bi, hetero, asexuelle?

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
moiseulement
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2018, 03:27

bi, hetero, asexuelle?

Message par moiseulement » 11 avr. 2018, 03:29

Bonjour,Bonsoir,

tout d'abord désolée si je publie mon sujet au mauvais endroit.
Alors voilà, je voudrais avoir des avis parce que je ne sais pas trop quoi penser de mon rapport à la sexualité.
Jeune déjà, j'étais curieuse du corps des femmes, j'ai "couché" avec des filles sans pour autant éprouver un réel plaisir. C’était comme pour ainsi dire passer le temps. Lors des actes, je ne les laissais pas me toucher du fait que je n'en ressentais ni l'envie ni le besoin. J'ai longtemps pensé que j'étais bisexuelle mais je sais aujourd'hui que ce n'est et ce n’était pas le cas. Quand je repense à mes "expériences" j’éprouve du dégoût. Je ne ressens plus "d'attirance" pour la gente féminine et je ne comprends pas ce que j'ai pu trouver d'attirant sexuellement chez elle.
Il peut m'arriver d'avoir des fantasmes mais l'idée de passer à l'acte me répugne et me met mal à l'aise. Les peu de fois où je me suis ma*** je me suis sentie sale et gênée. Je ne supporte pas que l'on me démontre de l'affection, de l'amour et encore moins que l'on m’incite à le faire. Pourtant, je suis amoureuse d'un jeune homme depuis peu, mais...je sais que concrétiser quoique ce soit de relationnel m'est, je pense, impossible. J'ai eu quelques "relations" mais je ne me suis investie dans aucune, d'ailleurs je ne passée aucun moment avec la personne.
Je m'excuse d'avance si mon message n'est pas clair.

merci pour éventuelles réponses :¤@µ:

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3522
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 607 fois
A été aimé : 870 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par Baelfire » 11 avr. 2018, 08:44

Salut salut,

Je pense que ton problème n'est pas sexuel mais plutôt ciblé sur l'amour/affection. Tu sembles avoir terriblement peur de ça. Par conséquent difficile d'être bien dans une relation. Que tu aimes les femmes, les hommes ou les deux dans le fonds j'ai envie de te dire que ce n'est peut être pas si important. Tu as des coups de coeur selon la personne voilà tout.

Un(e) pro pourrait t'aider à vaincre cette peur qui te paralyse et t'empêchera toujours d'avancer.

Bienvenue
Mieux vaut boiter sur le bon chemin que de courir sur la mauvaise route

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1803
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 474 fois
A été aimé : 482 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par PassionA » 11 avr. 2018, 09:01

Bienvenue :)

Tu n'as pas forcément besoin de voir un professionnel.

Deux éléments pour t'aider dans ta réflexion :

- Le fait de ne pas ressentir d'attirance sexuelle pour quelqu'un d'autre est la définition de l'asexualité. Être asexuel ne veut pas forcément dire être repoussé par l'acte sexuel, mais pas mal d'entre nous le sont ou le deviennent (les rapports peuvent être perçus comme un viol). De même, pas mal d'entre nous fantasment et se masturbent sans avoir envie d'autre chose de plus concret.

- Le fait de ne pas ressentir d'attirance amoureuse pour quelqu'un d'autre est la définition de l'aromantisme. Comme pour l'asexualité, ça ne veut pas forcément dire que l'on est repoussé par les démonstrations d'affection ou d'amour, mais ça nous met généralement au minimum mal à l'aise car ce n'est pas réciproque - personnellement j'ai souvent vécu ça comme une forme de harcèlement avant de comprendre qu'on me portait de l'amour (et aujourd'hui je doute toujours de la santé mentale de ces personnes). D'une personne à l'autre cela varie, mais généralement on peut quand même avoir des relations, dites quoi-platoniques, sauf que ça ne peut pas être aussi intense et passionnel que ce que ressentent les personnes romantiques - dans mon cas, je ne recherche qu'à passer de bons moments de complicité amicale au mieux, et l'idée de vivre ensemble ou de fonder une famille ne me parle pas du tout.

J'espère que ça peut t'aider.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2761
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 544 fois
A été aimé : 524 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par clotaire » 11 avr. 2018, 09:51

Bienvenue moiseulement :-)

je note que tu es amoureuse d'un homme mais que tu penses que c'est impossible de créer une relation. Pourquoi ? Est-ce un problème général lorsqu'il s'agit pour toi d'envisager une relation homme-femme ? As-tu déjà vécu de belles amitiés homme-femme ? Ou au contraire, vécu de mauvaises expériences ? Y a-t-il une crainte envers les hommes sur laquelle il faut travailler ? A te lire c'est un peu l'impression que j'ai. Mais je me trompe peut-être.

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1270
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 178 fois
A été aimé : 298 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par Hestia » 11 avr. 2018, 10:05

Tout à fait d’accord avec PassionA, je complèterais en disant que lorsqu’on est asexuel le ressenti qu’on peut avoir vis-à-vis des relations sexuelles sont assez variés et peut même se modifier au fil du temps, et c’est pareil pour le ressenti des aromantiques vis-à-vis de l’amour dans le sens large du terme, ou encore des orientations fluides. Il est parfaitement possible qu'une orientation romantique et/ou sexuelle puisse changer au cours du temps, cela dépend des gens.
PassionA a écrit :
11 avr. 2018, 09:01
dans mon cas, je ne recherche qu'à passer de bons moments de complicité amicale au mieux, et l'idée de vivre ensemble ou de fonder une famille ne me parle pas du tout.
Dans ce cas précis, je me vois bien vivre avec quelqu’un et fonder une famille, sauf que pour moi fonder une famille, c’est vivre avec une ou des personnes qui a/ont une place importante dans ma vie. Peut-être justement parce que je vis avec ma famille et que j’ai beaucoup de mal à croire que si je devais couper le cordon, je puisse me sentir bien à longue terme en n’ayant pas une vie familiale avec d’autres personnes ; pas une vie de famille traditionnelle où je serais marié et aurais des enfants, mais une famille construite par un lien affectif.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

fiffi
Atrix
Messages : 1732
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 479 fois
A été aimé : 257 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par fiffi » 12 avr. 2018, 00:01

Bienvenue Moiseulement ,

tu as du mal à t' investir dans une relation mais il faudrait que tu saches pour quelle raison . Est-ce dans ta nature ou as tu vécue de mauvaises expérience ?
Si tu es asexuelle et aromantique , tu n' as pas besoin de consulter un pro , juste à t' accepter telle que tu es . Si tu as une peur de t' investir pour une raison quelconque , il serait préférable que tu voit un pro .

Bon courage pour la suite .

moiseulement
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2018, 03:27

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par moiseulement » 28 juin 2018, 05:03

Bonsoir, bonjour,

Je crois que je n'ai pas été habitué aux relations une partie de mon enfance. J'étais très solitaire, malgré moi. Mes parents n’étaient que rarement là...enfin concernant mon père je ne l'ai jamais connu. J'ai donc été livré à moi même très tôt dés 1 an je passais quasiment mon temps seule, quelques fois accompagnée de mes sœurs. Je me suis très vite adaptée à un monde sans démonstration affective. J'ai été plusieurs fois battu ce qui est venu compliqué mon rapport aux autres. Puis les harcèlements scolaires durant mes années collège ont engendré chez moi un manque de confiance en moi et un manque de confiance aux autres. Les images du sexe, de la sensualité et j'en passe que l'on véhicule quasiment constamment renforcent mon envie de ne pas coucher. Je sais que dans la "vraie vie" les choses sont "différentes" mais le dégoût y est quand même. Puis, je porte un regard écœuré sur mon père adoptif, il me dégoûte, il fait souvent des réflexions déplacées et a un comportement grossier... Des fois j'ai l'impression qu'il m'aime d'une autre manière ou que c'est un mêlange d'un amour paternel à autre chose. Je sais de quoi je parle, je ne dis pas ça en l'air. Puis y'a mon frère adoptif qui a une période (entre mes 8/9-12 ans) ramené des filles avec qui il le faisait, et on avait le droit à des bruits alors que ma chambre n’était se trouvait à côté...cela pouvait se passer en pleine journée comme en pleine nuit. Je ne vais pas dévoiler toute ma vie, bien que je trouve que j'en ai bcp dit, mais je pense que tout cela m’empêche d'avoir des relations stables avec les autres. Mais j'arrive à un age où les hormones travaillent, je fais des rencontres qui ne me laissent pas indifférentes sauf que pour l'instant impossible pour moi d'envisager quoi que ce soit. Au contraire je me trouve toutes les excuses, raisons du monde pour fuir les gens, les situations, les conflits, les sentiments.... C'est pourquoi je ne dois plus me complaire dans cet état d'esprit, et franchir les difficultés. Mais je dois trouver comment.
Modifié en dernier par moiseulement le 28 juin 2018, 05:50, modifié 1 fois.

moiseulement
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2018, 03:27

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par moiseulement » 28 juin 2018, 05:16

clotaire a écrit :
11 avr. 2018, 09:51
Bienvenue moiseulement :-)

je note que tu es amoureuse d'un homme mais que tu penses que c'est impossible de créer une relation. Pourquoi ? Est-ce un problème général lorsqu'il s'agit pour toi d'envisager une relation homme-femme ? As-tu déjà vécu de belles amitiés homme-femme ? Ou au contraire, vécu de mauvaises expériences ? Y a-t-il une crainte envers les hommes sur laquelle il faut travailler ? A te lire c'est un peu l'impression que j'ai. Mais je me trompe peut-être.
merci :)

Je ne sais pas, les hommes m'impressionnent peut-être un peu malgré tout...
J'ai l'impression que si je venais à passer à l'acte je ressentirai la sensation d'avoir été abusé.
Oui enfin ce n'est pas la personne qui compte pour moi mais le lien, en amitié je m'en fiche de la personne. Pour moi personne n'est importante fondamentalement, une belle amitié peut se vivre avec n'importe qui de réceptif garçon ou fille.
Si j'en ai vécu je ne m'en rappelle pas, et je ne veux pas m'en rappeler.
Je ne sais pas

moiseulement
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2018, 03:27

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par moiseulement » 28 juin 2018, 05:25

fiffi a écrit :
12 avr. 2018, 00:01
Bienvenue Moiseulement ,

tu as du mal à t' investir dans une relation mais il faudrait que tu saches pour quelle raison . Est-ce dans ta nature ou as tu vécue de mauvaises expérience ?
Si tu es asexuelle et aromantique , tu n' as pas besoin de consulter un pro , juste à t' accepter telle que tu es . Si tu as une peur de t' investir pour une raison quelconque , il serait préférable que tu voit un pro .

Bon courage pour la suite .
merci,

J'ai "peur" d’être prise pour une conne, de ne pas être aimée à ma juste valeur, d’être manquée de respect, d’être déçue, de perdre/gaspiller mon temps, de me sentir minable, d'aimer, de devoir dévoiler mon intimité (au sens figuré comme au sens propre).
Je ne sais pas si je suis asexuelle...
Je crois que j'ai un blocage (psychologique et physique car (désolée d'en dire bcp) mais rien ne passe ni même un tampon fin et petit...)

fiffi
Atrix
Messages : 1732
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 479 fois
A été aimé : 257 fois

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par fiffi » 28 juin 2018, 23:44

Je crois aussi que tu as un blocage suite à tes mauvaises expériences . je ne suis pas compétant pour faire le psy avec toi mais le fait d' en parler avec nous te fait-il du bien ? Tu sembles prendre conscience de tes problèmes , c' est déjà un premier pas .
Je pense aussi comme Baelfire ; un pro t' aiderais surement mieux que nous . tu peux continuer à discuter avec nous si tu le souhaite , l' un n' enpèche pas l' autre .
Bon courage .

moiseulement
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 11 avr. 2018, 03:27

Re: bi, hetero, asexuelle?

Message par moiseulement » 02 juil. 2018, 01:25

Je le pense aussi. Oui, se confier en anonymat permet d'évacuer plus facilement.

Merci et merci pour votre réponse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité