Ceci n'est pas un titre.

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Karnaval
Néophyte
Messages : 1
Inscription : 19 août 2018, 01:59

Ceci n'est pas un titre.

Message par Karnaval » 19 août 2018, 02:57

Bonsoir,

Je suis tombé sur ce forum via une amie, peut être devrais-je dire petite amie, qui a déjà été un peu active sur ce forum.

Ma question est peut être un peu hors sujet et je m'excuse d'avance si j'offense quelqu'un par mes propos, mes préjugés ou par mon ignorance.

J'ai vu apparaitre tous les termes associés au mouvement LGB[...] assez recemment et principalement sur le web. J'ai toujours regardé ça d'un oeil amusé et avec détachement jusqu'a ce qu'une personne auquelle je tien beaucoup (l'amie en question) ait ce sujet à coeur. Nous avont quelques années de différence, je suis plus vieux qu'elle et j'ai comme l'impression que m'a génération n'a pas ce genre de préoccupation. Pour être honnête cette histoire de pansexualité me fait l'effet d'une mode. A l'heure ou ça reste vraiment compliqué d'être accepté en tant que gay par sa famille, tout le monde est subitement pansexuel sur twitter.

La demoiselle en question me parlent régulièrement de ses questionnement que je ne saurais vraiment définir. Elle me dit souvent être bi puis se corrige pour me dire qu'elle est pan. C'est quelque chose qui semble important à ses yeux. Ce genre de questionnement ne m'intéresse pas, je n'en vois pas l'intérêt. J'ai juste l'impression que cela rajoute un niveau de confusion qui n'est pas necessaire pour une jeunesse (dont je fais partie) qui me semble déjà bien perdue. Je suis persuadé qu'il y a toujours eu autant de façon d'aimer que de personnes différentes et tout ça n'est qu'une volonté qui m'échappe à vouloir nommer ce qui n'est selon moi que variabilité statistique.

Qu'est ce que je rate ? Est qu'il y a des choses que je devrais savoir et qui me seraient utile en tant que personne ? Est ce que ça un fondement ou même un intéret scientique ?

Visiblement cette personne ne comprend pas que ça m'interesse pas de la même manière que je suis pas certain de comprendre son intéret pour la question.

Je vous serais reconnaissant de m'éclairer sur mes questionnements.

Très sincerment,

Karna

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 567
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par Grignoteuse de bouquins » 19 août 2018, 05:08

Karnaval a écrit :
19 août 2018, 02:57

Pour être honnête cette histoire de pansexualité me fait l'effet d'une mode. A l'heure ou ça reste vraiment compliqué d'être accepté en tant que gay par sa famille, tout le monde est subitement pansexuel sur twitter.
Bienvenue Karnaval !

Bon , alors déjà il faut que tu saches que l'orientation sexuelle n'est jamais un choix , donc par conséquent cela ne peut pas être une mode. Comme être Gay n'est pas une mode . Et peut être que les gens qui sont "subitement pansexuel" comme tu le dis , l'etaient déjà avant mais ont décidé de s'assumer . Avant les années 80 , être homosexuel était considéré comme un crime , d'ou l'impression pour les anciennes générations qu'il y en avait moins en leur temps . Mais il y en avait pas moins , ils se planquaient pour éviter la prison ou ce genre de choses justement. A l'heure d'aujourd'hui, il est certes peut être compliqué de s'assumer en tant qu'homo (ou qu'autre) mais c'est plus facile qu'avant , la commu LGBT en général n'a plus a se cacher . D'ou l'impression qu'il y en a plus maintenant , mais c'est faux . Voila c'était un exemple . Être homosexuel n'étant pas une mode , être pansexuel , bisexuel , asexuel ect... Ne l'est pas non plus . Donc peut être qu'aujourd'hui les pansexuel ont trouvé un mot qui leur correspondaient , ils s'expriment , c'est normal et c'est leur droit . Ils ont décidés de s'assumer . Puis toutes les personnes qui parlent de la pansexualité ne sont pas toutes pansexuelles. Pour êtres rattaché a une cause , c'est pas obligé d'être concerné par la cause .
La demoiselle en question me parlent régulièrement de ses questionnement que je ne saurais vraiment définir. Elle me dit souvent être bi puis se corrige pour me dire qu'elle est pan. C'est quelque chose qui semble important à ses yeux. Ce genre de questionnement ne m'intéresse pas, je n'en vois pas l'intérêt. J'ai juste l'impression que cela rajoute un niveau de confusion qui n'est pas necessaire pour une jeunesse (dont je fais partie) qui me semble déjà bien perdue.
Elle a le droit de se poser des questions et cela ne signifie en aucun cas qu'elle est perdue ou confuse . Se poser des questions vis a vis de sa sexualité quand on est jeune , c'est normal . Est ce qu'elle t'as dit qu'elle était confuse ? Puis c'est normal que quand ton amie se pose une question , elle se sent concernée , c'est important pour elle . Il faut que tu la soutiennes , pas que tu l'enfonces . A tes yeux , ce genre de questionnement est inutile , mais pour les personnes concernée , je peux t'assurer que ça leur est utile dans leur construction identitaire .
Je vais faire un petit rappel sur la pansexualité si ça ne te dérange pas :

Un bisexuel est attiré sexuellement / sentimentalement par 2 genres . Les femmes et les hommes par exemple .

MAIS

Il n'y a pas QUE deux genres . Comme le genre est quelque chose d'arbitraire qui est dans la tête , il se trouve qu'il y a des gens sans genre , des gens qui ne se retrouvent pas dans la binarité de genres (on Apelle ca les non-binaires) et des gens qui ont deux genres a la foix ou un genre neutre .

C'est la qu'intervient la pansexualité. le préfixe PAN veut dire tous , ce qui veut dire que la personne est attirée par tous les genres . Certaines personnes pansexuelles on tendance a dire qu'elles tombent amoureuses d'une personne et pas d'un genre .
Je suis persuadé qu'il y a toujours eu autant de façon d'aimer que de personnes différentes et tout ça n'est qu'une volonté qui m'échappe à vouloir nommer ce qui n'est selon moi que variabilité statistique.
Certaines personnes ont besoin de se "coller des étiquettes" . Elles ont besoin de nommer un sentiment qu'elles n'ont jamais pu nommer , et ça peut les aider de savoir qu'elles ne sont pas les seules . Donc je pense que d'un côté , les étiquettes ont une face positive dans le développement d'une personne . Cependant , la personne est libre de nommer sa sexualité ou non , rien ne l'y oblige donc pas de soucis .
Qu'est ce que je rate ? Est qu'il y a des choses que je devrais savoir et qui me seraient utile en tant que personne ? Est ce que ça un fondement ou même un intéret scientique ?
J'ai pas trop compris la question mais je vais tenter quand même d'y répondre . Tu ne rates rien , seulement de ce que je comprend, du ne comprends pas le fait de tout nommer . Et ça peut aider des gens quand même , de la nommer , cette sexualité . Voila l'intérêt pour les personnes concernée .
Visiblement cette personne ne comprend pas que ça m'interesse pas de la même manière que je suis pas certain de comprendre son intéret pour la question.
peut être qu'elle cherche a être rassurée , c'est ton amie de ce que j'ai compris ... Même si ça ne t'interresse pas , reste a son écoute , ca fait toujours du bien de pouvoir compter sur une oreille attentive . Elle a un intérêt pour cette question tout simplement parce qu'elle est concernée et que c'est important pour elle de trouver le bon mot pour définir sa sexualité .
Je vous serais reconnaissant de m'éclairer sur mes questionnements.

Très sincèrement,

Karna
J'espère avoir bien répondu a tes questions , bonne nuit :)
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Affable
Messages : 137
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 26 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par Dark Majesty » 19 août 2018, 11:33

Bienvenue Karnaval :D

@grignoteuse.de.bouquins a déjà fort bien répondu à tous tes questionnements. :wink:

Je reviendrai juste sur la partie ou tu te demandes si tu « rates » quelque chose.

Tu ne rates rien car ça dépend des centres d’intérêts de chacun. Et ça fonctionne par rapport à de nombreuses choses. Par exemple, imagines que tu aimes faire un sport (prenons le foot ) et que, parce que tu te sens impliqué, tu adores regarder les match de foot à la télé. Et bien quelqu’un d’autre pourrait te dire que tu perds ton temps à t’exciter pour savoir qui va marquer et quand. Et toi tu pourrais ne pas comprendre comment cette personne peut se sentir aussi indifférente devant cela. Tu lui dirais qu’elle rate quelque chose.

C’est pareil avec ton amie. Elle porte un intérêt au mouvement LGBT + parce qu’elle se sent impliquée, elle en fait partie. Et si tu ne comprends pas son intérêt à vouloir se ranger dans une « case » dis-toi qu’elle pourrait ne pas comprendre (si on prend le cas ci-dessus) ton intérêt à supporter telle équipe plutôt que l’autre. C’est vrai parce qu’au final qu’on soit pour l’un ou pour l’autre, ils font quand même tous la même chose (taper dans un ballon et essayer de marquer pendant 90 min).

Bref tout ça pour te dire que ce n’est qu’une question d’intérêt personnel mais que si c’est ton amie, tu devrais la soutenir et essayer de l’assister dans sa quête.

N.B: j’espère que ma comparaison t’a aidé et pas plus embrouillé qu’autre chose :lol:
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Revolutions
Messages : 1972
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 152 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par didou » 19 août 2018, 19:36

Karnaval a écrit :
19 août 2018, 02:57
Pour être honnête cette histoire de pansexualité me fait l'effet d'une mode. A l'heure ou ça reste vraiment compliqué d'être accepté en tant que gay par sa famille, tout le monde est subitement pansexuel sur twitter.
Disons que les personnes qui se revendiquent comme tel ont certainement vu qu'elles n'étaient pas toutes seules, ont compris qu'elle avait une orientation différente de l'habituel cis-hétéro et ne se cachent plus. Internet aura au moins eu ça de positif : les personnes différentes ont de nos jours bien plus de facilité à se rendre compte qu'elles ne sont pas les seules.
Karnaval a écrit :
19 août 2018, 02:57
Je suis persuadé qu'il y a toujours eu autant de façon d'aimer que de personnes différentes et tout ça n'est qu'une volonté qui m'échappe à vouloir nommer ce qui n'est selon moi que variabilité statistique.
Le fait qu'il y ait autant de façon d'aimer que de personnes, faite une variabilité statistique assez déconcertante pour un matheux :wink: Plus de moyenne, plus d'écart-type significatifs, les statisticiens ne vont plus rien avoir à dire :D Trêve de plaisanterie, il y a bien des gens qui ont une orientation différente de l'hétérosexualité, ce n'est pas qu'une façon d'aimer, s'en est une certes, mais ça définit certains critères qui existent chez d'autres personnes : l'orientation justement.
Karnaval a écrit :
19 août 2018, 02:57
Est ce que ça un fondement ou même un intéret scientique ?
J'imagine que tu voulais dire "scientifique". Bon, les relations humaines et la science ... ce n'est pas simple :mrgreen: Ça a au moins l'intérêt que les gens qui s'y retrouvent puissent mettre un mot sur leur ressenti, qu'elles ne se sentent pas seules, perdues, à se croire "folles".
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

fiffi
Avant-gardiste
Messages : 1291
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 324 fois
A été aimé : 181 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par fiffi » 19 août 2018, 22:53

Bienvenue Karnaval ,

je ne sais pas quel àge tu as mais internet a permit de faire connaitre des orientations sexuelles moins " classiques " . Ayant plus de vocabulaire , nous pouvons mieux définir notre ressenti .

J' ajouterais un bémol aux réponses de mes copains du dessus . Certes , une orientation sexuelle n' est pas une mode mais certaines personnes " jouent " sur un effet de mode . Certains artistes se déclarent l' ami des gays pour une raison bassement matériel . Les gays étant réputés pour etre un public fidèle , certains chanteurs se disent qu' ils auront toujours ce public si leur notoriété baisse .
Dans les années 1990 , certaines personnalités se sont déclarés etre bi ou avoir eu des relations bi . Elles se sont rétractés par la suite mais à l' époque , il était de bon ton de montrer que l' on était tolérant vis à vis des LGBT .

Il se peut aussi que ta copine soit sincère ; la notion de genre reste pour moi un concept un peu flou ; il est donc normal de se questionner à ce sujet pour tenter de mieux se connaitre .

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par clotaire » 23 août 2018, 23:10

Bienvenue Karnaval :-)

J'ai pour ma part une petite amie qui ne voit pas non plus l'intérêt de se revendiquer dans notre spectre, alors qu'elle pourrait. Je lui dis que ce n'est pas grave. Si on est bien comme on est et qu'on a de quoi l'assumer, je considère que ce n'est pas un problème de ne pas y mettre de mot.

Avatar de l’utilisateur
Charlie-likes-cake
Apprenti
Messages : 60
Inscription : 28 août 2016, 22:48
A aimé : 4 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par Charlie-likes-cake » 31 août 2018, 18:45

Houlà, vaste sujet que celui ci !

Même si mes compères ont déjà bien répondu à tes interrogations, j'aimerais pointer que les gens ont naturellement envie de se rassembler en communautés, que se soit une communauté asexuelle comme ici sur Aven ou une communauté de je sais pas... fans de petits poneys ? :mrgreen:

C'est encore plus vrai pour l'orientation sexuelle je crois, parce que c'est quelque-chose que la plupart des gens considèrent comme faisant profondément parti de leur identité, et la sexualité étant considérée importante dans la plupart des cultures, on peut pas s’empêcher de se questionner dessus, de vouloir se rassurer en trouvant des gens comme nous.
Peut-être que tu es assez confiant dans ta connaissance de toi pour ne pas avoir à te rassurer avec ce genre de trucs, et c'est très bien pour toi :wink: Je ne peux que te le souhaiter, et si tu n'en ressent pas le besoin j'imagine que tu ne rate pas grand chose !

Dans ma propre expérience, je dirais que c'est encore plus compliqué en tant que ace et bi/pan. A notre époque la plupart des gens connaissent la dichotomie entre gay et hétéro quelque soit leur avis à propos des gays, et on tendance à ranger les gens dans l'un ou l'autre paquet.
Sauf que quand on est ace ou bi ou pan, on a pas envie d'être rangé parfois arbitrairement dans une boîte qui n'est pas la nôtre. Du coup on s'en crée une nous même pour pouvoir être rangé dans la bonne.
Après il y a des boîtes plus ou moins connues, on peut choisir de s'étiqueter asexuel au lieu de demisexuel, parce que la boîte demi est rangée dans la boîte asexuel et que cette dernière est plus facile à trouver.
Pareil pour bi et pan. Techniquement je suis pan, mais la définition de bi s'entends dans le mot, pas celle de pan, alors je dis que je suis bi, c'est plus simple, et la boîte bi est plus spacieuse que la boîte pan.

Voilà voilà, j'espère que ma métaphore de boîtes n'aura pas été trop obscure :D
«Quand quelqu'un vous raconte une partie de sa vie, loin de vous accorder votre dû, c'est un cadeau qu'il vous fait. Moi je vous offre mon histoire dans toute sa vérité sordide. Toutes mes erreurs et toutes mes sottises exposées au grand jour, dans toute leur nudité.»
Le nom du vent

Avatar de l’utilisateur
Charlie-likes-cake
Apprenti
Messages : 60
Inscription : 28 août 2016, 22:48
A aimé : 4 fois
A été aimé : 11 fois

Re: Ceci n'est pas un titre.

Message par Charlie-likes-cake » 31 août 2018, 18:47

Quand aux gens qui s'affichent tous comme pan, c'est surement vrai pour une partie, et pur l'autre.... certains hétéros font des trucs bizarre des fois ? J'ai déjà entendu une fille hétéro dire qu'elle aurait préféré être lesbienne alors.... ça passe au dessus de ma copréhension.
«Quand quelqu'un vous raconte une partie de sa vie, loin de vous accorder votre dû, c'est un cadeau qu'il vous fait. Moi je vous offre mon histoire dans toute sa vérité sordide. Toutes mes erreurs et toutes mes sottises exposées au grand jour, dans toute leur nudité.»
Le nom du vent

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités