bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Pour les personnes impliquées dans un couple sexuel-asexuel, ayant besoin de soutien ou voulant partager.
Avatar de l’utilisateur
Roland 32
Adepte
Messages : 233
Inscription : 21 sept. 2010, 13:36
Localisation : Gers - Midi Pyrénées
A été aimé : 1 fois

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Roland 32 » 12 déc. 2010, 13:37

Sven L. a écrit :Roland> Étant donné que tu nous demande de juger ta situation dans le sens de "j'ai bien agi, non ?", on peut difficilement te dire autre chose que :
Ça ne nous regardes pas, c'est ta vie !
:nawak: Cela serait bien de relire le post depuis le début, il me semble que vous éprouvez quelques difficultés dans la compréhension de la langue française ... :mrgreen:
Sven L. a écrit :Mais lancer des "l'homme est plus volage" et la "femme est plus fidèle" sur la seule base de ton exemple personnel c'est franchement absurde.
(Je ne dit pas ça méchamment; on ne lance pas de théorie sur l'ensemble de l'humanité(bon, ok : 99%) en prenant un unique cas monté en épingle, c'est nier toutes les autres possibilités)
:ouhla: Ce n'est pas qu'une considération personnelle mais aussi le résultat d'études,faites dans un cadre scientifique, par des personnes certainement beaucoup plus instruites que moi; je ne prétends aucunement disposer de la science infuse... :mrgreen:
On s'ennuie très vite lorsque on ne s'occupe que de soi.
Une vie ne suffit pas lorsque on s'occupe des autres.
.

Avatar de l’utilisateur
Sven L.
Aguerri
Messages : 541
Inscription : 05 avr. 2010, 13:32
Localisation : Belgique, petit royaume
A aimé : 2 fois
A été aimé : 10 fois

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Sven L. » 12 déc. 2010, 19:53

Pics or it didin't happen...
Sur le chat je suis la vengeance,
Je suis la nuit,
Je suis...
Batman !

La normalité n'existe pas, surtout ici.

Avatar de l’utilisateur
Ariane Phils
Aspirant
Messages : 32
Inscription : 10 déc. 2010, 08:45

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Ariane Phils » 12 déc. 2010, 23:26

J'ai lu quelque chose à ce sujet dans un livre. En Europe, il y a longtemps, en gros, les hommes étaient les seuls à pouvoir réellement accumuler des richesses grâce à leur solide constitution physique. L'essentiel de la population était rurale, et le travail des champs était trop difficile pour les femmes. Chaque homme devait péniblement gagner de quoi nourrir sa famille, et il n'avait pas l'opportunité (si j'ose dire) d'entretenir plusieurs femmes. Ca a favorisé notre mode de vie monogame. Ca ne les empêchait pas d'aller voir ailleurs, ceci dit. D'autre part, les femmes payaient cher leurs infidélités, puisqu'elles se retrouvaient sans ressources, délaissées par l'homme qui les nourrissait. Voilà, d'après les historiens, c'est l'explication "historique" à la plus forte fidélité des femmes, qui est encore dans les moeurs aujourd'hui.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Zimou » 13 déc. 2010, 11:50

ha oui? je ne connaissait pas ça, c'est intéressant à savoir. je me coucherais moins con ce soir! :) (mais con quand même ;) )
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Roland 32
Adepte
Messages : 233
Inscription : 21 sept. 2010, 13:36
Localisation : Gers - Midi Pyrénées
A été aimé : 1 fois

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Roland 32 » 13 déc. 2010, 12:30

Ariane Phils a écrit :J'ai lu quelque chose à ce sujet dans un livre. En Europe, il y a longtemps, en gros, les hommes étaient les seuls à pouvoir réellement accumuler des richesses grâce à leur solide constitution physique. L'essentiel de la population était rurale, et le travail des champs était trop difficile pour les femmes. Chaque homme devait péniblement gagner de quoi nourrir sa famille, et il n'avait pas l'opportunité (si j'ose dire) d'entretenir plusieurs femmes. Ca a favorisé notre mode de vie monogame. Ca ne les empêchait pas d'aller voir ailleurs, ceci dit. D'autre part, les femmes payaient cher leurs infidélités, puisqu'elles se retrouvaient sans ressources, délaissées par l'homme qui les nourrissait. Voilà, d'après les historiens, c'est l'explication "historique" à la plus forte fidélité des femmes, qui est encore dans les moeurs aujourd'hui.
C'est très juste, mais il ne faut pas oublier qui si l'homme était seul à pouvoir produire la matière première, c'était bien à la femme qu'était dédié le rôle de la valoriser, en la tansformant, en élevant les volailles et en la vendant. C'est un rôle complémentaire et indispensable car c'est finalement elle qui tenait les cordons de la bourse et assurait la gestion du foyer.
Je rajouterais que chez l'homme S le sentiment d'adultère est beaucoup plus faible que chez la femme et que c'est l'idée de satisfaire un besoin naturel qui l'emporte. Les hommes n'ont toujours été monogame.
On s'ennuie très vite lorsque on ne s'occupe que de soi.
Une vie ne suffit pas lorsque on s'occupe des autres.
.

Avatar de l’utilisateur
Ariane Phils
Aspirant
Messages : 32
Inscription : 10 déc. 2010, 08:45

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Ariane Phils » 14 déc. 2010, 05:50

Oui, chez les hommes, d'après mes maigres souvenirs de biologie, le désir sexuel vient beaucoup plus d'un besoin physique, alors qu'il est plus euh... "mental ?" chez une femme.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Zimou » 14 déc. 2010, 09:53

Ariane Phils a écrit :Oui, chez les hommes, d'après mes maigres souvenirs de biologie, le désir sexuel vient beaucoup plus d'un besoin physique, alors qu'il est plus euh... "mental ?" chez une femme.
+1 ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ambre
Membre
Messages : 19
Inscription : 27 janv. 2009, 10:34
Localisation : Montpellier

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Ambre » 07 janv. 2011, 18:22

Je suis avec mon copain (S) depuis un an. Au début de notre relation, nous faisions tres régulièrement l'amour, car j'ai toujours pensé que sans ca, on ne resterait pas avec moi. Puis il y'a environ deux trois mois, j'en ai eu marre de me forcer, nous avons donc fortement réduit la heu fréquence de nos rapports.
Je n'osais plus lui faire des câlins, de peur que cela débouche sur du sexe. Au début, il pensait que ce n'était qu'une période et je n'ai eu le courage de le contredire.
Je lui avoué récemment que je ne ressentais jamais de désir sexuel, que j'avais jamais fais l'amour par envie, mais juste car j'aimais l'intimité qui se créait avant et après le rapport. Cela a été très difficile pour moi de lui dire, il m'a dit certaines choses assez blessantes ( "si tu simulais pour nos rapports,peut être tu simules aussi ton amour" )..
Bon, il a du avoir du mal a l'assimiler, mais ensuite il a très bien réagit; il ne m'a pas demandé de le faire de temps en temps, il a refusé d'aller voir ailleurs bien que je lui ai proposé.
Nous avons instauré notre manière à nous de faire l'amour, avec des câlins, caresses... J'essaye de lui explique petit à petit ce que je n'aime pas, je guide ses caresses.. Tout ceci est assez récent, donc je ne saurais pas dire si au long cours cela lui suffira, mais pour l'instant ca marche bien, et j'ose revenir vers lui, sachant qu'il n'y aura rien derrière..

Avatar de l’utilisateur
reverine
Assidu
Messages : 832
Inscription : 03 janv. 2009, 01:26
Localisation : Liège et Namur (Belgique)
A été aimé : 1 fois
Contact :

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par reverine » 04 mars 2011, 12:32

roland, tu as fait un gros HS je trouve, c'est précisé "des couples A/S qui le vivent plutôt bien".

je demanderais volontiers à un modo de déplacer le hs (qui dure jusqu'au post de Ambre, le plus récent, qui lui peut rester évidemment), pour en faire un sujet, style "fidélité différente selon le genre". Sinon cela va compliqué la lisibilité de ce topic, qui est avant-tout là pour mettre en commun les couples A/S qui ont trouvé des astuces pour bien vivre ensemble.

Sans vouloir être désagréable hein, mais là ça fait un peu tache au milieu des bio, et en plus c'est un sujet en haut de page, du genre le premier que vont lire les nouveaux-venus qui s'interrogent sur les relations A/S. :mrgreen:
Se forcer à avoir envie de ce qu'on ne veut pas est une contrainte... Pq donc nous forcer à associer un si vilain mot avec l'acte d'amour ?
"C'est sa catastrophe , le Belge ne va au désir que par le chemin du besoin" Denys-Louis Colaux

Avatar de l’utilisateur
spunki
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 18 mars 2012, 10:35

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par spunki » 19 mars 2012, 13:38

Bonjour, je suis ici pour parler de ma petite expérience personnelle qui semblerait marche.
Tout d'abord je présente la situation : j'ai 29 ans et je suis hyperS, et ma compagne, avec qui je suis depuis 3ans, a 25ans et est hypoS. Elle ne l'a pas toujours été, au début de notre relation ça marchait plutôt bien niveaux sexe entre nous.
Au début de la grossesse de notre deuxième enfant (y a 15 mois), sa libido a complètement descendu. En clair elle ne prend plus aucune initiative, son désir de faire l'amour est venu a a peu prêt 1fois/semaine, par contre quand on fait la chose elle y prend plaisir.

On a décidé d'en parler car je vivais mal le manque de désir a mon égard, et dans ma tête je pensais sérieusement qu'elle me trompait. Et enfin de compte ça nous a fait du bien d'en parler car on a pu se fixer des règles très simple, qui ne sont pas valable pour le tout mais qui peuvent aider,
Déjà que j’arrête de lui mettre la pression quand j'ai envie de faire l'amour. Par contre ça ne veut pas dire aller voire ailleurs si j'ai envie (en plus pour moi c'est impossible de la tromper car je l'aime). Âpres ces messieurs rien ne vous empêche d'utiliser sa main droite. De temps en temps elle s'adonnent a la fellation, ce qui me plaît beaucoup :D .

Voilà, alors si votre situation est la même, pas de panique. Tout d'abord la discussion est la chose primordiale. Ensuite les choses se placeront avec le temps et si vous aimez votre partenaire ça se fera tout seule :) .

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Zimou » 20 mars 2012, 13:39

merci pour ton témoignage spunki! ça fait plaisir à voir qu'un "HyperS" puisse trouvé une entente avec une A. ça donne de l’espoir à bien des couple A/S! mais ma question est celle ci :
moi aussi, je prend plaisir lorsque j'ai des relations sexuel. J'ai aussi des besoins physique (comme toi) que j'assouvis sans soucis seul avec ma main droite comme tu dis. Je me définit asexuel car ce besoin physique, je n'ai besoin de personne pour l’assouvir, et j'ai cru comprendre que c’était ton cas aussi du coup, vu que tu te débrouille seul quand ta chérie ne veux pas. Je suis entrain de chercher les différences entre nous du coup, toi qui te définis hyper S et moi qui me définis A, alors que finalement nous vivons un rythme de vie sexuel presque similaire (enfin moi elle est inexistante ^^ ). la différence ne serait pas que tu ressens de la frustration quand tu as envie de faire l'amour et que ta copine ne veux pas? ou n'en ressent tu pas? en gros quels soucis est provoqué par le refus de relation sexuel avec ta copine? car pour moi la différence entre un A et un S, c'est que ça pose un problème à un S de ne pas faire l'amour à sa chérie. Hors ce n'est pas mon cas. Donc en gros, quel problème cela te pose t-il?
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
spunki
Néophyte
Messages : 2
Inscription : 18 mars 2012, 10:35

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par spunki » 20 mars 2012, 15:16

Alors tout d’abord je voudrai rectifier un truc entre hier et aujourd’hui. Je me considérais HyperS par ce que j’aime faire l’amour, même tous les jours ça me dérange pas. Alors qu’hier en surfant sur le net, je me suis rendu compte qu’il y en a c’est jusqu’à 10 fois par jour. Ce ci mis à part je vais essayer de te répondre correctement.
Le faite de ne pas faire l’amour avec ma copine me provoque, comme de faite, une frustration. Et mon plaisir solitaire et pour moi un moyen d’évacuer cette frustration. Alors pour moi la frustration de se traduit par un manque, comme le manque de cigarettes ou tout autre addiction (Hé oui pour moi le sexe est une de mes addictions). Mais aussi un énervement et parfois même, j’en veux à ma copine alors qu’elle n’y ait pour rien dans cette frustration.
Maintenant que je connais le truc qui ne va pas dans notre vie sexuelle, je sais anticiper la frustration et donc tout se passe beaucoup mieux.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4885
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 398 fois
A été aimé : 377 fois
Contact :

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Zimou » 21 mars 2012, 14:00

la description de ton ressenti est très proche du mien (enfin je me suis jamais considéré comme très différent des S de toute façon...).
spunki a écrit :Le faite de ne pas faire l’amour avec ma copine me provoque, comme de faite, une frustration.
c'est une frustration physique ou psychologique? car je ressent aussi une frustration physique, et c'est celle ci que je satisfait seul. je n'ai aucune frustration psychologique. ta frustration est-elle celle de ne pas assouvir ton besoin physique? ou que ce besoin physique n'est pas satisfait avec ta partenaire? si tu te sens frustré car tu ressent en effet la pression physique de l'addiction que tu décris et qui provoque en toi l’énervement, c'est une frustration physique. c'est exactement mon cas, je suis aussi addict et j'ai besoin d'avoir une sexualité car sinon je m’énerve aussi et je me sens mal dans ma peau, comme un fumeur qui n'a pas fumé depuis trop longtemps. mais pas besoin d'en avoir eu avec quelqu'un, je me débrouille parfaitement seul (je peux fumer seul :-D ). si ta frustration réside dans le fait que ce besoin physique tu es obliger de le satisfaire seul et que ça te frustre de ne pas le faire avec ta partenaire, alors c'est une frustration psychologique, car tu n'a physiquement pas besoin de quelqu'un pour assouvir ton besoin. Dans mon cas, ma différence avec les S réside uniquement dans cette frustration psychologique. à savoir que je n'ai aucune frustration à satisfaire mes besoin seul que je sois en couple ou pas. Absolument tous les autre points de ma personnalité sont les même que les S.
D'ailleurs, depuis quelques temps, je me demande si la définition d'asexuel me correspond si bien que ça... car finalement c'est pas un manque d'attirance pour le sexe que j'ai, c'est un manque de besoin. et comme je n'ai pas de besoin, j'ai toujours lié ça à une absence d'attirance. Cela dit, l'idée de partager une intimité sexuel avec ma chérie me plait. ça ne reste cependant pas un besoin... seulement, l'idée de ce partage risque t-il pas un jour de se transformer en envie, puis en besoin? bref, c'est un autre sujet ^^
EDIT : cela dit, je parle d'intimité sexuel, pas de relation sexuel (pénétration) en faite, donc bon...
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Esteban75
Affranchi
Messages : 466
Inscription : 09 avr. 2011, 22:27
Localisation : Paris

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Esteban75 » 21 mars 2012, 21:57

Zimou a écrit :(je peux fumer seul :-D )
ah ! tu n'as pas besoin qu'on te tienne la cigarette ?

:mrgreen: :arrow: :arrow:

@ Zim :
Frustration c'est fort comme terme, tu ressent pas plutôt un besoin de te soulager tout simplement ? moi ça ce limite à ça... Parce que frustration, il y a une dimension de déception et de ce trouver un peu minable et ça rend malheureux...

@ Spunki :
En plus de la frustration de l'acte, je profite de ta présence pour te poser une question: n'y a t-il pas aussi une attitude de chasseur chez un S: je m'explique: une fille te plait dans une soirée:alors ton attentions est monopoliser par elle et tu ne peux plus t’empêcher, de la regarder tu t'occupent plus des potes avec qui tu étais sorti, ton objectif est de tomber cette fille et si tu n'y parviens pas tu éprouves aussi une frustration de ne pas avoir été un bon chasseur ?

Parce que ce comportement que j'ai souvent observé chez mes amis S à moi est étranger, et me laisse penser qu'il y a aussi une dimension chasseur, dans ce que l'on nomme le désir et que nous ne ressentons pas.

Avatar de l’utilisateur
Divine
Ascendant
Messages : 1051
Inscription : 29 mars 2011, 04:46
Localisation : Canada
A aimé : 59 fois
A été aimé : 41 fois

Re: bio des couples A/S qui le vivent plutôt bien

Message par Divine » 22 mars 2012, 04:47

Je suis avec ma copine depuis un an. Au début, c'était difficile pour elle mais maintenant, ça se fait tout seul. On ne couche même pas et elle a l'air de bien le vivre. Voilou.
Ça m'est égal d'être laide ou belle. Il faut seulement que je plaise aux gens qui m'intéressent.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité