création d'histoires Asexuel

Vous avez écrit un poème, une histoire ? Vous dessinez, ou bien encore créez de la musique ? Venez, et faites-nous partager vos oeuvres d'art !
la mort est l'égale de tous
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 03 août 2017, 15:39

création d'histoires Asexuel

Message par la mort est l'égale de tous » 03 août 2017, 18:45

bonjour à tous,
je ne sais pas ce que je suis et je n'arrive pas à me définir. quand les choix son dure les écris peuvent paraitre plus simple et plus compréhensif.
je fais partie d'un groupe de Fanfic sur Harry Potter ( dessoler ce qui n'aime pas) et je fait un concoure. je voulais changer du truc romantique tout va bien la vie et cool et on se maris à la fin. Non !
mon histoire parle de Harry qui se rend compte de son Asexualité et de sa non acceptation. j'aimerai vraiment savoir ce que vous en pensez si mes écrit son juste si c'est vraiment ce qu'on ressent si mes information son fausse.
m'aidez pour mon histoire c'est aussi m'aidez à me comprendre
elle sera composé de 5 chap

la mort est l'égale de tous
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 03 août 2017, 15:39

Re: création d'histoires Asexuel

Message par la mort est l'égale de tous » 03 août 2017, 18:48

Chapter 1 : Harry James Potter Malfoy Snape Jedusort.
Allez viens mon asexuel je vais te faire découvrir l’amour
000000000000000000000000000000000
- Harry !

- Hummmm…

Je me tournai dans mon large lit, m’entortillant dans mes draps bleus.

- Harry !

Putain, mais c’est pas possible, on n’a pas le droit de dormir ici ou quoi ? Je pris mon oreiller pour me le mettre sur la tête, essayant tant bien que mal à oublier cet appeler incessant.

- Harry !

- Mais quoi merde ?

- Lève-toi.

- On est en vacance.

- Il est 11heures.

Je ruminai, mais je rêve. J’ai tout simplement pas le droit de pioncer un Samedi. M’extirpant lentement de mon lit, j’ouvris les rideaux de velours noir puis les fenêtres. Il faisait très beau aujourd’hui, même chaud. Je baillai à m’en décrocher la mâchoire puis me gratta allégrement mon entre jambe. On se rend pas compte mais ce foutu service trois pièces est vraiment chiant, en plus il me sert à rien. Enfin bon, direction la douche.
- Harry, tu fous quoi encore ?
La porte s’ouvrit à la volée.
- Tu te branles ?

- Si je me branlais Dray tu viendrais de te prendre une éjac facial.

Mon blondinet de frère fit un « Oh » digne d’un cul de poule puis rigola.
- Allez grouille, on va faire à manger avec papa.

- Où sont père et Daddy ?

- Père est encore au ministère et Daddy dans son bureau.

- Hum…

Je passai ma main dans mes cheveux bruns indisciplinés depuis six générations puis me dirigeai vers la salle de bain. Drago ouvrit mon armoire et me balança un débardeur blanc et un pantacourt noir, ainsi qu’un caleçon.

- Allez, je veux pas faire ça tout seul.

- J’arrive.
Je fermai la porte, ouvris l’eau et…oh putain c’est froid. Après avoir rajusté le thermostat je me glissai sous l’eau chaude, entamant ma douche. Je baissai la tête pour faire face à mon sexe tout mou. J’ai 16 ans et pourtant chaque matin je n’ai jamais la gaule comme un mec normale. Frustré je fermai fort mes yeux chassant les larmes. Je vous promets des fois c’est chiant, très chiant d’être différent. Je sortis, me sécha et enfilai les affaires, et prit une veste blanche au passage.
Je mis mes lunettes sur le bout de mon nez et sorti. Drago était là, tranquille sur mon lit en train de lire un de mes livres.
- Ce livre est super bien.

- Cool, j’ai pas finis.


- A la fin elle meurt.

Et il se barra en courant. Je passai ma main sur mon visage, la journée va être très, mais très longue. Je fermai la porte de ma chambre et me dirigeais vers le rez-de-chaussée.

- Il fait quoi ton frère ?

- Il arrive.


- Oh Harry !

J’entrai dans la cuisine, qui d’ailleurs dégageait une odeur des plus appétissantes. Papa me prit dans une brève étreinte et m’ébouriffa tendrement mes cheveux.

- Arrête, c’est déjà galère de les coiffer.

Papa sourit et dit avec sa continuelle bonne humeur.

- On va faire une mousse au chocolat pour midi.

- J’ai faim !

- Tu n’avais qu’à te lever plus tôt, Dray va prendre du chocolat, sucre, œuf, lait…

- Ok, ok.

Je m’effondrai sur le tabouret en bois de la cuisine. Papa me regarda un regard soudain inquiet.

- Ca va Harry ?

- Oui, pourquoi ?


- Non, comme ça.

J’hochai la tête, Papa passa sa main dans ses cheveux noirs et soupira.

- Tu as faim ?

- Grave.

- Langage.

- Oui.


Il me sourit et se tourna pour me tendre un bol de chocolat froid avec un pain au lait.

- Hum…papa. Je t’aime. Sauf quand tu fais l’amour avec Père et Daddy.

Papa rougit violement et soufflai.

- Merde…

- Oui le sort, vous avez encore oublié.

- Désolé Harry, Drago aurait dû me le dire ce matin.

- Tu parles, c’est pareil quand il est avec Zabini.

Papa hocha gravement la tête. Mon frère revint avec tous les ingrédients et ils purent commencer. Une fois la mousse faite je ne peux m’empêcher de mettre mon doigt dans la mousse marron et le porta à ma bouche. Léger, sucré un peu amer. Trop bon.

- Harry ! merde.

- Dray langage
- Il a pas à mettre son doigt.

- Fait ce que je veux.

- Oh le…

- On se calme les deux ados.

Drago et moi on se retourne d’un coup. Daddy était là. Je m’approchai et lui fit un câlin, puis Drago vint lui faire la bise. Alors que papa lui sourit.

- Ca sent bon, vous faites quoi ?

- Mousse au chocolat.

Il hocha la tête et se lécha les lèvres d’un air pervers.

- Hâte de gouter.

- Arrête de regarder Papa comme ça, on comprend tout à fait autre chose.

Papa rougit atrocement, alors que Daddy ricana en ébouriffant les cheveux platine de mon frère.

- Touche pas.

- Je les préfère comme ça.

- Moi aussi. Dis-je en prenant discrètement un peu de mousse au chocolat.

Dray souffla et dit.

- Bah dommage pas moi.

Il remit ses mèches en arrière et sorti de la cuisine. Daddy me fit un regard du genre « sort si tu veux garder ton innocence ». Je sorti à mon tour préférant ne pas être témoin de la prochaine scène.

Je retrouvai Drago sur la terrasse, m’approchant de lui discrètement et demandai d’une voix douce.

- Sinon ça va toi ?

Dray se tourna vers moi et plissa ses yeux gris.

- Qu’est-ce que t’as encore fait Harry ?

- Mais rien, je n’ai pas le droit de te demander comment va mon frère adoré.

- Il est là le problème binoclard.

- Ok, ok… tu te souviens de la boite où on est allée il y a trois jours.

Mon frère plissa encore un peu plus ses yeux de fouine.

- Ouais….et ?

- Hum…bha je me disais on aurait pu y retourner.


- Tu as rencontré quelqu’un ?!

Les yeux de mon frère pétillèrent de joie, mais je l’arrêtai de suite.

- Non, mais c’était cool.

- Tu parles tu t’étais bourré la gueule.


- C’est pour ça que je dis que c’était cool.

- Harry !


- Quoi, en plus heureusement que j’avais bu. Parce que quand on est rentré c’était la fête du slip chez toi.

- Hein !


- Blaise a pu satisfaire tes besoins BDSM ?

- N’importe quoi !


- Vu comme tu criais je me le demande.

- Mais ferme ta gueule.


Je souris niaisement et me mit à rire puis dit en miaulant.

- Blaise, oh oui…encore…plus for…

Drago plaqua sa main sur ma bouche, me faisant taire et regarda derrière mon épaule. Je souris et lécha la paume de sa main. Il hurla dégouté et regarda sa main humide.

- P’tain Harry.

- Quoi je voulais imiter Blaise.


- T’es con.

Mon frérot préfère, logique c’est le seul, sécha sa main sur ma veste. Je levai les yeux au ciel, il ricana.

- Ce qui est à toi doit revenir sur toi.

Je souris quand j’entendis la une porte claquée, je me penchai et vit Daddy ressortir de la cuisine un sourire victorieux. Je roulais mes yeux dans mes orbites, ne préférant pas imaginer ce qu’il s’était passé dans la cuisine. Ces gens étaient des vraies bêtes de sexe. Dray grimaça à mes côtés.

- Aller, viens, on va dehors.

Je suivis tranquillement mon frère dehors. C’est-à-dire dans le grand parc qui entoure la propriété de notre grande maison. On s’assit sur les chaises longues disposées dans le grand près devant les portes principales du Manoir. Je souris, il faisait beau. Un petit vent venait me rafraichir des rayons du soleil quelque peu trop fort. J’ouvris mes paupières et me tournais vers Dray. Ce dernier s’était mis à l’ombre à cause de sa peau trop blanche et fragile au soleil. Il croisa mon regard, je lui souris simplement. Mon frère fronça ses sourcils et demanda.

- Ca va Harry ?

- Hum ? Pourquoi tu dis ça ?


Drago se redressa sur le siège m’intimant à faire de même. Je sentais la discussion foireuse à plein nez.

- Pourquoi tu souris bêtement ?

- J’ai pas le droit ?


- Harry joue pas avec moi. Je veux bien que tu fasses tourner en bourrique les autres, mais pas moi.

Son regard était dur et pourtant au fond je pouvais voir qu’il s’inquiétait. Drago s’inquiétait toujours pour moi. Toujours trop.

- Je te dis qu’il y a rien.

Drago se leva soudainement et grimpa sur mes hanches.

Dray prit mon bras gauche et souleva ma manche de chemise. Je penchai ma tête sur le côté fixant le jardin au fond, attendant de me faire remonter les bretelles.

- Putain Harry !

Il me prit l’autre main et souleva ma manche.

- Mais pourquoi tu n’aies pas venu me voir ?!

Je fermai les yeux, oui voilà le noir, rien c’était bien là. Puis une douleur cuisante. J’ouvris les yeux, ma joue me piquait, me chauffait. Je levai les yeux et vit Dray en larmes tenant mon poignet entouré d’une fine bandelette blanche.

- Je pensais que tu avais compris que je pouvais t’aider. Je pensais que tu avais confiance en moi. Merde Harry !

Je n’osais plus poser le regard sur le blondinet.

- Tu ne peux rien faire.

- Si c’est juste que toi tu veux pas.


- C’est faux, mais ça me démange tellement.

De l’eau salée vint s’accumulées au bord de mes yeux.

- J’y pense tout le temps.

- Depuis quand ?


- Depuis trois jours, ça n’arrête pas de courir dans ma tête.

Drago passa sa main dans ses cheveux parfaitement coiffée, les rendant alors plus sauvage.

- C’est pour ça que tu as voulu aller en boite ?

- Oui. Je voulais essayer d’être norm…


- Arrête, tu l’es.

- Non, et tu le sais.


- Pourquoi ne pas me l’avoir dit ?

- Tu le sais.


Drago me prit les épaules et me secoua comme un prunier.

- Tu fais chier, tu entends. Je t’aime Harry. Tu te rends compte si un jour tu vas trop loin. Si un jour la lame touche une trop grosse veine. Je vais faire quoi sans toi ? Et Papa tu imagines dans quel état cela le mettrait.

Les larmes débordèrent de mes yeux verts, leur donnant une couleur délavée.

- Je…je veux pas qu’on en arrive là.

- Moi aussi Dray…Mais je sais plus quoi faire, je me dégoute.


- Il faut en parler avec Daddy ou Père.

- Non, j’en ai assez de les impliquer dans mes conneries.


- Et moi alors, tu crois que j’y suis pas impliqué ?

Je baissais les yeux, Drago me prit le visage en coupe et posa son front contre le miens. Se couchant presque entièrement sur moi.

- Je veux pas te perdre à cause de ça.

Ses larmes coulèrent sur mes joues. Je passais mes bras autour de lui le serrant contre moi, puis soufflais.

- Je veux bien leur en parler.

Drago se releva comme un piquet dans le sol.

- Hop,hop,hop, mais après la fête des pères.

Drago souffla, mais un sourire apparu sur son beau visage.

- Ok. Tu leur as fait quoi comme cadeau ?

- Surprise.


- Non dit moi !

- Toi t’as fait quoi ?


- Je te dirai pas.

- Alors moi non plus.


Dray se leva de mes hanches et retourna sur sa chaise pour bouder. Il me fusilla du regard, et pourtant au fond je voyais toujours cette étincelle de tristesse.

0o0
Au loin une cloche se mis à sonner. On leva la tête pour voir Papa sur le balcon agitant sa satanée cloche nous indiquant l’heure de passer à table. Je levai de la chaise suivis pas Drago.

- Au faite ce soir si tu veux on peut aller faire un tour dehors.

- Où ?


- Je sais pas, on pourrait aller voir Blaise.

- Putain deux jours tu l’as pas vu et t’ai en manque. Je te jure Dray à des moments je me demande si tu n’as pas du sang de chienne en chaleur en toi…Eh !


Je me reçus une tape derrière la tête.

- Ouais, ouais…

Je voyais bien qu’il aurait voulu me balancer une de ses piques mais il se retint.

Il me dépassa et monta les marches pour atteindre la terrasse. La table était en train d’être dressée grâce à un coup de baguette. Je m’avachis à ma place à côté de Drago. De l’autre côté était assis Papa. En face de moi Père et Daddy.

- Harry un peu te tenu.

- Pardon père.


Je me redressai sur mon siège alors que Papa me souriait tendrement. Daddy plia son journal et nous sourit à moi et Drago.

- Alors comment se passe ces vacances ?

Je regardai Dray du coin de l’œil et me lançais.

- Très bien, je me demandai si ce soir on pouvait sortir avec Dray.

- Pour aller où ? Demanda papa.


- Voir Blaise. Reprend Dray.

- Ses parents ne sont pas là, ils fêtent leurs 20 ans de mariages.


Devant cette annonce Papa poussa un soupire de plaisir et dit rêveur.

- 20 ans, déjà…

- Heu ouais.


- Oui !

- Pardon père. Oui, et je pensais pouvoir aller chez lui avec Harry.


- Vous serez seuls ?

Je regardais mon Papa poule et secouais la tête, mais c’est Drago qui a répondu.

- Il y aura Théo et peut-être un de ses amis.

- Hum.

Je souris à Daddy qui croisa ses mains sur la table et regarda ses deux maris les interrogeant du regard. Ce fut père qui parla.

- Soit, mais pas de bêtises.

Je levais les yeux au ciel mais reçus un coup de pied de la part de mon frère adorait.

- Oui, oui bien sûr. Je tiendrais à l’œil Drago pour savoir s’ils ont bien mit une capote.

- Harry !


Daddy pouffa alors que Père, Papa et Drago étaient tous rouge. Après leur couleur revenu à la normale Papa claqua des doigts et un elfe vint poser une salade composée. Je salivais d’avance et commençais à me servir une bonne portion. Quoi ? Je suis un Ado en pleine croissance.

Après le repas je lançais un regard vers Drago. Il hocha la tête et se leva suivis par moi.

- On revient.

Papa sourit alors que Daddy et Père froncèrent les sourcils. On fonçait en courant vers nos chambres prenant nos cadeaux sous nos bras pour revenir vers la table.

- Mais qu’est-ce qu’on fête ? Demanda Père.

Papa secoua la tête et prit la main de son mari perdu.

- Pauvre idiot, aujourd’hui nous sommes…

- La fête de pères.


Coupa Daddy, il se plaqua la main sur le visage.

- J’avais oublié ces fêtes Moldu.

Père fronça les sourcils et enfin compris.

- Ah…

On sourit puis je fis signe à Drago de commencer. Il s’avança vers Papa et lui tendit un cadeau rectangulaire. Papa sourit et l’embrassa sur la joue, Drago donna ensuite un objet assez long. Et pour finir il donna un paquet à Daddy.

- Allez-y !

Nos pères hochèrent la tête et entamèrent de déchirer les papiers colorés. Daddy déplia une chemise noire simple, mais très belle, surement fait en soie. Il embrassa Drago et le remercia en lui ébouriffant les cheveux et bien sur Drago pesta mais sourit, heureux, de son cadeau. Papa déballa un gros livre sur les potions, le tome 6 plus exactement, venant clore la série. Il embrassa Dray en le remerciant d’un autre bisou. Père sorti du papier un canne noire au manche en ivoire qui représente un serpent.

- Je sais que la vôtre est casée au bout, alors…

- Merci beaucoup Drago, cela me fait très plaisir.


Père ne fit que sourire à Drago, mais je voyais bien que Dray, pas gêné de l’attitude de son père, sourit encore plus heureux. Je toussotai faisant tourner les têtes vers moi.

- Alors à mon tour.

Je tendis un paquet de même dimension que Dray à Papa, puis un paquet beaucoup plus petit à Père et enfin une boite de la taille d’un livre mais léger à Daddy.

- Allez-y.

Père déballa le premier dévoilant une boite de chocolat de chez Honeydukes.

- Merci beaucoup Harry.

Je savais que Père aimait beaucoup le chocolat, alors je lui avais pris ça. Papa déballa le livre et resta figé. Je me pinçais la lèvre alors que Dray se mit à rire en lisant le titre du livre. « Le Kâma-Sûtra à trois »

Papa rougit aussitôt mais sourit en fin de compte.

- Je me suis dis que quand vous lirez le bouquin vous penseriez à mettre le sort de silence.

Père ricana et Daddy hocha la tête.

- Merci Harry, je pense que nous ferons bon usage de ce livre.

- Je n’en doute pas Daddy.


Papa me pinça sur le côté mais m’embrassa en me soufflant dans l’oreille.

- Petit insolent.

- Je sais.


Je lui souris alors que Daddy ouvrait le paquet. Et lui aussi se figea devenant blanc, puis rouge. Il sorti de la boite un assortiment de lingerie en dentelle noir pour homme. Dray à mes coté hoqueta et partit dans un fou rire incontrôlé, finissant à genoux sur le sol se pliant en deux.

- Il a osé ce con.

Père secoua la tête en soufflant et leva les yeux au ciel.

- Je t’avais dit de faire attention ou trainer tes affaires. Tu n’as pas voulu m’écouter.

Papa ferma les yeux et respira un grand coup en souriant.

- Comment as-tu su Harry ?

Je regardais Daddy qui s’était mis à détailler avec un certain plaisir les sous-vêtements.

- Si je vous dis que je cherchais un livre sur les Plantes d’eaux et qu’il se trouvait dans votre chambre ça passe. Surtout que bon c’est le bazar dans votre chambre, alors…

Père secoua inlassablement la tête alors que Papa hocha la tête gravement.

- Enfin bon. Je pense que tu as fait plaisir à Daddy.

Je me tournais vers le concerné, le regardant détailler la dentelle. Il leva la tête.

- Hum ?

Puis rougis et lâcha tout et se frotta les mains mal à l’aise.

- Heu oui, merci beaucoup Harry.

Dray reprit des couleurs et se releva avec peine, il posa sa main sur mon épaule.

- T’ai trop fort.

Je souris. Et dis.

- Joyeuse fête des pères !

0o00000000000000000000000000000000000000000000000000000
alors.
Dernière édition par la mort est l'égale de tous le 05 août 2017, 00:15, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par Baelfire » 04 août 2017, 09:52

OK bon. Je m'excuse d'avance mais mes commentaires ne vont pas être positifs

1) C'est truffé de fautes donc pénible à lire. Même ton titre n'est pas écrit correctement.
2) J'ai un petit jeu : relis toi et compte le nombre de grossièretés. Tu verras c'est impressionnant
3) C'est un gros pavais sous forme de dialogue. Condensé , pas aéré. Je regrette qu'il n'y aie pas de parties narratives. Parce que les parties narratives c'est ce qui permet de développer le ressenti et la description de tes personnages et du décor dans lequel ils évoluent.
4) Du coup tu as choisi que Harry et Drago soient frères ? Je trouve ça super intéressant et personnellement c'est cet aspect là que j'aurais développé.
5) Un asexuel fonctionne exactement pareil qu'un pas Asexuel. Pour reprendre tes...termes fleuris, il "a la gaule" tout pareil.
6)J'ai pas lu jusqu'au bout parce que ça m'a gonflé. J'ai essayé pourtant. Mais pour moi tout ça n'a aucun sens et ce n'est même pas intéressant.

As-tu fais des recherches ? Des brouillons ? J'ai une impression de truc que tu aurais jeté sur du papier comme ça à la va vite entre la poire et le fromage. Je suis désolée mais ce n'est pas avec ça que tu gagneras un concours. Du moins ça m'étonnerait.

Enfin, une question : qu'est ce que tu as voulu développer ? De quoi tu as voulu parler dans ton histoire ? Parce que sincèrement j'ai rien compris.

Désolée :(
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenista
Messages : 1481
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 371 fois
A été aimé : 398 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par PassionA » 04 août 2017, 13:05

Je n'osais pas trop réagir parce que j'ai essayé de lire ton histoire mais comme Baelfire j'ai eu énormément de mal.

Mon problème principal vient du fait que je n'arrive pas à comprendre les personnages ni à m'investir émotionnellement dans ce qu'ils font. Comme le dit Baelfire, je crois que cela vient d'un manque de narration. Il faut que tu poses le décors à tes lecteurs, que tu leur permettes d'assister à la scène comme s'ils y étaient. Avec un cadre bien exposé il t'es plus facile de jouer sur les sens et sur les ressentis des personnages, sur leur mouvement dans l'espace et leur interaction avec le monde. Tu ne dois faire aucune économie de mots qui pourraient aider le lecteur à mieux saisir l'instant, si celui-ci est crucial à ton récit. En gros, plus tu immerges ton lecteur dans la scène et plus il va s'investir, plus il va comprendre que quelque chose d'important est en train de se passer - même s'il s'agit de quelque chose d'aussi banal que d'offrir un cadeau, il faut que l'enjeu psychologique soit évident, accessible, et prenant.

Après, il y a des choses très intéressantes et innovantes que tu abordes et que j'aurais aimé découvrir, comme la famille avec 3 pères si j'ai bien compris, mais malheureusement il est difficile de comprendre une situation aussi extra-ordinaire sans aide de ta part. On ne connait rien de ces trois personnages, qui ne sont désignés que sous les surnoms enfantins Papa, Daddy et Père - on ne sait pas les différencier et donc il est pas simple de les humaniser.

Voilà, désolé si tout ça sonne un peu trop comme des reproches. Continue surtout d'écrire et de lire ce que font les autres, n'hésite pas à t'inspirer autant que tu peux afin de décomposer et d'analyser les styles, et petit à petit trouver ta plume. Bon courage :)

Avatar de l’utilisateur
sehlem24
Affable
Messages : 133
Inscription : 23 juil. 2017, 14:16
Localisation : Près de Lyon
A aimé : 10 fois
A été aimé : 18 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par sehlem24 » 04 août 2017, 21:46

Allez, je commence par le positif : c'est original ! Du coup, si je comprends bien, ce sont les personnages d'harry potter mais dans une réalité alternative ?
C'est dommage que la situation ne soit pas expliquée car le lecteur patauge un peu du coup.. Tu peux entrer dans le livre par un dialogue ou une situation "sur le vif" pour surprendre ton lecteur, mais il faut rapidement lui donner les informations importantes : qui sont les personnages, quelles sont leurs relations, comment en est on arrivé là. ..
Effectivement, je rejoins mes camarades pour dire qu'il manque de narration pour que les choses soient plus claires, le lecteur à besoin d'être guidé, il n'est pas dans ta tete, il n'a ni les images, ni les ressentis que tu connais, toi, de tes personnages...
Enfin, sur la forme :
Attention au langage...Il est vrai que l'on peut écrire en langage parlé, en argot par exemple, mais j'ai un peu de mal j'avoue...
Attention aux fautes d'orthographe, d'ailleurs ce sont essentiellement des fautes de conjugaison ( ai pour les verbes du 1er groupe à la 1ere personne du pluriel notamment, et non "a" ( qui est pour le 3eme pers) ou "ais" (qui est de l'imparfait , ça ne rend pas la même chose même si à l'oral il n'y a pas de difference) . A ce sujet, si tu arrives à une histoire aboutie, je pourrais corriger si tu me l'envoies sur traitement de texte (suis maîtresse, on ne se refait pas ! Lol )

A part ça, bravo quand même, ce n'est pas facile d'écrire et encore moins d'être lu, alors essaie d'améliorer si tu veux être lu (perso je n'ai jamais sauté le pas, j'ai un roman d'environ 200 ou 300 pages poches , qui est une autofiction fantastique et que personne n'a jamais lu. La version Word traîne dans mon ordinateur depuis plus de 10 ans !
Donc, courage ! Et fais toi plaisir !
Sois toujours toi-même. Sauf si tu peux être une licorne, dans ce cas sois une licorne.

thailog
Affilié
Messages : 301
Inscription : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 72 fois
A été aimé : 62 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par thailog » 04 août 2017, 21:48

J'ai lu ton histoire et je partage les critiques de Baelfire et PassionA, ton histoire n'est pas bonne. Je ne vais pas répéter ce qu'ils ont dis, je vais juste compléter leurs critiques.

C'est bien de vouloir écrire une histoire sur l'asexualité mais je crains que tu n'es pas la maturité nécessaire pour cela. La phrase "Je baissai la tête pour faire face à mon sexe tout mou. J’ai 16 ans et pourtant chaque matin je n’ai jamais la gaule comme un mec normale." montre que tu ne sais pas ce qu'est l'asexualité. Je suis un homme asexuel et ça m'arrive d'avoir la gaule le matin, le pénis des asexuel fonctionne comme le pénis d'un homme "normal". La différence entre les asexuels et les autres c'est l'absence d'attirance sexuel.

Le titre "Allez viens mon asexué(asexuel je suppose) je vais te faire découvrir l’amour" est limite. Je trouve l'expression "mon asexuel" maladroite et ridicule. Imagine un couple hétéro, aucun des deux ne vas appeler l'autre "mon hétérosexuel(le)".

Bref tu ne peux pas écrire sur un sujet sans te renseigner avec un minimum de recherche. De plus tu n'écris pas suffisamment bien pour te permettre d'écrire sans te relire, la ce que tu as fait c'est un brouillon. Si tu veux que ce brouillon devienne une histoire intéressante et bien écrite, avec une chance de gagner un concours, il va falloir que tu travailles beaucoup dessus.

la mort est l'égale de tous
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 03 août 2017, 15:39

Re: création d'histoires Asexuel

Message par la mort est l'égale de tous » 05 août 2017, 00:30

salut, je crois que beaucoup, même tous on raison par rapport à mon histoire.
merci de me l'avoir fait rendu compte. je me remet en question, mais je pense arrêter l'histoire et partir sur quelque chose que je connais plus.
je ne peux pas faire une histoire en connaissant si peu de chose sur le sujet. et oui mon immaturité doit y jouer.
merci quand même à ceux qui m’ont lu et à plus!

thailog
Affilié
Messages : 301
Inscription : 08 avr. 2017, 15:46
Pronom : il
A aimé : 72 fois
A été aimé : 62 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par thailog » 05 août 2017, 11:33

En tout cas tu as le bonne état d'esprit, tu acceptes les critiques sans te braquer, c'est bien et ça t'aidera à avancer dans n'importe quel domaine.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2268
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: création d'histoires Asexuel

Message par clotaire » 09 août 2017, 09:33

C'est en écrivant qu'on devient écrivain ;-)

Bonne chance :-)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité