Relation A/S entre femmes

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 18 avr. 2016, 14:31

J'ai quarante ans, et j'avais fait une croix sur l'amour -que j'imaginais "bien sûr" être un homme- depuis une vingtaine d'années, depuis la fin du lycée en fait. Je n'ai jamais eu de relations avec un homme, pas un bisou, pas une caresse, rien. Je m'y suis faite à l'idée de vivre ainsi, pas aimée, pas désirée, jusqu'à la fin de mes jours, et tout ce qui va avec l'amour ne m'a jamais manqué : les câlins, connais pas ; les bisous, connais pas ; l'acte sexuel, connais pas ; être aimée, connais pas. :cry: Donc tout ça ne pouvait pas me manquer et je m'en suis fait une raison. Sauf que depuis décembre dernier, je suis tombée folle amoureuse d'une amie rencontrée sur internet presque six ans plus tôt, qui est homosexuelle et asexuelle et vierge (tout comme moi). Elle a eu peur que je ne me contente pas de ses câlins (elle refuse tout acte sexuel et certains gestes), nous nous sommes rencontrées ce mois ci, et je l'aime encore davantage. Je n'exige rien d'elle, si ce n'est qu'être câlinée un minimum (qu'elle me prenne dans ses bras), et elle m'a surprise, peut-être s'est-elle surprise elle-même : elle s'est totalement abandonnée à moi, me faisant confiance, me permettant même des gestes à des endroits supposés "interdits". Quant à moi, je suis très heureuse de notre relation, je ne suis pas frustrée, mais j'ai besoin d'en parler ici, parce qu'il est hors de question pour l'instant que je confie ma relation à ma famille, qui est très étroite d'esprit, et qui me renierait définitivement. J'ai besoin d'en parler à quelqu'un, j'ai besoin de crier mon bonheur d'être enfin aimée, câlinée, caressée, embrassée par mon amie, d'être appelée enfin "mon ange" et "mon amour", mots que je n'avais jamais entendus de toute ma vie. Alors il est vrai que je ne sais pas qui je suis ou ce que je suis : suis-je homosexuelle ? suis-je moi aussi asexuelle ? suis-je bisexuelle ? Je n'en sais rien . Je suis passée par tant de moments de doute, de questionnement, à en devenir presque folle... Si mon amie se nommait Alice, je dirais tout simplement que je suis "alisexuelle", car je n'aime qu'elle et quand je regarde une autre femme, je me dis "impossible de m'imaginer avec quelqu'un(e) d'autre". Je veux témoigner ici que oui, on peut aimer sans faire l'amour, sans aucun geste "là", et ressentir pourtant tant de plaisir à travers la sensualité d'une caresse, d'un mot, d'un frôlement, d'un soupir. Certains penseront sans doute que je voudrais plus tard aller "plus loin" dans ma relation. Le seul "plus loin" que j'envisage c'est de tout plaquer (maison, travail, famille, région) pour m'installer au plus près d'elle. Je l'aime tant que je la respecterai, elle et sa particularité d'asexuelle, qui fait d'elle un être unique.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: Relation A/S entre femmes

Message par Zimou » 19 avr. 2016, 12:18

"alisexuelle", j'aime bien xD je suis pas sur d'avoir bien compris mais peut être voulais tu dire "aliromantique". si tu te demande si tu es asexuelle aussi, c'est normalement parce que tu n'a pas d'attirance sexuelle, donc si c'est le cas tu n'es pas sexuel : aliasexuel. mais tu es amoureuse, donc "aliromantique" :)
Sinon, des cas de personnes asexuelle qui se "laisse aller" avec une personne en qui elles ont parfaitement confiance, j'en constate de temps en temps, de plus en plus j'ai l'impression (des asexuels qui refusent la sexualité avec un S à cause de la pression ou de peurs doit pas mal arriver je pense). c'est une bonne chose :) ça vous ouvre une porte pour partager certaines chose supplémentaires.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3377
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 568 fois
A été aimé : 808 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par Baelfire » 19 avr. 2016, 14:26

Comme j'aime ce genre de témoignage !!

Bienvenue En-quête-de-tendresse.

La théorie c'est "profite du moment présent". Au moins les premiers temps. Si des questions arrivent de manière concrète il sera toujours temps de les poser.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 19 avr. 2016, 17:20

Je précise que si, je suis attirée sexuellement par mon amie, mais je la respecte et ne lui imposerai rien qu'elle ne veuille pas. Et comme c'est un refus total de sa part, ce que je peux comprendre, cela fait partie d'elle et je l'aime ainsi. Je ne ressens aucune frustration de ce côté. Et c'est tant mieux.

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Revolutions
Messages : 1976
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 152 fois
A été aimé : 451 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par didou » 19 avr. 2016, 22:59

En-quête-de-tendresse a écrit :J'ai quarante ans,.
Ah ? Déjà ? Cela dit, il y en a des pire ici :D
En-quête-de-tendresse a écrit :Je m'y suis faite à l'idée de vivre ainsi, pas aimée, pas désirée, jusqu'à la fin de mes jours
Bon, juste une petite parenthèse, ce n'est pas une tare et si on l'accepte, on ne doit pas vivre plus mal que les autres :)
En-quête-de-tendresse a écrit :mais j'ai besoin d'en parler ici, parce qu'il est hors de question pour l'instant que je confie ma relation à ma famille, qui est très étroite d'esprit, et qui me renierait définitivement.
En même temps, la famille, on n'a aucune obligation de tout lui dire. Ni même de l'aimer :twisted: Donc ne culpabilise pas de ne rien lui dire !
En-quête-de-tendresse a écrit :J'ai besoin d'en parler à quelqu'un, j'ai besoin de crier mon bonheur d'être enfin aimée, câlinée, caressée, embrassée par mon amie, d'être appelée enfin "mon ange" et "mon amour", mots que je n'avais jamais entendus de toute ma vie..
Eh bien il faut surtout que tu pérennises cette situation ! Si elle te (vous) convient, alors c'est le principal. Les autres ... fuck :twisted:
En-quête-de-tendresse a écrit :Alors il est vrai que je ne sais pas qui je suis ou ce que je suis : suis-je homosexuelle ? suis-je moi aussi asexuelle ? suis-je bisexuelle ? Je n'en sais rien . Je suis passée par tant de moments de doute, de questionnement, à en devenir presque folle..
Ce qui est déjà bien, avant de tenter de mettre un mot sur ton attirance, c'est que tu en as une (attirance) qui semble te combler. Autant t'y asseoir avant de tenter de ui donner un nom. Ce n'est pas toujours le cas d'avoir réussi à se trouver un bonheur. Donc, avant de tenter de le disséquer psychologiquement/scientifiquement (ce n'est pas pareil :twisted:), autant le solidifier.
En-quête-de-tendresse a écrit :Je veux témoigner ici que oui, on peut aimer sans faire l'amour, sans aucun geste "là", et ressentir pourtant tant de plaisir à travers la sensualité d'une caresse, d'un mot, d'un frôlement, d'un soupir.
C'est un témoignage de plus à propos de la diversité des gens qui lisent ce site. Il est le bienvenu :)
En-quête-de-tendresse a écrit :Certains penseront sans doute que je voudrais plus tard aller "plus loin" dans ma relation.
Oui, peut-être. Les prédicateurs d'avenir ? Les voyants marabouts ? Toute personne qui osera t'asséner un avenir certain devra simplement être ignorée :twisted:
En-quête-de-tendresse a écrit :Le seul "plus loin" que j'envisage c'est de tout plaquer (maison, travail, famille, région) [...]
Oui, peut-être. Les prédicateurs d'avenir ? Les voyants marabouts ? Toute personne qui osera t'asséner un avenir certain devra simplement êt
Maison, c'est une question matérielle qui a son importance. Travail... bin il faut en trouver un autre car c'est ce qui conditionne (entre autre) la maison. Famille ... ce n'est pas le plus grave :twisted: Région... comme de toute façon le gouvernement actuel a re-forgé le régions... :D

Diantre, je vous prie de m'excuser pour la propension aux pavés... Promis, je ne le ferai plus ... ou pas :wink:
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: Relation A/S entre femmes

Message par Zimou » 20 avr. 2016, 12:00

En-quête-de-tendresse a écrit :Je précise que si, je suis attirée sexuellement par mon amie
En-quête-de-tendresse a écrit :Je ne ressens aucune frustration de ce côté.
Comment peux tu savoir que tu es attiré sexuellement si tu n'a aucune frustration? l'attirance sexuel, enfin dans la théorie que j'en ai (n'étant pas concerné), on la définit car si il n'y a pas de relation sexuel, il y a frustration. Qu'est ce qui te fait penser que tu as de l'attirance sexuel si tu n'es pas frustré? es tu sur que c'est de l'attirance sexuel et pas seulement physique, ou encore autre chose? comme une envie de partager de l'intimité, ou l'envie de lui donner du plaisir? enfin chose qui devrait frustrer aussi si tu ne peux pas (mais ce n'est plus une frustration sexuel)...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

PaulL
Adepte
Messages : 241
Inscription : 05 janv. 2015, 06:37
A aimé : 14 fois
A été aimé : 30 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par PaulL » 20 avr. 2016, 12:43

Je pense pas que tu sois sur la bonne définition Zimou.
Je suis plus d'avis qu'il peut ne pas y avoir de frustration à partir du moment où la situation est acceptée et comprise.
Après, la relation me semble jeune, et je pense que nous savons tous que les jeunes relations sont toujours fougueuse et il est facile de faire des compromis. La frustration que tu décris sera perceptible dans quelques temps je pense.

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 20 avr. 2016, 12:46

et bien quand je pense à elle, et qu'elle est loin, je ressens parfois un désir sexuel, une envie, un besoin. Et quand elle est près de moi, pendant nos câlins très sensuels cette envie est parfois présente, mais elle est satisfaite sans un geste sexuel, comblée par les gestes de tendresse et les étreintes. Et oui j'ai envie de lui donner du plaisir, mais du plaisir sensuel qui peut-être un jour lui procurera un plaisir sexuel, je n'en sais rien. Jusqu'à aujourd'hui je n'avais aucune expérience dans le domaine, tout cela est confus pour moi.

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 23 avr. 2016, 17:26

La frustration que je ressens, c'est le manque. Le manque physique de mon amie, qui est à plus de mille kilomètres de moi. J'ai besoin de la voir, de la regarder, de la serrer contre moi, de la respirer. Ce manque, elle le vit plutôt bien à ce que j'en sais. Je crois qu'elle ne peut pas se mettre à ma place, peut-être est-ce à cause de son asexualité. Je n'arrive pas à me mettre à la sienne non plus : comment peut-on aimer une personne et ne pas ressentir, ne pas avoir besoin de la voir/de l'avoir près de soi ? Elle me dit que nous sommes souvent en relation par sms, par internet, par téléphone, et que celui devrait me suffire. Je lui en veux de pouvoir se contenter de cela, ce n'est pas mon cas. Avant de nous rencontrer physiquement, elle me manquait déjà, j'ai attendu 4 mois avant de pouvoir la toucher, la voir "en vrai", depuis que je la connais intimement, le manque est là, cruel, il me ronge. Mon amie arrive à gérer la distance. Moi j'ai peur de ne pas y arriver, mais je ne veux pas la perdre. Je voudrais pouvoir faire sans elle, mais je ne comprends pas comment je pourrais accepter de ne la voir que trois fois par an (deux fois étaient "prévues" cette année, j'ai insisté pour une troisième), je n'arrive pas à concevoir une relation amoureuse à défaut d'une relation de couple, (car il est hors de question pour elle qu'on vive ensemble un jour, ce que je souhaitais par dessus tout), dans laquelle les personnes qui s'aiment ne se touchent que trois fois par an. Je n'arrive pas à comprendre ce qu'elle peut ressentir, comment elle arrive à se contenter de moi que trois fois par an, et ça me bouffe de jour en jour. Je l'aime énormément, plus que tout au monde à vrai dire, je l'aime plus que moi même. Mais je souffre de son absence et ça me tue. Ce week-end, elle est à une heure de train de chez moi, et ça la laisse de marbre. Je ne comprends pas pourquoi elle ne profiterait pas de l'occasion pour qu'on puisse se voir ne serait-ce qu'une heure pendant son séjour si près de moi, pourquoi ? Pourquoi ne pas profiter de cette opportunité que nous offre la vie pour grapiller ne serait-ce qu'une heure ? Une heure à la serrer fort contre moi, une heure illuminerait ma vie pour plusieurs jours. Cette relation avec mon amie A, je l'ai acceptée parce que je connaissais les limites physiques à respecter (pas de relation sexuelle), mais j'étais loin d'imaginer que mon amie A pensait différement de moi et ne ressentais pas le manque comme je peux le ressentir. Et pourtant elle m'aime et souffre de me savoir souffrir ainsi.

Avatar de l’utilisateur
ElleYea
Aspirant
Messages : 33
Inscription : 21 avr. 2016, 03:49
A aimé : 19 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par ElleYea » 26 avr. 2016, 19:42

En-quête-de-tendresse,

le fait d'avoir trouvé quelqu'un que t'aime et qui t'aime est super. et surtout, de cette relation, tu sembles en apprendre beaucoup sur toi, sur ton orientation, ton désir sensuel/sexuel/affectif, ton besoin de donner et recevoir l'amour.. tu comprends mieux maintenant que pour toi, la proximité physique est quelque chose de cruciale quand tu es amoureuse et que si elle n'est pas vécue, tu en souffres beaucoup.

toi seule connais assez tes limites et tes zones d'intolérance pour savoir si ce type de relation peut te convenir à long terme. ton amie semble être confortable avec une relation amoureuse virtuelle, ou à distance, ce qui n'est visiblement pas ton cas. non seulement Alice est asexuelle, mais son romantisme n'a pas besoin d'être exprimée au même niveau que toi physiquement. cela peut être très, très difficile pour vous afin d'arriver à un terrain d'entente sans qu'aucune des 2 ne respecte pas son besoin fondamental pour faire plaisir à l'autre. cela peut te sembler apocalyptique, mais d'un autre coté; tu sais mieux maintenant ce que tu veux et ce que tu es.

toute première relation d'amour nous semble être la seule possible à vivre, parce que c'est souvent celle qui nous fait grandir le plus à ce moment-là de notre vie. et m'étant découvert demisexuelle il y a 3 ans en raison d'un homme pour lequel j'suis tombée amoureuse (le seul), je peux imaginer ce qu'est ce besoin d'amour qui finalement se réveille, et dont on ne veut plus se passer. rappelles-toi qu'il est primordial de ne pas donner cette responsabilité de t'aimer à quelqu'un d'autre, c'est la tienne et toi seule peux te soigner de ce vide intérieur.

bon courage.

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 26 avr. 2016, 20:19

Merci beaucoup pour ta réponse ElleYea

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 31 déc. 2016, 15:16

Un an après ce coup de foudre réciproque entre une A et moi, je reviens faire le point : j'ai vu et revu mon amie, ma compagne, plusieurs fois cette année et malgré la longue distance géographique nos liens, notre amour est encore plus fort. Après en avoir beaucoup et longuement parlé avec elle, on en conclut que je suis "moins" A que elle, ou alors plus "S" qu'elle. Je suis tactile, très tactile et j'ai toujours besoin de l'avoir contre moi quand nous sommes ensemble. Je suis fidèle à son souhait : jamais de geste sous la ceinture, jamais. Et je l'aime tant ! On peut donc aimer si fort, avec un tel bouleversement émotionnel sans aucun contact sexuel, alors ceux qui prétendent le contraire... Par contre, j'ai des "besoins physiologiques" comme toute femme de 40 ans que je n'arrive pas à satisfaire, seule frustration me concernant, mais ce souci existait avant ma rencontre, donc je reste avec, et ces "envies" n'apparaissent jamais quand je suis avec ma compagne, je n'ai pas de désir sexuel envers elle, mais tellement envie de la serrer contre moi et de l'aimer toute ma vie, c'est si bon d'être aimé enfin, après ce si long désert affectif !

Avatar de l’utilisateur
adoru-san
Adepte
Messages : 248
Inscription : 22 nov. 2016, 17:33
A aimé : 37 fois
A été aimé : 15 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par adoru-san » 31 déc. 2016, 19:19

Bah du coup ça me fait tomber sur ton témoignage que j'avais peu l'occasion de lire (je me suis inscrit en novembre, il a eu le temps de disparaître des premières pages du forum ^^), et ça fait super plaisir un lire !

Je suis déjà content de savoir que tu as pu trouver ce merveilleux bonheur que d'avoir quelqu'un pour t'aimer inconditionnellement et te donner cette belle chose qu'est l'amour :) Mais surtout, ça fait du bien d'avoir un témoignage de quelqu'un qui peut éprouver du désir sexuel sans le mettre en pratique dans son couple, et sans que ce soit une grande frustration ! De quoi fermer le caquet de tous ceux qui pensent que "vie de couple" et "sexe" vont forcément de pair.

J'avoue que tout ça titille un peu ma curiosité, donc je me permet de te demander : si je comprends bien, tu n'as donc jamais eu de "vraie" relation sexuelle ? Mais au final cela ne te manque absolument pas (pas de frustration qui donne envie de tout casser) tant que tu peux rester avec ta compagne actuelle ?
Tu n'es pas obligée de répondre si c'est trop intime, bien sûr :oops:

Bonne continuation à toi et merci pour ce petit flot de love :lol:

En-quête-de-tendresse
Membre
Messages : 27
Inscription : 18 avr. 2016, 14:12
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par En-quête-de-tendresse » 31 déc. 2016, 19:29

Adoru-san, comme tu peux le lire au début de ce sujet, je n'ai jamais eu de relations sexuelles, et je suis vierge, je "fais du vaginisme" selon ma gynéco que je n'ai vue qu'une seule fois tellement elle m'a fait mal (elle n'a p as réussi à m'ausculter)

Avatar de l’utilisateur
adoru-san
Adepte
Messages : 248
Inscription : 22 nov. 2016, 17:33
A aimé : 37 fois
A été aimé : 15 fois

Re: Relation A/S entre femmes

Message par adoru-san » 31 déc. 2016, 19:42

C'est ce qu'il me semblait avoir lu, mais j'étais pas bien sûr, et puis le temps a passé aussi... Je sais pas trop ce qu'est le vaginisme, mais ça a pas l'air sympa >.<
Merci en tout cas d'avoir répondu à ma question, je trouve ça super cool que tu arrives à vivre un couple comme ça ! ^^

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité