Asexuelle à la sortie de la puberté

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
mel122
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 20 nov. 2018, 06:02

Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par mel122 » 20 nov. 2018, 07:10

Bonjour à tous :)

Après plusieurs semaines à lire les différents forums du site et à fouiller sur le net, je me lance!
Méme si les articles, les forums et le fait de constater que je n'etais pas la seule à me poser certaines questions m'a beaucoup aidé, cela reste neanmoins assez frustrant de ne pas pouvoir établir un vrai "diagnostic" si vous me permettez l'expression et d'être dans le doute :(
J'avais envie de raconter mon histoire et je voulais savoir si d'autres personnes se retrouvaient dans mon cas ou connaissaient des cas similaires.

Pendant toute ma pré-adolescence et mon adolescence je me sentais très attirée sexuellement par les garçons. Je me sentais sexuée et j'etais souvent amoureuse. On va dire que c'est quelque chose qui me travaillait pas mal et j'avais juste vraiment hâte d'avoir une vie sexuelle épanouie avec quelqu'un dont je serais amoureuse et qui le serait également. J'etais hyper sensible niveau contacts physiques. D'un autre coté, aucune opportunité ne s'est présentée, je ne suis pas trop sortit avec des gens et n'ai eu aucune relations sexuelles. A mes 19 ans, j'ai subitement perdu tout désir et en parallèle je n'ai plus développé aucun sentiments amoureux pour qui que que ce soit. Je pensais que ça me passerait, que c'etait le stress et j'étais dans le déni. Aujourd'hui, j'ai 23 ans, rien n'a changé et ce n'est que récemment que je commence à me poser des questions : est-ce que d'un coup pouf après la puberté je peux me retrouver/découvrir asexuelle ?? Après tout certaines personnes se découvrent gay bien plus tard.

J'ai un peu peur à présenter de rencontrer quelqu'un, d'être dans une relation mais que cette incertitude me pende comme une epée de Damoclès. Ou alors de ne pas tenter ma chance avec quelqu'un car ne pas savoir où je me situe me bloquerait. J'ai des fantasmes et des moments où je dois me soulager mais j'ai vraiment besoin d'une stimulation mentale et de ce que j'ai lu ça ne rentre pas en contradiction avec la définition d'asexuel, bien au contraire.

Je ne sais pas vraiment à qui m'adresser et je sais que chacun a son histoire et que personne ne peut vraiment confirmer ou non si mon vécu prouve ou non mon asexualité mais bon... En tout cas rien que de taper les mots et d'en parler même à des personnes inconnus ça fait un peu du bien :)

Voilà ! Merci à ceux qui ont prendrons le temps de répondre ou même de seulement me lire !

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1803
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 474 fois
A été aimé : 481 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par PassionA » 20 nov. 2018, 12:29

Bienvenue :)

Je suis désolé, comme tu le dis il n'y a pas vraiment de diagnostic que nous pourrions faire pour déterminer l'asexualité chez une personne. L'orientation est un ressenti très intime et donc il n'y a que toi qui puisse la déterminer. Si tu ne ressens plus d'attirance sexuelle envers d'autres personnes, alors en effet c'est la définition de l'asexualité. Quoi qu'il en soit tu es parfaitement en droit de te définir ainsi si ça te convient de le faire. Tu peux changer d'avis plus tard sur la question, en te connaissant mieux, rien n'est écrit dans le marbre. Je fais partie des personnes qui sont passées par de nombreuses identités sexuelles/romantiques avant de comprendre qu'elles étaient asexuelle/aromantique, c'est ainsi parfois.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2756
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 544 fois
A été aimé : 522 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par clotaire » 20 nov. 2018, 22:15

Bienvenue mel122 :-)
Si ça a changé brutalement comme tu le dis, c'est important d'essayer de comprendre à quelle occasion. Changement de vie quotidienne et d'entourage ? évènement particulier ?
Si c'est progressif, c'est possible qu'à la fin de l'adolescence le corps finisse d'évoluer, je ne sais pas...
Dans tous les cas, tu ne dois pas être gênée d'être comme tu es. Il ne faut pas en avoir peur, à mon avis. Tu n'es pas la seule. Si tu rencontres quelqu'un, si c'est une bonne personne (pour ne pas dire "la" bonne) qui sait t'écouter, te comprendre et te respecter, ça se passera bien (quel que soit le "bien").

Avatar du membre
Chamallow
Affable
Messages : 106
Enregistré le : 08 nov. 2018, 23:19
Localisation : Nord Isère
A aimé : 37 fois
A été aimé : 16 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par Chamallow » 20 nov. 2018, 23:01

Bonjour à toi mel ^^

Ça m'a intrigué de te lire car tu décrit un rapport au temps qui me parle, qui fait écho à mon propre parcours où moi aussi j'ai beaucoup hésité entre regretter d'avoir tenté une relation, ou regretter d'avoir "laissé passer quelque chose".

Et les questions qui vont avec:
Est-ce qu'on rate vraiment quelque chose lorsqu'on se plante après avoir essayé ?
Et inversement est-ce qu'on rate vraiment quelque chose si on se fait une expérience de l'existence qui ne soit pas [essayer, essayer, essayer, essayer ...] ?

J'ai pas la réponse ;-)

En tout cas je suis ici depuis peut et ça m'a déjà fait du bien de pouvoir causer.

Et effectivement ça fait pas pareil de poster son premier commentaire par rapport a juste lire;
Et c'est encore autre chose de chercher a participer plus avant.

Alors bienvenue a toi, et j'ai envie de dire prend ton temps car c'est du temps pour toi celui où tu cherche à te comprendre de l’intérieur

^^
Nan, Vraiment les signatures c'est surfait, je comprend pas les gens qui peuvent pas s'empêcher d'écrire des trucs ici.
Ce qui me fascine le plus, ce sont ceux qui s'en servent pour y mettre des boutades au gout douteux et basé sur la signature elle-même. Ce truc-là n'a aucun sens, je vote contre !

fiffi
Atrix
Messages : 1728
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 479 fois
A été aimé : 257 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par fiffi » 21 nov. 2018, 00:01

Bienvenue Mel ,

il est parfois difficile de savoir si on est A ou non .

A l' adolescence , plusieurs facteurs sont à prendre en considération . Tu peux avoir envie d' une vie sexuelle pour " être comme tout le monde " , ne pas te sentir rejetée par tes camarades . C' est aussi l' âge ou les hormones sont en ébullition et ou l' on confond attirance et excitation . On subit malgré soi l' influence de la société : on rencontre son amoureux , on se marie et on a des enfants .

On peut donc se croire sexuel et découvrir son véritable ressentie et sa vrai orientation un peu plus tard , il n' y a pas de règles générales . Ton vécu ne prouve rien , surtout si tu ne connaissais pas l' asexualité . As-tu découvert récemment cette orientation ?

N' ais pas peur de l' avenir , tu n' es pas la seule à avoir des doutes et profites du bien que te procures se forum . :-)

Avatar du membre
Jolanthe
Adepte
Messages : 185
Enregistré le : 09 sept. 2018, 01:26
Localisation : Québec, Canada
Pronom : Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 18 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par Jolanthe » 21 nov. 2018, 18:43

Bienvenue mel122 :)

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1549
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 241 fois
A été aimé : 433 fois

Re: Asexuelle à la sortie de la puberté

Message par Aphélie » 25 nov. 2018, 13:50

J'allais dire pareil que fiffi, l'adolescence c'est une période particulière, le corps se développe, les hormones se réveillent, tout le monde ne parle que de copains et copines, etc. Avoir du désir ce n'est pas la même chose que ressentir de l'attraction sexuelle. Et tu dis que finalement tu n'as pas eu d'opportunités : peut-être que si ça avait été le cas tu te serais rendue compte que ce n'était pas ce que tu souhaitais au final. Et puis il y a aussi les grey-ace (je pense notamment aux ace-flux) qui se situent un peu dans cet entre deux, peut-être que tu te sentiras plus proche de cette définition.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités