À la recherche de moi

N'ayez pas peur, passez nous dire un petit bonjour, faites-vous connaître !
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Fengus
Amibe
Messages : 94
Inscription : 08 juin 2018, 11:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 23 fois

À la recherche de moi

Message par Fengus » 08 juin 2018, 12:00

Bien le bonjour,
Je suis un homme de bientôt 42 ans, et je m'excuse par avance si ma présentation venait à prendre des allures de fresque historique, mais étant à la recherche d'aide pour comprendre ce que je suis réellement, je vais m'essayer à un exercice qui m'est peu familier : parler de moi sans noyer le poisson et sans fractionner les informations (je ne garantie pas que je vais réussir mais bon ...)

J'ai donc découvert, il y a un an environ, que le monde ne se contentait pas des trois orientations sexuelles consacrées ... ce qui a provoqué en moi un déclic ... mais une grande confusion sur ... "mais moi dans tout ça ? Je suis quoi au juste" ... ce qui a remplacé avantageusement l'éternel : "Mais qu'est-ce qui cloche chez moi ?" Mais qui ne me satisfait pas pour autant.

Je suis né entant que convention sociale obligatoire, de parents qui n'ont jamais caché qu'ils voulaient une fille. Mon père étant un atrophié des émotions et ma mère une narcissique hypocrite, donc volonté d'attirer l'attention et de grappiller un peu d'amour de la part de personne qui n'en avaient pas à m'accorder.

J'ai tendance à tout intellectualiser, ayant beaucoup souffert des rejets à répétition (parents, ami d'enfance, filles pour lesquelles j'ai développé un peu plus que de l'amitié ), et donc mon coeur n'a plus vraiment la voie au chapitre. Ma forte empathie (passez toute votre enfance à chercher le moindre signe d'affection de la part de personnes qui ne vous en accordent pas, ça aiguise les sens) fait de moi le confident parfait ... mais chaque fois que, avec le temps, mes sentiments se sont étoffés, j'ai systématiquement été rejeté (ami, oui, plu, euh ... ça te dérange si je t'expulse de ma vie du jour au lendemain ? )

Ajoutez à ça que je déteste les contacts physiques ... à de très rares exemptions près (animaux et enfants , plus deux ou trois personnes à qui je peux faire des câlins (câlins purement chastes et amicaux) ou quand la personne à vraiment besoin de réconfort)

Dernièrement, j'ai subi un nième rejet d'une amie dont je devenais très proche, et j'ai fini par me remettre en question ... jusqu'à présent, j'avais toujours supposé que c'était une question de physique ... mais quand on m'à asséné : "je n'arrive pas à t'imaginer comme un amant" .... je me suis rendu compte que moi non plus ... je n'avais jamais réalisé que : je n'étais absolument pas attiré physiquement, par aucune des personnes que j'ai pensé aimer, je me complaisait à imaginer des demandes en mariage toutes plus extraordinaires les unes des autres, mais je ne mettais pas de visage sur la personne en face, et ça n'allait pas plus loin ...

Je me suis donc dit qu'au final, je cédait juste à la pression sociétale : soit un gentil garçon, marrie toi et donne des petits enfants à tes parents ... comme j'adore les enfants, ça me convenait ... rêver d'être un meilleur parent que ceux que j'ai eu ...

J'ai eu , et ai encore, des relations qui correspondent parfaitement à la définition du queer platonique, mes amitiés sont extrêmement fortes, et dans certains cas, j'ai décidé de considérer certains amis comme des frères et soeurs (par besoin de justifier la force des sentiments que j'ai pour eux)

Mais dans tout ça ? Sur quoi je m'interroge donc ? Et bien je n'arrive pas à savoir si je suis bel et bien asexuel ou suis-je demi sexué, mais comme j'ai été rejeté 100% des fois, je n'ai jamais pu atteindre le moment où je peux accepter un rapport physique.

Un point qui m'à travaillé pendant des années, et qui a fini par prendre un sens : chaque fois qu'une me fille m'a plue, dans ma tête c'était toujours cette même phrase : et pourquoi pas avec elle ? Ce qui rend plus logique ma non combativité face aux rejets ... (à partir de l'instant où je sens que ce n'est pas réciproque, je n'insiste pas et repasse en mode amitié ... ce qui n'empêche pas les personnes de se sentir mal à l'aise et de me chasser de leur vie ...)

J'ai toujours pensé être tordu, puisque je ne rentrais pas dans les cases que la société me proposait, mais depuis quelques mois, j'ai fini par m'accepter et ne plus me détester pour être différent ... je vis moins "en fonction des autres" ... je n'ai pas de compagne pour voyager avec moi ? Et bien je voyage seul (mais la société te fait comprendre que tu n'es pas normal : supplément single au rapport), les gens n'ont pas le temps de m'accompagner au restau ? Je ne décalé pour me plier aux impératifs d'autrui, tous les mercredis soir, restaurant, des gens m'accompagnent, tant mieux, personne n'est disponible, tant mieux aussi ! (Mais là encore, la société te parle : restaurants qui refusent les réservations pour une seule personne ... ou les réductions qui ne s'appliquent qu'a partir de deux)

Enfin voilà, désolé pour le pavé, je remercie ceux qui ont tenu jusqu'au bout. J'ai l'impression d'être sur la bonne voie, mais pas assez sûr pour autant.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: À la recherche de moi

Message par clotaire » 08 juin 2018, 13:14

Bienvenue Fengus :-)
J'aime beaucoup ton témoignage, et je me revois dans la démarche que j'ai eue quand je me suis inscrit ici, c'était presque pareil, bien que je sois légèrement plus jeune que toi (35).
Fengus a écrit :
08 juin 2018, 12:00
quand on m'à asséné : "je n'arrive pas à t'imaginer comme un amant" .... je me suis rendu compte que moi non plus ... je n'avais jamais réalisé que : je n'étais absolument pas attiré physiquement, par aucune des personnes que j'ai pensé aimer, je me complaisait à imaginer des demandes en mariage toutes plus extraordinaires les unes des autres, mais je ne mettais pas de visage sur la personne en face, et ça n'allait pas plus loin ...
il m'est arrivé presque la même chose. J'ai réalisé un jour que même en ayant des sentiments très au-delà de l'amitié, jamais je ne me suis projeté comme amant...
Comme toi, je suis assez facilement identifié comme le confident de service, et ça m'interpelle que tu associes ça au fait d'avoir manqué d'affection dans ton enfance, car j'ai la même sensation de mon côté.
Mais dans tout ça ? Sur quoi je m'interroge donc ? Et bien je n'arrive pas à savoir si je suis bel et bien asexuel ou suis-je demi sexué, mais comme j'ai été rejeté 100% des fois, je n'ai jamais pu atteindre le moment où je peux accepter un rapport physique.
Même question pour moi, je n'ai jamais eu que des sentiments à sens unique...
Un point qui m'à travaillé pendant des années, et qui a fini par prendre un sens : chaque fois qu'une me fille m'a plue, dans ma tête c'était toujours cette même phrase : et pourquoi pas avec elle ? Ce qui rend plus logique ma non combativité face aux rejets ... (à partir de l'instant où je sens que ce n'est pas réciproque, je n'insiste pas et repasse en mode amitié ... ce qui n'empêche pas les personnes de se sentir mal à l'aise et de me chasser de leur vie ...)
C'est fou les gens qui n'arrivent pas à tourner la page alors que toi t'es passé à autre chose^^ Heureusement il m'est arrivé d'être capable de dépasser ce genre de tension et d'aboutir à des belles amitiés qui durent. J'ai facilement la même phrase que toi en tête, mais il me semble que c'est assez courant, non ? Et puis je ne vois pas le rapport avec la non combativité ?
je n'ai pas de compagne pour voyager avec moi ? Et bien je voyage seul (mais la société te fait comprendre que tu n'es pas normal : supplément single au rapport), les gens n'ont pas le temps de m'accompagner au restau ? Je ne décalé pour me plier aux impératifs d'autrui, tous les mercredis soir, restaurant, des gens m'accompagnent, tant mieux, personne n'est disponible, tant mieux aussi ! (Mais là encore, la société te parle : restaurants qui refusent les réservations pour une seule personne ... ou les réductions qui ne s'appliquent qu'a partir de deux)
J'aime bien me faire des resto tout seul moi aussi (le top du top, c'est de faire ça un 14 février :D ), et j'ai en effet constaté que tout seul, on est plus facilement oublié ou moins bien traité :-/

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Baelfire » 08 juin 2018, 15:26

Salut Fengus,

Je ne suis pas du tout dans ta situation mais depuis que je côtoie certaines personnes je commence également à penser que lorsqu'il y a eu manque d'affection dans l'enfance ça marque au fer rouge.

Après tu sembles à peu près avoir apprivoisé le truc ce qui est vraiment pas mal me semble -t-il. Le chemin pour en arriver là a du être long et compliqué. Oserais-je dire que ça ira de mieux en mieux ? Et qu'arrivera un moment où tu sauras complètement gérer ? Et que peut être un jour avec une fille tu te diras "avec elle je pourrais être un amant". A dire vrai je n'en sais rien. Mais si j'en vois l'évolution de ces personnes de mon entourage je crois vraiment que c'est possible.

La confiance, le temps aident pas mal. Et le fait d'évoluer dans un milieu qui convient aussi. Avec des gens, des activités qui te valoriseront. Il faut savoir être expéditif avec ce qui est toxique, encombrant ou inutile. Et dans le cadre de personnes standards, rejeter ceux qui n'ont pas les "bons" sentiments pour soit ça fait parti de ce processus. C'est choquant mais c'est comme ça que ça fonctionne. J'ai mis du temps aussi avant de l'admettre puis de le comprendre. Mais maintenant c'est fait et ma fois on s'en porte plutôt bien. Etre sélectif avec son entourage c'est hélas important.

Bienvenue :)
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Lilly
Crème pÂtissière
Messages : 3918
Inscription : 19 févr. 2008, 20:14
Localisation : 74
A aimé : 250 fois
A été aimé : 350 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Lilly » 08 juin 2018, 22:04

Image Fengus

Image
Jamais le premier soir... les suivants non plus d'ailleurs!

À ce niveau-là, c’est plus de la gastronomie, c’est de l’érotisme !
Karadoc

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1288
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 323 fois
A été aimé : 181 fois

Re: À la recherche de moi

Message par fiffi » 09 juin 2018, 00:33

Bienvenue Fengus ,

je n' ai pas tout à fait la même expérience que toi , j' ai eu la chance d' etre élevé par une grand-mère qui m' a donné beaucoup d' affection . je comprends cependant que tu ressentes un manque , même si tu es adulte .

Tu as très bien parlé de toi , c' est déjà un point positif , tu es sur la bonne voie . J ' ai changé en découvrant le mot asexualité , en mettant juste un mot sur mon ressenti . le changement a été long et imperceptible mais mes collègues de travail s' en sont rendus comptes , sans savoir pourquoi j' avais changé . Si tu reprends confiance en toi , si tu continues à ne pas trop céder à la pression sociale , tu rencontreras peut-être des personnes qui te correspondent mieux ; seul l' avenir te le diras .

Avatar de l’utilisateur
Shalala
Membre junior
Messages : 13
Inscription : 03 juin 2018, 23:26
A aimé : 11 fois
A été aimé : 2 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Shalala » 09 juin 2018, 14:32

Bienvenu Fengus ! ^-^
Tu vas de l'avant et tu commences à bien t'accepter tel que tu penses être, c'est une très bonne chose. Et c'est vrai que de nos jours, être " seul " (restaurant, voyage) ce n'est pas spécialement bien vu alors qu'on peut très bien profiter en étant seul, mais bon la société n'aide pas vraiment là-dessus.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1479
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 371 fois
A été aimé : 398 fois

Re: À la recherche de moi

Message par PassionA » 09 juin 2018, 15:42

Bienvenue et merci de ton témoignage :)
Fengus a écrit :
08 juin 2018, 12:00
je n'ai pas de compagne pour voyager avec moi ? Et bien je voyage seul (mais la société te fait comprendre que tu n'es pas normal : supplément single au rapport), les gens n'ont pas le temps de m'accompagner au restau ? Je ne décalé pour me plier aux impératifs d'autrui, tous les mercredis soir, restaurant, des gens m'accompagnent, tant mieux, personne n'est disponible, tant mieux aussi ! (Mais là encore, la société te parle : restaurants qui refusent les réservations pour une seule personne ... ou les réductions qui ne s'appliquent qu'a partir de deux)
C'est vrai que ce n'est qu'une histoire de choix sociétal. Au Japon, par exemple, on peut facilement prendre une chambre d’hôtel pour 1 personne, et dans les restaurants il y a toujours des places solitaires, et on est traité de la même façon qu'on soit seul ou accompagné. La solitude est une réalité qui est mal reconnue en Europe/USA de façon générale et j'ai un peu les mêmes soucis quand je voyage, alors je participe à des clubs ou je monte un groupe pour couper sur les tarifs - mais c'est vrai que c'est éprouvant car j'aimerais pouvoir voyager seul plus facilement.

Avatar de l’utilisateur
HemA
Aspirant
Messages : 40
Inscription : 31 mai 2018, 23:16
Localisation : Nord
Pronom : elle
A aimé : 1 fois
A été aimé : 20 fois

Re: À la recherche de moi

Message par HemA » 09 juin 2018, 23:25

Bienvenue Fengus! :)
Je compati, la société dans laquelle on vit n'aime pas les solitaires et les différents, elle aime les gens qui font de longues études, vont au travail en beau costume, et se marient et ont des enfants comme tout le monde. Bien souvent hélas des gens à la personnalité volée et à la créativité censurée, de simples numéros listés au final...

La différence c'est important, ça rend unique au monde et ça dérange, ça c'est bien! Il faut des gens comme nous, comme toi, qui ne veulent/peuvent pas faire comme le commun des mortels, qui vont au resto seul et vivent très bien sans relation de couple. Il faut que les moeurs évoluent un peu.

Pour moi il n'y a jamais de hasard, surtout dans les rencontres. Si tu n'as pas encore trouvé la perle rare (ami ou +) qui acceptera et aimera ce que tu es tout en comprenant tes ressentis, c'est que le moment n'est pas venu, mais il viendra assurément!
Pense avant tout à t'aimer toi-même et à apprécier tes qualités et tes compétences, tout ce qui fait qu'heureusement tu ne ressemble à personne :)

Une chose est sûre, ici tu ne seras pas rejeté ;)
Afficher

Avatar de l’utilisateur
Fengus
Amibe
Messages : 94
Inscription : 08 juin 2018, 11:00
A aimé : 1 fois
A été aimé : 23 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Fengus » 10 juin 2018, 10:58

Merci à tous, le fait d'être conscient de certaines choses, n'est hélas que le début du chemin.
Comprendre que l'on est assujetti à des conventions qui ne nous correspondent pas n'empêche hélas pas de souffrir

Clotaire, pour ta question : quand tu sent au fond de toi, que la personne que tu as en face ne te correspond pas, que la seule raison qui te pousse à faire évoluer une relation n'est pas émotionnel, mais juste un besoin de faire comme tout le monde, de te conformer à ce qu'il te semble que les gens attendent de toi, au détriment de ce que toi tu voudrais ... se battre pour ce que l'on veut est une chose, se battre pour ce qu'il nous semble devoir faire ... c'est plus compliqué. Et cette impression permanente de ne pas être à la hauteur, de déranger ...

Cette nouvelle facette que je commence à apercevoir est la seule qui ne soit pas encore tatouée sur mon corps ... il va falloir que j'y réfléchisse !

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1288
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 323 fois
A été aimé : 181 fois

Re: À la recherche de moi

Message par fiffi » 11 juin 2018, 00:52

Tu es en mode découverte de ton asexualité et tu sembles un peu dérouté . Rassure toi, viendras un moment ou tu t' accepteras tel que tu es . Il faut que tu oublies cette impression de ne pas etre à la hauteur , de déranger : nous sommes juste un peu différent de la majorité , nous ne sommes ni meilleur ni pire que les autres .

Bon courage et tu verras que le chemin est plus facile que tu ne te l' imagines . :-)

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1260
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Pronom : Elle
A aimé : 206 fois
A été aimé : 360 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Aphélie » 11 juin 2018, 16:34

Bienvenue !
De mon côté je vois surtout qu'en dépit d'une enfance pas forcément facile, tu as réussi maintenant à t'entourer (si j'en crois ce que tu dis sur tes relations queer-platoniques) et, tout aussi bien, tu sais gérer ta solitude et tu l'apprécies assez pour pouvoir faire des choses de ton côté, ce qui n'est d'une part pas toujours accepté comme tu l'as souligné, mais aussi loin d'être répandu, parce que beaucoup de gens sont incapables de vivre avec eux-mêmes. Et ça, l'air de rien, c'est une force. Du coup je crois que tu es à un bon endroit pour réfléchir sur toi et ton rapport aux autres sans tomber de haut ;)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
Muriel Evelyne
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2172
Inscription : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 803 fois
A été aimé : 395 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Muriel Evelyne » 08 juil. 2018, 14:28

Bienvenue Fengus :)
Image

Footixa
Membre junior
Messages : 14
Inscription : 22 juil. 2018, 15:38
Pronom : moi
A aimé : 12 fois
A été aimé : 4 fois

Re: À la recherche de moi

Message par Footixa » 22 juil. 2018, 17:45

Bienvenue....
Je viens de minscrire aujourd'hui et je fais un peu le tour des messages des abonnés. Je tenais à te mettre un commentaire car je me reconnais bcp en toi. Moi aussi j'ai 49 ans et étais paramétrée par des parents trop conventionné. Ils fallaient faire tj bonne figure pas de vagues pas un mot de travers etc,,, j'en ai bcp souffert. Je voulais mettre aimée alors je faisais tout pour.. . Sauf que tu te rends compte que les gens quand ils n'ont plus besoin de toi de jette... et tu te retrouves tu esseulée et ça fait mal ! Comme toi voyage seule ou tu restes chez toi. Prix exorbitant. Restos seules ou tu restes chez toi.... tu ne peux rien partager... et côté vie amoureuse et sentimentale... le néant toute ma vie ... soit parce que tu ne couches pas le 1iere soir... soit parce que tu ne prends pas les devants. .. on te traite extraterrestre ! J'en souffre bcp moi aussi... espérons que nous allons trouvé de l'espoir ici ?.... a bientôt
Bjr j'ai 49 ans j'ai tj vécu seule sans amour... et je comprends mtn pourquoi ! AVEN ! si vous voulez échanger avec moi ce sera avec grand plaisir. Je n'ai aucune expérience sexuelle à mon âge... ça me dégoûte y compris la salive... à bientôt pour échanger sur ces problématiques.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités