Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
Ramón

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ramón » 13 déc. 2017, 14:35

Oui, donc bon, normal que tu te fasses renvoyer dans les cordes à partir de là hein. Faut pas t'étonner ;)
Si tu attends du respect de la part des autres, commence par respecter les autres.

Ryo22
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 04 nov. 2017, 18:40
Localisation : Picardie
A aimé : 11 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ryo22 » 13 déc. 2017, 14:59

En quoi ai-je manquer de respect à qui que ce soit ?
Dire que cette vision des choses de non respect de la personne humaine au profit des animaux n'est pas admissible pour moi et que le véganisme n'a de cohérence que si les droits humains sont également respectés, c'est du manque de respect ?
En revanche insulter tout le monde de sale carniste, de sale assassin, ou de bourreau pour la simple raison que la personne boive du lait ou monte à cheval, c'est du total respect, peut-être ?

Ramón

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ramón » 13 déc. 2017, 15:20

Tu t'attaques au fondement du mouvement, donc tu ne respectes pas ce mouvement et les personnes qui le portent. C'est aussi simple que cela en fait.
Les personnes véganes mettent sur le même plan la vie des animaux non-humains et la vie des animaux humains => donc elles respectent les droits de tout le monde. Ce que tu dis démontre ta non compréhension de cette pensée politique, encore une fois.

Ryo22
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 04 nov. 2017, 18:40
Localisation : Picardie
A aimé : 11 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ryo22 » 14 déc. 2017, 01:05

Tu dis toi même que dans la philosophie végane, il est possible de n'avoir aucune considération pour les considérations autres qu'animales (aucun respect de l'écologie ou de la condition humaine) car cela est complètement dissocié et indépendant de la cause...
Je crois que tu n'as absolument pas compris mon discours car je respecte et défend totalement le droit des animaux, c'est également une cause que je partage. J'estime juste que cette cause défendue seule et non dans un cadre global peut se révéler néfaste et que l'on ne peut pas faire passer le droit des animaux avant nos propres droits humains. Je me mobilise en priorité pour la défense des droits humains et aussi pour la défense des animaux. Les 2 causes doivent aller de paire... Mais la seconde ne primera jamais sur le premier en ce qui me concerne. Jamais je ne tuerai ou inciterai à tuer un homme pour sauver un animal, ce que bon nombre de vegans feraient ou appellent à faire en permanence (je ne parlerai pas du nombre de publi incitant au meurtre ou au lynchage public de la part de la communauté vegan !!)
Donc oui je m'engage dans l'humanitaire pour venir à l'aide à des populations bombardées au quotidien, oui je m'engage en politique pour améliorer la qualité de vie de mes compatriotes et changer la mentalité du tout profit extrême que l'on a aujourd'hui. Oui, je change mes habitudes au quotidien pour consommer équitable, végétal et bio au maximum de mes possibilités (santé et financières)... Et oui, je défends à 100% la cause de la protection animale... Et j'incite tout le monde à montrer ce que çà apporte de bénéfique ce genre de comportement, au lieu de se cantonner à une vision réductrice des choses en faisant du droit animal la seule cause juste, de se victimiser et d'insulter l'autre en permanence parce qu'il est différent !

Ramón

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ramón » 14 déc. 2017, 12:55

Non, tu ne comprends visiblement pas ce que tu lis. Les véganes s'occupent de tous les animaux, humains compris.
Et oui, l'huile de palme est un autre sujet qui ne concerne pas les droits des animaux. La pollution atmosphérique aussi.
Il n'existe aucune philosophie politique qui intègre toutes les problématiques, aucune. Pourquoi ? Parce que le principe d'une philosophie politique est de se concentrer sur un problème, comme en sciences. Quand tu étudies la digestion en biologie humaine, on s'en tape des interactions avec le système nerveux, pourtant le système digestif est relié au système nerveux. Le principe est de cloisonner une problématique, ça s'arrête là, quelque soit la philosophie, le domaine scientifique,... On appelle cela la rigueur. On évite de sortir de sortir du sujet.
Donc quand des véganes te demandent de ne pas parler de l'huile de palme, ils te demandent uniquement de t'intéresser aux droits animaux (humains compris, mais comme notre société est anthropocentriste, on ne fait que ça s'occuper des droits humains, donc le sujet s'oriente de manière logique vers les animaux non-humains).
Au passage, si tu manges des animaux ou des produits issus de l'exploitation animale (hors pathologie type thalassémie par exemple), il est normal que l'on te dise que tu ne te préoccupes par des droits des animaux. Question de logique là encore.

Et non, les véganes n'appellent à tuer personne, tu inventes ça de toute pièce pour justifier ton propos. Que ce soit sur IRL ou sur le net, je suis en contact quasi permanent avec des véganes, ces personnes deviennent vindicatives quand on leur fait du "splaining" sur ce qui devrait être leur manière de militer. C'est comme un homme qui expliquerait à une féministe qu'elle ferait mieux de suivre ses conseils à lui pour mener sa lutte à elle. C'est simplement une question de cohérence et de respect.

Ryo22
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 04 nov. 2017, 18:40
Localisation : Picardie
A aimé : 11 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ryo22 » 14 déc. 2017, 21:48

Donc, je continue ton raisonnement, en quoi le fait de cloisonner le débat aux animaux donne le droit d'être supérieur et condescendant en permanence envers celui qui cloisonnerait à d'autres problématiques tout aussi importantes ou pire encore des gens comme moi qui prennent le problème de manière globale ? En quoi est-il permis d'insulter mépriser et d'appeler au meurtre : oui je le maintiens j'en ai encore vu pas plus tard qu'hier soir sur une publi vegan dénonçant que certains pays mangent des poissons encore vivants avec des termes comme "que toi qui le mange crève dans d'atroces souffrances comme celles que tu fais subir à ce poisson" "crève salopard" et j'en passe des dizaines et des dizaines de comm dans le genre j'ai pas tout relevé !

Personnellement et pour ton information j'ai des pathologies bien pires que la thalassémie et qui nécessitent des complémentations alimentaires médicales tous les jours par voie de sonde en plus des carences de dénutrition permanentes pour lesquelles je suis hospitalisé et perfusé en moyenne une fois tous les 2 mois... D'où le fait que changer drastiquement d'alimentation et passer en 100% vegan je ne pourrais jamais. Donc, je fais mon maximum pour concilier dans le même temps ma santé, mon budget, mes engagements écologiques et de protection des animaux. En revanche, que ces gens là s'érigent en donneurs de leçons alors que 1-dénient ma maladie alors qu'ils en sont parfaitement au courant de tous les tenants et aboutissants 2- me disent que je devrai mettre en danger ma santé mais qu'au moins je respecterai les animaux et 3- m'insultent de sale assassin de sale carniste parce que je refuse de me mettre en danger... voilà ce que je dénonce ! Et ce n'est pas un cas isolé, j'en vois en permanence des dizaines de personnes véganes à qui je parle au quotidien qui agissent de la sorte !

Après ceux qui arrivent à respecter scrupuleusement le régime végan, je les respecte vraiment et je les envie quelque part car je sais qui si j'étais en bonne santé je le ferai moi même. Ce que je ne tolère pas c'est l'attitude méprisante et complètement intolérante de la "communauté" végan. Autrement dit, même si j'étais végan dans mon régime, jamais je ne m'assimilerai à cette "communauté"... C'est comme être musulman scrupuleusement pratiquant et refuser de s'associer aux salafistes...

Elie17
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 30 oct. 2016, 16:47
Localisation : Marais Poitevin (17)
A aimé : 21 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Elie17 » 15 déc. 2017, 23:24

Ryo22 :Végane depuis plusieurs années j'ai lu bcp de chose qui m'ont fait bondir mais je comprend certaines revendications. J'ai fait partie de ces "végans radicalistes", cela dit je n'ai jamais fait d'appel au meurte ( bien que j'avoue m'être déjà réjouis d'un torero se faisant encorné ou du décès d'un chasseur ...pour utant je suis capable de déprimer des conditions de vie des humains à l'autre bout du monde). Aujourd'hui j'ai cessé les agressions et la culpabilisation. J'agis chaque jours, à mon échelle. Je suis très rigoureuse dans ma philosophie de vie ( alimentation, loisir, habillement, santé, cosmétiques etc....) et suis une militante active. Nous sommes nombreux à agir de la sorte mais il y'a d'autres pratiques plus radicales, qui se trouvent sur le versant abolitionniste, donc bcp plus violent, ce sont les plus visibles puisque le radicalisme vise à eveiller les conscience par le choc. Dans le véganisme, il y'a plusieurs "cases". Malheureusement, comme dans tout, le radicalisme est néfaste, car il n' a qu'une action ponctuelle et fait peur. Si aujourd'hui je ne suis plus radicale, je comprend pourtant la colère d'être incompris, la colère de voir les gens irresponsables. Pour nous les végans, ne pas opter pour une philosophie de vie plus respectueuse est dangereux pour tous, c'est tout simplement de l'égoïsme !!!( c'est mon point de vue) Le véganisme est une philosophie de vie qui englobe énormément de choses !!! Pour moi il oeuvre activement et simplement pour le respect de la vie.. Je parle de nous, les humains, les animaux , les végétaux mais aussi la planète, notre mère nourricière !!! Pour moi être végane c'était d'abord pour les animaux, mais je n'ai jamais exclu les humains ( comment changer le monde sans eux ??? comment rester insensible aux humains ? ne sommes nous pas des mammifères ??ce serait un non sens ) et encore moins la planète. Toutes les facettes sont pour moi vitales, oui jusqu’à l huile de palme ou coco d'ailleurs( déforestation=perte des poumons de le Terre , décimation des populations indigènes et disparitions des tigres, orangs outang et toutes autres espèces endémiques c'est une cata totale !!!), le chocolat et l'esclavagisme qui en découle etc.....être végane c'est s'interesser et se pencher sur de multiples sujets ( je m'interesse au féminisme, aux médecines alternatives...) !!! On m'a souvent reprocher de m'occuper plus des animaux que des humains, ce qui d'ailleurs était complètement faux ( j'étais éduc 35h/semaine et faisait des manif, stand ou sauvetages uniquement les we bref...), j'ai jamais compris ce reproche. Depuis quand telle vie est moins importante que celle-ci ? qui en a décidé ainsi ?? pour qui nous prenons nous ?? Et surtout depuis quand l'un empêche l'autre ? j'ai tjrs fait les 2, indissociablement. Enfin tout ça pour dire que c'est comme partout, il y'a les modérés et les radicaux, c'est comme ça, ça se vérifie dans tout, et si le fait que les végans revendiquent et soient virulents t'insupporte as-tu déjà pensé que c'est parce que tu vis un malaise intérieur face à ce qu'ils mettent en avant ?? ( voir dissonance cognitive)
«La cause des animaux passe avant le souci de me ridiculiser.» Emile Zola

Ryo22
Amibe
Messages : 98
Enregistré le : 04 nov. 2017, 18:40
Localisation : Picardie
A aimé : 11 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Végétarisme, végétalisme, anti spécisme

Message par Ryo22 » 16 déc. 2017, 01:54

Salut Elie,
Je te remercie pour ton point de vue qui est identique au mien en très très grande partie ! C'est exactement ce que je défends ! Je dénonce juste les agressions et la culpabilisation. Tu as compris comme moi que l'esprit sectaire nuit à la cause que l'on défend... Et comme toi j'aborde la problématique d'une manière globale : un exemple tout à l'heure, au moment de faire mes courses, j'avais un choix pour le même prix entre des avocats "conventionnels" d'Espagne ou des avocats "bio" du Mexique... La question que je me suis posé est : quel produit a l'impact le moindre sur l'homme et sur la planète ? Au Mexique, des milliers de personnes meurent chaque année à causes des mafias de l'avocat, et les plantations d'avocats font des ravages sur l'environnement etc... Et sans compter l'impact carbone pour le faire venir en France... Donc j'ai choisi l'avocat espagnol, quand bien même il est avec des traitements chimiques... Les pommes de terre, les carottes, les choux de bruxelles que j'ai acheté sont labellisés saveurs en or, donc produits dans ma région et je pourrais multiplier les exemples...
Je suis contre toute forme de radicalisme et je prône en permanence la tolérance et le respect des autres quelque soit leur croyance religieuse, leur couleur de peau, leur régime alimentaire, leur orientation sexuelle etc... Je n'ai aucune dissonance cognitive ni malaise envers les extrémistes végans. Je considère les extrémistes végans comme les anti racistes, pour qui faire une blague sur les noirs est condamnable mais pour qui faire des réunions étudiantes interdites aux blancs est normal (danielle obono, rokhaya diallo etc...) En revanche, cela ne m'empêche pas d'être extrêmement sensible à leurs revendications je suis bien évidemment pour l'égalité des droits envers tous, blanc noirs musulmans chrétiens juifs homosexuels asexuels hétérosexuels humains animaux végétaux...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité