[Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4953
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 419 fois
A été aimé : 422 fois
Contact :

[Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Zimou » 20 janv. 2015, 23:41

Bonjour à tous,

En répondant à un membre qui se demandait, comme beaucoup, si elle est asexuelle et en répondant l'habituel "il n'y a que toi qui peut savoir, si il n'y a pas de cause c'est l'asexualité". Je me suis rendu compte que malheureusement, ce n'est pas une réponse qui est d'une grande aide mais qu'on ne pouvais pas faire beaucoup plus. En gros c'est "débrouille toi, cherche". Mais finalement, chercher par soit même ce n'est pas si évident. Certaine personne arrive ici en ayant fait toutes les recherches possible. Ce message s'adresse à celle qui ne les ont pas faite. J'ai donc fait des recherches sur les causes possible de l'absence d'attirance sexuel. car si l'asexualité est l'absence d'attirance sexuel pour les autres, l'absence d'attirance sexuel pour les autres n'est pas forcement l'asexualité.
parler maladie est un peu tabou quand on parle asexualité, et j’espère que ma démarche ne sera pas mal interprétée. Il n'a pas pour but de dire que certaine personne présente ici sont malade. Ce message est purement informatif, à l'attention des personnes qui se pose des questions et qui ne sont pas forcement informé de tout. J'ai donc synthétisé une liste des causes possible à l'absence d'attirance sexuel. c'est une liste qui, j’espère, aidera les membres qui s’interroge à répondre à leur questions :
- Je suis dans l'un des cas suivant, je savais pas que ça pouvais être cause de baisse ou d'absence d'attirance sexuel, je vais m'informer auprès d'un médecin ou un spécialiste.
- Je ne suis dans aucun de ces cas, je peux continuer de rechercher d'autres cause (si je ne l'ai pas fait) mais il est possible que je sois simplement asexuel.
- Je suis dans l'un des cas suivant, je savais que celui ci peut supprimer l'attirance sexuel mais je sais qu'elle n'est pas la cause de mon absence d'attirance, je suis simplement asexuel.
La liste de ces cause pouvant être un peu indigeste dans sa lecture complète (les causes et leurs détails), je vais commencer par un "résumé" de ces causes. Pour plus d'information sur la cause, ou comprendre pourquoi cette cause diminue ou supprime l'attirance sexuel, vous pourrez lire les détails qui suivent la liste.

- douleurs pendant les relations sexuelles
- connaissances sexuelles insuffisantes de votre partenaire
- association personnelle (ex : éducation) ou culturelle (ex : religion) des expériences et du plaisir sexuel avec les comportements immoraux ou répréhensibles
- anxiété
- peur de l'intimité
- culpabilité sexuelle
- expériences de violence sexuelle
- conflits, tensions ou incompatibilité avec son partenaire
- dépression, fatigue morale, problèmes d’images corporelles de soi, anxiété de la performance
- affections des organes génitaux et du système urinaire, endométriose, cystite, sécheresse vaginale ou vaginite.
- hypothyroïdie, diabète, sclérose en plaques, dystrophie musculaire
- ablation d'un testicule, de l'utérus ou d'un sein
- fumer
- prise d'antidépresseurs, de pilule contraceptive d'antihypertenseurs, de chimiothérapie ou de certains médicaments contre le cancer, ou autre substances médicamenteuses
- baisse dans la production d'œstrogène chez les femmes ou de testostérones chez les hommes ou les femmes

Description
L'expression dysfonction sexuelle décrit l'incapacité à ressentir pleinement, sainement et agréablement, en tout ou en partie, les divers états ou stades physiques que l'organisme traverse généralement au cours d'une activité sexuelle. De façon générale, ces étapes sont décrites de la façon suivante : la phase du désir, la phase de la stimulation et la phase de l'orgasme. L'incidence de douleurs pendant les relations sexuelles fait également partie des dysfonctions sexuelles.
La dysfonction sexuelle prend de nombreuses formes et s'explique par des causes variées. Afin de résoudre les problèmes, il importe donc de tenir compte de tous les aspects de la sexualité, au plan physique, psychologique, physiologique (mécanique) ou interpersonnel.
Les dysfonctions sexuelles sont en fait assez courantes. On estime qu'environ 40 % des femmes sont touchées à un certain niveau par une dysfonction sexuelle et qu'une femme sur 4 ne peut atteindre l'orgasme.

Causes
Les dysfonctions sexuelles peuvent avoir une cause physique, une cause psychologique, ou encore être provoquées par des facteurs à la fois physiques et psychologiques. Il arrive également qu'elles soient dues à un manque de technique : certaines personnes ne connaissent jamais d'excitation sexuelle ni d'orgasme parce que leurs partenaires n'ont pas de connaissances sexuelles suffisantes. Il se peut qu'ils ignorent la façon dont les organes sexuels réagissent ou sont stimulés, ou qu'ils ne sachent pas utiliser les techniques de stimulation appropriées.

En outre, les dysfonctions sexuelles présentent une forte composante interpersonnelle. L'idée qu'une personne se fait de sa propre sexualité est grandement influencée par sa culture, son milieu social et son expérience personnelle. Elle peut être intimement liée à ses propres notions ou à celles de la société concernant la façon appropriée, ou non, d'exprimer ses comportements sexuels. Ces sentiments provoquent parfois de l'anxiété en raison d'une association personnelle ou culturelle des expériences et du plaisir sexuel avec les comportements immoraux ou répréhensibles. L'anxiété est alors exprimée physiquement par l'organisme d'une façon qui prévient la fonction sexuelle normale. L'anxiété peut, par exemple, se manifester par un ralentissement ou une interruption de l'état d'excitation sexuelle qui permet la lubrification ou l'humidification des organes sexuels de la femme, ce qui constitue une étape importante vers l'accomplissement d'activités sexuelles satisfaisantes.

Le tempérament personnel, les dispositions et l'expérience de la vie peuvent jouer un rôle important dans les dysfonctions sexuelles. La peur de l'intimité, ou une culpabilité sexuelle peut être un facteur qui entre en jeu dans les difficultés de stimulation. Les expériences de violence sexuelle, au cours de l'enfance ou lors de rapports courants ou antérieurs, risquent d'établir une série d'associations entre les activités sexuelles et les douleurs physiques ou psychologiques. Dans ces cas, le fait d'entreprendre des activités sexuelles accroît les douleurs psychologiques ou physiques. Par exemple, si l'anxiété empêche la lubrification, les rapports sexuels seront possiblement douloureux. D'autres facteurs socioculturels, tels que l'éducation et la religion, entraînent aussi parfois l'inhibition des pulsions sexuelles.

Des conflits, des tensions ou une incompatibilité avec un partenaire sexuel peuvent provoquer une dysfonction sexuelle. La dépression, la fatigue morale, les problèmes d’images corporelles de soi et l’anxiété de la performance peut en être la cause, et le stress un facteur contributif. La prise de médicaments, notamment les contraceptifs oraux, les antihypertenseurs, les antidépresseurs et les tranquillisants sont des causes très fréquentes de dysfonction sexuelle. L'emploi de contraceptifs oraux peut aussi réduire l'intérêt d'une femme pour le sexe. Les personnes qui prennent ces médicaments devraient consulter leur médecin afin de connaître leur incidence possible sur les troubles sexuels.

Les causes physiques sont notamment les affections des organes génitaux et du système urinaire, par exemple l'endométriose, la cystite, la sécheresse vaginale ou la vaginite. D'autres troubles comme l'hypothyroïdie, le diabète, la sclérose en plaques ou la dystrophie musculaire risquent d'avoir des incidences sur le désir et les capacités sexuels. L'ablation d'un testicule, de l'utérus ou d'un sein peut contribuer psychologiquement aux dysfonctions sexuelles, si la personne considère que son image personnelle a été atteinte.
Certains médicaments, sous ordonnance et en vente libre, de même que l'utilisation de drogues illicites et l'abus d'alcool contribuent aussi au dysfonctionnement sexuel. Il arrive que la cigarette ait un effet négatif sur la stimulation sexuelle.
Les médicaments :
En général les médicaments qui affectent le désir sexuel provoquent une perturbation hormonale ou au niveau des neurotransmetteurs (sérotonine par exemple) ce qui aboutit parfois à des problèmes de libido, voire parfois à une difficulté ou une impossibilité d’atteindre l’ orgasme. Voici une liste de médicaments qui peuvent poser problème :
- Les antidépresseurs : c’est la principale classe de médicaments qui peut provoquer des problèmes de désir sexuel. Ce sont surtout les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) comme la fluoxétine (Fluctine et génériques ou Prozac aux Etats-Unis), paroxétine (Deroxat et génériques) ou encore la sertraline (Zoloft et génériques). Ces médicaments augmentent la concentration de sérotonine, ce qui a un effet positif sur l’humeur de la patiente mais peut affecter négativement la libido et l’orgasme (capacité d’avoir un orgasme).
Les anxiolytiques et neuroleptiques peuvent aussi aboutir à des problèmes de libido.
- La pilule contraceptive : il s’agit d’un effet secondaire un peu paradoxal, car une femme prend en général justement la pilule pour avoir des relations sexuelles mais malheureusement pour 30 à 40% des femmes celles-ci peuvent expérimenter parfois un manque de désir sexuel. Cela survient car la pilule abaisse le taux de testostérone, qui agit de façon négative sur la libido.
- Les antihypertenseurs : certains diurétiques ou des bétabloquants peuvent provoquer un manque de désir sexuel.
- La chimiothérapie ou certains médicaments contre le cancer : le tamoxifène, un médicament utilisé pour soigner le cancer du sein en particulier, peut abaisser la concentration d’oestrogènes ce qui provoque une chute de la libido.
- D’autres médicaments peuvent encore avoir un effet sur la libido comme la prise de palmier nain (une plante médicinale) ou un médicament utilisé contre l’acné comme la spironolactone (attention ce médicament est aussi un diurétique). Certains médicaments contre le glaucome peuvent aussi amener à des problèmes de libido.
Attitude à adopter
Si vous suspectez qu’un médicament peut affecter votre libido, le mieux est d’en parler sans gêne à votre médecin, il pourra en général changer de traitement.
Par exemple s’il s’avère prouvé que la pilule affecte votre désir sexuel alors il est conseillé de trouver une autre méthode de contraception, parlez-en à votre gynécologue.

Si le manque de désir provient d’un antidépresseur de la classe des ISRS (lire ci-dessus) alors il peut être conseillé de prendre un antidépresseur qui agit davantage sur le système de la dopamine que de la sérotonine, ces médicaments ont en général moins d’effets secondaires sur le désir sexuel.

Sources :
http://www.creapharma.ch/medicaments-qu ... libido.htm (site sur la santé)
http://sante.canoe.ca/condition_info_de ... ease_id=58 (Renseignements et actualités sur la santé rédigés et revus par des experts médicaux)
http://www.e-sante.fr/perte-desir-sexue ... ladie/1655 (informations santé pratique en ligne)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

anagram
Membre junior
Messages : 6
Enregistré le : 07 sept. 2014, 19:26
A aimé : 4 fois
A été aimé : 4 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuell

Message par anagram » 24 janv. 2015, 16:15

Merci pour ce message très instructif et précis, zimou.
Il a l'avantage de préciser la différence entre absence de désir pathologique et asexualité.
Pourtant, l'asexualité est aussi un vécu, un ressenti. Qu'il soit temporaire ou non, qu'il soit dû à notre histoire, à nos gènes, à l'état de nos cellules ou de nos connexions neuronales, ce vécu engendre des impressions communes chez tous ceux qui viennent sur ce forum, et qui ont besoin de les partager.
Ma propre vie m'a prouvé que les frontières sont bien poreuses entre pathologie et identité. Si je suis les "classifications" qui apparaissent sur le forum, j'ai été A par choix identitaire jusqu'à 22 ans, puis homo abstinente, puis hétéro hypo S par concession (ou maladie ?) 15 ans, puis franchement S pour plaire à un hyper S 2 ans, puis séparée, et A depuis 4 ans par pathologie (ou choix ?), sans doute pour le reste de mes jours. Alors les étiquettes...
L'asexualité, on peut la quitter, y revenir. On peut s'en sentir fier ou victime, l'assumer ou la subir, et même souvent les deux à la fois.
C'est cette diversité des expériences dans toutes leurs nuances qui aide et rassure tous ceux qui sont "perdus" aussi.
Merci pour ce forum.
Bonne journée

Piccolo
Atrix
Messages : 1708
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 19 fois
A été aimé : 106 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuell

Message par Piccolo » 24 janv. 2015, 16:36

anagram a écrit :l'assumer ou la subir
Ou ni l'un ni l'autre, à moins que tu ne fasses une distinction entre l'assumer pour soi-même et l'assumer par rapport aux autres.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4953
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 419 fois
A été aimé : 422 fois
Contact :

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuell

Message par Zimou » 24 janv. 2015, 16:39

anagram a écrit :Il a l'avantage de préciser la différence entre absence de désir pathologique et asexualité.
oui, il a pour but d'aider les nouveaux à faire cette différence, et à voir si ils s'y reconnaissent ou pas. si il ne s'y reconnaisse pas, ça les aidera à se définir A.
tu parle de tes changements à travers ton expérience, mais je pense qu'Il ne faut pas confondre ce qu'on ressent et ce qu'on fait. un A peut avoir une attitude homo, hypo et S, sans enlever le fait qu'il soit A. moi par exemple vers mes 20 ans j'ai eu des activité très S alors que j’étais A. Je me considérais comme S à l'époque, on peut dire par choix (parce que je faisait le choix de ne pas me poser de question concernant mon absence d'attirance sexuel), mais j’étais bien A.
anagram a écrit :L'asexualité, on peut la quitter, y revenir.
dans l'attitude, parfaitement oui. mais dans notre ressenti, ça change rarement. pour moi par exemple, ça depend essentiellement de la personne avec qui je suis. actuellement je suis avec une A, donc nous n'avons pas de relation sexuel. si j'étais avec une hypo ou une S, j'aurais certainement des relations sexuel (quand elle en aurait besoin), mais sans y être attiré, tout en étant A. seul mon attitude changera, pas mon ressentis. mon ressentis restera : pas de sexe, pas de soucis.
anagram a écrit :C'est cette diversité des expériences dans toutes leurs nuances qui aide et rassure tous ceux qui sont "perdus" aussi.
oui, une des personnes qui a participé à mon éducation m'a toujours dit : "toutes expériences sont bonne à faire". Bon, jusqu’à ce que je me prenne une voiture en moto, elle m'a dit que certaines étaient à éviter à l'avenir xD mais on ne peut apprendre de nous qu'au travers nos expériences.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

lina
Membre junior
Messages : 8
Enregistré le : 11 févr. 2015, 22:13
A été aimé : 1 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par lina » 09 mars 2015, 02:51

En ce qui me concerne, mon asexualité, n'est pas venu juste comme ça, comme l'on peut être homosexuel ou hétéro.
Je suis tout à fait consciente, que je suis bien devenue asexuelle, par rapport à quelques causes citées au dessus. Même si je n'ai jamais vraiment été intéressé par la sexualité, je pense quand même qu'il y a eu des facteurs déclenchant mon asexualité

Avatar du membre
MariMa
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 27 mai 2015, 22:31
Localisation : Thionville (57)
A aimé : 2 fois
A été aimé : 2 fois
Contact :

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par MariMa » 01 juin 2015, 23:23

Merci, Zimou, pour ce post très instructif qui m'a permis d'y voir plus clair :)

Dans la liste des causes possibles, il y en a en fait plusieurs qui me concernent mais je ne pense pas que l'une d'entre elles ait un rapport avec mon asexualité (d'autant plus que certaines, comme la dépression/fatigue morale et la prise de médicaments par ex, ont commencé alors que j'avais déjà plusieurs années de célibat et d'abstinence derrière moi). Comme il est dit dans les commentaires, c'est aussi un état d'esprit. Il y a beaucoup de fois où je me suis demandé "qu'est-ce qui ne va pas chez moi?" mais je n'en ai jamais parlé à quiconque. Pas parce que j'aurais peur, mais parce qu'au bout du compte, ça m'était égal et j'ai fini par accepter que j'étais différente.

Diel

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Diel » 02 juin 2015, 11:45

lina a écrit :En ce qui me concerne, mon asexualité, n'est pas venu juste comme ça, comme l'on peut être homosexuel ou hétéro.
Je suis tout à fait consciente, que je suis bien devenue asexuelle, par rapport à quelques causes citées au dessus. Même si je n'ai jamais vraiment été intéressé par la sexualité, je pense quand même qu'il y a eu des facteurs déclenchant mon asexualité
C'est intéressant ce que tu dis là. Être homo, hétéro ou bi est un attrait qui arrive et se découvre naturellement avec l'âge. L'asexualité peut en effet trouver ses causes. On peut l'expliquer ou pas. Perso j'ai la conviction que tout peut être ou non définitif.

Annaig
Membre junior
Messages : 5
Enregistré le : 16 déc. 2015, 10:41
A été aimé : 1 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Annaig » 17 déc. 2015, 19:13

Ton article est très intéressant, et me fais me reposer des questions que je me posais puis que j'ai oublié parce que je ne pensais pas que ce soit ça.

Le moyen de contraception par exemple, depuis le début de ma sexualité je suis sous pilule puis implants puis re pilule, je savais que ça pouvait faire baisser la libido mais en regardant autour de moi, mes rares amies filles, je n'ai pas l'impression que ça leur fait cette effet. Je ne pensais ps que ça pouvait endormir le désir sexuelle à ce point, il serait intéressant de voir en arrêtant tout moyen de contraception ce que ça donne!( Je ne suis pas prête à passer au stérilet, cette idée me dérange >_<!).
Je fume aussi depuis l'age de mes 17ans, j'en ai 26 maintenant... J'ai baisser ma consommation à 1 cigarette par jour pendant quelques semaine, et c'est vrai que je me suis senti un peu plus avenante envers mon copain S, mais plus en mode câline affective qu'en mode vient là que je te saute dessus!!!

Par contre du tout début de ma puberté jusqu’à mes 17ans, âge où j'ai commencer à fumer et à prendre la pilule je n'ai pas souvenir que le sex m'est intéressé pour autant. Pourtant chez beaucoup de gens ça commence vers 15ans cette curiosité sexuelle... Enfin je sais qu'on ne peut pas se comparer à une généralité, on est bien placer pour le savoir, sinon on ne serait pas là :)!

Bref, ce sont des pistes à voir et ça tombe bien parce qu'on commence à parler enfant avec mon compagnon, ça serait l'occasion de voir si sans fumer et sans moyen de contraception je trouve ce fameux désir!

Je vais en profité pour faire un état des lieux de mes hormones, j'ai de la chance de bosser dans un labo d'analyse du coup même pas besoin d'en parler à mon médecin qui ne m'a pas beaucoup aidé quand je lui en ai déjà parler, et puis je n'aime pas trop voir le médecin.

Avatar du membre
Natsu
Ascendant
Messages : 943
Enregistré le : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 38 fois
A été aimé : 125 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Natsu » 17 déc. 2015, 20:11

Il est toujours opportun de se poser des questions sur sa santé, mais ce n'est pas sur un forum que tu peux trouver des réponses pertinentes à des questions médicales et/ou psychologiques. Il n'y a pas de médecin ici. Le 1er message de ce post consiste en un patchwork de copier-collés glanés ça et là sur internet, un monument d'amalgames. Je te conseille de t'adresser à ton médecin généraliste si tu as des questions sur la cigarette et la contraception.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4953
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 419 fois
A été aimé : 422 fois
Contact :

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Zimou » 18 déc. 2015, 09:23

Annaig a écrit :je savais que ça pouvait faire baisser la libido mais en regardant autour de moi, mes rares amies filles, je n'ai pas l'impression que ça leur fait cette effet. [...] Pourtant chez beaucoup de gens ça commence vers 15ans cette curiosité sexuelle... [...] Par contre du tout début de ma puberté jusqu’à mes 17ans, âge où j'ai commencer à fumer et à prendre la pilule je n'ai pas souvenir que le sex m'est intéressé pour autant.
Annaig a écrit :Enfin je sais qu'on ne peut pas se comparer à une généralité
Voilà, on est jamais identique à la majorité. tu vois ceux qui n'ont pas de baisse de libido parce qu'elles sont majoritaire et tu ne vois pas celle qui n'en ont pas parce qu'elle sont minoritaire et/ou n'en parle pas. Pourtant il y en a et tu peux très bien en faire partie. Et pour être sur, il n'y a pas d'autre moyen que de vérifier. Pour l'absence de libido causé par la pilule/implant/médicaments, j'ai connu quelqu'un. pour le devellopement tardif,
Annaig a écrit :J'ai baisser ma consommation à 1 cigarette par jour pendant quelques semaine, et c'est vrai que je me suis senti un peu plus avenante envers mon copain S, mais plus en mode câline affective qu'en mode vient là que je te saute dessus!!!
Je pense qu'il est rare que la suppression de ces cause te donne d'un coup une libido fantastique. mais ça peut influencer et augmenter plus ou moins ta libido. Faut pas s'attendre de passer de 0 libido à tout de suite lui sauter dessus. mais si tu passe de 0 libido à 10% de libido, il y a un changement. enfin ça empeche pas que ça peut aussi passer de 0 à 100% avec le temps. personne ne prédit l'avenir
Annaig a écrit :Bref, ce sont des pistes à voir et ça tombe bien parce qu'on commence à parler enfant avec mon compagnon, ça serait l'occasion de voir si sans fumer et sans moyen de contraception je trouve ce fameux désir! Je vais en profité pour faire un état des lieux de mes hormones
très bonne idée, ça te permettra de savoir si ça t’influence et si ça change quelque chose. Tu en saura plus sur toi et sur comment tu fonctionne, ça ne peut être que positif :)
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1284
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 180 fois
A été aimé : 302 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Hestia » 10 mai 2016, 21:32

Je viens de parcourir le texte que je trouve intéressant; cependant, je me demande s'il y aurait éventuellement une réponse à donner à ceux qui pourraient se poser des questions sur la graysexualité et la demisexualité. Je veux dire, les gray(e)s et les demisexuel-les ne sont pas vraiment des A pourtant, ils-elles peuvent être confrontés à l'asexualité, et donc je me demandais où peut-on les situer quand on veut ou doit essayer d'expliquer à quelqu'un le cas de la zone grise; peut-on réellement dire que les personnes concernées ont une absence sexuelle en règle général/ou quand elles ne sont pas attachées émotionnellement à quelqu'un ou y aurait-ils éventuellement un lien avec les causes de l'absence du désir.

Attention, je ne cherche pas à mettre en doute l'existence de la graysexualité, et de la demisexualité, mais je ne sais pas mais en consultant les paragraphes des causes; je n'ai pas pu m'empêcher de me demander quelles réponses peut-on donner à quelqu'un qui s'interroge au sujet de la zone grise.

Pour ma part, j'ai eu envie de supposer que la demisexualité était dû à une attraction sexuelle dépendante de l'attraction sentimentale, et la graysexualité serait dû à un certain manque d'intérêt envers la pratique régulière. Je ne peux pas m'empêcher de trouver trop simple d'associer la graysexualité à une baisse de libido, comme le suppose certains.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4953
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 419 fois
A été aimé : 422 fois
Contact :

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Zimou » 11 mai 2016, 17:32

Attention, j'ai listé ici des cause possible à l'absence d'attirance sexuelle, pas à l'asexualité. ce sont des choses bien différente qu'il faut distinguer : l'absence d'attirance sexuelle causé par quelque chose (une maladie ou autre) et l'orientation sexuelle. quand on parle de l'asexualité, on parle bien de l'orientation, pas de maladie. en notant qu'il peut y avoir les 2, une personne peut être asexuelle et avoir quelque chose qui cause l'absence d'attirance sexuel. mais ce sont bien 2 choses distinctes.
Pour ce qui est de la présence rare de l'attirance sexuel, il peut tout autant y avoir une cause (les même cause que pour l'absence total d'attirance sexuel). c'est à chacun de déterminer si son absence d'attirance ou sa rare attirance est causé par une maladie ou quelque chose d'autre ou si c'est l'asexualité/grey-sexualité/demi-sexualité.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1284
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 180 fois
A été aimé : 302 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Hestia » 11 mai 2016, 17:51

Ah OK. Merci.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

sophe52
Affable
Messages : 136
Enregistré le : 28 avr. 2016, 19:26
A aimé : 87 fois
A été aimé : 34 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par sophe52 » 19 mai 2016, 16:00

Oh làlà, c'est compliqué...
Je croyais que l'A-sexualité, c'était justement l'absence d'attirance sexuelle...
Avec cette différenciation, on pourrait penser que notre asexualité est provoquée par quelque chose et que nous l'ignorons... Et donc, nous serions tous "malades"...
C'est l'avis de tous les psys.

Piccolo
Atrix
Messages : 1708
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 19 fois
A été aimé : 106 fois

Re: [Info] Causes possibles de l'absence d'attirance sexuelle

Message par Piccolo » 19 mai 2016, 18:05

sophe52 a écrit :Oh làlà, c'est compliqué...
Je croyais que l'A-sexualité, c'était justement l'absence d'attirance sexuelle...
Avec cette différenciation, on pourrait penser que notre asexualité est provoquée par quelque chose et que nous l'ignorons... Et donc, nous serions tous "malades"...
C'est l'avis de tous les psys.
L'asexualité est effectivement l'absence d'attirance sexuelle pour tous les genres de personnes. Mais ce n'est qu'un label que s'attribue la personne soit à des fins identitaires ou soit comme "outil" pour faciliter le langage et rendre les conversations plus aisées, rien de plus.

Le concept d'orientation sexuelle est assez subjectif et manque de consistance. Nous sommes différents les uns des autres, et chacun a ses sentiments envers la sexualité. Il est clair que nous n'avons pas de bases communes, et donc sûrement des raisons différentes d'être asexuels.
Quelqu'un de neutre qui s'attend à des développer des sentiments sexuels, je peux comprendre qu'il se pose des questions mais pour ma part ce n'est pas le cas, donc tout dépend de la personne.

Je ne connais pas l'avis de "tous les psys" ni s'il existe une forme de consensus mais ils peuvent bien penser ce qu'ils veulent, ça me fait bien rigoler en ce qui me concerne. Je déteste trop le sexe pour être un tant soit peu touché par ce qu'ils peuvent dire, enfin pour moi ça n'a aucun sens.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités