Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lau
Adepte
Messages : 225
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 117 fois
A été aimé : 88 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Lau » 17 avr. 2018, 22:08

Allez, une petite anecdote marrante, qui m'a bien fait rire toute seule pendant quelques minutes.

Un ami s'est mis à jour dans le manga One Piece. On en discute et je déplore une zone d'ombre lors d'une scène où l'on voit Pudding demander une faveur à Sanji. Ils sont dans une ruelle, à attendre que spoil et en lui demandant, elle lui enlève la cigarette qu'il a dans la bouche. Et ça s'arrête là. Mon ami me dit, "Oh avec un geste pareil, elle lui a sûrement demander de l'embrasser au moins une fois et de promettre de revenir la chercher."
Ma réponse : "Quoi ? T'es sûre qu'elle comptait pas lui demander d'arrêter de fumer parce qu'elle veut qu'il vive longtemps ?"

Et c'est en relisant la conversation que je me suis dit "Tellement clueless Lau ! Typiquement ace !" et j'ai ri.
Cet épisode m'a aussi rappelé l'existance d'un sub sur Reddit qui s'appelle r/aaaaaaacccccccce et qui recense un certain nombre de memes ace mais aussi parfois ces petits moments comme ça où les sous-entendus sexuels passent (complètement) à la trappe. ^^
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
Lone Wolf
Amibe
Messages : 89
Inscription : 27 avr. 2017, 10:38
Localisation : In my restless dreams
A aimé : 13 fois
A été aimé : 8 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Lone Wolf » 18 avr. 2018, 09:32

Oui enfin connaissant bien One Piece et la place des relations romantiques dans les mangas que l'on qualifiera de type "shônen", je ne suis pas certain que ton analyse soit fondamentalement fausse. Le pire c'est que de nombreux personnages dans ces oeuvres apparaissent totalement aro ou ace (quand ce n'est pas les deux, coucou Luffy) tout le long du récit, aveugles à l'intérêt que leur porte un ou plusieurs personnages féminins clairement attirées par eux et sont mariés/en couple pour le dernier chapitre parce que ... parce que ... ils doivent laisser une descendance (désolé je n'ai pas d'autres explications, coucou Bleach/Naruto).

Perso, pour avoir lu la scène, j'ai juste pensé qu'elle allait lui dire quelque chose, au coin de l'oreille, mais absolument pas l'embrasser (ou sur la joue au pire en y réfléchissant maintenant). D'ailleurs je doute qu'elle l'ait fait, même s'il le mérite ce pauvre Sanji
Il n'y a pas de méchants qui se proclament tels, seulement des régiments de soi-disant saints. Les historiographes des vainqueurs décident de quel côté sont le bien et le mal.


Glen COOK

Avatar de l’utilisateur
Mr.Nya
AVENant
Messages : 3119
Inscription : 08 janv. 2016, 17:02
Localisation : Dark side of the moon
Pronom : Fedaykin
A aimé : 541 fois
A été aimé : 571 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Mr.Nya » 18 avr. 2018, 10:14

Ah bah hier j'ai eu le droit d'entendre l'argumentation la plus topissime de l'univers au resto (par téléphones interposés en plus).
"Je t'ai dit que je t'aime et toi tu me dit que tu n'en sais rien, t'es vraiment qu'une *bip* *bip* !"
L'amour, c'est tellement merveilleux, cette injonction à la réciprocité, son pilier fait tellement rêver *-*

(ça finit avec des gosses dans Bleach ? :o)
"My soul is painted like the wings of butterflies. Fairytales of yesterday will grow but never die."
Allume une bougie, et tu projettes une ombre. Prends garde à ce que tu enflammes.
Expert en élucubrations, spécialité dans le Grand Nawak.
Esthète à temps partiel.
Une question ? 42

Avatar de l’utilisateur
Lau
Adepte
Messages : 225
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 117 fois
A été aimé : 88 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Lau » 18 avr. 2018, 14:56

Lone Wolf a écrit :
18 avr. 2018, 09:32
Oui enfin connaissant bien One Piece et la place des relations romantiques dans les mangas que l'on qualifiera de type "shônen", je ne suis pas certain que ton analyse soit fondamentalement fausse. [...]
Perso, pour avoir lu la scène, j'ai juste pensé qu'elle allait lui dire quelque chose, au coin de l'oreille, mais absolument pas l'embrasser (ou sur la joue au pire en y réfléchissant maintenant). D'ailleurs je doute qu'elle l'ait fait, même s'il le mérite ce pauvre Sanji
Oui d'autant que Oda a dit qu'il y aurait peu voire pas de romance, priorité à l'aventure. Mais pour une fois que Sanji trouve une femme qui réagit face à lui comme il réagit quand il est en présence de belles femmes... ça n'arrivera certainement pas ou pas avant un nouvel arc avec Big Mom mais oui, ils le méritent tous les deux ! (Et en plus c'est une pâtissière. Que demander de plus franchement...)

Et oui Nya, comme pour Naruto on a droit à un aperçu d'une nouvelle génération. Et Dieu sait que les pairings choisis par Kubo ont mis un paquet de fans en colère. :mrgreen:
Dernière édition par Lau le 18 avr. 2018, 19:00, édité 1 fois.
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avant-gardiste
Messages : 1262
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 326 fois
A été aimé : 321 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par PassionA » 18 avr. 2018, 16:38

Lone Wolf a écrit :
18 avr. 2018, 09:32
Oui enfin connaissant bien One Piece et la place des relations romantiques dans les mangas que l'on qualifiera de type "shônen", je ne suis pas certain que ton analyse soit fondamentalement fausse. Le pire c'est que de nombreux personnages dans ces oeuvres apparaissent totalement aro ou ace (quand ce n'est pas les deux, coucou Luffy) tout le long du récit, aveugles à l'intérêt que leur porte un ou plusieurs personnages féminins clairement attirées par eux et sont mariés/en couple pour le dernier chapitre parce que ... parce que ... ils doivent laisser une descendance (désolé je n'ai pas d'autres explications, coucou Bleach/Naruto).
Yep, et je pense que c'est tout à fait normal de le percevoir de cette manière pour des adultes.
Mais il ne faut pas oublier que le lectorat des shounen ce sont des jeunes de 6-12 ans pour qui la relation amoureuse est fondamentalement différente de celle d'une personne pubère. Généralement, à cet âge la romance est secrète et distante ou parfois ouvertement prononcée une fois (en rougissant) mais ce n'est pas quelque chose qui structure leur vie parce que l'épouse ou l'époux est vu avant tout avec le prisme de l'enfance, c'est à dire comme une maman ou un papa et donc dans le but d'avoir des enfants - les étapes intermédiaires restent encore magiques et mystérieuses.

Avatar de l’utilisateur
Lau
Adepte
Messages : 225
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 117 fois
A été aimé : 88 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Lau » 18 avr. 2018, 18:58

Hm ton argument reste valide mais je ne suis pas d'accord avec la tranche d'âge. Le shonen ce sera plutôt pour les garçons entre 12 et 15 ans. Avant on parlera de kodomo (joji pour les filles, danji pour les garçons si on veut pousser plus loin).
Et en effet c'est normal que pour un tel lectorat la relation amoureuse soit peu développée mais il ne faut pas omettre non plus tout le background sociétal qui accompagne les mangas.
On développera peu la partie romance des shonen parce que ce qu'on veut c'est que le jeune garçon japonais retienne que c'est important d'avoir des rêves ou des objectifs et de se dépasser pour les atteindre, qu'il faut respecter un certain code d'honneur et se faire des amis ou en tout cas en prendre soin. On lui fait vivre plein d'aventures tout en vantant la force, la justice...
La romance, les premiers émois et tout ce que ça entraîne on la laisse aux shojo et aux jeunes filles japonaises. On les fait rêver à coups de magical girls et on leur parle de leur quotidien à travers les mangas qui traitent de romance en milieu scolaire. On leur montre ce à quoi une jeune fille doit ressembler, on les aide à comprendre leurs émotions avec des personnages à la psychologie poussée et on leur propose aussi des héroïnes qui font face à l'adversité.

Donc c'est normal que l'on retrouve une certaine "immaturité amoureuse" dans la majorité des personnages de shonen à cause de l'âge du lectorat mais aussi parce que la romance n'est pas l'objectif premier de ce genre de mangas.
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
AméliaScorbett
Membre
Messages : 23
Inscription : 24 mars 2018, 19:59
A aimé : 25 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par AméliaScorbett » 18 avr. 2018, 22:03

Nouvelle petite anecdote
Ce soir ma mère nous parlait à mon frère et à moi de l'inquiétude mêlée à nos avenirs. Elle me dit "Toi, par exemple, vu que tu ne veux pas de petits amis, ni d'enfants, et que tu rejettes la sexualité, j'ai peur que tu aies été violée dans ton enfance". Moi pour la millième fois "Mais non maman, bla-bla, je suis sexuelle, bla-bla, et je n'ai pas été violée, bla-bla". Ma mère "Ah, c'est quoi ça déjà ? (explications de ma part et rires de la sienne) Mais alors tu devrais aller dans un couvent. Il faut bien qu'il y en est qui se dévoue pour les autres, alors autant que ce soit ceux qui ne veulent pas baiser".
Vous êtes un enfant de l'Univers, au même titre que les arbres et les étoiles. Et vous avez le droit d'être ici.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avant-gardiste
Messages : 1262
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 326 fois
A été aimé : 321 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par PassionA » 18 avr. 2018, 22:12

Courage, il te reste combien d'années de taule ? :)
A ta place, je me concentrerai de toutes mes forces sur mon évasion.

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1113
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Pronom : Elle
A aimé : 184 fois
A été aimé : 318 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Aphélie » 18 avr. 2018, 22:31

...ce raisonnement quoi. Heureusement que tu ne doutes pas de toi, parce que pour quelqu'un qui se sent brisé ou incertain ce genre de remarques ça pourrait avoir des effets vraiment néfastes. Tu lui as déjà dit à quel point ce genre de remarques pouvaient être nocives ?
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
mimosa
Affilié
Messages : 335
Inscription : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 61 fois
A été aimé : 18 fois
Contact :

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par mimosa » 19 avr. 2018, 04:18

AméliaScorbett a écrit :
18 avr. 2018, 22:03
Nouvelle petite anecdote
Ce soir ma mère nous parlait à mon frère et à moi de l'inquiétude mêlée à nos avenirs. Elle me dit "Toi, par exemple, vu que tu ne veux pas de petits amis, ni d'enfants, et que tu rejettes la sexualité, j'ai peur que tu aies été violée dans ton enfance". Moi pour la millième fois "Mais non maman, bla-bla, je suis sexuelle, bla-bla, et je n'ai pas été violée, bla-bla". Ma mère "Ah, c'est quoi ça déjà ? (explications de ma part et rires de la sienne) Mais alors tu devrais aller dans un couvent. Il faut bien qu'il y en est qui se dévoue pour les autres, alors autant que ce soit ceux qui ne veulent pas baiser".
Un couvent ce n'est pas pour les gens qui croient en Dieu par hasard? :roll: Je pense que c'est un pré requis plus important qu'être ace. Ta mère t'as trouvé un avenir ça y est, sauver l'humanité à coups de prière. Elle a une vision du monde un peu binaire non? Soit t'es sur terre pour enfanter, sois si t'en veux pas faut que tu sois bonne soeur. N'importe quoi.
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3161
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 517 fois
A été aimé : 733 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Baelfire » 19 avr. 2018, 09:19

Juste pour la faire un peu flipper ta Maman je pense que je jouerais le jeu en expliquant qu'effectivement je pense à intégrer un couvent une fois mes diplômes obtenus. Les voies du Seigneur sont impénétrables n'est ce pas ? Et tu me connais tellement bien Maman ! Tu lis en moi comme un livre ouvert.

A la provoc' il faut parfois répondre de manière complaisante.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Lone Wolf
Amibe
Messages : 89
Inscription : 27 avr. 2017, 10:38
Localisation : In my restless dreams
A aimé : 13 fois
A été aimé : 8 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Lone Wolf » 19 avr. 2018, 10:24

Lau a écrit :
18 avr. 2018, 18:58
Hm ton argument reste valide mais je ne suis pas d'accord avec la tranche d'âge. Le shonen ce sera plutôt pour les garçons entre 12 et 15 ans. Avant on parlera de kodomo (joji pour les filles, danji pour les garçons si on veut pousser plus loin).
Je suis plus d'accord avec cette tranche d'âge même si dans les faits, elle va beaucoup plus loin. J'ai vu pas mal d'universitaires japonais (ou en âge d'y être) lire ce genre d'oeuvres encore :mrgreen:

Je suis même assez d'accord avec l'analyse sauf qu'on continue à voir pas mal de mangaka mettre des romances dans leurs oeuvres pour ne rien en faire, à peine les développer mais pourtant nous les rappeler assez régulièrement comme s'il s'agissait d'un minimum syndical. Si ça concerne les personnages secondaires chez qui c'est parfois légitime, ça passe mais pour les personnages principaux ça ne sert à rien si ce n'est à préparer un final en carton. Quand j'étais ado ça m'agaçait déjà et maintenant je trouve ça surtout ridicule. J'ai toujours l'impression de tomber sur des fillers dans dans ces moments là tellement ça ne cadrait pas avec le reste. Ce n'est même pas comme s'il avait une morale ou un message genre les relations amoureuses c'est pour plus tard, les hormones on les met de côté, faut se concentrer sur ses objectifs d'abord, sur d'autres valeurs mais non car ces auteurs y reviennent toujours au final lors des accalmies.
Lau a écrit :
18 avr. 2018, 14:56
Et oui Nya, comme pour Naruto on a droit à un aperçu d'une nouvelle génération. Et Dieu sait que les pairings choisis par Kubo ont mis un paquet de fans en colère. :mrgreen:

Justement citons Bleach où les romances étaient à mes yeux hélas prévisibles, pour les mauvaises raisons mais prévisibles car l'auteur nous les avait indiqué en filigrane voir à répétition avec Orihime sauf qu'à aucun moment Ichigo ne montre le moindre signe de réciprocité (on m'aurait dit qu'il était asexuel, je validais à 200%) et pouf mariés dans le final avec un enfant juste pour comme tu dis préparer la seconde génération. Le héros est devenu un homme donc il est marié avec des enfants avec la 1ère venue qui voulait de lui, un grand classique. Au moins, Naruto voulait "pécho" dès le premier tome donc ce n'est pas totalement incohérent dans son cas.

AméliaScorbett a écrit :
18 avr. 2018, 22:03
Mais alors tu devrais aller dans un couvent. Il faut bien qu'il y en est qui se dévoue pour les autres, alors autant que ce soit ceux qui ne veulent pas baiser".
Un argumentaire que j'ai déjà reçu même si dans mon cas c'était plus devenir prêtre (quoique ils sont en train de discuter de la possibilité de leur permettre de se marier de nouveau). Mais comme l'indique Mimosa, faut-il encore être croyant. Et puis, c'est pas comme s'il y avait pas d'autres manières d'aider son prochain genre des missions humanitaires.
Il n'y a pas de méchants qui se proclament tels, seulement des régiments de soi-disant saints. Les historiographes des vainqueurs décident de quel côté sont le bien et le mal.


Glen COOK

Avatar de l’utilisateur
AméliaScorbett
Membre
Messages : 23
Inscription : 24 mars 2018, 19:59
A aimé : 25 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par AméliaScorbett » 20 avr. 2018, 09:13

Aphélie a écrit :
18 avr. 2018, 22:31
...ce raisonnement quoi. Heureusement que tu ne doutes pas de toi, parce que pour quelqu'un qui se sent brisé ou incertain ce genre de remarques ça pourrait avoir des effets vraiment néfastes. Tu lui as déjà dit à quel point ce genre de remarques pouvaient être nocives ?
Pas encore, je n'ai fais mon "coming out" que depuis peu et c'est le genre de nouvelle qu'elle va mettre très longtemps à accepter. Je lui laisse encore un peu de temps pour qu'elle se fasse à l'idée avant de la mettre devant ses erreurs.
mimosa a écrit :
19 avr. 2018, 04:18

Un couvent ce n'est pas pour les gens qui croient en Dieu par hasard? :roll: Je pense que c'est un pré requis plus important qu'être ace. Ta mère t'as trouvé un avenir ça y est, sauver l'humanité à coups de prière. Elle a une vision du monde un peu binaire non? Soit t'es sur terre pour enfanter, sois si t'en veux pas faut que tu sois bonne soeur. N'importe quoi.
Ah, ah, c'est ce que je lui ai répondu. C'est quand même triste de réduire la vocation religieuse à un choix sexuel, je trouve, comme réduire n'importe quelle vocation à un seul aspect.
Baelfire a écrit :
19 avr. 2018, 09:19
Juste pour la faire un peu flipper ta Maman je pense que je jouerais le jeu en expliquant qu'effectivement je pense à intégrer un couvent une fois mes diplômes obtenus. Les voies du Seigneur sont impénétrables n'est ce pas ? Et tu me connais tellement bien Maman ! Tu lis en moi comme un livre ouvert.

A la provoc' il faut parfois répondre de manière complaisante.
Excellente idée! Si elle me le ressort je lui dirai ça :lol: On va se marer
Vous êtes un enfant de l'Univers, au même titre que les arbres et les étoiles. Et vous avez le droit d'être ici.

Baptiste
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 15 mai 2018, 20:55
Pronom : Asexuel , aromantiQ
A aimé : 4 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Baptiste » 18 mai 2018, 14:10

Hier à la fin du film " garde alternèe " ou la femme et la maitresse de Didier bourdon ce le partage une semaine sur deux
Moi : c'est bien un truc qui ne m'arrive jamais
Mes colloc: bah pourquoi ??
Moi : beh a moins que la sorciere bien aimèe , gandalphe le gris , une partis des Xmens et tout les eleves de poudlard sur 3 generation me lance un sort ya peut de chance que sa arrive
Regard intriguè de mes colloc
Moi: je prefaire l'origami a la polygami
Mes colloc: ahhhh okay ....
Ouffff ptdr
Faites l'amour pas la guerre ..... mais sans moi :mrgreen:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités