Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Alawana24
Néophyte
Messages : 3
Enregistré le : 06 sept. 2018, 20:44
Pronom : Elle
A été aimé : 2 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Alawana24 » 07 sept. 2018, 12:23

Allez je rajoute mon anecdote^^
Personne n'est au courant que je suis asexuelle, et j'étais avec des amies qui pensent que je suis lesbienne:
Elles me posaient de questions sur mon "type" de femme :
Elle : Elle ? tu l'a trouve pas belle ?
Moi (pour essayer de faire comme tout le monde) : si, si elle est belle
Elles m'en ont montré plusieurs autres auquel je répondais toujours pareil, "si si"
Elle : Mais en fait tu ne les trouve pas belle ou au contraire tu veux toute les baiser ?
Moi (de plus en plus gênée) : euh, bah je ne sais pas trop
Elle : si elle se met à poil là devant toi ? Tu la baise ?
Moi : Euh en fait non...
Elle : tu devrais pas faire la difficile, des filles lesbiennes y'en a pas beaucoup hein !!

Et là bah j'étais mal, car être ace et homoromantique, c'est déjà pas facile quand l'entourage ne le sait pas mais si en plus on me rappelle qu'il y a pas beaucoup de lesbienne, en rajoutant le fait qu'il faut qu'elle tolère mon asexualité, je suis mal, je suis très mal ^^

Avatar du membre
ParaNoise
Adepte
Messages : 206
Enregistré le : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 13 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par ParaNoise » 07 sept. 2018, 20:30

Allez, je me lance sur un petit moment bien drôle moi aussi, pour le contexte, c'était en 3è, je ne savais que j'étais A et je ne connaissais même pas, cependant je disais sans gène que, non, ça ne m'intéressait pas vraiment. Enfin bref, j'étais en SVT, cours sur la sexualité (enfin c'était du genre comment on fait les bébés, comment ça se passe tel truc...), et on regarde un truc sur notre bouquin de SVT. Je trouve qu'un dessin d'une fille nue est mal fait, et notamment que pour moi on aurait dû voir un peu son sexe (vous savez, les dessins sans reliefs, du coup parfois c'est compliqué) et le fait remarquer à un ami.
Il me fait donc remarquer que ça se voit que je ne vois jamais de filles nues. Bon, déjà, même si c'est un peu vrai, pour moi c'était comme si j'avais fait la remarque que le nez n'était pas centré ou que les oreilles n'étaient pas parallèles. Du coup je lui fait remarquer que j'ai tout de même une petite sœur à qui j'ai déjà changé les couches ou fait prendre son bain quand elle était bébé. Pour moi, normal, je ne sexualise en aucun cas le dessin d'un corps nu, encore plus sur une fille qui devait être jeune il me semble, donc voilà, rien de choquant, c'est comme si je disais "bah ma sœur elle est gauchère, du coup...".
Et là il me fait remarquer que ça ne compte pas. Du coup j'ai quand même mis quelques secondes à réaliser que lui parlait vraiment de sexe, et pas juste d'anatomie, aujourd'hui ça me fait rire, parce que ça pourrait être un truc que je pourrais sortir sans me dire "ah ouais mais non en fait"! ^^


Bon, j'ai bien d'autres anecdotes en tant que ace et peut être aro, entre le moment où on me demande de noter des filles physiquement, et que je dis que je ne peux pas, que je ne les connais pas et qu'on me dit de faire un effort, quand on me demande mon type de filles, la fois où quelqu'un m'a dit "t'es amoureux de X", que je suis devenu rouge et que du coup il pensait que c'était une preuve, alors qu'il aurait dit "t'es amoureux du vieux chien mort unijambiste de ton voisin" que ça m'aurait fait la même réaction. :x
Sinon rien que ce midi, je parlais avec des gens quand ils ont commencé à parler des gays. Et je comprends vraiment pas le délire de "ah mais si toi t'es gay, alors tu passes devant moi hein, pas derrière/Putain, un jour il a dormi chez moi...", mais ils savent se tenir, non? Puis les "je ne veux pas me faire draguer", mais en fait, tu dis non, après s'il continue, c'est chiant, oui, mais ça dépend pas de ton orientation sexuelle et de celle de l'interlocuteur ni de son genre... (Bon, heureusement il y avait quelqu'un pour un peu dire tout ça sans que j'intervienne en m'énervant, même s'il parlait un peu dans le vide, j'avais même l'impression qu'il était demi-S d'après ce qu'il racontait parfois, m'enfin ça c'est une autre histoire! ^^)
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Assidu
Messages : 811
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 323 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Grignoteuse de bouquins » 07 sept. 2018, 22:34

Ah ouais... Moi cette année quand on me demande c'est quoi mon type de mec , je suis bien emmerdée (la merveilleuse année de la 3ème...) et il y a une fille qui m'a demandé direct pourquoi j'aimais les filles . Alors j'ai dit que non , j'aimais pas les filles (enfin , en vérité je suis pas sûre mais on va dire que non) , mais elle n'avait pas l'air convaincue . Mais zut a la fin ! Du coup j'ai une amie qui me harcèle en me montrant des photos d'hommes "bogoss" sauf que moi j'aime pas qu'on me force a donner un avis alors que j'en ai pas . L'horreur ........
-
La dernière fois , conversation avec une amie de mon âge au cinéma , et je commentait que le film contenait trop de scènes sexuelles . Et la madame me dit "allez , grandis un peu" . Je vais pas cacher que j'avais envie de lui défaire son joli petit chignon bien laqué . Je l'ai juste regardé , elle m'a regardé , long moment de silence . Le malaise .

Et dernièrement elle m'a dit que tout le monde passait par la et que si pendant neuf mois un mari ne faisait pas l'amour a sa femme le couple se brisait . Parce que je disait par rapport a un autre film que je trouvais ça un peu bizarre de le faire en étant enceinte (c'est mon avis) .

JE SAIS PLUS QUOI FAIIIIRE :lol:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2603
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 498 fois
A été aimé : 482 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par clotaire » 07 sept. 2018, 22:44

quand je vois ce que tu racontes grignoteuse, je me dis que c'est pénible à la longue, mais je trouve aussi que ça montre que les copines se soucient de toi en tant que copines, et ça c'est plutôt positif, non ? Je me revois en 3ème, je voyais bien que certains parlaient de tout ça, mais le fait qu'on me laisse tranquille signifiait juste que je n'avais pas vraiment d'amis et que personne ne se souciait de mon sort en fait... Et je ne crois pas que j'étais plus heureux. Heureusement, c'était il y a plus de vingt ans et je me sens beaucoup mieux aujourd'hui :-)

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Assidu
Messages : 811
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 323 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Grignoteuse de bouquins » 07 sept. 2018, 23:09

Bah mon amie elle ferait mieux de se soucier de moi d'une autre façon , c'est pas très sympa . Après vu que je rigole a ses blagues pipi caca cucu , elle doit penser que je suis "normale" . Je peut pas lui en vouloir pour ça , mais c'est vrai que ça devient un peu fatiguant .

Pour ce qui est de ma deuxième amie , elle est un petit peu dans le monde des bisounours , très fleur bleue et très naïve . Donc je ne parle pas de ca avec elle parce que ça la degoûte . Mais elle dit qu'elle le fera quand elle sera prete , donc j'imagine qu'elle est S , juste pas intéressée par le sujet

Et ma troisième amie est asexuelle parait-il , puisqu'elle me l'a dit il n'y a pas longtemps , donc sur ce genre de point on se comprend . Mais elle est sur Nice 3 mois dans l'année . Quand on se voyait ces vacances on parlait de genre de truc un peu fatiguant , ca soulage .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
ParaNoise
Adepte
Messages : 206
Enregistré le : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 13 fois
A été aimé : 52 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par ParaNoise » 07 sept. 2018, 23:34

Grignoteuse de bouquins a écrit :
07 sept. 2018, 22:34
et il y a une fille qui m'a demandé direct pourquoi j'aimais les filles . Alors j'ai dit que non , j'aimais pas les filles (enfin , en vérité je suis pas sûre mais on va dire que non) , mais elle n'avait pas l'air convaincue .
Ah! Alors soit cette fille est très philosophique, soit elle est un peu bête. Parfois je me demande comment tu peux faire ces commentaires. Elle elle peut vraiment expliquer pourquoi elle aime les garçons? (Je suppose que si elle fait cette réflexion, c'est qu'elle est hétéroS.) C'est sûr que toutes les remarques, les "ah mais arrête de faire ton coincé", "c'est bon, on est entre potes", alors que tu n'as juste pas d'avis. (Puis vu que perso, je marche aussi à l'affectif, c'est-à-dire que si quelqu'un est hyper beau/belle mais que je déteste cette personne, je la/le trouverai pas beau/belle, et à l'inverse, si j'apprécie quelqu'un mais qu'il/elle n'est pas très beau/belle, je trouverai cette personne peut être plus belle que si je ne la/le connaissais pas. Donc les "tu la trouves comment?" alors que je ne connais pas cette personne... Puis de base, j'aime pas donner une note sur le physique, vu que tu ne choisis pas ton physique...)
Puis c'est pas qu'entre amis, mais les parents, les proches... Pendant les concours Miss France par exemple (je vous ai déjà dit que je détestais ce truc? ^^), quand on me demande ma préférée... Mais de base, et pas que pour la sexualité d'ailleurs, les gens ne comprennent pas qu'on puisse ne pas avoir d'avis! :ignit:


Pour le cinéma, bah là encore, certains ont des idées préconçues de ce qu'est être grand, et si tu ne rentres pas dans les critères, c'est que tu es immature, un enfant, pas normal... Et le truc du "si un couple ne le fait pas minimum x fois par semaine, le couple meurt", parfois je me dis que ça ne doit pas être facile tous les jours d'être S, si tu commences à être en manque au bout de trois jours! (Enfin bon, je suis A... ^^)
Enfin ouaip, moi aussi je trouve certaine chose bizarre sur le sexe, du genre je comprends pas comment tu peux coucher que quelques jours, semaines après t'être mis en couple, pour moi quand j'étais plus jeune c'était au moins 3 mois, ou alors le fait de le faire plusieurs fois par semaine (pire, par jour!), une fois par mois c'est pas suffisant? Bon, je sais maintenant que du coup je ne peux pas vraiment m'imaginer ce que c'est, je me dis que pour moi, c'est comme si on remplaçait le sexe par la musique, aller sur internet ou je sais pas quoi.


Par contre je suis pas vraiment d'accord avec clotaire dans le sens où à partir du moment où tu vois que la personne est saoulée, ça serait cool de ne pas insister, après je ne connais pas l'intégralité de la relation avec cette amie. Puis pour l'avoir vécu aussi, c'est rarement des vraies discussions, et à cet âge certains pensent que ce qu'ils ressentent, c'est ce que les autres ressentent. (Et au final je faisais un peu pareil!)
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar du membre
Evanescente
Adepte
Messages : 186
Enregistré le : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 16 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Evanescente » 08 sept. 2018, 09:15

Quand j'étais au collège (époque maudite), il y avait deux filles qui faisaient semblant d'être ensemble mais juste devant moi. En fait elles voulaient me dire "tu vois, on est comme toi, des homos". Tout ça parce que je n'avais pas de petit copain. Alors déjà, comment j'aurais pu avoir un copain, alors que tous les garçons que je connaissais étaient des petits cons qui se moquaient de moi ? En plus jusque très récemment je me disais que je n'étais pas assez mûre pour ça, mais si ça se trouve, c'est juste parce que j'étais Ace... Bon c'est vrai que j'étais pas très mûre à l'époque... Mais si en plus j'étais Ace, voire Aro Ace, tout ça plus les "charmants" petits camarades que je côtoyais, quoi d'étonnant à ce que je sois seule ? Mais non, pour ces filles, c'était sûr, j'étais homo... :roll:

Avatar du membre
AméliaScorbett
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 24 mars 2018, 19:59
A aimé : 44 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par AméliaScorbett » 08 sept. 2018, 18:08

ParaNoise a écrit :
07 sept. 2018, 23:34
Et le truc du "si un couple ne le fait pas minimum x fois par semaine, le couple meurt", parfois je me dis que ça ne doit pas être facile tous les jours d'être S, si tu commences à être en manque au bout de trois jours! (Enfin bon, je suis A... ^^)
Tu as refait ma soiréeXD
Grignoteuse de bouquins, ne t'inquiète pas, je pense qu'on a tous vécu un collège absolument abominable, et un lycée pas beaucoup plus enviable. Personnellement j'avais pour credo de taper sur les mecs qui me sifflaient/me draguaient lourdement/me mettaient la main au cul/se foutaient de mon camarade autiste, donc j'ai souvent fini chez le proviseur mais je ne regrette rien. Après je te conseille de dire à tes amies que tu es A, voire même aux gars qui viennent voir, ça les repousse généralementXD
Je ne suis pas humaine, je suis vulcaine. J'ai un cycle de reproduction prévu tout les sept ans... ou pas. :mrgreen:

Avatar du membre
AméliaScorbett
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 24 mars 2018, 19:59
A aimé : 44 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par AméliaScorbett » 08 sept. 2018, 18:20

Pour une fois je vais mettre un moment inoubliable positif (si si, ça existe).
Il y a quelques mois j'ai fais mon coming out et annoncé à ma famille que j'étais A. Horreur, Malheur! Ma pauvre mère qui rêvait d'être grand mère depuis ma naissance a crut faire un cauchemar! Elle a été dans le déni un bon moment, puis a fini par accepter. Mais depuis c'est presque pire...
Dès qu'il y a un célibataire de longue date autour d'elle elle lui demande s'il est A, ou partiellement A, elle fait des théories sur les célibataires dont elle entend parler... Cela dit ça a permit à un de ces amis de faire son coming out aussi, ayant répondu "Mais tu connais?" à sa question "Es-ce que tu es asexuel?". XD Je trouve ça à la fois très gênant et très mignon, et je suis très fière que ma maman ait pue abandonner ses projets MMB pour moi ( "Mari. Mariage Bébé."). Maintenant j'ai l'impression qu'elle en est aussi fière que si je venais de gagner un prixXD Quand on a retrouvé à une soirée une famille qu'on fréquentait enfant et que la mère a présenté le copain de sa fille à ma famille, elle a demandé "Et toi, ta fille (j'étais là, bonjour!) elle n'a pas encore de copain?". Ma mère s'est rengorgée comme une poule fière "Non, ma fille est A. C'est le diminutif d'asexuelle. Ça veut dire qu'elle ne ressent pas d'attirance pour les autres.". Vous auriez dût la voir, on aurait cru qu'elle annonçait que j'allais me marierXD Pour être inoubliable, c'est inoubliable!
Je ne suis pas humaine, je suis vulcaine. J'ai un cycle de reproduction prévu tout les sept ans... ou pas. :mrgreen:

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Assidu
Messages : 811
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 323 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Grignoteuse de bouquins » 08 sept. 2018, 18:26

Bah il n'y a pas de gars qui viennent me voir , donc le problème est réglé xD

Puis mon amie celle qui m'embête , je lui ai dit il y a longtemps mais elle n'en tient pas compte j'ai l'impression . J'ai eu beau lui rappeler une deuxième fois , j'ai l'impression qu'elle ne comprend pas . J'abandonne :lol: Je vais lui faire un coming-in si ça continue :mrgreen:
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar du membre
AméliaScorbett
Apprenti
Messages : 64
Enregistré le : 24 mars 2018, 19:59
A aimé : 44 fois
A été aimé : 36 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par AméliaScorbett » 08 sept. 2018, 18:35

Essaye de lui expliquer mieux les choses. Je ne sais pas si tu as are ou juste ace, mais si tu n'es pas aro essaye de lui expliquer que tu ne peux pas être attiré par quelqu'un si tu ne le connais pas. Ça ne fonctionnera peut être pas, mais ça vaut le coup d'essayer:)
Je ne suis pas humaine, je suis vulcaine. J'ai un cycle de reproduction prévu tout les sept ans... ou pas. :mrgreen:

Avatar du membre
Grignoteuse de bouquins
Assidu
Messages : 811
Enregistré le : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 323 fois
A été aimé : 127 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Grignoteuse de bouquins » 08 sept. 2018, 20:37

Je ne sais pas si je suis aro , parce que je ne sais pas qu'est ce que c'est de ressentir de l'amour romantique pour quelqu'un . Donc je laisse un peu tomber ce point et je verrai plus tard . En tout ça c'est sur que je suis ace . Puis même si je connais quelqu'un je peut pas savoir a l'avance si je peut tomber amoureuse ou un truc comme ça . En tout cas ce que je lui avait dit c'est la définition de l'asexualité , (bon pas au mot près hein) et elle avait l'air un peu deconcertée , elle m'avait dit que ça viendrait plus tard quand je serait prête ou que ça arriverait bien un jour ou l'autre . Moi je ne pense pas ça , c'est bien pour ça que je suis sûre de moi , c'est pas mon truc terminé. En même temps elle est pas dans ma tete , elle peut pas comprendre . Vu sa réaction , je ne suis pas sur de lui réexpliquer , a mon avis elle a meme oublié que je lui ai dit ça .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Baptiste
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 15 mai 2018, 20:55
Pronom : Il
A aimé : 10 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Baptiste » 09 sept. 2018, 17:59

Après un pti resto entre amis il y a quelques semaines en Belgique

mes amis : hum aprés l'alcool et la bonne bouffe jme ferait bien un pti cul on vas faire les vitrine ? tous on dit oui
moi : panique totale , sueur froide dans le dos et coups de pas bien
mes amis : euh ça va mec ? t'es tout blanc
moi : euhh jcrois que la bouffe passe pas allez y sans moi je reste dans à la voiture.....

j'ai pas honte de mon asexualité mais là c'été chaud surtout qu'il y avais des collègues de boulot dans le groupe . Sérieux quel idées cheloux ils sont eux je m'y attendais pas , sans parler du retour ou il ont commenter leur exploit pendant une bonne partis du trajet ...... horrible
Faites l'amour pas la guerre ..... mais sans moi :mrgreen:

Avatar du membre
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 887
Enregistré le : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 98 fois
A été aimé : 152 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Ptite Marie » 10 sept. 2018, 11:37

Baptiste a écrit :
09 sept. 2018, 17:59
Après un pti resto entre amis il y a quelques semaines en Belgique

mes amis : hum aprés l'alcool et la bonne bouffe jme ferait bien un pti cul on vas faire les vitrine ? tous on dit oui
moi : panique totale , sueur froide dans le dos et coups de pas bien
mes amis : euh ça va mec ? t'es tout blanc
moi : euhh jcrois que la bouffe passe pas allez y sans moi je reste dans à la voiture.....

j'ai pas honte de mon asexualité mais là c'été chaud surtout qu'il y avais des collègues de boulot dans le groupe . Sérieux quel idées cheloux ils sont eux je m'y attendais pas , sans parler du retour ou il ont commenter leur exploit pendant une bonne partis du trajet ...... horrible
Quand on me demande pourquoi les humains me dégoûtent... :roll:
Même sans être asexuel c'est chaud là quand même, quand on a la moindre once de respect pour les femmes...
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Baptiste
Membre
Messages : 24
Enregistré le : 15 mai 2018, 20:55
Pronom : Il
A aimé : 10 fois
A été aimé : 6 fois

Re: Asexualité, aromantisme...les moments innoubliables.

Message par Baptiste » 10 sept. 2018, 13:02

Et leurs compagnes ... tout à fait d'accord
Faites l'amour pas la guerre ..... mais sans moi :mrgreen:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités