Questionnements sur ma sexualité

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Léa76
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 16 mars 2018, 02:47

Questionnements sur ma sexualité

Message par Léa76 » 19 mars 2018, 01:28

Bonsoir à tou.te.s ! :)

Me voilà ici suite à une vidéo youtube sur l'asexualité, mentionnant la "demi-sexualité", terme que je n'avais jamais entendu. J'ai googlisé un peu, et je me suis reconnue dans cette définition, du moins je crois. En fait je suis un peu paumée, j'ai toujours sû que j'avais un truc un peu "différent" sans jamais y mettre de mot ni saisir vraiment de quoi il s'agissait. Celleux qui me connaissent mal disent que je suis "coincée", et celleux qui me connaissent mieux que je suis "vieux jeu"... Je me pense pourtant "normale" haha, mais visiblement peut-être pas tant que ça ! Et à y réfléchir, je dois avouer qu'il y a des choses qui clochent...

Si vous me le permettez donc je vais vous raconter un petit peu ma vie, car il me semble avoir besoin de mettre des mots là dessus, afin de pouvoir échanger peut-être par la suite avec des personnes qui seraient dans la même situation :)

Alors, en gros pour essayer de faire bref (je suis une grande bavarde !), j'ai 22ans et je n'ai jamais été en couple. Mais j'ai déjà eu trois relations : à 14ans avec ma meilleure amie de l'époque, à 15ans avec une autre amie, et à 17ans avec mon meilleur ami.
En fait, tout au long de ma vie, je n'ai réussi à avoir d'attirance sexuelle que pour des amis très proches. Et à force, ça me pose quelques problèmes...
Depuis 5ans donc j'ai des rapports sexuels réguliers à très réguliers avec mon meilleur ami, ils sont consentis et généralement la démarche vient de moi. Difficile de situer sa libido lorsque l'on est une femme dans un monde où notre sexualité est tabou, mais je pense d'ailleurs avoir une libido vraiment supérieure à la "moyenne"... Mais jamais avec d'autres que lui. Ca en arrive au point où même mon inconscient n'arrive pas à aller voir ailleurs, je n'ai par exemple jamais réussi à faire de rêves érotiques où figurait quelqu'un d'autre que mon partenaire (et meilleur ami je le rappelle).
Le vrai souci qui se pose, c'est que je n'arrive pas à m'intéresser à d'autres hommes. J'aimerais vraiment énormément rencontrer quelqu'un et partager enfin une relation sentimentale et affective sérieuse, mais la simple perspective d'être touchée (même si ce n'est que la main par exemple) par quelqu'un que je connais à peine me tétanise vraiment.
J'ai plusieurs fois été attirée sentimentalement par des hommes, mais lorsque ce sentiment semblait devenir réciproque je n'ai jamais réussi à ne pas fuir, en réalité j'ai vraiment "peur" de ce qui doit se passer ensuite : les bisous, les câlins, le sexe.... Et pourtant j'en aurais vraiment envie !!!!! Mais mon cerveau est incapable de concevoir tout ça avec quelqu'un dont je ne suis pas extrêmement proche...

Toute la journée mes proches me disent de me "laisser aller", de "profiter" etc, mais je n'en ai pas envie car pour moi les relations sans lendemain ou sans grande suite n'ont aucun intérêt, elles m'angoissent même. J'en arrive au stade où lors de discutions entre amis, je peux être terriblement mal à l'aise rien qu'à les entendre évoquer leurs histoires d'un soir, ça me gêne terriblement d'entendre et imaginer ce genre de choses. Et j'ai l'impression que dans ma génération c'est monnaie courante, que si on est pas capable d'avoir un plan c*l sur un coup de tête on est quelqu'un d'anormal...

Bref, tout ceci me pose question... Pourquoi ais-je un tel désir de vie sentimentale et sexuelle tout en étant à ce point tétanisée une fois que cela pourrait m'arriver ? Pourquoi ne suis-je pas capable "comme les autres" de me laisser aller à des relations sans lendemain ou éphémères ? Pourquoi ais-je cette fichue manie de ne coucher qu'avec mes meilleurs amis haha ?

Ca peut n'avoir l'air de rien, mais c'est un vrai blocage et je ne comprends pas ce qui ne tourne pas rond chez moi donc ça ne m'aide pas à avancer. J'ai retourné la question dans tous les sens : manque de confiance en moi, manque de confiance en les autres... Mais je ne m'étais jamais penchée sur la question de la sexualité car ayant une libido assez importante, je n'avais pas pensé que le souci pouvait venir de ce côté là, même si vraissemblablement je n'ai pas vraiment la même perception de ce que doit être une rapport sexuel que les autres personnes de mon âge ! Je m'étais simplement dit que j'étais un peu à l'ancienne, que j'étais sentimentale ou que sais-je, mais ça n'explique pas les angoisses que suscitent chez moi l'évocation de certaines sexualités ou encore les prémices d'une potentielle relation.


Voilà, je pense être très très brouillon dans ce que je racontes mais j'ai du mal à mettre mes idées au clair... J'espère toutefois que c'est assez compréhensible, n'hésitez surtout pas à me demander des précisions, des explications ou autres, j'y répondrais avec plaisir ! :) en espérant que ce que je raconte pourra faire tilt chez quelqu'un.e d'autre aussi qui me dira que non, je ne suis pas seule au monde à me sentir vraiment vieu jeu tout en ayant pour autant un intérêt particulier pour le sexe (même si je n'ai personne sur qui le transposer haha)

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4825
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 391 fois
A été aimé : 366 fois
Contact :

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Zimou » 19 mars 2018, 08:26

non, tu n'es pas seule au monde à te sentir vraiment vieux jeu tout en ayant pour autant un intérêt particulier pour le sexe ;)
comme tu dis c'est un peu brouillon, j'ai l'impression que tu met des mot sur ton ressenti au fur et à mesure que tu l'écris, que tu réfléchi un peu à la volé. mais le sentiment que j'ai eu dans l'ensemble est la peur d'une nouvelle relation avec quelqu'un que tu connais pas. et pour moi, ça n'a rien d'anormal, au contraire c'est plutôt saint. c'est pas malsain de pas prendre le temps de connaitre quelqu'un avant de se sentir prêt à aller vers quelqu'un, mais c'est mieux si tu prend le temps, enfin tout dépend de ce que tu recherche. si les aventure sans lendemain ne sont pas ton truc... rien d'anormal la dedans ^^
maintenant, si tu as une peur qui se dégage à l'idée d'une nouvelle relation, il te faut déterminer les raison de cette peur. si c'est une peur du changement, une peur que la personne parte ensuite ou je ne sais quoi d'autre, il faut trouver la cause pour chercher une possible solution.
j'ai pas trop compris la relation que tu as avec ton meilleur ami actuellement, vous couchez ensemble depuis 5 ans mais tu cherche une autre relation? c'est un genre de sex-friend? est ce que tu n'es pas sentimentalement attaché à lui et n'aurais aussi pas la possibilité du coup de t'attacher à quelqu'un d'autre (tu ne peux peut être simplement pas t'attacher à plusieurs personne en même temps)?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3279
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 551 fois
A été aimé : 764 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Baelfire » 19 mars 2018, 08:39

lol. Désolée ce n'est pas très urbain comme entrée en matière mais...tu vas comprendre.

Alors deux petites questions :

Est ce que tu ne serais pas un peu amoureuse de ton meilleur pote ?

Depuis quand c'est devenu bizarre de ne pouvoir coucher qu'avec les gens pour lesquels on a de l'affection ?

Pour résumer grossièrement j'ai l'impression qu'on te la joue à l'envers. C'est pas parce que la plupart des gens dans la vingtaine sont des handicapés sentimentaux que tout le monde doit faire pareil. Il y a aussi beaucoup de fanfaronnade "ouais je kiffe de collectionner les plans cul hihi. Je profiiiite à mort de la vie mdr". Mais...c'est pas forcément vrai. Les gens mentent. Tout le monde ment. Tu n'as qu'à mentir aussi (intelligemment) et vivre tranquillement de ton côté ce que tu as envie de vivre.

Ton seul problème en fait c'est...ben rien :P

Bienvenue :)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Olib
Affilié
Messages : 281
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 162 fois
A été aimé : 121 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Olib » 19 mars 2018, 10:28

Comme ont dit les voisins du dessus, je pense qu'il faudrait que tu développes un peu + cette relation que tu entretiens avec ton meilleur ami parce que c'est un peu flou alors que ça pourrait expliquer pas mal de choses.
Émerveillé paumé.
La montagne, ça vous gagne.

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1387
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 355 fois
A été aimé : 371 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par PassionA » 19 mars 2018, 11:39

De mon point vue, tu sembles avoir une relation plutôt fonctionnelle. Ton partenaire sexuel est avant tout ton meilleur ami. Est-ce que ceux qui voudraient te pousser à autre chose ne sont pas jaloux ? Si tu ne penses pas être amoureuse, il tout à fait possible que tu sois aromantique, et que c'est l'amitié intense qui t'importe dans une relation et qui te permet de déclencher ta demi-sexualité.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2142
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 381 fois
A été aimé : 374 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par clotaire » 19 mars 2018, 12:00

En effet, on dirait que tu vis une très belle relation avec ton meilleur pote, mais que tu n'assumes pas son originalité. Pourquoi ?
- parce que tu penses que ce n'est pas durable et que ça va bientôt s'arrêter ?
- parce que tu as un schéma de pensée qui te dit que c'est pas normal ?
- ?

J'en connais un ou deux de bien plus âgés que toi, qui ont un partenaire exclusif-meilleur pote et qui l'assument. C'est très rare en effet, mais ça se défend.

Léa76
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 16 mars 2018, 02:47

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Léa76 » 20 mars 2018, 01:32

Merci à tou.te.s pour vos réponses :)

Je vais essayer du coup de clarifier tout ça haha ! :)

Dans un premier temps au sujet de ce que j'appelle (me concernant) être "vieux jeu", ce n'est pas qu'une histoire de désir. C'est à dire que au delà de ne simplement pas désirer avoir de relations sans lendemain, ce qui pour beaucoup (je pense) est tout à fait normal, c'est quelque chose qui m'angoisse profondément. J'espère que mes propos ne choqueront pas, mais lorsque j'entends parler de ce genre de relations, j'ai des montées d'angoisses physiques qui sont strictement comparables à celles que je peux ressentir lorsque l'on me parle de viol. Autant dire qu'au delà d'un désintérêt pour la chose, ça fait naitre en moi des émotions vraiment fortes et négatives, qui vont beaucoup plus loin qu'une simple question d'envie ou de non-envie de ce genre de relations.
Plus au sujet des relations sentimentales, elles m'intéressent vraiment et j'aurais envie de pouvoir m'y mettre si je puis dire haha, mais je fais toujours face à la même chose : dès qu'un sentiment commence à être réciproque, j'ai ce même genre de montées d'angoisses qui me poussent à fuir le plus loin possible de la personne concernée. Je pense que j'ai surtout peur d'affronter ce qu'il y a après, et ce sont notamment les contacts physiques qui pour beaucoup semblent anodins : qu'on me touche la main, qu'on me prenne par la taille, qu'on m'embrasse... Rien que cette idée me provoque les émotions que je viens de décrire, alors qu'en théorie ce serait quelque chose de désiré et consenti puisqu'il s'agit là de personnes pour lesquelles je développe un intérêt, et non pas cette fois de parfaits inconnus.
Vous comprendrez donc qu'il est pour moi très difficile d'envisager une relation avec quelqu'un alors même que le moindre contact physique lambda me tétanise ^^'


Au sujet de ma relation avec mon meilleur ami :
Je conçois totalement que ce soit une relation difficile à comprendre de l'extérieur, mais je vais essayer de vous l'expliquer le plus fidèlement possible. Ca a commencé lorsque nous avions 16 ou 17ans, nous étions déjà très très proches, très amis. A l'époque j'étais intéressée uniquement par les filles, et mon meilleur ami uniquement par les garçons, ça tombait très bien ! Ensuite je me souviens bien de comment ça s'est passé : en Juin/Juillet de cette année là, je me suis mise en couple avec une fille. Elle m'a salement quittée, et c'est mon meilleur ami qui m'a ramassé (en plus, c'était sa cousine, pour l'annecdote haha). En Août nous avons eu une discution sur la curiosité de coucher avec quelqu'un du sexe opposé, ça en est resté là, aucune ambiguité. Puis en Octobre lors d'une soirée un peu arrosée, nous devions partager un lit et nous avons commencé à nous "chercher", c'était quelque chose de complètement nouveau pour moi de ressentir un désir sexuel pour quelqu'un. Nous ne sommes pas allés plus loin ce jour là (pas de rapport sexuel) même si ce petit jeu a duré toute la nuit. Suite à ça nous en avons reparlé beaucoup et longtemps, et on a fini par se dire qu'après tout, pourquoi pas essayer puisque nous étions tous deux curieux et célibataires ! Et ce n'est que vers Avril que nous avons franchi le pas, sans trop savoir quelle serait la suite, et sans vouloir nous poser de questions à ce sujet. La suite étant que nous avons continué jusqu'à aujourd'hui haha !
De son côté il a eu des dizaines d'aventures pendant ce temps avec d'autres mecs, pas moi mais vous avez désormais compris pourquoi grâce aux explications de mon premier paragraphe ! ;) Et ce qu'il faut préciser c'est que ça a tou-jours été clair entre nous : ni lui ni moi ne souhaitons quoi que ce soit de plus (aka relation sentimentale amoureuse), et aucun de nous deux n'a ce type d'attirance envers l'autre. Notre relation est purement amicale, mais avec du sexe, et ça nous convient très bien ! C'est quelque chose que nous vivons très bien tant tous les deux qu'aux yeux des autres, nous n'en avons jamais eu honte et notre entourage social étant très "ouvert" ça n'a absolument jamais posé problème, ce n'est même pas quelque chose que les autres relèvent, ça ne regarde que nous et les autres s'en fichent pas mal haha^^ Nous n'avons pas non plus peur que cela cesse, au contraire car ça voudrait dire que l'un ou l'autre aura trouvé un partenaire sérieux avec lequel construire quelque chose et c'est ce que l'on se souhaite réciproquement ! Nous avons d'ailleurs plusieurs fois tenté d'arrêter, mais après plus de 5ans et sans réelle motivation (pas d'obligation liée à un partenaire sérieux notamment), c'est assez difficile de ne pas y revenir tôt ou tard^^ Et au sujet du "tu es peut-être juste amoureuse de lui", je tiens à être très claire : nooooon ! C'est quelque chose que l'on nous dit trèèèèèèès souvent et depuis toujours, je peux totalement comprendre que les gens le pensent, mais ce n'est pas le cas ni pour lui ni pour moi. Justement, nous nous connaissons suffisament et dans suffisament d'aspects pour savoir sans hésitation que nous n'avons aucune envie de faire notre vie ensemble, que nous ne sommes pas compatibles du tout à ce sujet et que ça ne sera jamais le cas^^


Ah aussi, au sujet de mon rapport aux autres et ceux qui veulent me "pousser" à aller vers autre chose, je dois avouer que généralement je ne m'étends pas avec eux sur mes désirs et angoisses profondes. Je préfère dire que ce n'est pas pour moi ou ne simplement rien dire lorsque la conversation dévie là dessus. J'ai un entourage très politisé et militant, qui prône notamment la libération sexuelle de la femme (moi aussi d'ailleurs), et qui donc revendiquent haut et fort leur sexualité, je n'ai pas envie d'arriver comme un cheveu sur la soupe en mode "coucou ! Bah moi vos relations m'angoissent, je vous encourage à faire ce que bon vous semble mais à titre personnel je suis en PLS rien qu'à l'idée de faire un petit bisou à un inconnu, donc je veux bien militer avec vous pour que tout le monde se foute à poil et s'aime avec le corps, à condition qu'on ne me force pas à participer ! Merci bisous !", donc je préfère passer sous silence cet aspect de ma personnalité ^^' C'est peut-être (surement?) con d'ailleurs car ce dit entourage est quasi exclusivement issu de la communauté LGBTIQ+ donc théoriquement ouverts sur les sexualités différentes, mais j'ai parfois l'impression que le côté "non-sexuel" leur semble vraiment bizarre et incompréhensible, puisque eux militent pour une sexualité libre et surtout assumée et affirmée... Bref, donc concernant l'entourage j'évite d'en parler ou de m'étendre sur le sujet, la plupart savent que je suis célibataire désespérée de trouver l'amour et c'est pourquoi ils se permettent ce genre de "conseils" mais je ne préfère pas aller plus loin avec eux dans ce genre de discussions^^

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1387
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 355 fois
A été aimé : 371 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par PassionA » 20 mars 2018, 08:08

Une sexualité libre, c'est aussi de ne pas en vouloir. Sinon c'est la dictature du sexe. Tes amis devraient pouvoir comprendre ce point de vue.

Concernant ta relation avec ton meilleur ami, je commence à mieux la cerner. C'est spécial et ça n'appartient qu'à vous.

Tu me sembles vraiment avoir besoin de créer un lien fort avec quelqu'un avant de pouvoir imaginer sans stresser une quelconque relation proche, encore moins intime, ce qui est la définition de la demi-sexualité. Ça n'a rien de grave, et je pense que tes amis devraient pouvoir le comprendre également si tu souhaites leur en parler.

Bon courage :)

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3279
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 551 fois
A été aimé : 764 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Baelfire » 20 mars 2018, 09:21

Léa76 a écrit :
20 mars 2018, 01:32
Vous comprendrez donc qu'il est pour moi très difficile d'envisager une relation avec quelqu'un alors même que le moindre contact physique lambda me tétanise ^^'
Ah ouais tu m'étonnes ! Il faudrait savoir pourquoi ça te fait ça. Mauvaise expérience ? Une enfance particulière ? Je sais pas...c'est vrai que là ça peut être bien handicapant. Je connais une personne comme ça. Mais elle c'est à un point où même ses amis ne peuvent pas lui faire la bise ni même lui serrer la main. Les contacts physiques c'est "no way!". Elle s'est mise au théâtre cette année. Mais un atelier de théâtre exprès pour les personnes comme ça. Et ça a l'air de lui rendre service. Parfois je me dis qu'elle est comme un animal sauvage qu'un humain aurait maltraité. Si elle se rend compte que tous les humains ne sont pas comme ça et que avec la plupart elle peut se laisser aller alors ça ira sans doute mieux.

Pour ce qui est de l'asexualité en revanche...bon c'est pas à moi de dire hein mais j'ai pas l'impression que tu sois dedans. Sinon tu n'aurais pas envie d'y retourner tout le temps même avec ton meilleur ami.

Bon courage :)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2142
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 381 fois
A été aimé : 374 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par clotaire » 20 mars 2018, 14:03

Merci pour ton témoignage Léa76, c'est intéressant :-)

Avatar de l’utilisateur
Fandarel
Amibe
Messages : 97
Inscription : 27 déc. 2016, 22:10
Pronom : Elle
A aimé : 29 fois
A été aimé : 29 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Fandarel » 15 avr. 2018, 14:03

Léa76 a écrit :
19 mars 2018, 01:28
Je me pense pourtant "normale" haha, mais visiblement peut-être pas tant que ça ! Et à y réfléchir, je dois avouer qu'il y a des choses qui clochent...

Ne pas etre dans la norme ne veut pas dire que quelque chose cloche :wink:

Léa76 a écrit :
19 mars 2018, 01:28
Bref, tout ceci me pose question... Pourquoi ais-je un tel désir de vie sentimentale et sexuelle tout en étant à ce point tétanisée une fois que cela pourrait m'arriver ? Pourquoi ne suis-je pas capable "comme les autres" de me laisser aller à des relations sans lendemain ou éphémères ? Pourquoi ais-je cette fichue manie de ne coucher qu'avec mes meilleurs amis haha ?

Peut être parce que tu ne peux te "laisser aller" qu'avec quelqu'un en qui tu as entierement confiance ? Tu sais que ton meilleur ami ne te jugera pas, qu'il ne te forcera à rien etc et ca te met suffisamment en confiance pour que l'acte te tente ? Surtout que de ce que je comprends c'est devenu regulier et tu as donc aussi une habitude qui s'installe, tu es habituée à la personne, à son corps, à sa facon de faire etc.

Apres, je comprends tout a fait ce que tu dis, moi même je m'identifie comme aromantique mais j'imagine parfois ce que serait la vie avec un.e partenaire potentiel mais des qu'il y a possibilité que ca devienne reel je ne suis plus du tout interessée. Je crois qu'il y a un terme pour ca au niveau sexualité mais que l'equivalent n'existe pas (encore) pour le coté attirance romantique.

Apres toute cette histoire de vieux jeu et ne pas être comme les gens de ton age etc, je connais pas mal de personnes qui n'aime pas vraiment les coups d'un soir, les sex friends et compagnie et qui sont tous jeunes mais dans tous les cas chacun fait ce qu'il veut et ce n'est pas a nous de juger ce qui convient à quelqu'un même si ca ne nous conviendrait pas à nous meme. Si tu ne penses pas que ca te conviendrait alors ne le fait pas, ne te force pas par pression sociale ou pour essayer de reparer quelque chose que tu penses clocher chez toi :)



[/quote]
------------------------
Image

Avatar de l’utilisateur
Raccoon
Adepte
Messages : 204
Inscription : 17 oct. 2017, 10:43
Localisation : Haute-Roche
A aimé : 38 fois
A été aimé : 58 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité

Message par Raccoon » 15 avr. 2018, 16:13

Je trouve ton témoignage super intéressant (ça doit pas t'aider que je dise ça mais bon), c'est la première fois que je rencontre quelqu'un qui fonctionne de cette façon, mais cela ne me semble pas bizarre pour autant, je trouve ça limite sain en fait par rapport à beaucoup d'autres relations. Je pense que tu es probablement un genre de demi-sexuelle aromantique, et ça ne doit pas courir les rues. En d'autres mots, tu ne peux pas tomber amoureuse, cependant tu ne peux pas avoir de relation avec quelqu'un avec qui tu n'es pas très proche (ce qui ne veut pas dire que tu dois les aimer de manière romantique). Je conçois ça.
The day is my enemy, the night my fave

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité