un monde superficiel et sans avenir...

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
daffy
Amibe
Messages : 88
Enregistré le : 13 juil. 2009, 22:59
Localisation : Grenoble
A été aimé : 3 fois

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par daffy » 14 oct. 2012, 14:47

zimou a écrit :+1 aussi! on dit que les gens sont des moutons... mais ou voit-on que ce sont des moutons? dans les média. même média que regarde ces moutons. Au final, nous sommes tous des moutons, nous choisissons simplement le troupeau que l'on veux suivre. il y a le troupeau des écologistes, le troupeau des politiques, des anti-surconsomation, des révolutionnaires etc... et dans chaque troupeau, tout le monde est différent.
Je comprend pas qu'on disent que quelqu'un qui regarde la 1 et la 6 est un mouton sous pretexte qu'il fait comme les autres, alors qu'il s'en fout très certainement de ce que regarde les autres. Personnellement, je ne regarde pas la TV... je reste un "mouton" parce que je regarde des séries drôles comme des millions d'autre personnes, et je reste un mouton car passe énormément de temps à jouer sur PC comme des millions d'autres. Vous direz que je suis un mouton, mais je ne fait que ce que j'ai envie sans me préoccuper de ce que font les millions d'autre personne, je ne fait que ressembler à un mouton mais si on regarde un peu plus loin que devant son nez, on constate que c'est pas le cas. Le soucis est que, comme dit Yako, c'est une vision extrêmement pessimiste ou on croit que les gens ne sont que des idiots incapable de penser par eux même et ne font que suivre un mouvement sans réfléchir (un mouton quoi...) alors que ce n'est pas le cas du tout. D'ailleurs, je trouve extrêmement présomptueux de dire que les autres sont des moutons, à croire qu'on est plus intelligent et qu'on pense/fait mieux.
Alors là je mets un gros +1.

J'ai moi aussi beaucoup de mal avec cette vision caricaturale du monde qui consisterait à distinguer ceux qui savent (ou plus exactement, ceux qui croient savoir mieux que les autres) de ceux qui ne savent pas, surtout que se placer au-dessus des autres en pensant ne rien avoir à apprendre d'eux est le meilleur moyen de rester dans l'ignorance. De toutes façons, pour reprendre l'exemple de TF1, qu'est-ce qui permet d'affirmer avec tant de certitude qu'une personne regardant ARTE serait plus dans le vrai qu'une personne regardant TF1 ?

Avatar du membre
lilienliseuse
Adepte
Messages : 172
Enregistré le : 04 oct. 2015, 16:07
Localisation : Paris
A aimé : 19 fois
A été aimé : 2 fois
Contact :

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par lilienliseuse » 06 oct. 2015, 22:35

Malheureusement en 3 ans ça n'a pas beaucoup changé.
Désolé de déterrer d'anciens sujets mais lorsque j'arrive sur un forum j'aime bien lire et répondre à ce qui s'est écrit avant.

j'aime les séries, les animaux, le chocolat, la musique. Je suis Parisienne et je travaille dans l'aide à la personne

Avatar du membre
Andarta
Néophyte
Messages : 1
Enregistré le : 10 juil. 2017, 23:19
A été aimé : 1 fois

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Andarta » 10 juil. 2017, 23:22

Une fois qu'on a compris que l'humanité n'est pas ce qu'on en dit (c'est-à-dire une fois qu'on l'a débarrassée de la légende qu'elle a créée à sa propre gloire), alors peut-on enfin commencer d'être heureux.

La vérité, c'est que l'humanité ne vaut rien.
Mais l'univers, lui, est vaste, et devrait suffire à nous éclairer... Notre espèce n'est qu'une dérisoire et pathétique péripétie, un accident qui n'aurait jamais dû avoir lieu. Elle passera, comme le reste. Par conséquent, faisons comme si elle n'existait pas.

La littérature et la musique sont, à mon sens, la plus belle tentative de l'humanité pour échapper à elle-même. L'une et l'autre sont un aveu de notre terrible échec en tant qu'espèce. Je ne vis donc que par et pour la littérature, la musique - et bien entendu la nature, source de toute beauté.

"Il y a plus de choses dans le ciel et sur la terre, Horatio, que n'en rêve votre philosophie".
Shakespeare :wink:

choooj
Ascendant
Messages : 913
Enregistré le : 17 juin 2013, 09:44
A aimé : 103 fois
A été aimé : 122 fois

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par choooj » 17 août 2017, 23:33

Halte à la morosité :


Avatar du membre
Archimède
Apprenti
Messages : 70
Enregistré le : 13 avr. 2017, 12:35
A aimé : 17 fois
A été aimé : 25 fois

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Archimède » 10 sept. 2017, 19:05

Bah je suis d'accord avec toi sur le constat, et y aurait encore bien d'autres choses a en dire, mais comme je suis une grosse feignasse, je me contenterais de te dire de surtout pas te gêner pour être un bizarre et un marginal. On est plus nombreux que tu ne le penses, t'inquiètes pas, faut juste arriver a trouver les autres membres de la secte, agissants en sous-marin au milieu du marasme.

Et puis, je sais pas quel âge t'as, mais le paradoxe, c'est que ce que les gens ont tendance a te reprocher quand t'as 18-25 ans finira par faire leur admiration quand tu vieilliras, et ils seront trop heureux de se retrouver devant quelqu'un avec qui ils peuvent parler franchement d'autre chose que de la pluie et du beau temps, au point que tu te retrouveras souvent a les écouter subitement se livrer en bloc et déverser sur toi tout un tas de réflexions intimes qu'ils osaient dire a personne d'autre, de peur d'être jugés ou mal compris.

Et la tu feras un constat encore plus effrayant...en fait, au fond, on pense quasiment tous la même chose, sauf que les aléas de la vie, le formatage, les murs qu'on se construit pour tenir le coup dans un environnement aussi littéralement malsain et fou, font que la plupart des gens finissent par refouler tout ça et se réfugier derrière une façade insipide, pour éviter d'avoir a supporter le poids d'être considéré comme étant "bizarres" ou "marginaux".

Avatar du membre
Lockarius
Adepte
Messages : 174
Enregistré le : 18 août 2014, 00:43
Localisation : Sevran
A aimé : 5 fois
A été aimé : 36 fois
Contact :

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Lockarius » 17 sept. 2017, 19:50

Lilly a écrit :
08 oct. 2012, 21:01
Comme dirait Iron man, ce monde est ptetre pourri mais c'est le seul que nous ayons.

Alors autant faire avec :wink:

Oui je sais j'ai des références hautement philosophiques...
Ou alors tu fais ce que tu peux à ton niveau (quel qu'il soit) pour changer les choses un minimum, pour ouvrir les yeux des autres.
Nul besoin d'être riche, influent, incroyablement cultiver ou intelligent pour cela.

Il faut juste arrêter de se "plaindre" de la pourriture de ce monde et oublier la prétention "d'apporter la lumière" aux autres :void: .

Il faut juste travailler à une chose : faire que les gens se posent des questions.

Moi par chance : c'est mon travail, je suis prof. Mais via internet, aujourd'hui, n'importe qui peut se faire entendre.

Pour finir également sur une citation je rapporterais les propos d'un autre geeko-génie mais bien réel lui :
"Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui ne font rien" A. Einstein.

Autrement dit : "se contenter de se plaindre c'est faire partie du problème" (copyright moi même)

Le problème avec les citation c'est que c'est très affirmatif et que ça laisse peu de place aux questions en fait....
Modifié en dernier par Lockarius le 19 sept. 2017, 17:12, modifié 1 fois.
Je suis certain que l'Humanité est capable du meilleur.
Reste à passer de la théorie à la pratique...

Ramón

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Ramón » 19 sept. 2017, 11:16

C'est pour cela qu'il faut voir les citations comme des aphorismes => principe péremptoire de l'assertion invitant le lecteur à la réflexion, à l'introspection (où je me situe par rapport à la citation, et où se situe la société ?). Il faut simplement que la personne comprenne qu'une assertion n'est pas une vérité absolue.

En tout cas, La Boétie est d'accord avec le principe de se "plaindre" dans son essai "Discours de la servitude volontaire". La plainte ne libère pas, l'action seule le permet. La plainte est, d'une certaine manière, la prémisse permettant de résoudre la problématique.

Avatar du membre
Lockarius
Adepte
Messages : 174
Enregistré le : 18 août 2014, 00:43
Localisation : Sevran
A aimé : 5 fois
A été aimé : 36 fois
Contact :

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Lockarius » 19 sept. 2017, 17:10

Mr.Nya a écrit :
19 sept. 2017, 11:16
C'est pour cela qu'il faut voir les citations comme des aphorismes => principe péremptoire de l'assertion invitant le lecteur à la réflexion, à l'introspection (où je me situe par rapport à la citation, et où se situe la société ?). Il faut simplement que la personne comprenne qu'une assertion n'est pas une vérité absolue.
D'où ma tournure finale un peu particulière.
Mise en abime de mon premier propos :"faire que les gens se posent des questions (pour se construire leur propre avis, donc) et non leur apporter la/une "vérité" " :wink:

" L'Humain n'a jamais véritablement progresser en trouvant des réponses, mais en trouvant de nouvelles questions. " (j'aime bien inventer mes propres citations :mrgreen: )
Je suis certain que l'Humanité est capable du meilleur.
Reste à passer de la théorie à la pratique...

Ramón

Re: un monde superficiel et sans avenir...

Message par Ramón » 20 sept. 2017, 09:08

Et elles sont très bien tes citations :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité