis sur le plan sexuel a faire , et c'est non-négligeable . Le manque sur le plan affectif est peut être dur a accepter , mais c'est aussi dur que de trouver quelqu'un qui te comprends et qui ne te force pas , ni qui te balance des trucs violents . Si tu penses au suicide , c'est que tu te morfonds trop. Allez , c'est pas si grave !! Puis on termine jamais vraiment seul ;)
Merci de m’avoir lue et de m’accueillir.
Derien :D
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 3918
Inscription : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 250 fois
A été aimé : 350 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Lilly » 04 sept. 2018, 19:51

Image Plume

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

Avatar de l’utilisateur
Muriel Evelyne
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2170
Inscription : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 803 fois
A été aimé : 395 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Muriel Evelyne » 04 sept. 2018, 20:16

Bienvenue Plume2015 :)
Image

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1288
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 323 fois
A été aimé : 181 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par fiffi » 04 sept. 2018, 23:35

Bienvenue Plume ,

maintenant que tu connais ton asexualité , que tu peux nommer ton ressenti , tu vas pouvoir appréhender ton avenir plus sereinement . Il va falloir que tu apprivoises la solitude , qui est parfois pesante mais rien ne dit que tu vas finir seule . On peut etre A et vivre en couple . sachant ce que tu recherches , tu peux en effet t' inscrire sur Acitizen et Kelove .

Avatar de l’utilisateur
Ylber
Apprenti
Messages : 54
Inscription : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 32 fois
A été aimé : 44 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Ylber » 05 sept. 2018, 01:32

Bienvenue parmi nous, Plume ! J'espère que la fréquentation de ce forum t'aidera à retrouver le moral. Ainsi que tu le constateras en lisant les témoignages des contributeurs, l'asexualité ne condamne pas à la solitude, et solitude ne rime pas forcément avec malheur.

Plume2015
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 03 sept. 2018, 19:35
A aimé : 5 fois
A été aimé : 1 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Plume2015 » 05 sept. 2018, 09:29

Merci de vos réponses et de vos messages d'accueil. J'essaie de répondre à certains, mais mes réponses sont bloquées avec la mention spam. J'attends une réponse de l'administrateur car je ne sais pas quoi faire. Passez tous une excellente journée

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1260
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Pronom : Elle
A aimé : 206 fois
A été aimé : 360 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Aphélie » 05 sept. 2018, 22:00

Plume2015 a écrit :
04 sept. 2018, 14:09
Le pénis m’inspire… comment dire ? Vous allez peut-être rire, mais il m’inspire à peu près la même chose que quand je dois tuer une araignée. Je la regarde, je prends mon courage à deu mains. Je me dis : « Je vais le faire, je dois le faire, personne ne va la tuer à ma place. Quand c’est fait, c’est fait ! » Je mets des gants si possible et je fais ça « de loin » : saisir l’araignée, l’écraser, hop fini ! Idem pour le pénis : le prendre en main avec l’idée « quand il faut y passer, il faut y passer et quand c’est fait, ce n’est plus à faire ! » Je n’ai pas de répulsion, mais j’aimerais mieux faire autre chose. Et comme les araignées, qui reviennent chaque automne, quand on en a fini avec le sexe, on sait qu’il faudra prochainement s’y coller à nouveau.
J'ai ri oui, mais principalement parce que la comparaison me paraît tellement adéquate en dépit de son côté improbable. Non vraiment je te tire mon chapeau. :mrgreen:
Je peux vous faire l’aveu (horrible je sais) que j’aimais tellement cet homme et me sentais si bien avec lui que j’ai suggéré de lui payer des prostituées pour qu’il assouvisse ses désirs ailleurs, mais poursuive la relation d’amour avec moi. Evidemment, c’était du délire et il m’a ri au nez (bien que j’aie découvert que tout au long de notre relation, il a effectivement fréquenté des prostituées).
Ben en fait... non. Je ne trouve ça ni horrible ni du délire. Je comprends que cela semble inconcevable à la plupart des couples, que ça bouscule les "standards" de la relations, que ça puisse être compliqué à mettre en place... mais ça ne me choque pas, et je pense que dans les relations A/S c'est une possibilité qui est souvent considérée, et parfois même adoptée j'imagine. Et pourquoi pas ? Est-ce que c'est vraiment préférable de se dire que c'est le rôle d'un.e partenaire de passer à la casserole, à contrecœur ou non ? Du moment que c'est discuté et consenti par les deux partis je ne vois pas vraiment le problème. Et puis, pour au final découvrir qu'il n'avait pas attendu ta proposition... voilà voilà.

Ensuite, la solitude ce n'est pas qu'une question de couple. Il y a d'autres façons de s'épanouir et de remplir sa vie. Des amis, des activités, des passions, des animaux de compagnie (oui oui, niveau tendresse ça compte !) c'est surtout une affaire de savoir remplir ses journées, de faire quelque chose qui nous rend heureux. Et ça, ça ne passe pas nécessairement par quelqu'un d'autre, au contraire. Et puis rien n'est fixé, ton avenir n'est pas écrit. Courage, et bienvenue :)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
Crocodile
Aspirant
Messages : 35
Inscription : 03 sept. 2018, 17:37
Pronom : elle
A aimé : 14 fois
A été aimé : 8 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par Crocodile » 06 sept. 2018, 23:30

Bienvenue, Plume! Courage, bien sûr qu'il y a de l'espoir! :)

Tu es très bien tombée, le forum est super chouette, les gens sont gentils. Je sais que ce n'est pas évident et je n'ai jamais eu l'occasion de tester le célibat depuis que je sais que je suis A mais je penses que le mieux est d'être transparente avec cet homme qui t'attire, le plus vite possible, si tu veux lui donner sa chance (ou quelqu'un d'autre si tu souhaite te lancer avec quelqu'un d'autre). Imagine: c'est ok pour lui, il ne te force pas, ne te culpabilise pas voir qu'il soit carrèment A lui-même? (oui, imaginons :!: ) Ce serai le bonheur! Et si pas, tu auras gagné du temps et évité bien des larmes! Et tu auras respecté tes envies et non-envies: c'est çà le plus important. Reprend des forces, reprend courage, parle en avec nous: tu verras, çà te feras du bien. Concernant tes soirées professionnelles: pourquoi ne pas inviter un bon ami? Voir un rencard, si tu décides de tester les sites de rencontres A par exemple? Ce sont des idées, je ne te connais pas encore assez que pour comprendre l'ampleur de ta solitude et j'espère ne pas te froisser. A très bientôt sur le forum :D

WonderWoman59
Apprenti
Messages : 65
Inscription : 22 juin 2018, 21:47
Localisation : Lille
A aimé : 4 fois
A été aimé : 11 fois

Re: OUF! Je ne suis pas seule au monde...

Message par WonderWoman59 » 08 sept. 2018, 16:19

Bienvenue parmi nous :)

Effectivement c'est un soulagement de voir qu'on est pas seul !
Moi la solitude ne dérange pas trop mais bon j'aimerais tellement rencontrer quelqu'un quand même (asexuel car je me vois pas du tout en couple avec un sexuel), tomber amoureuse et ne pas finir seule toute ma vie...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités