Questionnement sur mon asexualité

Vous avez des questions sur l'asexualité ?
C'est ici que ça se passe.
Répondre
Theo45
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 13 févr. 2018, 23:53

Questionnement sur mon asexualité

Message par Theo45 » 14 févr. 2018, 00:09

Bonjour,

Je remercie d'avance ceux qui vont prendre le temps de lire.

Voici ma situation :

J'ai 18 ans samedi prochain. J'ai découvert être homosexuel à l'âge de 14 ans. A 13 ans, j'ai eu une copine pendant 1 an, sans rapports sexuels (juste des bisous que j'appréciais), tout en me masturbant sur du porno gay, c'est qu'à partir d'un moment que j'ai "réalisé".
En janvier 2016 (16 ans), je rencontre un garçon homosexuel par le biais d'une application : nous faisons connaissance, nous sortons ensemble pendant 3 mois. Nous ne faisons que les préliminaires, aucun de nous deux souhaitant être passif (la personne qui se fait pénetrer), par peur, par manque d'amour sûrement. Je n'appréciais pas sucer, je n'aimais pas spécialement être sucé. J'ai uniquement ressenti du plaisir lorsqu'on m'a léché l'anus. Fin de cette histoire en avril 2016.
En juin 2017 je rencontre un garçon de 27 ans sur une application : une bonne entente, nous allons au lit et je suis passif (je me fais pénetrer) durant l'espace de 10 minutes : j'ai mal, c'est horrible. Nous en resterons à la tendresse et aux bisous. Je n'apprécie toujours pas sucer.
En novembre 2017, je rencontre un garçon de mon âge sur une application : un autre plan cul. Je vais chez lui, fellation dans les deux sens que je n'apprécie pas, je suis actif (je pénètre), impossibilité de jouir, je ressens un ennui, je fais des vas et viens en regardant le mur et en pensant "qu'est-ce que je fais là ?", "c'est nul !".
Hier soir, je rencontre un garçon de 25 ans sur une application : je suis de nouveau passif ; l'envie de réessayer, car j'aimerais comprendre mes attirances sexuelles. Ca dure environ 15 minutes, c'était horrible.
Ce soir, et je viens de rentrer, la tête dans le questionnement, j'ai été actif. J'ai rencontré pareil un autre garçon, 32 ans. Ca a duré environ 20 bonnes minutes, des vas et viens, mais le même sentiment qu'en novembre, je n'arrive pas à jouir, c'est nul, j'encule mais je regarde le mur, je ne ressens rien.

1. Actif ou passif, ce n'était pas protégé pour 3/4 des fois. Je ne dis pas cette information pour qu'on me fasse la morale, juste pour dire que les conditions pour les sensations étaient optimales. De même, il y avait du lubrifiant à chaque fois.
2. Lorsque je me fais sucer, je ressens en effet des petits gilis, c'est plutôt doux comme sensation, pas forcément désagréable mais rien d'excitant ou quoique ce soit.
3. Les garçons étaient attirants aussi bien physiquement que mentalement.

Concernant la masturbation, je la pratique 1 fois par jour en moyenne, devant du porno gay ou à l'aide de mon imagination. J'adore ces moments et je jouis normalement, je ressens le plaisir "normal", c'est bien. Lorsque je regarde du porno, j'ai plus tendance à me concentrer sur le fait que je sois le passif dans la situation, genre j'ai envie de sucer ou de me faire en/culer, et de même, je sus des fesses. C'est tout mouillé après avoir éjaculer, je remarque ça à chaque fois.

Concernant les femmes, je n'ai eu aucun rapport sexuel, mais j'aimais ma copine quand j'avais 14 ans (du moins je crois), et c'est vrai que je trouve des femmes belles ou intéressantes, j'entends avec qui je pourrais avoir une liaison amoureuse, mais il n'y a vraiment 0 attirances sexuelles. Alors qu'avec les gars, je ne me gêne pas pour matter dans la rue, et j'en prends du plaisir.

Je ne comprends donc vraiment pas ma situation : je suis attiré par les hommes, mais pourtant je n'aime pas les rapports sexuels qui y sont liés.
Si je ne ressens pas de plaisir à pénetrer des fesses, comment pourrais-je avoir du plaisir en pénétrant un vagin ? D'autant + que les femmes ne m'attirent absolument pas !

Mais pourtant, voilà le souci, j'aime me masturber et j'aime jouïr. Mais ça n'a pas de sens ! Comment puis-je apprécier un porno, m'imaginer être dans la scène, alors que une fois en vrai, des fesses devant moi, je n'aime pas du tout ?

Je vous prie de m'excuser pour les mots assez crus, et je vous remercie vraiment de m'avoir lu et de m'aider.

Bonne journée

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3161
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 517 fois
A été aimé : 733 fois

Re: Questionnement sur mon asexualité

Message par Baelfire » 14 févr. 2018, 08:40

Salut !

18 ans et tu as déjà un sacré vécu ! Sans déconner fais gaffe de ne pas t'user avant l'heure et même si il ne faut pas te faire la morale protège-toi! Et...je ne sais pas quoi te dire. Dans la mesure où tu cherches à avoir des relations sexuelles je n'ai pas l'impression du tout que tu sois A. Mais c'est à toi de le définir en fait.

Puisque les femmes ne t'attirent pas inutile de te torturer avec ça. Ton truc c'est les hommes.

Il y a des choses que tu aimes dans le sexe et d'autres que tu n'aimes pas. Et c'est pas grave, c'est chez tout le monde pareil. Et pour faire l'amour il n'existe pas que la pénétration ou la fellation.

Enfin, pour terminer, d'après les mots que tu emploies (on s'encule) il est évident que tu n'as jamais été amoureux d'aucun de ces garçons (ce qui n'est pas grave d'ailleurs). Il n'est pas dit non plus que tu aies éprouvé une attirance spéciale pour eux. Tu serais plus dans la perspective de te tester et de voir où tu en es sexuellement que de chercher une fusion avec un partenaire. Ben ça mine de rien ça peut jouer aussi.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4788
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 387 fois
A été aimé : 345 fois
Contact :

Re: Questionnement sur mon asexualité

Message par Zimou » 14 févr. 2018, 08:50

Bienvenue!
Pour répondre à quelques question pour te guider et pouvoir mieux chercher tes réponses, je vois 2 choses :
Le plaisir de la pénétration. si t'aime pas ça, bas... t'aime pas ça. peut importe le sexe de ton/ta partenaire. après tu peux creuse le pourquoi t'aime pas ça, physiquement tu devrais ressentir quelque chose (un peu comme la fellation, même si t'en raffole pas, quand on t'en fait une tu as des sensations pas désagréable).
Ensuite il faut faire la distinction entre fantasme et réalité. ce qui t’excite dans tes fantasmes lorsque tu te masturbe peut très bien ne pas être ce qui t'excite dans la réalité. à toi de voir et peut être d’expérimenter dans la réalité pour savoir ce qui te plait vraiment. Je pense (mais je parle peut etre que pour moi là...) que les fantasme sont plus excitant que dans la réalité : dans les fantasmes, on s'imagine des choses parfaite. mais la réalité n'est jamais parfaite du coup ça semble moins savoureux. voir peut être pas savoureux du tout dans ton cas. mais il faut bien separer les 2 chose et ne pas attendre à avoir une réalité semblable à tes fantasmes.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
clotaire
Atrix Revolutions
Messages : 1990
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 345 fois
A été aimé : 335 fois

Re: Questionnement sur mon asexualité

Message par clotaire » 14 févr. 2018, 10:05

Bienvenue Theo45 :-)

Je rejoins Baelfire, tu te cherches mais rien de sérieux encore. Peut-être que quand tu seras amoureux pour de vrai ça sera différent ?

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avant-gardiste
Messages : 1262
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Nazgûl
A aimé : 326 fois
A été aimé : 321 fois

Re: Questionnement sur mon asexualité

Message par PassionA » 14 févr. 2018, 11:27

Bienvenue et merci de ton témoignage :)

Je comprends complètement ton désir d'essayer le sexe en réel alors que tu en as des fantasmes forts et excitants et de persister alors que ça ne fonctionne pas. Ça me parait tout à fait normal de chercher à transposer une part de tes fantasmes en réalité, c'est ce que font la plupart des gens !

Il est tout à fait possible que tu ne sois pas homosexuel, mais bien asexuel. Ta libido et la teneur de tes fantasmes ne déterminent pas ton orientation - je sais c'est confus. Ce qui défini ton orientation sexuelle, c'est si tu ressens de l'attirance sexuelle pour quelqu'un ou pas (en réel, car en fantasme ça ne compte pas vraiment). Donc si faire la chose ne t’intéresse pas quand tu te retrouve avec un mec, c'est que tu ressens bien d'autres attirances pour les hommes (amoureuse, esthétique, etc.) mais pas sexuelle, et que tu es probablement asexuel. Cependant c'est à toi de le déterminer, nous ne pouvons que te donner des clefs de compréhension.

Les sensations que tu décris pendant les rapports sont tout à fait celles que j'ai moi même vécu (et tu vois, moi je suis allé plus loin encore j'ai essayé les hommes et les femmes.) C'était long, je m'ennuyais, je ne ressentais pas de grand plaisir même si, en effet, certaines choses ne sont pas désagréables comme la tendresse et l'intimité. Bref, très rapidement j'en ai eu marre d'essayer et j'ai essayé de n'avoir plus que des relations non-sexuelles tandis que je prenais du plaisir en fantasmant et en me masturbant seul. Il m'a fallu après ça des années pour mettre un mot sur ce que je suis : asexuel.

Theo45
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 13 févr. 2018, 23:53

Re: Questionnement sur mon asexualité

Message par Theo45 » 14 févr. 2018, 17:31

Je vous remercie très sincèrement tous les 4 pour vos réponses. Je suis touché de l'attention que vous avez porté à mon questionnement et j'avoue que je suis très soulagé sur certaines de mes questions. Encore merci

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités