Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
AngelValentine
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 08 nov. 2017, 20:45
A aimé : 10 fois
A été aimé : 2 fois

Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par AngelValentine » 16 nov. 2017, 18:41

Bonjour,

Tout d'abord désolée, j'ai essayé de trouver des sujets similaires dans le forum mais s'il y en a je les ai ratés... beaucoup concernent des couples de longue date qui ont déjà eu des relations sexuelles et c'est ce qui me pousse à créer ce nouveau sujet, car ce n'est pas mon cas.

Je suis aujourd'hui dans une situation qui me met mal à l'aise et me préoccupe beaucoup.

J'ai 18 ans, et je suis en couple avec un homme de 23 ans. Il est S, moi je questionne ma sexualité. Ni lui ni moi n'avons eu de relations sexuelles avec quelqu'un par le passé (de ce que j'ai compris je suis celle ayant "la plus grande expérience" entre nous deux sur ce plan là).
Notre relation est allée très très vite sur le plan physique, et ça m'a d'ailleurs un peu brusquée je pense. Nous avons cependant une très bonne communication, et nous n'hésitons pas à dire ce que l'on aime ou pas etc. Ou du moins lui n'a pas ce problème.

De mon côté, j'ai commencé à me poser de très sérieuses questions après une soirée passée avec lui. Je ne savais pas ce que je ressentais (ou pas) mais je savais que ce n'était pas ce que j'étais "censée" ressentir. Cela fait maintenant un peu plus d'une semaine que je me questionne, et que j'essaie d'y voir plus clair sur ce que je veux, ne veux pas etc.

Je ne suis pas encore sûre d'être ace, ceci car je ne sais pas ce qu'est le désir sexuel, dans le sens où je ne sais pas quelle sensation le désir sexuel donne à ressentir. Ce qui me pose la question : ai-je déjà ressenti du désir sexuel ?
Ainsi je ne sais pas réellement la nature de ce que je suis, mais ce dont je suis sûre et certaine c'est que je ne suis pas attirée par le fait de passer à l'acte avec lui, du moins pour l'instant.

De tout ce que j'ai pu faire par le passé j'en tire ces conclusions : je ne ressens aucune envie particulière d'être en contact avec le sexe d'un homme, je ne suis pas friande non plus de la masturbation, et je n'aime pas embrasser quelqu'un à pleine bouche pendant des heures. D'ailleurs, les pratiques sexuelles en général ne m'attirent pas.
A cela je préfère les longues discussions sans queue ni tête, les fous rires sous les couvertures, les caresses/câlins ou simplement savoir l'autre dans la même pièce que moi.

Maintenant voilà, mon copain (avec qui je suis depuis un mois, voire un peu plus) lui, est S, et il est enclin à aller plus loin avec moi.

J'ai toujours cru que de mon côté ça viendrait (ceci même dans mes précédentes relations), que je finirais par en ressentir l'envie moi aussi, mais en découvrant le terme asexuel je dois dire que j'en suis de moins en moins sûre. Et le fait que je n'ai jamais ressenti de désir pour mes précédent(e)s partenaires me poussent aussi à le croire.

Mais comment lui en parler ? Je ne suis moi-même sûre de rien quant à ma sexualité (je me sais cependant panromantique) et je ne veux pas risquer de l'embrouiller, lui dire quelque chose en m'avançant pour lui expliquer et finalement changer mes explications un mois plus tard car j'ai compris autre chose sur moi-même.

Alors que faire ? Je ne veux pas passer à l'acte, mais je ne veux pas le blesser. J'ai aussi peur de perdre notre relation à cause des questionnements que j'ai sur ma sexualité. Pour le moment j'ai évité d'aller plus loin (la fameuse excuse des règles) mais je ne veux pas le repousser sans explications indéfiniment. Je commence à avoir le sentiment de le priver de quelque chose dont il a fortement envie et que je pourrais lui donner si je le voulais moi aussi... En bref je "culpabilise" un peu... Mais en même temps je ne veux pas le faire juste pour le contenter, je trouve ça limite pire, surtout s'il apprend ensuite qu'il était le seul à en avoir envie et que je me suis "forcée" pour lui.

Cette situation est impossible pour moi.

Pour précision, il est extrêmement gentil, très prévenant avec moi, mais je ne sais pas du tout si il a une opinion spéciale sur la communauté LGBTQ+, je ne l'ai pas mis au courant du fait que je sois panromantique non plus (ça ne regarde que moi).

Si vous pouviez m'orienter, m'aider, je vous en serai très reconnaissante. Un simple témoignage pourrait être au moins encourageant.

Merci de m'avoir lue en tout cas, et désolée pour les fautes d'orthographe/de français que j'ai pu faire...
- Angel

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2385
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 428 fois
A été aimé : 430 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par clotaire » 16 nov. 2017, 21:13

C'est délicat en effet... Mon manque de vécu me donne peut-être une vision un peu naïve, mais je tente malgré tout de répondre.

Un mois c'est pas beaucoup, je pense que asexuelle ou pas, dans l'absolu ça peut se défendre d'attendre un peu plus, quelle que soit la raison.
Une chose n'est pas claire dans ce que tu exprimes : lui, il t'a proposé texto d'avoir une relation sexuelle et t'as refusé texto (excuse des règles) ? Ou c'était plus subtil ? Parce que si c'était direct, c'est clair qu'il y reviendra vite et qu'il va falloir que tu mettes les cartes sur table, sinon ça ne va pas être possible. La base, me semble-t-il, c'est de ne pas chercher d'excuse à l'absence de désir ("écoute, désolé mais je ne le sens pas pour l'instant, un mois c'est court, je pense qu'il me faut beaucoup plus de temps") -> tu temporises, espérant qu'il te laisse tranquille assez longtemps pour que tu discernes entre asexualité ou demi ou autre...

Ce qui est bien dans l'histoire, c'est que tu es déterminée à ne pas te laisser faire et à être toi-même. Je te souhaite de le rester jusqu'au bout ;-)

sophe52
Affable
Messages : 135
Inscription : 28 avr. 2016, 19:26
A aimé : 84 fois
A été aimé : 33 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par sophe52 » 16 nov. 2017, 21:31

Bonsoir,
Mon expérience n'est pas très grande non plus.
Et je suis assez d'accord avec Clotaire.
C'est compliqué, mais le mieux c'est la communication : oser dire que tu n'es pas prête, peut-être dire aussi que tu te questionnes.
D'après ce que tu dis, tu pencherais plutôt vers l'asexualité.
Tu dis ne pas vouloir passer à l'acte. Ca, c'est important !! Respecte-toi et ne te "force" pas si tu n'en a pas envie.
Très bonne suite à toi !!!

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par PassionA » 16 nov. 2017, 23:19

Je crois que tu as toutes les réponses à tes questions. A toi de voir la vérité en face et de prendre une décision.

AngelValentine a écrit :
16 nov. 2017, 18:41
De mon côté, j'ai commencé à me poser de très sérieuses questions après une soirée passée avec lui. Je ne savais pas ce que je ressentais (ou pas) mais je savais que ce n'était pas ce que j'étais "censée" ressentir.
Qu'est-ce que tu étais "censée" ressentir ? Pourquoi avoir continuer avec lui si justement tu savais qu'il y avait un problème ?

Ainsi je ne sais pas réellement la nature de ce que je suis, mais ce dont je suis sûre et certaine c'est que je ne suis pas attirée par le fait de passer à l'acte avec lui, du moins pour l'instant.
Donc, ne le fait pas. Et dis lui exactement ça : que tu ne te sens pas prête pour le faire. Tu ne vas pas lui faire croire que c'est possible si ça ne l'est pas, ce ne serait pas correct.

J'ai toujours cru que de mon côté ça viendrait (ceci même dans mes précédentes relations), que je finirais par en ressentir l'envie moi aussi, mais en découvrant le terme asexuel je dois dire que j'en suis de moins en moins sûre. Et le fait que je n'ai jamais ressenti de désir pour mes précédent(e)s partenaires me poussent aussi à le croire.
Oui, l'asexualité c'est le doute. On doute de savoir si oui ou non on est attiré, si ça va venir ou pas, si on pourrait le faire quand même en se forçant, si... Penser que l'envie viendrait avec le geste est une erreur, parce qu'en fait ce n'est pas comme ça que ça marche. Ne le fait surtout que si tu en as envie. Tu as toujours le choix et il t'appartient complètement.

Mais comment lui en parler ? [...] Alors que faire ? Je ne veux pas passer à l'acte, mais je ne veux pas le blesser. J'ai aussi peur de perdre notre relation à cause des questionnements que j'ai sur ma sexualité.
Le blesser ? Je pense qu'il s'en remettra... Mais surtout, que vas tu faire ? Lui mentir ? Sois sincère même s'il ne l'accepte pas et qu'il te quitte. Mieux vaut que tu saches tout de suite si ça lui va d'attendre un peu et/ou de peut-être n'avoir jamais de relation sexuelles avec toi.

Pose toi la question ainsi : Est-ce que tu pourrais rester avec quelqu'un qui ne veux de toi que sous la condition que vous ayez des relations sexuelles ?

Le sexe ce n'est pas automatique et tu le dois à personne, tu peux relâcher la pression et ne pas culpabiliser pour si peu. Les S le font parce qu'ils en ont envie et qu'ils veulent le faire, si ce n'est pas ce que tu ressens tu n'as pas à t'obliger d'avoir des relations sexuelles - tout ce que tu risques de faire c'est de rentrer dans un cercle vicieux d'auto-viol ou de créer la confusion chez l'autre.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4883
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 376 fois
Contact :

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par Zimou » 17 nov. 2017, 09:32

Je vais faire une réponse rapide xD ce que je ferais dans ta situation, c'est annoncer ce qui sera le plus dur à supporter pour lui : tu es asexuelle et tu ne veux pas avoir une vie de couple avec relation sexuel. même si tu n'en est pas sur et que ça change dans un mois, lui ne sera très content. et si ça change pas, bas au moins il sera au courant et tu n'aura plus de pression. Je te conseil vivement de lui dire dans ce sens, que tu es A, sans lui laisser envisager que ça puisse changer, même si ça le peut : il sera dans l'attente et l’espoir que ça change, ce qui le détruira à petit feu. mieux vaut s'attendre à rien et que si un jour ça change pour toi il y gagne plutôt qu'il s'attente à quelque chose qui n'arrivera peut être jamais.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Ramón

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par Ramón » 17 nov. 2017, 13:28

Je rejoins clotaire, un mois ça fait vraiment rapide, surtout si de ton côté il n'y a rien de plus à l'heure actuelle. Tu peux aussi lui dire que le fait d'insister augmente ton trouble sur la question et que ce n'est clairement pas dans ces conditions que tu vas t'épanouir à une plus grande intimité physique.
Ensuite, effectivement, la carte de la franchise sera celle qui te permettra de ne pas avoir de problème de conscience. Tu n'as pas à culpabiliser, tu n'agis pas pour lui nuire. Tu ne l'opprimes pas. L'inverse est moins sûr, c'est lui qui veut aller de l'avant. Du coup, pour éviter les incompréhensions, la franchise c'est bien. Surtout que tu décris une situation personnelle qui est probablement sur le spectre asexuel, voire même de l'asexualité stricte, et avec une composante "repoussée par l'idée d'un contact avec l'autre sexe". C'est assez significatif tu ne trouves pas ?
T'obliger parce que tu te sens coupable, c'est rentrer dans une logique qui va t'être toxique, et plus ça avancera, moins ça ira.

Désolé, mon expérience n'est pas hostile à la sexualité. Cela dit, en dehors de ma première partenaire, j'ai mis à chaque fois de la distance vis-à-vis des rapports sexuels, le temps d'établir une connivence forte.

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Revolutions
Messages : 1976
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 152 fois
A été aimé : 450 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par didou » 17 nov. 2017, 21:07

Je rejoins mes voisins du dessus pour dire qu'un mois, ce n'est pas une bien longue éternité !
Qu'est-ce que tu devrais ressentir si c'était une attirance sexuelle ? Bin j'imagine l'envie d'avoir des relations sexuelles avec lui.
Une chose est sûre, que tu sois asexuelle ou pas, si tu n'as pas vraiment l'envie d'avoir de relations (maintenant), ce ne serait pas une bonne idée que de te forcer.
Alors, si lui s'en fâche:
1) Si tu t'avères plus tard non-A, bin ce n'est pas très grave car ça signifie qu'il n'a pas vraiment une patience compatible avec un couple durable sur le long terme
2) Si tu t'avères plus tard A, bin ce n'est pas très grave car ça signifie qu'il aurait été difficile de vous entendre sur ce plan sur le long terme.

Bon, en plus, 18 ans, tu as encore le temps d'évoluer dans un sens ou dans l'autre et en plus, ce n'est pas comme si ça faisait 5 ans que vous étiez ensembles.

Pour terminer, son "opinion spéciale" sur la communauté LGBT+ ... c'est à toi de voir si elle est accord avec la compréhension de ton ressenti nécessaire pour que vous formiez un couple sans souffrances du côté des relations charnelles.

Avec le recul de l'expérience, mieux vaut dire les choses clairement très tôt que de s'embarquer dans des non-dits qui deviendront de plus en plus pesants et de plus en plus difficiles à expliciter lorsque des choses qui engagent sur le long terme auront été construites (genre, appart, maison, voire enfants).
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par PassionA » 19 nov. 2017, 12:38

Nouille-des-bois a écrit :
19 nov. 2017, 11:29
L'attirance sexuelle, c'est ce petit truc en plus de la relation (intellectuelle) qui te pousse à toucher l'autre, à le caresser, à sentir sa peau, ce petit truc qui te donne envie à ton tour d'etre caresser, toucher etc...et qui va te pousser à aller au dela des te craintes, de ta timidité, de ta pudeur

Ca peut etre tous les 2 dans un lit ou sur un canapé et de simples papouilles, vous n'etes pas obligés non plus d'aller jusqu'a la penetration, mais il y a cette "envie" de l'autre (qu'on retrouvera parfois sous forme d'erection chez l'homme -mais pas que et de lubrification chez les femmes -mais pas que non plus)
Nope. Ça c'est l'attirance sensuelle. Je ressens tout à fait ce genre de choses pour certaines personnes, l'envie de toucher, de caresser et inversement. L'attirance sexuelle par contre... j'aurais bien du mal à l'expliquer parce que je ne la ressens pas mais je suppose que c'est ce qui éveille en toi le désir d'avoir des relations sexuelles avec une personne.

Par exemple, je peux faire des papouilles pendant des heures mais une personne S au bout d'un moment va vouloir passer au sexe, ce qui n'est pas mon cas. Pareil pour l'érection ou la lubrification, ce sont des réactions incontrôlables et non liées obligatoirement à l'attirance sexuelle - dans le cas d'un massage des zones érogènes par exemple - ça ne veut en aucun cas dire qu'il s'agit d'une attirance mais ça peut aussi éveiller le désir, d'où la confusion possible.

Ce qui est important c'est que les aces ne sont pas incapable de ressentir du désir sexuel, c'est à dire de se retrouver dans une situation où nous pouvons mécaniquement avoir des relations sexuelles avec une autre personne ou se masturber, mais il nous manque cette envie de le faire, cette attirance sexuelle pour l'autre qui nous pousserais à vouloir nous engager dans une relation sexuelle avec l'autre. Après, cette capacité de désir sexuel est fortement liée à la libido qui est plus ou moins forte d'un individu à l'autre et quelque soit son orientation.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Questionnements sur ma sexualité mais en couple ... que faire ?

Message par PassionA » 20 nov. 2017, 01:04

C'est vrai que c'est un peu chercher la petite bête mais c'est ce genre de petites approximations qui peuvent rendre le tout encore plus confus pour un lecteur en quête de réponses. Je me doute que tu sais faire la différence, ce n'est pas à voir comme une remarque négative mais plutôt comme un éclaircissement à propos de ton commentaire afin de préciser un détail qui a de l'importance à mes yeux.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 3 invités