Surdoué ?

"Où l'on découvre de quoi est faite notre communauté".
Tous les sondages dont vous avez toujours rêvé. Venez apaiser notre soif insatiable de statistiques !
Répondre

Alors... ?

Je suis surdoué
30
29%
Je ne le suis pas
11
11%
Je ne pense pas l'être les caractéristiques me correspondent peu
5
5%
Je ne pense pas l'être, même si les caractéristiques me correspondent de façon troublante
10
10%
Je pense l'être, je me retrouve beaucoup dans les caractéristiques, ça ne peut pas être un hasard
6
6%
Neutre.
8
8%
C'est possible que je le sois mais je ne creuserais pas cette hypothèse je vis très bien comme je suis
23
23%
C'est possible que je le sois et j'hésite à creuser cette hypothèse
9
9%
 
Nombre total de votes : 102

Caesarius
Abonné
Messages : 25
Inscription : 23 juin 2017, 22:52
A aimé : 1 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par Caesarius » 30 nov. 2017, 01:02

Bonsoir,

J'apprends des choses tous les jours.
@Thyatira : Je me doute bien que je ne peux pas comprendre cela (et ne dirais pas "je pense pouvoir"), j'ai juste un certain problème à comprendre les autres, leur ressenti, etc... J'ai également des problèmes à entretenir les relations sociales, ou plutôt, comprendre comment ça marche (parler sur un thème commun, se faire des amis :)... ), ceci dit, j'arrive à peu près à savoir ce qu'ils pensent/veulent mais eux n'ont jamais vraiment compris (ou voulu savoir) qui j'étais et c'est ce déséquilibre qui m'insupporte. Bref, le social, c'est compliqué et pas ma tasse de thé, c'est pourquoi j'avais émis mon commentaire pensant que faire un parallèle avec votre problème pourrait peut-être nous aider mutuellement. Apparemment, chaque problème a sa propre solution.

En tout cas, je vous souhaite de trouver une réponse à votre questionnement.


PS: j'en étais venu à penser que peut-être, un réel confident est ce qui permet de garder une stabilité mentale inébranlable.

Ramón

Re: Surdoué ?

Message par Ramón » 30 nov. 2017, 15:10

Disons que se passer d'un diagnostic, bah ça pose de gros soucis. Je passe un test Asperger, je suis à 90% Asperger. Pourtant, rien de diagnostiqué. C'est juste que je corresponds aux symptômes et aux conséquences de l'Asperger, mais à aucun moment je ne peux savoir quelles sont les causes qui font que je corresponds à la typologie Asperger puisque je ne suis pas capable de les étudier individuellement (et a priori, à ce niveau, s'il existe des personnes aptes à le savoir, elles ne doivent vraiment pas peser lourd en nombre).
Maintenant, pas besoin de diagnostic pour savoir que nous sommes différent des autres, juste lire un peu de littérature scientifique sur comment se différencient les espèces sexuées ^^
Il faut savoir que plus de 80% des handicaps et atypies sont invisibles. On peut prendre l'exemple simple du diabète, on est handicapé, mais personne ne le voit, pas même soi, ce n'est pas inscrit sur le front. Et seul des prises de sang peuvent diagnostiquer un diabète (ou d'éventuelles carences). Et effectivement, difficile de consulter le monde médical, c'est un milieu austère et pas spécialement compréhensif (surtout que ce n'est pas le job des médecins).

Et oui, le terme "surdoué", comme l'explique Jacquard dans la vidéo est un terme particulièrement mal choisi, et qui ne correspond à rien de bien identifié biologiquement.

Puddi Puddi, a priori un psychiatre est un médecin et a des références médicales visibles. Un psychologue c'est moins certain (et il ne fait pas exactement le même travail). Et globalement, tu n'en as pas forcément besoin non plus. Si tu estimes que tu arrives à vivre selon tes standards de manière satisfaisante, pas certain qu'aller te faire diagnostiquer t'apportera quoique ce soit. Actuellement, je suis suivi par un addictologue, mais c'est tout, il est hors de question que je retourne faire les batteries de tests que j'ai fait enfant. A la limite, le jour où mes allergies reviennent, ou que je ressens de nouvelles douleurs aux oreilles, là je me forcerais peut-être à retourner voir des médecins et faire des tests.
Et l'article essaie de bien remettre les choses à leur place : ce n'est pas parce que des personnes vendent des bouquins qui permettent à des gens de se réconforter avec une spécificité médicale ou pseudo-médicale, que ces bouquins sont pertinents sur les notions qui y sont développer.

Avatar de l’utilisateur
Evy
Adepte
Messages : 153
Inscription : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Surdoué ?

Message par Evy » 13 janv. 2018, 13:39

Le therme surdoué, c'est simple je l'aime pas, c'est comme si ces personnes étaient au-dessus de la population, j'ai fait des test de QI je sais où il est situé, mais franchement ça m'a juste aidé à me comprendre moi-même, en plus ce n'est pas parce que l'on est intelligent dans un domaine qu'on l'est dans tous :wink:

Et puis je n'ai pas répondu au sondage, déjà parce que je n'aime pas le mot choisi, du coup il n'y avait pas de "cases" dans laquelle je me sentais entrer et puis surtout parce que la question qui va avec n'a aucun sens. Qu'il y ait plus de "surdoués" ici ne démontrerait en aucun cas qu'il y ait plus de "surdoués" qui soit Asexuel, non cela démontrerait juste qu'il y a plus de personnes asexuelles avec des capacités cognitives plus élevées que la moyenne (je n'ai pas trouver de meilleur therme, je sais qu'il existe le mot zèbre mais il est en général connu que des personnes qui s'y retrouve :roll: ) qui se définissent en tant qu'asexuel et qui s'inscrivent pour en parler sur un forum. la communauté d'asexuel peut être plus étendue, certaines personnes ne mettront jamais de mot sur leur différence de sexualité, certains ne le chercherons même jamais, certains se forceront toutes leurs vies à essayer d'avoir une vie dite normale en en souffrant, on ne peut donc pas tirer une conclusion tel qu'il y a plus de "surdoués" dans la communauté asexuée, juste parce que plus de personnes sur ce forum se retrouve dans ce mot.
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Avatar de l’utilisateur
Evy
Adepte
Messages : 153
Inscription : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Surdoué ?

Message par Evy » 13 janv. 2018, 15:07

Et puis cette liste de symptômes ne sert à rien, on est sur de la psychologie par sur de la médecine, même si on trouve des symptômes dans un diagnostique, le psychologue n'est pas sensé recherché des symptômes chez un patient pour poser un diagnostique, autrement ce serait plus simple de poser un diagnostic, non il faut comprendre la manière de réfléchir du groupe en question tout en sachant que dans ce groupe, les personnes sont toutes différentes avec leur propre personnalité. C'est ce que fait un bon psy et c'est pourquoi un psy sachant poser un diagnostique sur un groupe en particulier ne sait pas forcément en poser sur un autre et c'est aussi pour cela qu'il existe des spécialistes, tout comme il existe des spécialistes en médecine.
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Avatar de l’utilisateur
dawnofthedove
Affable
Messages : 132
Inscription : 08 déc. 2017, 21:51
A aimé : 27 fois
A été aimé : 35 fois

Re: Surdoué ?

Message par dawnofthedove » 21 janv. 2018, 16:04

Bon je suis neurodroitière non surdouée selon un psy que j'ai vu pour passer le teste de la wais 4. Je me reconnais dans beaucoup des caractéristiques évoquées. Mais je suis peut être un GEUUUUUNIE indétectable. qui sait?
Image

"Tout ce qui mérite d'être fait mérite d'être fait lentement" - Ralph Culco "l'évangile selon Tolkien"
...
"Ou pas :mrgreen:" - Moi.

Ramón

Re: Surdoué ?

Message par Ramón » 29 janv. 2018, 13:38

Un escargot qui écrit, c'est forcément du génie à l'état brut ! ;)

Avatar de l’utilisateur
Mister Y
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 07 déc. 2015, 23:28
A été aimé : 2 fois

Re: Surdoué ?

Message par Mister Y » 29 janv. 2018, 19:55

Google results for "My IQ is <x>" :
Image

Avatar de l’utilisateur
Olib
Affilié
Messages : 340
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 190 fois
A été aimé : 166 fois

Re: Surdoué ?

Message par Olib » 30 janv. 2018, 10:52

[mauvaise foi] Simplement la preuve que les gens qui ont un QI moyen/faible utilisent bing à la place de google [/mauvaise foi]
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar de l’utilisateur
Svane
Affable
Messages : 124
Inscription : 17 juil. 2012, 09:12
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par Svane » 09 févr. 2018, 16:21

Je suis ravie que mon sujet ait continué à vivre toutes ces années !

Je comprends que l'usage du terme "surdoué" puisse faire grincer des dents certaines personnes. Je n'ai pas de notion de "jugement de valeur" ou autre avec ce mot car j'ai été testée à 6 ans et c'est le terme qui a été utilisé, alors pour moi cela définissait simplement le fait d'avoir eu un score supérieur à 130. Mais l'important c'est que chacun se sente bien avec les termes qu'il utilise et je comprends aisément que tout le monde n'ait pas le même rapport aux mots ! :)

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Inscription : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Surdoué ?

Message par Beliefs » 11 févr. 2018, 14:44

Un grand merci à toi Svane ! Ta mémoire est effectivement excellente. Je suis scotchée par ta capacité car je n'avais plus aucun souvenir de ce fil... Mais vraiment aucun souvenir. Tu es parvenue à me retrouver ailleurs et sous un autre pseudo, c'est vraiment fort ça ! Je suis désolée d'avoir oublié... Ne m'en veux pas trop, ma mémoire est de façon innée non remarquable.

J'ai donc relu le fil et je ne me souvenais pas d'avoir écrit ceci:
[Svane,
Tu sais pourquoi je t'apprécie? Parce que tu me bluffes et que tu es au-dessus de moi ! Piccolo pareil. Vous êtes tous les deux juste "amazing"! Ca me fait du bien de ressentir cette sensation, rare est-elle. Je ne vous connais que très peu mais je sens ce que vous êtes, vous êtes au-dessus de la mêlée. Plongeant au coeur du monde, l'orgueil vous guide mais vous êtes foncièrement animés par le Beau, le Juste, le Vrai.

Je ressens l'ennui, le fade et l'absurdité d'en faire toujours plus et mieux pour une résultante qui n'en vaut probablement pas la peine. Je suis les 3/4 du descriptif "surdoué". Cela dit, j'ai une autre hypothèse qui peut expliquer tout cela également. Je pense qu'on obtient la même chose lorsqu'on est blindé en soi, qu'on ne se sent pas apte à se mêler au monde à cause de la méfiance, de l'incapacité à (re)vivre l'abandon, la trahison, le déchirement. On obtient ainsi une copie pâle du surdoué, conséquence d'un acquis plus qu'un inné. Et je crois que c'est cela que je suis. On ne peut pas dire que je fus une personne valorisée, au contraire. Par réaction, j'ai poussé mes limites à l'extrême, obtenant ainsi ma revanche sur la vie. Qu'est-ce que je peux avoir bon!

Où passe-t'on le test? chez le psy? J'ai parlé ce matin à une copine psy chez qui les parents envoient leurs enfants, persuadés et moussés de penser que leur gosse est surdoué. Elle me dit qu'elle leur fait passer un test de QI, qui lui juge de la surdouance. Ce qui semble léger.]

Il a fallu toutes ces années, pour que je finisse par passer les tests (et vraiment, j'avais oublié ce topic) et que ça se révèle positif.
Au départ, je souhaitais que ça soit négatif puis je voulais juste que ça soit fiable.

En accumulant plusieurs traits de minorité, ça devient plus compliqué de trouver nos semblables haha. Mais au fond, piccolo, toi Svane et moi-même nous nous ressemblons pas mal. A approfondir du coup.
Merci à toi de m'avoir rappelé ce forum, mon pseudo et cette discussion que g du coup retrouvée.

Youhouuuuuuuu, trop étonnante la vie !
Dernière édition par Beliefs le 11 févr. 2018, 18:34, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Natsu
Ascendant
Messages : 920
Inscription : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 38 fois
A été aimé : 111 fois

Re: Surdoué ?

Message par Natsu » 11 févr. 2018, 15:24

Svane a écrit :
09 févr. 2018, 16:21
Je comprends que l'usage du terme "surdoué" puisse faire grincer des dents certaines personnes. Je n'ai pas de notion de "jugement de valeur" ou autre avec ce mot car j'ai été testée à 6 ans et c'est le terme qui a été utilisé, alors pour moi cela définissait simplement le fait d'avoir eu un score supérieur à 130. Mais l'important c'est que chacun se sente bien avec les termes qu'il utilise et je comprends aisément que tout le monde n'ait pas le même rapport aux mots ! :)
Aujourd'hui, on retrouve plus fréquemment le sigle "HPI" (Haut Potentiel Intellectuel), plus neutre que le terme "surdoué" ou "précoce". Le problème avec le terme "précoce", souvent employé pour des enfants, c'est qu'il peut induire la fausse idée selon laquelle la douance concernerait des enfants en avance sur les autres dans un ou plusieurs domaines, alors que ce n'est pas nécessairement le cas. Il semblerait que les professionnels préfèrent également le sigle "HPI" avec lequel on peut se sentir en adéquation lorsque l'on ne se sent pas particulièrement "doué".
Je conseille aux personnes souhaitant passer le test de chercher plutôt un/e neuropsychologue, qui peut aussi orienter vers un CRA (Centre Ressource Autisme) afin de creuser l'éventuelle piste du Syndrome d'Asperger.

Avatar de l’utilisateur
Evy
Adepte
Messages : 153
Inscription : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Surdoué ?

Message par Evy » 11 févr. 2018, 16:03

Je suis d'accord avec Natsu, le therme le plus employé par les professionnel actuellement est HPI et THPI lorsque le QI dépasse 145, on ne parle que peu de précocité ou de surdouance. Le therme a l'avantage de bien cerner la chose qui parle bien d'un QI plus élevée que la moyenne et pas d'être plus doué dans la généralité qu'un autre, car il y a des profils de tous les types et ainsi une personne qui n'est pas HPI peut avoir des faculté hors norme dans un ou plusieurs domaines sans être avec un QI hors norme, tout comme l'inverse est possible être HPI tout en ayant des difficultés dans un ou plusieurs domaines. Donc au final, c'est un terme mis vraiment sur le quotient intellectuel de la personne et ce n'est pas à prendre au pied de la lettre en se disant
: "ouah c'est trop cool je fais partie des plus intelligents, je suis surdoué, je vais régner sur le monde, hahahhahahha" (Bon j'abuse le trait, mais en gros c'est cela que certaines personnes pensent des personnes qui se disent surdouées et de certaines personnes étant ou pas HPI, d'où le fait que je n'aime pas ce mot surdoué.)
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Beliefs
Adepte
Messages : 248
Inscription : 01 janv. 2012, 23:14

Re: Surdoué ?

Message par Beliefs » 11 févr. 2018, 19:01

Ce qui est drôle, c'est que je suis persuadée de mon asexualité depuis très jeune et je n'ai passé aucun "test" pour le prouver (j'ai 32 ans) mais je doutais fortement d'être HP et je n'ai passé les tests que récemment alors que plusieurs personnes m'en parlaient depuis plusieurs années. C'est comme si j'en étais hermétique car trop de connotation négative lié à la douance. D'ailleurs, je ne compte le dire qu'à ceux qui me poseront la question car ce sont les seuls à l'accepter. Ce n'est effectivement pas un niveau d'intelligence particulièrement remarquable, quoique ... l'une ou l'autre faculté est particulièrement impressionnante. C'est tout un ensemble qui est évalué. Pas juste quelques traits. Car le QI seul ne suffit pas. On peut avoir un QI à 160 et être dans la norme dans tous les autres pans (émotionnel, imaginatif, sensoriel, psychomoteur) et n'être que laminaire (et non pas "complexe") (ce ne sont pas mes termes...). Un QI minimum de 130 est la limite posée pour confirmer un haut potentiel.

La dérive est de se penser supérieur, faisant partie d'une élite oui. Pas une élite... mais un groupe plus marginal.
Quand cette marginalité s'accentue par ce haut potentiel et cette asexualité, ça commence à réduire fortement le groupe avec lequel on peut s'identifier. J'ai un ami zèbre à 150 de QI, vraiment un gars très impressionnant, que je n'ai jamais vu en vrai. Il a cette tendance à penser qu'il a toujours raison ("tu vois, je te l'avais dit, j'ai toujours raison"). Et il refuse d'accepter que l'asexualité soit une réalité car lui-même est dans un trip libertinage... il m'a tout confié et j'ai eu un peu de mal à encaisser car il m'a carrément montré sa copine et lui à poil. Je crois même que c'était une forme d'invitation... J'ai nié, coupé court car je suis peut-être impressionnée par son haut potentiel mais je ne suis certainement pas sapiosexuelle ! Je crois qu'il me teste mais je veux bien tolérer ses envies et pratiques mais désolée, ça ne peut pas m'intéresser. Je lui ai d'ailleurs demandé s'il me parlait uniquement car il veut me démontrer que l'asexualité n'existe pas? Il n'a pas répondu.

Ce que j'ai lu c'est qu'il y avait une proportion élevée d'homosexuel(le)s parmi les HP. On parle pas trop des asexuels encore. Ca reste une minorité encore trop mineure. Puisque l'excès caractérise le HP, on peut avoir autant d'asexuels que de nymphomanes... en théorie.

J'ai passé le QI avec un neuropsychologue lui-même HP, il maîtrisait la manipulation des tests, c'était sympa du coup.

Avatar de l’utilisateur
Evy
Adepte
Messages : 153
Inscription : 02 janv. 2018, 21:34
Localisation : à quelque part...
A aimé : 44 fois
A été aimé : 32 fois

Re: Surdoué ?

Message par Evy » 11 févr. 2018, 20:11

Désolée, mais je ris, pas méchamment, je ris gentiment, je ne sais même pas pourquoi :).
C'est vrai j'ai moi-même un QI élevé, testé par une docteur en psychologie, spécialiste dans son domaine et moi-même je ne le dis que très peu, ici je l'ai déjà dit plusieurs fois, mais dans la vraie vie seule ma meilleure amie, ma mère et ma soeur sont au courant, je laisse les gens penser ce qu'ils veulent. J'ai d'autres "amies" "au courant" mais c'était par accident, j'avais laissé traîner mes feuilles de résultat de mon test de QI et elles venaient, elles l'ont vu, je crois qu'elles n'ont pas trop apprécié, car mon QI est au dessus de 145. Voilà je l'ai dit.
Et finalement je te comprends, moi aussi j'ai du mal à trouver des personnes avec qui échangé c'est rare que je trouve des personnes avec qui c'est à la fois plaisant d'échanger et qui ont à la fois la compréhension et le recul nécessaire pour m'accepter tel que je suis, car des minorités, j'en ai plusieurs, je suis HPI, je suis Asperger, je suis schizophrène, je suis asexuel, je suis probablement romantique aussi et j'ai certainement autre chose dans mes gènes qui me fait avoir besoin de beaucoup de repos et de solitude (plus qu'un Asperger type et ma mère et ma soeur, qui ont des diagnostiques mais différents des miens ont aussi ce besoin de repos et de solitude). Du coup, trouver quelqu'un qui accepte tout cela c'est rare. Surtout qu'aucune de mes particularités ne se voit physiquement, j'ai l'air d'une jeune femme "normale" et pourtant ma vie ne rentre en rien dans les codes de la norme, mais avoir toutes ces particularités font que j'ai évoluée d'une manière différente que si je ne les avais pas et j'aime bien cela :D
Pour le taux de asexuel, d'homosexuel et toutes autres formes de sexualité différentes de la norme dans la population HPI, il ne faut pas oublié un facteur important les HP auront plus tendance à se poser des questions sur leur vie et leur sexualité et je pense aussi qu'ils oseront plus dire faire partie de tel ou tel groupe. On oublie un peu, mais même à notre époque il y a des gens qui se marient et fondent une famille et ne se rendent compte que bien plus tard que leur attirance ne va pas par là, donc combien de personnes restent dans l'ombre de leur sexualité différente, est-ce que cela changerait le pourcentage par exemple d'homosexuel dans la population en général?
Par contre je ne suis pas d'accord avec toi sur certains points, comme la manipulation des test, cela me vient de mon côté Asperger qui me rend incapable de manipuler des gens bien que j'ai des capacités cognitives hautes, mais la manipulation est quelque chose qui me répugne, je ne trouve pas que c'est un jeu, je trouve que c'est une manière de sa cacher ou d'essayer de tromper l'autre et je n'aime pas cela, après je sais que cela fait partie de la vie, mais cela ne fait pas partie de la mienne. En fait, j'aime vraiment ne pas avoir les capacités sociales que les non-autistes ont, car ça me permet d'être moi-même sans avoir à mentir, j'ai été obligée d'assumer qui je suis jusqu'au bout des orteils et de savoir ce que je vais jusqu'au la racine de mes cheveux que je suis vraiment contente de ne pas avoir la capacité de mentir ou de manipuler, on peut me voir comme moins intelligente car je ne les ai pas, mais on peut aussi me voir comme différente et intéressante justement parce que je ne les ai pas et j'aime beaucoup cela. Comme quoi ce que l'on considère comme l'intelligence est vraiment quelque chose propre à chacun, la plupart des gens se contentant de trouver qu'une personne est plus intelligente qu'eux quand elle sait mieux faire quelque chose pour lequel elle se considère elle-même douée, alors qu'il y a tellement de forme d'intelligence, tellement à apprendre sur le monde, tellement de choses à savoir, qu'il n'existera jamais un être sachant tout faire, car il n'y aura jamais le temps d'apprendre à tout faire dans une seule vie. Et puis la plupart des gens se contentent de faire ce pourquoi ils sont doués, même certains HPI se contentent de cela, même s'il change de domaine, ils restent dans les domaines qu'ils arrivent à maîtriser et c'est parfois triste car ces personnes là il leur manque une chose que je trouve essentielle dans ma notion d'intelligence et ça s'appelle l'ouverture d'esprit.

OH... Je crois que je me suis emportée dans mon monologue, j'espère que cela deviendra un dialogue, pas que je me sente trop seule ;)
Telle une plume, je me suis laissée envolée par delà les frontières de ce forum et suis en train de revenir sur mes pas.

Avatar de l’utilisateur
Svane
Affable
Messages : 124
Inscription : 17 juil. 2012, 09:12
A été aimé : 3 fois

Re: Surdoué ?

Message par Svane » 11 févr. 2018, 20:18

HPI et THPI sont très utilisés en effet, on dit aussi HQI, THQI, TTHQI, ... Lorsque j'étais enfant j'ai pris le terme qu'on me tendait : "surdouée" et j'ai tendance à dire que "je suis touchée par la douance" lorsqu'une personne m'interroge clairement en ce sens.

J'ai également le syndrome d'Asperger, diagnostiqué à mes 7 ans et quelques (test de QI à 6 ans et quelques). Tu as bien fait de citer le CRA, Natsu. Beaucoup de personnes ignorent qu'ils sont Asperger et l'apprennent sur le tard (ma mère -test de QI confirme la douance mais n'a jamais mis les pieds au CRA pour elle-même donc son supposé syndrome d'asperger est hypothétique je tiens à le préciser-, par exemple, en est très certainement touchée mais à son époque on ne se préoccupait pas autant de tout ça donc c'est un autre contexte).

Quelques troubles dys saupoudrent le tout et je suis également touchée par le syndrome d'Ehlers-Danlos (c'est une maladie génétique et des liens sont en train d'être établis avec l'autisme. Les médecins remarquent aussi une forte proportion d'HPI parmi les malades, la recherche génétique avance... Qui sait ce qui sera découvert dans 10 ans ! C'est fascinant).

Tout comme toi, Beliefs, j'ai toujours su que j'étais touchée par l'asexualité.

Quant à la douance j'ai fait beaucoup de déni : je me pensais sincèrement déficiente mentale mais le résultat s'expliquait -pour moi- par le fait que j'avais sur-compensé cette déficience et que cela illusionnait tout le monde. J'ai repassé un test lors de mes 15 ans parce que cette imposture était très tenace, mais le résultat a confirmé le premier. Lorsque je vois les gens dansant si fluidement le social, je suis désemparée par mon incapacité à les imiter parfaitement, je peux tout au plus avoir l'air d'un pantin désarticulé parmi des danseurs professionnels. Je sais que l'intelligence ne touche pas uniquement la capacité sociale mais notre société est très axée sur le développement de cette capacité, alors... Pour autant j'ai fait beaucoup de chemin à ce sujet et je tâche de faire de mon mieux dans tous les domaines. Ces particularités sont parfois difficiles à porter mais elles m'ont apporté des richesses que je ne céderais pour rien au monde (ma synesthésie par exemple). Être serein avec soi-même me paraît être un des plus grands bonheurs de l'existence :).

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Ahsa29 et 3 invités