Témoignage d'une asexuelle

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Asexuelle
Néophyte
Messages : 1
Inscription : 07 juin 2018, 21:00

Témoignage d'une asexuelle

Message par Asexuelle » 07 juin 2018, 21:12

Bonjour,
Je suis asexuelle et quand j'entends qu'il y a des "asexuelle" qui se force à faire l'amour avec son conjoint toutes les semaines, 2 semaines... mais en faite si vous êtes un vrai asexuel, vous n'avez pas d'excitation donc vous ne mouillez pas et vous ne vous ouvrez pas, comment faitent vous ?
Faire plaisir à son conjoint d'accord mais se faire mal souvent ! Pour lui ? Non

Les personnes qui disent que c'est psychologique ou que nous ne sommes pas avec la bonne personne (comme TOUS les médecins que j'ai vu mon dit ça) et bien si vous aimez votre conjoint et qu'il ne vous attire pas sexuellement et que PERSONNE que ce sois gars ou fille ne vous attire ! A part être asexuelle cela pourrais être quoi?

Merci pour vos commentaires

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1351
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 346 fois
A été aimé : 356 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par PassionA » 07 juin 2018, 21:54

Bonjour et bienvenue :)

L'asexualité ne se présente pas de la même façon pour tous, en particulier vis à vis de la libido. Pour de nombreuses personnes, l'excitation et donc la création de liquide est tout à fait possible par les caresses et ainsi la pénétration n'est pas douloureuse. Évidement, si ce n'est pas ton cas il ne faut surtout pas forcer, même pour faire plaisir à popol ! Il existe heureusement d'autres façons de faire l'amour que par la pénétration, et il existe également des gels à base d'eau pour aider si vraiment c'est important pour toi. C'est important de savoir que rien ne doit te forcer à faire ça où te sentir forcé à le faire, même le "devoir conjugal" qui n'est qu'un prétexte au viol marital.

Je voudrais revenir sur quelque chose que tu as dis. Il n'y a pas de "vraies" personnes asexuelles, ce qui sous-entendrait qu'il y en a des fausses. Ce serait une approche beaucoup trop étriquée de cette orientation qui est un spectre et non un absolu que de tracer dans le sable une séparation nette liée à l'expérience de seulement quelques personnes. La seule chose qui permette à quelqu'un de se dire asexuel est de ne pas ressentir d'attirance sexuelle pour une autre personne, qui qu'elle soit et même malgré la présence d'autres sentiments. En aucun cas cela empêche une personne asexuelle d'avoir des rapports sexuels ou des pratiques sexuelles, si elle le désire.

Malheureusement, tu es tombée sur des médecins bien peu instruits sur le sujet de l'asexualité et qui comme beaucoup d'autres personnes non-instruites vont faire des amalgames pré-programmés par leur éducation. Ainsi, il faut prendre avec beaucoup de recul ce qui peut être dit dans ces cas là. Plus les choses avanceront et plus l'asexualité sera popularisée, mais il sera toujours possible de tomber sur des personnes qui ne veulent pas chercher à comprendre.

fiffi
Altruiste
Messages : 1101
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 257 fois
A été aimé : 136 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par fiffi » 07 juin 2018, 23:50

Bienvenue ,

le spectre de l' asexualité est très large , certains A font l' amour , d' autres A ne le font pas , les uns ne sont pas plus vrais ou faux que les autres .

A part l' asexualité , il existe bien d' autres raisons de ne pas faire l' amour . Seuls les A ne ressentent pas d' attirance pour l' acte sexuel mais ce n' est pas forcément lié à une douleur .

As tu déjà recherchée l' origine de cette douleur ? Si il y a une douleur physique ou psychologique , il est important de tenter de déterminer la cause .

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4817
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 389 fois
A été aimé : 359 fois
Contact :

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par Zimou » 08 juin 2018, 08:01

PassionA à tres bien résumé les choses :) je précise juste un point un peu différemment (mais qui à le même sens) :
Asexuelle a écrit :
07 juin 2018, 21:12
mais en faite si vous êtes un vrai asexuel, vous n'avez pas d'excitation donc vous ne mouillez pas et vous ne vous ouvrez pas, comment faitent vous ?
Faire plaisir à son conjoint d'accord mais se faire mal souvent !
être asexuel c'est de ne pas avoir d'attirance sexuel. c'est pas de ne pas mouiller ou ne pas "s'ouvrir". pour ça, ça dépend de chacun, chaque asexuelle est différente. ne pas mouiller ou ne pas s'ouvrir n'est donc pas une caractéristique des asexuelles, seulement une différence, comme il en existe plein d'autre, parmi les asexuelles. après, comme l'explique très bien PassionA, il existe des solution pour palier à ça, et l'important est de pas se forcer (si tu te sens forcé, ça ne pourra pas marcher, c'est normal).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3235
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 534 fois
A été aimé : 753 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par Baelfire » 08 juin 2018, 08:33

Salut Asexuelle,

Ouh là là. Tu confonds la mécanique bien rodée du corps et celle plus nébuleuse de nos goûts et couleurs. Mécaniquement un asexuel réagit comme n'importe qui quand un rapport sexuel se présente (mouiller et tout le tralala) c'est l'esprit qui lui n'a pas envie. Quand tu te blesses ton organisme n'attend pas que tu lui dises "je te donne la permission de cicatriser maintenant" il va faire son taff tout seul. De même que tu ne peux pas ordonner à tes cheveux d'arrêter de pousser etc...

C'est aussi pour ça que les S ont du mal à comprendre d'ailleurs : "mais ton corps réagit !" "oui mais moi j'ai pas envie".

Bref si douleurs il y a à chaque fois, problème médical il peut y avoir. Pour autant si tu te sens A alors tu l'es probablement :)

Bienvenue
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
tartinechocola555
Membre junior
Messages : 12
Inscription : 19 juin 2018, 17:09
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par tartinechocola555 » 19 juin 2018, 23:09

Salut les enfants!

J'ai une interrogation à propos du rapport au sexe chez une personne asexuel(le) et j'aimerais bien votre aide si possibilité il y a:
en fait je me demandais si on devait d'abord attendre de faire des galipettes avec quelqu'un pour voir si on est asexuel(le), ou si on peut se considérer réellement comme tel sans avoir jamais rien fait.

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Reloaded
Messages : 1851
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
A aimé : 140 fois
A été aimé : 409 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par didou » 19 juin 2018, 23:22

tartinechocola555 a écrit :
19 juin 2018, 23:09
Salut les enfants!
:D M'enfin, beaucoup d'entre les membres pourraient être mes enfants :D
tartinechocola555 a écrit :
19 juin 2018, 23:09
J'ai une interrogation à propos du rapport au sexe chez une personne asexuel(le) et j'aimerais bien votre aide si possibilité il y a:
en fait je me demandais si on devait d'abord attendre de faire des galipettes avec quelqu'un pour voir si on est asexuel(le), ou si on peut se considérer réellement comme tel sans avoir jamais rien fait.
Ok. Je vais poser une question légèrement différente. "Doit-on avoir déjà mangé des tripes avant de savoir si ça nous tente ou pas ?".
J'ai la même version avec le fromage aux artisons -- donc des acariens qui grouillent sur le frometon -- pour @Clotaire et/ou @Baelfire :mrgreen:

Bon personnellement, j'adore les tripes et les artisons, mais ce n'est pas le sujet.
En aucun cas il est nécessaire d'avoir testé pour se rendre compte que l'on n'est pas attiré par.

Allez, bis repetita placant, je refais la même, en couleur et sur un autre sujet.

"Doit-on avoir eu une relation homo/hétéro pour se sentir hétéro/homo ?"
Bin non, moult gens se "sentent" hétérosexuels sans avoir testé les relations homosexuelles "pour voir" et tout inversement.

Si cet argumentaire n'est pas clair, je peux revenir à la charge avec, au choix, les fromages forts ou les champignons mortels :mrgreen:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar de l’utilisateur
tartinechocola555
Membre junior
Messages : 12
Inscription : 19 juin 2018, 17:09
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par tartinechocola555 » 19 juin 2018, 23:37

Merci beaucoup de ta réponse,

Oui c'est vrai que vu comme ça ma question est stupide :lol:
Mais bon le principal c'est de s'être rendu compte de ses erreurs on va dire (pour les leçon de "comment se raccrocher aux branches, appelez moi au 123456789 appel non surtaxé)
Si cet argumentaire n'est pas clair, je peux revenir à la charge avec, au choix, les fromages forts ou les champignons mortels :mrgreen:
Le choix est difficile, mais je penses que je vais choisir les champignons :wink:

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Reloaded
Messages : 1851
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
A aimé : 140 fois
A été aimé : 409 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par didou » 20 juin 2018, 00:06

tartinechocola555 a écrit :
19 juin 2018, 23:37
Si cet argumentaire n'est pas clair, je peux revenir à la charge avec, au choix, les fromages forts ou les champignons mortels :mrgreen:
Le choix est difficile, mais je penses que je vais choisir les champignons :wink:
Alors on passera en MP parce que les questions sensibles sont épiées par la NSA (avant les services secrets français) et ça va air désordre :lol:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar de l’utilisateur
tartinechocola555
Membre junior
Messages : 12
Inscription : 19 juin 2018, 17:09
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par tartinechocola555 » 20 juin 2018, 00:09

Ça me va! XD

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1351
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 346 fois
A été aimé : 356 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par PassionA » 20 juin 2018, 01:49

tartinechocola555 a écrit :
19 juin 2018, 23:09
J'ai une interrogation à propos du rapport au sexe chez une personne asexuel(le) et j'aimerais bien votre aide si possibilité il y a:
en fait je me demandais si on devait d'abord attendre de faire des galipettes avec quelqu'un pour voir si on est asexuel(le), ou si on peut se considérer réellement comme tel sans avoir jamais rien fait.
Ce n'est pas du tout une question idiote et elle revient assez souvent chez les jeunes aces.

Ma réponse, c'est de TOUJOURS écouter ton corps et tes ressentis quand il s'agit de quelque chose d'aussi intime. Est-ce que tu as envie d'essayer ou est-ce que c'est la personne avec qui tu es en relation qui le veut et que tu vas "te laisser tenter" ?

La curiosité n'est pas un vilain défaut, mais il faut l'exercer avec prudence. Pour les aces ou en questionnement, il est normal de se demander si on a pas envie d'essayer, pour voir, quand on se sent en confiance de le faire avec une personne. Et il n'y a aucun mal à cela, ça fait partie du processus qu'on appelle "LA DÉCOUVERTE DE SOI".

Est-ce que c'est une nécessité cependant ? NON, non, non. Fais selon tes envies et tes ressentis. Il y a de nombreuses personnes qui, en effet, ne ressentent pas le besoin d'avoir essayé pour savoir qu'elles ne veulent pas essayer.

Avatar de l’utilisateur
tartinechocola555
Membre junior
Messages : 12
Inscription : 19 juin 2018, 17:09
A aimé : 1 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par tartinechocola555 » 20 juin 2018, 02:15

D'accord, je prends note de tout cela :wink:

Merci beaucoup d'avoir éclairé ma lanterne en tout cas!

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4817
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 389 fois
A été aimé : 359 fois
Contact :

Re: Témoignage d'une asexuelle

Message par Zimou » 20 juin 2018, 08:50

tartinechocola555 a écrit :
19 juin 2018, 23:09
Salut les enfants!

J'ai une interrogation à propos du rapport au sexe chez une personne asexuel(le) et j'aimerais bien votre aide si possibilité il y a:
en fait je me demandais si on devait d'abord attendre de faire des galipettes avec quelqu'un pour voir si on est asexuel(le), ou si on peut se considérer réellement comme tel sans avoir jamais rien fait.
Je vais apporté une réponse similaire aux membres ci dessus mais avec une nuance.
didou a écrit :
19 juin 2018, 23:22
Je vais poser une question légèrement différente. "Doit-on avoir déjà mangé des tripes avant de savoir si ça nous tente ou pas ?".
ça illustre justement bien ce que je vais dire. si tu te définit asexuel car tu n'a pas "gout" à la sexualité, que tu n'aime pas ça, alors tu es susceptible de faire erreur. Disons que c'est pas le bon critère qui te définira asexuel ou non. une personne asexuel est une personne qui n'a pas d'attirance sans aucune raison (donc pas à cause d'un dégout, ni d'autre chose). ça empêche évidement pas une personne asexuelle d'avoir du dégout, mais il est important de faire la distinction (et ça, c'est un peu compliqué je pense). Si on reprend l'exemple des tripes, on peut en effet facilement dire que ça tente pas, c'est pas très appétissant cela dit, même pour certaine personnes qui sont attiré par les tripes. mais, après avoir gouté, notre avis peut changer, on peu trouver ça en réalité plutôt appétissant. quoi qu'il en soit, même si en goutant la sexualité ça devient appétissant, ça changera pas le fait qu'on est ou pas asexuel, c'est toujours l'attirance sexuel qui compte, uniquement ça. Du coup, je répondrai que bien sur tu peux te définir A sans avoir essayé la sexualité. mais si un jour tu essaye, que tu aime et que tu constate qu'en réalité ça t'attire, tu te sera trompé car tu as cherché à te définir par rapport à tes gouts (non déterminé pour l'instant) et non ton attirance. par contre tu peux aussi essayer, que tu aime et que tu constate que malgré ça, ça ne t'attire pas. tu sera donc bien asexuelle. Tu peux aussi essayer, que tu n'aime pas, et forcement ne toujours pas développer d'attirance donc être toujours asexuelle. mais attention à bien séparer le gout et l'attirance pour être sur de soi. c'est d’ailleurs pour ça que beaucoup de parent force (à tort, entendons nous bien, c'est pas la bonne méthode) les enfant à gouter un aliment avant de dire qu'ils aiment pas ^^ ça arrive qu’après avoir gouté ils se rendent compte que finalement ils aiment. avec un méthode qui exclu le forcing, on doit pouvoir arriver au même résultat (mais je suis pas expert en la question, ça relève plus des compétence d'un professionnel ^^ )
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités