Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
wildfires
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2018, 04:05
Pronom : il/al
Contact :

Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par wildfires » 15 juil. 2018, 18:06

Bonjour,

J'aimerai savoir si d'autres ici sont concernées par le syndrome d'excitation génitale sans repos ou d'excitation génitale persistante (j'accorde au féminin, de ce que j'en comprends ça concerne exclusivement l'appareil génital féminin). Il y a un article sur wikipedia qui est loin d'être parfait mais qui donne une idée (je ne poste pas le lien, le robot antispam n'est pas d'accord et s'est fâché tout rouge).

Personnellement je ressens une excitation presque permanente, sans aucun lien avec une stimulation externe quelconque et par ailleurs pas de désir avec des partenaires éventuels. Je m'identifie comme cupiosexuel.

Qu'en pensez-vous et si vous êtes concernée, comment le vivez-vous ? Avez-vous trouvé des solutions ?

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3310
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 556 fois
A été aimé : 784 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Baelfire » 16 juil. 2018, 09:11

Salut Wildfries,

Je pense pas que tu sois dans le lieu approprié pour parler de ça. C'est un peu comme si tu arrivais dans une confiserie et que tu demandais ce qu'on pense des entrecôtes tu vois...

Désolée je ne pense pas qu'on puisse t'aider.

Mais bienvenue quand même.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2194
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 385 fois
A été aimé : 387 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par clotaire » 16 juil. 2018, 09:27

Je ne suis pas forcément d'accord avec Baelfire, car cette excitation permanente peut très bien être déconnectée du désir de l'autre ;-)
Je suis un homme, donc bien mal placé pour répondre sur ce syndrome précis, mais côté masculin, certains de ce forum ont déjà déploré d'avoir une libido bien trop active au regard de leur désir sexuel de l'autre. Je conçois que de devoir soulager des tensions de libido trop souvent, ça peut vite devenir fatigant. ça m'est déjà arrivé sur des périodes heureusement rares et très courtes, une fois ou l'autre.

Avatar de l’utilisateur
wildfires
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2018, 04:05
Pronom : il/al
Contact :

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par wildfires » 16 juil. 2018, 14:25

Merci Clothaire,
effectivement, ça n'a rien à voir avec le désir. Je n'ai pas envie de sexe, je suis physiquement excitée. C'est carrément pénible puisque je n'ai pas le désir de passer à l'acte (et même sans ça ce serait compliqué je pense).
@Baelfire, c'est gentil de m'accueillir "quand même" :? mais je t'assure que je ne me suis pas trompée d'endroit.

Avatar de l’utilisateur
grignoteuse.de.bouquins
Amène
Messages : 405
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 160 fois
A été aimé : 54 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par grignoteuse.de.bouquins » 16 juil. 2018, 16:25

wildfires a écrit :
16 juil. 2018, 14:25
Merci Clothaire,
effectivement, ça n'a rien à voir avec le désir. Je n'ai pas envie de sexe, je suis physiquement excitée. C'est carrément pénible puisque je n'ai pas le désir de passer à l'acte (et même sans ça ce serait compliqué je pense).
@Baelfire, c'est gentil de m'accueillir "quand même" :? mais je t'assure que je ne me suis pas trompée d'endroit.
Coucou !
J'ai vu un reportage d'une jeune femme qui avait eu ce souci , mais je pense en plus fort car elle avait des "orgasme" en permanence.je ne sais pas si ça se rapproche mais ça doit être une forme du syndrome plus avancée peut être ? Je me souviens qu'a la fin du reportage elle prenait un traitement et que ça avait bien marché, peut être qu'il faudrait que tu te renseignes sur ce souci pour en savoir plus 😉
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3310
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 556 fois
A été aimé : 784 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Baelfire » 16 juil. 2018, 17:23

@Wildfires : j'aurais dû développer d'avantage mea culpa. Ma petite voisine du dessus a à peu près donné l'explication à laquelle je pensais.

Il me semble que c'est plus mécanique qu'autre chose ton soucis (si toutefois s'en est vraiment un). Et là dessus...ben on est pas compétents. Mais ça ne doit en aucun cas t'empêcher de venir t'exprimer ici hein :)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Olib
Affilié
Messages : 294
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 173 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Olib » 16 juil. 2018, 18:55

@Baelfire : elle ne demande pas des avis d'experts, mais simplement si d'autres personnes ont ce même problème et comment est-ce qu'elles le gèrent.
Émerveillé paumé.
La montagne, ça vous gagne.

Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3310
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 556 fois
A été aimé : 784 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Baelfire » 16 juil. 2018, 21:12

Aaaaah ! Il faut que j'arrête de faire la fête moi...ça me met trop la tête à l'envers :P
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Artémis Redan
Membre
Messages : 18
Inscription : 30 juil. 2018, 21:23
A aimé : 12 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Artémis Redan » 09 août 2018, 14:06

wildfires a écrit :
15 juil. 2018, 18:06

Personnellement je ressens une excitation presque permanente, sans aucun lien avec une stimulation externe quelconque et par ailleurs pas de désir avec des partenaires éventuels. Je m'identifie comme cupiosexuel.

Qu'en pensez-vous et si vous êtes concernée, comment le vivez-vous ? Avez-vous trouvé des solutions ?
salut,

Je sais pas si ton message est toujours d'actualité. J'ai des moments de super excitation aussi qui sont pour ma part toujours liés à mon ovulation hehe.
Personnellement, je vis très bien ça car même si je n'ai pas de désir sexuel pour autrui, ça me derange pas de me faire du bien à moi-même si ça peut me permettre de repartir sur une autre énergie ^^ et de faire autre chose. Pour ma part, c'est clairement mon corps qui me dit "bébé bébé bébé bébé bébé".

Par contre je sais pas c'est quoi cupiosexuel ^^ tu pourrais expliquer ?

Avatar de l’utilisateur
wildfires
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 08 juil. 2018, 04:05
Pronom : il/al
Contact :

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par wildfires » 09 août 2018, 14:52

Oui, c'est toujours d'actualité. Effectivement, parfois c'est lié aux hormones mais pas toujours. Là j'ai été tranquille cette semaine mais la dernière crise a duré deux mois (et deux mois pleins d'excitation constante, c'est juste épuisant). Alors oui, la masturbation, c'est sympa mais en fait ça ne change pas grand chose, techniquement l'orgasme n'interrompt pas du tout l'excitation (disons que quand j'ai de la chance ça s'arrête 10 minutes...), que du coup je peux pratiquer des heures d'affilées sans aucun soulagement et qu'à force comment dire, les articulations souffrent. Entre autres. Je suis en retard le matin, je ne suis pas concentré au boulot et je ne fais rien de bon du reste de mes journées. Bref, c'est pas loin d'être l'enfer.

Pour cupiosexuel, j'ai trouvé ça ici

J'ai discuté récemment avec une personne trans (ftm) qui a le même soucis et qui pense que c'est lié à la prise de testostérone. A creuser.

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 287
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 149 fois
A été aimé : 108 fois

Re: Envie, désir et excitation : le syndrome d'excitation génitale sans repos

Message par Lau » 12 août 2018, 16:38

Je rejoins Artemis sur les ressentis.
Sinon, je ne sais pas "quoi" en penser, si ce n'est qu'il y a sans doute des recherches qui sont menées et qu'il y a peut-être des traitements adaptés.
Un début de solution ne serait-il pas de consulter ? Médecin ? Gynéco/Andrologue ?
Mais peut-être l'as-tu déjà fait ?

J'ai trouvé ceci, une revue de la littérature sur le PGAD qui date de 2011. Tu y trouveras peut-être des pistes ?
Une rubrique de Allo Docteurs y est aussi consacrée.

Bref, à la lecture, la consultation d'un professionnel de santé apparait comme une étape indispensable.
Bon courage à toi !
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités