Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Comment le monde nous voit-il, comment nous voyons le monde : apparitions dans la presse, interviews, événements, etc.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Hestia
Ascendant
Messages : 1053
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 143 fois
A été aimé : 210 fois
Contact :

Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par Hestia » 05 juin 2018, 19:41

Hello!

Voici un article publié rédigé par Sophie Bergen et publié sur le site RTBF, le vendredi 01 juin 2018 -

L'article est pas mal, on a droit au point de vue de 3 personnes asexuelles, vivant leur asexualité de 3 manières différentes. J'aime bien le fait qu'on ai également un bref témoignage du copain de la première personne asexuelle.

Lire article
Dernière édition par Hestia le 05 juin 2018, 20:01, édité 1 fois.
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

thailog
Affilié
Messages : 278
Inscription : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 67 fois
A été aimé : 56 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par thailog » 05 juin 2018, 19:56

Merci pour ce petit article, moi aussi je l'ai trouvé bien.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1347
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 346 fois
A été aimé : 355 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par PassionA » 05 juin 2018, 20:23

Dommage là encore l'article fini sur une cohorte de chiffres sans queue ni tête, et qui ne sont pas analysés ni sourcés. Quel est l'intérêt ? Les témoignages me semblent pourtant assez frappant et variés pour ne pas avoir à renchérir avec des données hautement spéculatives qui n'apportent aucun éclairage.

thailog
Affilié
Messages : 278
Inscription : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 67 fois
A été aimé : 56 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par thailog » 05 juin 2018, 21:28

Je suis d'accord avec PassionA en plus je crois qu'un autres article avait déjà utilisé les mêmes chiffres sans en indiquer leurs sources.

fiffi
Ascendant
Messages : 1099
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 256 fois
A été aimé : 135 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par fiffi » 05 juin 2018, 23:52

L' article est assez bien fait , les personnes montrent que l' asexualité se vit de manière différente pour chaque personne .

Un autre article avait déjà utilisé les mèmes chiffres qui n' apportent pas grand-chose à cause de leur imprécision du à un manque d' analyse et d' explication .

Avatar de l’utilisateur
Hestia
Ascendant
Messages : 1053
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 143 fois
A été aimé : 210 fois
Contact :

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par Hestia » 06 juin 2018, 06:16

Je suis d'accord avec vous concernant les chiffres, d'ailleurs l'autre article, à moins qu'il y en ai également un troisième voir plus, il s'agit du dernier article que j'ai posté ici avant celui-ci. Par contre, je ne suis pas sûr que cela soit les mêmes chiffres, vu que celui-ci n'inclus pas les chiffres des personnes trans.
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

Avatar de l’utilisateur
~flor_vermelha~
Associé
Messages : 623
Inscription : 16 oct. 2008, 17:12
Localisation : Allemagne
Pronom : Elle
A aimé : 29 fois
A été aimé : 46 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par ~flor_vermelha~ » 06 juin 2018, 08:49


Guadiana
Adepte
Messages : 187
Inscription : 28 sept. 2016, 01:55
A aimé : 49 fois
A été aimé : 31 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par Guadiana » 15 juin 2018, 01:08

PassionA a écrit :
05 juin 2018, 20:23
Dommage là encore l'article fini sur une cohorte de chiffres sans queue ni tête, et qui ne sont pas analysés ni sourcés. Quel est l'intérêt ? Les témoignages me semblent pourtant assez frappant et variés pour ne pas avoir à renchérir avec des données hautement spéculatives qui n'apportent aucun éclairage.
Tu penses qu'on est plus que 1%? Je ne connais AUCUN asexuel dans mon entourage.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4817
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 389 fois
A été aimé : 358 fois
Contact :

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par Zimou » 15 juin 2018, 08:25

Guadiana a écrit :
15 juin 2018, 01:08
Tu penses qu'on est plus que 1%? Je ne connais AUCUN asexuel dans mon entourage.
Il est difficile de savoir combien on est, Il y a très régulièrement ici des asexuels qui se découvre. Du coup impossible de savoir combien on est. te fier à ce que tu vois n'est pas bon : tu as peut être plein d'asexuel dans ton entourage mais :
- ils peuvent rester discret sur le sujet, ça reste une orientation invisible
- ils peuvent s'ignorer, être asexuel mais ne pas savoir que l'asexualité existe et se définir hétéro vu que c'est ce qui est le plus proche.
Le mieux est de se fier aux étude scientifique sur le sujet, qui sont ce qu'on aura de plus fiable, bien plus fiable que notre impression. même si ces études ne seront pas parfaite, on aura une vue fixe dans les borne annoncé (le nombre de personne sondé, si ça prend en compte les A qui s'ignore ou pas, etc... c'est ce qui est bien avec une étude, c'est que c'est assez précisément borné et ça se base pas sur ce qu'on ressent ou notre instinct, vu qu'il y a rien de mieux pour se faire une fausse idée de quelque chose...)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1184
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Pronom : Elle
A aimé : 197 fois
A été aimé : 341 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par Aphélie » 17 juin 2018, 00:53

Guadiana a écrit :
15 juin 2018, 01:08
Tu penses qu'on est plus que 1%? Je ne connais AUCUN asexuel dans mon entourage.
J'aurais tendance à dire que oui, en partie pour les raisons citées par Zimou. De mon côté, dans mon cercle d'amis les plus proches (et il est pas très grand), trois se considèrent ace, et je soupçonne une quatrième avec laquelle on ne parle pas vraiment de ça (et non, je ne les ai pas rencontrés sur ce forum :mrgreen:). Mais c'est une étude, c'est difficile de dire à quel point elle est adéquate : sur quel échantillon a-t-elle été faite, en sachant que beaucoup de gens ne savent même pas ce qu'est l'asexualité ? Je crois qu'il y a énormément d'ace qui s'ignorent, ou qui préfèrent ne pas se définir ainsi (par choix, ou déni, je sais que pour ma part même en découvrant cette orientation je n'ai pas tout de suite su m'y identifier), ou qui préfèrent simplement ne pas en parler du tout. A côté de ça, je trouve que pour une communauté minoritaire et très peu mise en avant, y'a eu un paquet de membres et de visiteurs sur ce forum :) Mais ce n'est jamais qu'une intuition bien sûr.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1347
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 346 fois
A été aimé : 355 fois

Re: Vivre sans désirer le corps de l'autre?...(article)

Message par PassionA » 17 juin 2018, 01:59

Guadiana a écrit :
15 juin 2018, 01:08
Tu penses qu'on est plus que 1%? Je ne connais AUCUN asexuel dans mon entourage.
Très peu de personnes portent un panneau avec leur orientation écrite dessus. La plupart des gens ne connaissent pas l'asexualité et beaucoup d'aces se considèrent tout simplement hétéro avec une faible libido (ou homo, bi, pan, etc.). Beaucoup exagèrent complètement leur envie de sexualité parce c'est quelque chose qu'il est de bon ton de faire pour ne pas passer pour une personne coincée ou nulle.

Dans mon entourage d'amis, à qui j'ai parlé de l'asexualité récemment, il y a de nombreuses personnes célibataires non en recherche de sexe et d'autres qui n'ont eu des rapports que pour avoir leurs enfants. Je les connais depuis plus de 10 ans maintenant, et la séduction/le sexe n'a jamais été un sujet de discussion entre nous. Cependant, ils n'imaginent pas une seule seconde se définir aro/ace. Moi-même il m'a fallu atteindre 30 ans avant de me considérer ace alors que j'ai toujours su que j'étais comme ça - principalement parce que j'avais le sentiment que le sexe ne fonctionnait pas dans mes relations et que ça m'a pousser à me questionner. Pareil avec l'aromantisme, je l'ai toujours su au fond mais ça ne fait que depuis que j'ai découvert ce forum que je me suis posé la question - avant je me croyais poly, donc tu vois le grand écart.

Le truc, c'est que ce n'est pas simple de se considérer ace même quand on en a entendu un témoignage. Déjà parce que ce n'est jamais une certitude mais au contraire un doute permanent que l'on doit apprendre à laisser de côté pour ne pas constamment se prendre la tête dessus. D'autre part, ce n'est évident pour personne d'accepter une orientation différente, car on cherche tous à être "normal" et donc on va se créer tout un tas de barrières mentales avant cette acceptation - sauf que pour les aces, en particulier les hommes, si on a très peu de sollicitations qui pourraient mener à une relation sexuelle, et bien techniquement on peut se refuser cette appellation toute sa vie en pensant qu'on est juste trop peu désirable.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité