Moi asexuelle ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
plexus
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 27 juin 2018, 03:05
Localisation : Québec

Moi asexuelle ?

Message par plexus » 27 juin 2018, 03:34

Bonjour,

Je viens d'atterrir ici en faisant une recherche sur : suis-je normale.......

Je ne sais plus ou je me situe. 41 ans, j'ai eu plusieurs partenaires sexuels. Du plaisir sexuel ? Parfois. Vouloir être aimée et avoir l'impression d'être importante ? Beaucoup. Plus souvent célibataire qu'en couple ma plus longue relation a durée 2 ans et le sexe, vraiment ordinaire... plus un moyen pour se défouler qu'autre chose.

Passer 10 ans sans sexe ? Aucun problème avec cela. La raison est que je n'ai aucun désir sexuel tant que je ne rencontre pas quelqu'un qui m'attire beaucoup et cela, c'est plus que rare. Je regarde mais je ne vois pas. Personne ne m'intéresse à ce niveau et le : ''c'est parce que tu n'as pas trouvé le bon'', rendue à 41 ans on y croit de moins en moins.

Adolescente je disais que j'étais au 3 e sexe. Le sexe qui n'existe pas. Je ressens 3-4 fois par année une poussée d'hormones que je satisfait par moi-même.

J'écoute certaines filles autour de moi parler de sexe et même certaines en ''panique'' parce qu'elles n'ont pas eu de sexe depuis 3 MOOOOIS !! et je ne comprends pas. Elles me découragent et pour vous dire la vérité (entre-vous et moi) je les vois comme étant faibles... Ça me dégoute. En fait l'hypersexualisation me dégoûte, les envies sexuelles des autres me dégoutent. Le fait que les autres femmes autour de moi voient des prospect sexuels partout me décourage. J'en suis rendue là alors je me questionne de plus en plus sur moi : est-ce que j'ai besoin de voir une sexologue ? Est-ce que j'ai un problème ? Est-ce que je suis trop blessée sentimentalement au point que mon corps ne fonctionne pas normalement ....

Je me suis demandée si ce manque de désir envers les hommes était dû au fait que je préférais les femmes et non. Le sexe des femmes ne m'attire pas du tout. Je sais que j'ai une ''certaine'' attirance envers les hommes, mais mon corps dort. Si je n'ai rien pour l'activer, il ne se passe rien. Je ne tombe jamais en manque JAMAIS ...

Là ou il y a une zone d'ombre, c'est que parfois, rarement, je rencontre un homme qui réussit à ranimer la machine et en force ! Mais dès que c'est terminé, mon corps retourne en hibernation et peut le rester pendant 10 années sans problème.

Je ressens une sorte de pression parfois ... Le fait de ne pas avoir de désir, fait aussi en sorte que je n'ai pas envie d'être en couple. Et même si j'aimerais être en couple, je ne vois personne qui pourrait m'attirer assez pour cela. Là ou mes amies voient des hommes attirants partout, moi je vois rien....

Alors voilà mon questionnement : suis-je asexuelle ou suis-je défaillante, blessée, brisée ... J'ai pas de désir sexuel, quand je suis seule et je n'ai pas de difficulté à m'imaginer vivre sans sexe pour le restant de mes jours. Je suis maintenant à penser que les filles qui ont un besoin ''frénétique'' de sexe sont tout simplement de grandes dépendantes affectives qui mélangent tout, mais je crois au fond de moi que je me trompe, qu'elles sont pas mal plus normales que je le suis...

Quelqu'un pourrait m'éclairer ? Car je me sens seule dans tout cela. C'est pas facile de dire tout cela ouvertement...
Dernière édition par plexus le 27 juin 2018, 14:28, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Affable
Messages : 103
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 6 fois
A été aimé : 15 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par Dark Majesty » 27 juin 2018, 08:39

Bienvenue plexus :D
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
Passer 10 ans sans sexe ? Aucun problème avec cela. La raison est que je n'ai aucun désir sexuel tant que je ne rencontre pas quelqu'un qui m'attire beaucoup et cela, c'est plus que rare. Je regarde mais je ne vois pas. Personne ne m'intéresse à ce niveau et le : ''c'est parce que tu n'as pas trouvé le bon'', rendue à 41 ans on y croit de moins en moins.
Ne pas ressentir d'attirance sexuelle pour les autres c'est la définition de l'asexualité. Or, à ce que j'ai compris il t'arrive de ressentir de l'attirance sexuelle quand tu rencontres quelqu'un qui t'attire beaucoup. Alors, peut-être de la demisexualité: une personne qui ne ressent de l'attirance sexuelle qu'après avoir formé un lien émotionnel fort avec la personne? :wink:

En tout cas, peu importe ce que tu es, pour commencer tu n'es pas anormale, défaillante ou je ne sais quoi. Je pense que beaucoup de personnes, dont moi, se sont un jour posé cette question "suis-je anormal(e)? Ou alors je suis peut-être homosexuel(le)?" parce que l'asexualité est très très peu expliqué et cité dans cette société hypersexualisée.Si tu veux aller voir un sexologue, tu peux mais soit sur tes gardes parce que certains d'entre-eux ne sont pas au courant et/ou n'acceptent pas l'asexualité.

Merci pour ton témoignage :)
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Revolutions
Messages : 1900
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 147 fois
A été aimé : 420 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par didou » 27 juin 2018, 09:29

Ouelcome Plexus,
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
J'écoute certaines filles autour de moi parler de sexe et même certaines en ''panique'' parce qu'elles n'ont pas eu de sexe depuis 3 MOOOOIS !! et je ne comprends pas. Elles me découragent et pour vous dire la vérité (entre-vous et moi) je les vois comme étant faibles...
On ne peut pas dire qu'elles sont "faibles". Elles pensent comme elles pensent et pas comme toi, pas comme beaucoup d'entre nous ici. C'est comme dire que les gens qui sont passionnés par le Mondial de foot actuel sont "faibles" ou "idiots". Non, ils aiment, on n'aime pas, chacun ses attirances.

Il n'y a pas de raison de se sentir ""découragé" par leur comportement. Assumer le sien comme n'étant pas le même que le leur, ni mieux ni moins bien suffit pour que tout le monde trouve sa place.
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
Ça me dégoute. En fait l'hypersexualisation me dégoûte, les envies sexuelles des autres me dégoutent. Le fait que les autres femmes autour de moi voient des prospect sexuels partout me décourage.
"Te décourage" de quoi ? Il n'y a pas de raison.
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
J'en suis rendue là alors je me questionne de plus en plus sur moi : est-ce que j'ai besoin de voir une sexologue ? Est-ce que j'ai un problème ? Est-ce que je suis trop blessée sentimentalement au point que mon corps ne fonctionne pas normalement ....
Tout dépend. Si ton désintérêt pour les relations sexuelles te fait souffrir, ie. tu aimerais en avoir mais tu ne "peux" pas, alors pourquoi pas. Si non, alors pas nécessaire. Ne pas avoir besoin / envie de relations sexuelles c'est caractéristique de l'asexualité. Et on n'en meurt pas :D
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
Je ressens une sorte de pression parfois ... Le fait de ne pas avoir de désir, fait aussi en sorte que je n'ai pas envie d'être en couple. Et même si j'aimerais être en couple, je ne vois personne qui pourrait m'attirer assez pour cela. Là ou mes amies voient des hommes attirants partout, moi je vois rien....
Tu dis à la fois que tu n'as pas envie d'être en couple mais que tu aimerais l'être. Alors, au fond souhaiterais-tu ? Est-ce bien juste le fait de l'aspect "sexuel" du couple qui te rebute ? J'ai l'impression qu'il faudrait que tu fasses une paix intérieure, avec toi-même, pour banaliser ton désintérêt pour le sexe : ce n'est pas grave. Que tu ne me mettes pas de pression autour de ça. Il y a plein de couples asexuels et asexuels/sexuels qui vivent bien. Quand je dis "plein", évidemment, ce n'est pas la majorité du monde, mais ce n'est pas non plus rarissime.
plexus a écrit :
27 juin 2018, 03:34
Alors voilà mon questionnement : suis-je asexuelle ou suis-je défaillante, blessée, brisée ... J'ai pas de désir sexuel, quand je suis seule et je n'ai pas de difficulté à m'imaginer vivre sans sexe pour le restant de mes jours.
Asexuelle, possible, possible. C'est toi qui es capable de sonder ton for intérieur, d'estimer si tu te reconnais dans l'asexualité. Nous, on pourra te dire au mieux que tu donnes bien l'air d'être asexuelle.
Et puis de toute façon, si t'y reconnaître pour le moment t'apporte un certain réconfort, certaines explications à ton ressenti, des points de comparaison avec d'autres personnes, bin c'est très bien. Et puis si un jour tu changes, si les choses évoluent vers autre chose, et bin ce sera très bien aussi :) Tu ne signes pas un contrat :D
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2147
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 381 fois
A été aimé : 375 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par clotaire » 27 juin 2018, 09:41

Bienvenue plexus :-)
L'introspection personnelle est un long chemin, libre à toi de chercher à reconnaître les éléments qui te définissent et chercher d'où ils viennent. Mais tu peux te considérer comme asexuelle si tu veux. L'essentiel est que tu te sentes bien comme tu es, peu importe d'où ça vient et comment ça s'appelle. Et tu as toujours ta place avec nous !
Je pense aussi que les "dépendantes affectives qui mélangent tout", ça existe et t'as le droit de penser que c'est pas tout à fait "normal" :D

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3279
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 551 fois
A été aimé : 764 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par Baelfire » 27 juin 2018, 10:04

Hello Plexus (solaire ?)

Ta présentation me parle tellement !!! A quelques exceptions près je m'y reconnais pas mal. Ce qui me définissait (c'est pas universel c'est personnel) en tant que A c'est le fait que je puisse rester des années sans sexe sans en éprouver aucun manque. Sauf que ça semble changer...enfin je peux toujours rester longtemps sans éprouver de manque mais 10 ans ça je pense pas. Comme toi je trouve (même si c'est pas bien) que les personnes dépendantes de ça sont faibles voir superficielles. J'éprouve un certain agacement pour les "une fois par jour sinon je suis pas bien". Je me dis que leur vie doit être inintéressante et qu'ils n'ont vraiment que ça à foutre.

Mais c'est pas bien de penser ça parce que ça ne peut pas être la vérité.

Tu éprouves du désir parfois mais il s'en va une fois que c'est acté. C'est pareil pour beaucoup de monde. On a tendance à croire que l'amour, l'attirance, le désir, les sentiments sont des acquis. Sauf que rien n'est plus variable que ça. Entretenir la flamme c'est un sacré boulot et on a aucune formation pour ça " Tu as sauté dans le grand bain maintenant nage!".

Bref des personnes qui te ressemblent il y en a quelques unes. A mes yeux ce qui est anormal c'est l'hypersexualisation dans laquelle on baigne. Avant on en parlait pas du tout et maintenant il n'y a que ça. L'équilibre n'est pas encore atteint.

Mais le plus important dans tout ça c'est que tu trouves ton propre équilibre. Comme le dit Clotaire, si le terme asexuel te parle alors pourquoi pas ?

Bienvenue
ImageImage

plexus
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 27 juin 2018, 03:05
Localisation : Québec

Re: Moi asexuelle ?

Message par plexus » 27 juin 2018, 14:49

Je tiens à vous remercier de m'avoir répondu. Je suis contente de voir que les gens prennent le temps de lire et de répondre. Je continue ma réflexion à ce sujet. L'élément que je n'ai pas évoqué mais qui selon moi n'a peut-être pas une grande influence est que je prend un antidépresseur depuis 10 ans. Avant mes 30 ans ma libido devait être à 3/10, j'avais de l'intérêt pour les hommes... Mais pas de libido quand j'étais célibataire ... (donc la plupart du temps de ma vie). En ce moment ma libido est à 0/10 et ce depuis plusieurs années... Mon corps s'active au contact d'hommes que je trouve attirants si ils me touchent ou autre, mais en gros je suis attirée pas personne... Donc ...

Je termine ma médication dans quelques mois. Je vais voir les résultats ensuite. Je ne suis pas malheureuse de ne pas avoir de sexe dans ma vie, la question est plutôt mes interrogations quand je me retrouve avec des filles pour qui le sexe est une question vitale au point que je me demande réellement si elles ne mélangent pas tout. Si elle ne s'inventent pas des histoires, je voient des filles se manquer de respect complètement pour assouvir leurs besoins de sexe, je suis tellement à l'opposé de cela et ça me met en questionnement sur ma ''normalité''. Je ressens aussi de la pression : pourquoi une belle fille comme toi est célibataire ? (sous entendu : tu as certainement un gros problème)... Ou : c'est parce que tu n'as pas rencontré le bon (provenant de la part de filles malheureuses dans leur couple, donc vraiment avec un gros manque de crédibilité...) Ou : c'est parce que tu choisis mal (provenant de filles avec qui jamais je n'échangerais pas leur place...) Ou mon père : es tu lesbienne ?? C'est quoi ton problème ?? : devant toute ma famille, famille éloignée inclus...

Donc voilà je pense que vous comprenez surement ce que je veux dire. Du sexe si j'en voulais j'en aurais ! Mon problème : le sexe et l'amour sont deux choses qui dans ma tête sont inséparables. On ne se racontera pas d'histoire l'amour pas de sexe c'est de l'amitié remplis d'amour comme je surnomme une de mes amies : mon amie d'amour. Et par chance ça des amis je n'en manque pas :D

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1390
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 357 fois
A été aimé : 371 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par PassionA » 27 juin 2018, 17:01

Oui, ça on comprend. Les gens sont indélicats (au mieux) concernant les relations des autres, et assez intenses avec la sexualité. Mais ils ne sont pas plus ou moins normaux que ceux qui n'ont d'intérêt ni dans l'un ni dans l'autre.

Les réflexions à la con sur les couples ou le sexe, on en a pris pour perpet quand on est venu au monde, qui qu'on soit. Et ici, on a un sujet entier dédié à ses petites phrases assassines qu'on se ramasse régulièrement. Ma solution a consisté à m'entourer de personnes qui ne parlent pas de ça, qui ont d'autres sujets de discussions que je trouve plus pertinents et plus intéressants. Les autres, il faut apprendre à les remettre à leur place et à garder ses distances si ils te sont nocifs.
plexus a écrit :
27 juin 2018, 14:49
Donc voilà je pense que vous comprenez surement ce que je veux dire. Du sexe si j'en voulais j'en aurais ! Mon problème : le sexe et l'amour sont deux choses qui dans ma tête sont inséparables. On ne se racontera pas d'histoire l'amour pas de sexe c'est de l'amitié remplis d'amour comme je surnomme une de mes amies : mon amie d'amour. Et par chance ça des amis je n'en manque pas :D
C'est bien que tu saches ou tu en es personnellement avec ça mais tout le monde ne fonctionne pas comme ça. Surtout ici ou l'amour sans sexe est la base de ce que recherchent les aces en général. Les deux sont séparables et l'amitié n'est pas un sentiment plus faible que l'amour. Tout le monde ne recherche pas non plus de fusion avec autrui.

fiffi
Altruiste
Messages : 1149
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 279 fois
A été aimé : 148 fois

Re: Moi asexuelle ?

Message par fiffi » 28 juin 2018, 00:05

Bienvenue Plexus ,

on ressent tous plus ou moins une pression concernant notre célibat . Les gens ne connaissent pas l ' asexualité , alors ils inventent des théories farfelues qui ne nous correspondent pas du tout .
L' important est que tu sois bien entourée par tes amis . Les réflexions indélicates des autres , soit tu t ' en fiches , soit tu les remets à leur place .

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité