Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Artémis Redan
Membre
Messages : 18
Inscription : 30 juil. 2018, 21:23
A aimé : 12 fois
A été aimé : 3 fois

Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Artémis Redan » 05 août 2018, 23:27

Bonjour,
Tout d'abord, merci de bien vouloir me lire courageux internautes ^^.
Cela fait plusieurs jours que je lis les différents topics, que j'apperçois certains passages de vos vies que vous partagez avec la communauté (merci beaucoup d'ailleurs, ce forum est une mine d'or de bienveillance et d'intelligence ! ) et plus je pose mes yeux sur vos lignes et plus je suis confortée dans mon idée.

Je suis asexuelle.

C'est très étrange de poser enfin un mot sur un comportement et une vision de la vie qui, bien souvent, ne sont pas compris. J'ai toujours eu cette sensation d'être à part et de ne me reconnaître chez personne.

J'ai eu des relations sexuelles, quasiment toutes hors relation, qui ne m'ont jamais comblées. Ce n'est pas un « soucis » de libido, j'en ai une très forte et je me masturbe allègrement (c'est très étrange de dire ça comme ça). Je suis une femme sensuelle, j'aime danser, flirter, discuter en buvant du vin (oui oui, je suis un clichée), découvrir l'autre et en paticulier ses passions, ses ambitions, sa culture, etc. Je trouve les corps masculins sublimes ! La beauté du corps humain ne me pose pas de problème. Mais voilà, dès que « c'est partit mon kiki », je ne suis plus là, je le fais ou faisais (je n'ai pas eu de rapports depuis deux ans) parce que ben, c'était la suite logique... mais pas du tout par désir sexuel.
A l'instant où ça commençais, je me demandais ce que j'allais faire à manger le lendemain. J'étais souvent agacée, ennuyée, en bref, pas vraiment là quoi.

Ce qu'il y a d'amusant c'est que cela fait des années que j'explique à ma meilleure amie (qui accessoirement est incroyablement conpréhensive et pleine de bonté) que j'aimerais sortir avec un A. Parce que j'ai toujours fait une différenciation monstrueuse entre amour et sexe. Le second, je savais que je pouvais m'en passer. Je comprends mieux pourquoi maintenant...
Je ne construis pas mes relations, toujours amicales jusqu'ici, que sur le long terme et sur de très longues discussions. Je n'accorde pas facilement ma confiance et le relationnel n'est pas mon fort.

Quand je discutais avec ma meilleure amie de l'idée d'avoir un jour d'un copain, boyfriend ou sac à main, j'étais toujours très répugnée par l'idée d'avoir à passer du temps avec la personne, d'avoir à m'en « occuper », d'avoir à lui parler, etc. Non pas parce que j'en avais envie, mais parce que c'était un devoir. C'est quelque chose que les couples doivent faire.
Je sais pertinemment que tous les couples sont différents,mais l'intimité était et est toujours un réel problème. Elle me terrorise, j'ai besoin d'énormément de temps pour ne serait-ce que faire un câlin à une personne que j'aime énormément...
Les conventions sociales font qu'il m'est difficile de faire autrement parfois (est-ce qu'un jour on abordera nationalement la problématique de la bise ou pas ?? ) mais dans mon cercle intime, je l'évite au maximum.

Bref, c'est après avoir vu un personnage asexuel dans une série que je me suis vraiment interrogée. Et si c'était moi ?
Comme je ne suis pas du genre à rester les bras croisés et tourner dans mon cerveau sans arrêt, je me suis dirigé vers « l'internet mondial » histoire de voir si cet impression était réelle.

Et elle l'est.
Et je souhaite ardemment vous remercier de partager vos ressentis, vos réactions, vos expériences parce que sans vous, je serais toujours à tourner dans ma caboche !

Par contre, je suis toujours un peu mal à l'aise avec l'idée d'en parler autour de moi. Je me demande si les gens de votre entourage l'ont bien pris ou pas du tout ? Et j'ai cette sensation lancinante très désagréable qui après réflexion, se trouve être la peur d'être seule. Je ne cherche pas l'amour de ma vie ave un grand A, je ne suis pas très douée avec les émotions. Mais je cherche un compagnon en fait, une relation basée sur la confiance, la discution et la passion. Savoir que je suis asexuelle me rejoute une drôle de peur, nous ne courrons pas les rues et si nous le faisons, ce n'est pas en le criant sur les toîts, alors où trouver quelqu'un avec qui le sexe ne sera pas vraiment une question mais seulement une discussion ?

Du coup, comme je n'ai dans ma tête que ces relations sexuées qui ne me correspondent pas, j'ai du mal à savoir ce que je veux, ce que j'attends... Comment êtes-vous arrivez à dégrossir tout ça ? Sachant que je ne pense pas être actuellement capable de m'ouvrir à autrui dans l'optique d'un compagnognage et donc pas prête à tester quoi que ce soit ^^

Je ne sais pas si je suis claire, je crois que je vous balance un peu tout ça en mode YOLO spaghetti et advienne que pourra !

Quoi qu'il en soit, merci encore et vive les fourmis!

Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Adepte
Messages : 157
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 17 fois
A été aimé : 30 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Dark Majesty » 06 août 2018, 00:49

Merci déjà pour ton témoignage. Ce n'est pas toujours facile d'expliquer ce qu'on ressent. :D

Pour répondre à tes questions:
1) tu n'es en aucun cas obligé d'en parler à tes proches. Ça ne dépend que de toi et de savoir si tu trouves pertinent qu'ils soient au courant de cet aspect intime de ta vie. :wink: Personnellement mes proches l'ont bien pris. Bien sûr, au début, il y avait de l'incompréhension et chez quelques-uns du déni. Mais cette période n'a pas duré longtemps vu que je ne démordais pas de ma position et que n'affirmais ce que j'étais.
2) je comprends ce que tu dis quand tu parles de la peur d'être seule. Mais sache que même si on ne vit pas avec un amoureux, on a une famille et des amis donc on n'est pas seul(e)! :mrgreen:
3) après j'imagine que tu puisses sentir le besoin de vivre avec quelqu'un en couple. Si tu recherche à vivre avec des personnes A, il existe des sites de rencontres comme Acitizen (malheureusement je crois que peu de personnes y sont inscrites).
4) je n'ai pas ton vécu et ton ressenti mais je pense que c'est normal que tu sois un peu perdue actuellement. Tu as (sans doute) cherché depuis longtemps à mettre un mot sur tes sentiments (et c'est chose faite) mais c'est encore très récent et c'est donc logique qu'il te faut du temps avant de réaliser la vie que tu souhaites avoir. :wink:
5) tu dis que tu n'es pas prête à "chercher" un compagnon pour l'instant. Peut-être est-ce dû au fait que tu as besoin de parler de tes sentiments et de faire le point avec toi-même avant de te lancer dans une nouvelle aventure? Tu peux t'ouvrir ici si tu le souhaites ou y réfléchir par toi-même. :P

Ps: j'espère avour bien compris chacune de tes questions, si ce n'est pas le cas, dis-le moi et j'essayerai d'y répondre correctement. :D
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar de l’utilisateur
Olib
Acolyte
Messages : 357
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 200 fois
A été aimé : 183 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Olib » 06 août 2018, 07:53

Merci aussi pour cet ensemble de réflexions/témoignage très intéressant :)

Il y a des choses que tu dis où je me reconnais totalement d'ailleurs...

Pour tes questions :
- il m'est arrivé deux fois d'en parler à des amies qui ne sont pas A. Je ne vais pas rentrer dans les détails mais ça s'est globalement bien passé. Je ne planifie pas ce genre de déclaration, je le fais si je me sens en confiance et si le contexte s'y prête.
- pour la peur d'être seul.e, j'ai connu ça aussi. Mais il faut se dire que la "différence" tu l'avais déjà en toi depuis toujours et rendait, de fait, compliquée toute relation. La seule chose qui a changé depuis est que maintenant tu peux te définir et donc avoir une meilleure idée du type de personne qui peut te correspondre. Donc, au contraire, tu viens d'accroître la possibilité de trouver "la bonne personne" !
- DarkMajesty a parlé du site de rencontres Acitizen (qui se définit plutôt comme un réseau social, je crois). D'une manière générale, comme effectivement les A ne courent pas les rues (pour le moment), la meilleure façon de trouver quelqu'un est, je pense, d'être actif.ve au sein de la communauté. Alors attention, être actif.ve au sein de la communauté (pour la rendre + visible) doit être une fin en soi, pas un moyen. Parce qu'on ne peut pas être efficace si on fait ça pour de mauvaises raisons.
- Je rejoins DarkMajesty pour son 4. Mettre un terme sur ce qui nous définit sexuellement parlant, c'est quand même un sacré choc. C'est donc normal qu'au début on se sente un peu paumé.e. Je ne connais pas de recette miracle pour "dégrossir" tout ça comme tu dis, ça se fait petit à petit, au jour le jour, au fil des réflexions.

Bon courage et vive les crêpes (mais sans beurre salé, sacrilège pour le sudiste que je suis !) ;)
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1557
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par PassionA » 06 août 2018, 07:53

Bienvenue et merci de ce partage :)
Artémis Redan a écrit :
05 août 2018, 23:27
Quand je discutais avec ma meilleure amie de l'idée d'avoir un jour d'un copain, boyfriend ou sac à main, j'étais toujours très répugnée par l'idée d'avoir à passer du temps avec la personne, d'avoir à m'en « occuper », d'avoir à lui parler, etc. Non pas parce que j'en avais envie, mais parce que c'était un devoir. C'est quelque chose que les couples doivent faire.
Raison pour laquelle je suis solitaire (et non célibataire, ce qui impliquerait une recherche, un manque). Pour moi, ce sentiment de devoir de couple fait parti de mes ressentis qui me poussent le plus à me définir comme aromantique (avec le fait que je ne tombe pas en amour, du moins pas de la même façon). L'idée du couple, bien que parfois fantastique en pensée, ne m'a jamais intéressé en pratique.

Avatar de l’utilisateur
Ylber
Amibe
Messages : 77
Inscription : 13 janv. 2018, 17:22
Localisation : Paris
Pronom : Il
A aimé : 35 fois
A été aimé : 49 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Ylber » 06 août 2018, 08:48

Olib a écrit :
06 août 2018, 07:53
Bon courage et vive les crêpes (mais sans beurre salé, sacrilège pour le sudiste que je suis !) ;)
Tu les fais à l'huile d'Olib au lieu d'Ylber salé ?
(Oui, je sais, elle est particulièrement lamentable celle-là, mais elle me démangeait. Je m'en vais de ce pas l'expier au boulot.)

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1341
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 215 fois
A été aimé : 368 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Aphélie » 06 août 2018, 19:15

Pour l'entourage, je pense que le mieux c'est de prendre la température avant. Mes ami.e.s sont au courant, mais la plupart sont lgtb+ (et les autres sont lgbt friendly) donc le problème ne se posait pas vraiment (il faut dire aussi que j'en ai parlé très vite pour ne pas avoir à faire de "coming out", je me disais déjà que ça ferait du tri sur le volet si jamais ça posait souci dès le début). Ma famille par contre, ne sait pas et ne saura jamais. Je ne ressens aucun besoin de leur en parler, et c'est une bonne chose parce que si c'était le cas je pense que je ne rencontrerais rien d'autre que de l'incompréhension (au mieux).

Et pour ce qui est d'être en couple, être ace complique peut-être un peu la tâche, mais ça ne la rend pas impossible pour autant. En plus tu m'as l'air d'être bien entourée, tu as une amie dont tu es proche qui t'acceptes très bien, c'est déjà un bon début, surtout que si j'en crois ce que tu dis, la relation de couple "traditionnelle" ne semble pas te convenir non plus. Et je pense que c'est dans les espaces lgbt qu'on rencontre le plus souvent des modèles différents (relations queer platoniques, poly, etc). En tout cas, tu n'es pas condamnée à la solitude - on ne court peut-être pas les rues mais j'ai rencontré pas moins de cinq personnes asexuelles sur ces dernières années (même si la majorité s'ignoraient encore) sans chercher et sans passer par des espaces lgbt... je crois qu'on est pas si rares qu'on le pense ;)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Afficher

fiffi
Avenista
Messages : 1395
Inscription : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 369 fois
A été aimé : 199 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par fiffi » 06 août 2018, 23:13

Tu as été claire , je me suis même reconnu dans certains points de ton témoignage .

Avec le temps et de la réflexion , tu y verras plus claire sur tes sentiments et le genre de personne que tu recherches mais tu sembles en avoir déjà une idée précise .
Tu peux t' inscrire sur Acitizen : il y a en effet pas beaucoup d' inscrits mais en y mettant le temps , on peut rencontrer une personne qui te corresponde .

Je ne parle pas de mon asexualité autour de moi , je crains de m' expliquer longtemps pour ne récolter que de l' incompréhension .

Avatar de l’utilisateur
Artémis Redan
Membre
Messages : 18
Inscription : 30 juil. 2018, 21:23
A aimé : 12 fois
A été aimé : 3 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Artémis Redan » 08 août 2018, 22:14

Merci beaucoup pour vos réponses, elles sont très éclairantes et rassurantes !

J'ai en effet la chance d'être bien entourée, je fais le tri dans mon entourage depuis des années. Je l'ai déjà exprimé à deux/trois personnes et j'aurai pu tout aussi bien leur dire que j'aimais le sel xD

Concernant les relations, je pense que j'ai du travail à faire sur moi-même avant de tenter quoi que ce soit. Et puis, chercher pour chercher ne me semble pas une solution. Je connais très bien la communauté LGBT+, beaucoup de mes amis en font partis. Il est vrai que de faire son "coming out" au sein d'une population qui doit aussi en faire c'est quand même moins stressant.
Pour ma famille, je ne pense pas leur dire non plus, à mon avis ils s'en fichent, dans le sens où au vu de mon caractère et de ma très claire non-envie de procréer, on me tanne pas trop sur "le sacro-saint copain" ^^

En tout cas, merci pour votre bienveillance et vos réponses, elles apaisent beaucoup !!

Abollais
Membre junior
Messages : 6
Inscription : 10 août 2018, 14:04
Pronom : Alain
A aimé : 1 fois

Re: Comment qu'on fait ? Comment ça marche ?

Message par Abollais » 11 août 2018, 05:46

Bonjour et bravo pour ce témoignage.
Je suis admiratif que tu pouvais quand même coucher sans en avoir envie, moi je serai resté tout mou !
Est ce que tu pourrais me dire la série où il y a un personnage asexuel ? c'est vachement rare
Merci
Alain

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité