Amitié sans arrière-pensées...

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Adepte
Messages : 154
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 17 fois
A été aimé : 30 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Dark Majesty » 29 avr. 2018, 23:08

Je pense qua l'amité fille-garçon existe mais pour l'instant pas chez moi.

Je suis totalement nulle pour me rendre compte que quelqu'un est amoureux de moi. Sans doute du au fait que je ace et aro, je ne m'imagine pas une seconde que la personne en face de moi pourrait ressentir autre chose que de l'amitié. J'ai trois exemples.

Le premier, appelons le x, fut mon meilleur ami pendant 8 ans. Tout allait bien entre nous. On se voyait souvent chez lui et un jour il m'a dit qu’il était amoureux de moi. Comme nous étions jeunes (12 ans) je n'ai pas pris ça au sérieux et je lui ai simplement dit que je ne l'aimais pas comme ça. Si je devais le refaire à présent, je prendrai des pincettes. Cet épisode a jeté un froid sur notre amitié et il m'a évité pendant 2 ans (alors que nous étions dans la même classe et que nous venions ensemble le matin). Puis on s'est rapproché et on est redevenu amis. Je pensais qu'il avait tourner la page et que donc tout irait bien. Mais cette année, il est revenu à la charge en voulant m'inviter au bal. Et je ne sais pas vraiment comment réagir avec lui. Je ne veux pas lui faire de faux espoirs mais j'ai pas envie non-plus de lui mettre un deuxième râteau...

Le second, y, qui était un ami de x, s'est rapproché de moi l'année dernière. On se voyait tous les jours à l'école et on est devenu de bons amis. Ça a duré quelques mois et puis, un jour, par message il m'a dit qu'il voulait coucher avec moi. Ça m'a vraiment choqué. Je lui ai expliqué mon point de vue (ça n'irait pas entre nous mais on pouvait rester amis) et on s'est dit "à la semaine prochaine". Je ne l'ai plus revu ni la semaine suivante ni toutes celles qui ont suivies.

Le troisième, z, a au un coup de foudre pour moi et s'est tout de suite mis à me parler. Ça m'a mis mal à l'aise et je lui ai dis qu'il faudrait d'abord qu‘on devienne amis avant quoi que ce soit (et qu'il n'y aurait de toute façon rien de plus entre nous). Il a accepté mais il a très vite (au bout d'un mois environ) commencé à me poser des questions plus intimes (quels étaient mes fantasmes, mes tailles de soutiens...). Je l'ai clairement remis à sa place et depuis on ne se parle plus.

Au final le seul véritable ami que je me suis fait est gay. Avec lui, il n'y a pas d'ambiguïté et je me sens à l'aise. J'aimerais bien me faire une véritable amitié fille-garçon(S) mais pour l'instant, ils sont à chaque fois tombés amoureux de moi...Et maintenant que mon ami gay a changé d'école je préfère rester seule.
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2375
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 428 fois
A été aimé : 429 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par clotaire » 29 avr. 2018, 23:14

Ben pour le bal, j'en connais un peu sur le sujet et je ne sais pas de quel type de bal tu parles. Mais ça peut être une bonne idée de sortie amicale, le mieux étant, pour bien faire comprendre ta posture, que tu ne danses pas tout le temps avec lui mais aussi avec d'autres.

MinnieMonster
Membre junior
Messages : 7
Inscription : 26 oct. 2017, 23:18
A été aimé : 2 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par MinnieMonster » 29 avr. 2018, 23:29

Pardon d'avance pour le lieu commun mais de ce que je déchiffre de ton message t'es encore au lycée et je dois t'annoncer que les tentatives de communication posée avec des mecs en plein trip hormonal se terminent rarement de manière positive :lol:

De toute façon, c'est une période d'exploration assez intense des relations et de la sexualité. A cet âge, on est loin d'avoir toutes les clés et si j'excuse pas leur comportement détestable, j'ai peur qu'à moins d'un miracle tu passes encore quelques années à éviter les balles en attendant que tout le monde se calme.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1555
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 398 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par PassionA » 29 avr. 2018, 23:39

MinnieMonster a écrit :
29 avr. 2018, 20:57
Et si je comprends dans l'absolu que quand tu aimes quelqu'un tu éprouves de la difficulté à rester ami avec, quand on en vient à tomber dans le ghosting pur et simple du jour au lendemain, là on tombe pile dans le monde merveilleux de la masculinité toxique et si maintenant je me dis que leur départ n'était pas, de fait, une grosse perte, sur le moment ça a eu tendance à piquer un peu.
Ce côté là, je l'ai vécu également de la part de femmes alors je ne dirais pas qu'il s'agit spécifiquement de masculinité toxique, mais plutôt de comportement général. Dans un autre ordre d'idée, et parce que pour ma part ça m'est arrivé plus d'une fois de devoir fuir ce type de personnes, le ghosting est souvent la seule arme contre une amitié qui devient un harcèlement amoureux.

Pour ma part, pendant très longtemps (et encore un peu aujourd'hui) j'ai été du genre candide qui ne comprend rien aux avances (à peine déguisées). Même quand on en arrive littéralement à la nana qui vient frotter ses fesses contre moi, je voyais encore ça d’un œil amical. Donc, le ghosting sans raison logique (pour moi), je connais :mrgreen: Il m'a fallu pas mal de temps pour comprendre qu'elles attendaient en fait un retour et je me dis que pour elles je devais être un sacré défi. Cependant, contrairement à toi je ne leur en veux pas du tout d'avoir disparu soudainement (et ce même quand ça m'a heurter parce que je me sentais vraiment proche), parce que je me dis que si en effet elles attendaient quelque chose c'était vraiment peine perdue et souffrance inutile et j'espère qu'elles ont trouvé leur bonheur ailleurs.

En fait, ce qui m'a blessé le plus ce n'était pas vraiment leur deuil à faire mais la réalisation que peut-être je n'arriverais jamais à avoir une relation proche avec quelqu'un parce que je suis comme je suis. J'aime trop ma solitude et mon indépendance pour autre chose que de l'amitié, et je suis de nature distant et sauvage, alors c'est un peu embarrassant d'admettre qu'il m'a fallu pas mal de temps pour comprendre que l'amitié est amplement épanouissante en elle même pour ne pas avoir à chercher de relation plus proche.

Pour en avoir l'expérience, je sais que l'amitié homme-femme existe. Mais il est vrai que même avec des personnes ace il faut tout de même que le côté platonique de la relation soit précisé, et généralement quand elles ne sont plus célibataires nos contacts deviennent très très espacés - je ne juge pas, c'est complètement normal qu'elles accordent le principal de leur temps à leur relation amoureuse, et j'ai envie de dire merci à leur mec pour ça parce que je préfère garder une saine distance, l'amitié avec une personne en mal d'amour peut être parfois un peu pesant.

Avatar de l’utilisateur
mimosa
Acolyte
Messages : 381
Inscription : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 90 fois
A été aimé : 26 fois
Contact :

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par mimosa » 29 avr. 2018, 23:52

Je suis d'accord des fois le ghosting est la seule solution. Ca m'est déjà arrivé de dire par message à un mec que je ne voulais plus qu'on se voit parce que j'avais l'impression qu'il attendait plus de moi que de l'amitié, pour avoir un message genre ok je comprends tout à fait puis quelques semaines plus tard, un message vocal c'est quand qu'on se voit moi je suis disponible etc. Donc à part ghoster je vois pas ce que tu peux faire quand t'as clairement fait savoir au mec qu'il t'intéressait pas et qu'il s'acharne. Après il y a des mecs qui deviennent agressifs quand tu les rembarre, je me suis déjà fait engueuler comme du poisson pourri avec les pires insultes juste parce que j'avais dit que je préférerais qu'on reste amis ou que j'avais refusé de prendre un verre. T'as eu de la chance de ne jamais avoir eu de problèmes. Personnellement je garde ces mauvaises expériences en mémoire et l'idée de flirter avec un mec qui ne m'intéresse pas ne m'effleurerait même pas.
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

MinnieMonster
Membre junior
Messages : 7
Inscription : 26 oct. 2017, 23:18
A été aimé : 2 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par MinnieMonster » 30 avr. 2018, 00:12

De base je suis pas pour le ghosting (à part dans des situations extrêmes de harcèlement, oui) parce que je trouve qu'il s'agit d'une pratique assez insultante et lâche dans une situation qui la plupart du temps pourrait être conclue par une discussion. Je dis pas que c'est facile mais à mon sens c'est une question de respect et à partir du moment où, comme dans ce cas précis, tu prétends tenir à la personne que tu choisis pour ton bien de laisser derrière, c'est quand même la moindre des choses de lui offrir des adieux décents. Si c'est pas fait, je peux pas considérer que la relation était basée sur autre chose, du moins pour la personne qui prétend aimer, que l'attente d'un dû en échange de sa présence. C'est ça que j'entendais par masculinité toxique, parce que je vois plus souvent ce comportement de la part de mecs. Si ça t'est arrivé avec des femmes, j'en suis évidemment désolée, mais de la part des unes comme des autres je trouve ce comportement inacceptable.

Encore une fois je parle des gens qui se barrent quand ils n'obtiennent pas ce qu'ils veulent. Ghoster pour échapper à un connard ou une connasse fini.e c'est complètement normal voire même encouragé :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Adepte
Messages : 154
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 17 fois
A été aimé : 30 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Dark Majesty » 30 avr. 2018, 07:15

clotaire a écrit :
29 avr. 2018, 23:14
Ben pour le bal, j'en connais un peu sur le sujet et je ne sais pas de quel type de bal tu parles. Mais ça peut être une bonne idée de sortie amicale, le mieux étant, pour bien faire comprendre ta posture, que tu ne danses pas tout le temps avec lui mais aussi avec d'autres.
C'est un bal de fin d'études pour terminer ma rhéto( = la terminale en France je crois). Mais merci pour le conseil @clotaire ça va résoudre mon problème :D
MinnieMonster a écrit :
29 avr. 2018, 23:29
A cet âge, on est loin d'avoir toutes les clés et si j'excuse pas leur comportement détestable, j'ai peur qu'à moins d'un miracle tu passes encore quelques années à éviter les balles en attendant que tout le monde se calme.
En effet, c'est la conclusion à laquelle j'étais arrivée. C'est pour ça que pour l'instant je préfère rester seule. Peut-être que je recommencerai une relation amicale dans quelques années, comme tu dis, quand ils se seront "calmés".
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Ramón

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Ramón » 30 avr. 2018, 15:03

J'approuve MinnieMonster, le ghosting bof-bof, surtout si la personne connaît notre lieu d'habitation ou de travail ou de sorties,... (autrement, le risque est mineur)
Autant pour des hommes les risques sont mineurs (à part sûrement chez les homos où le risque peut être présent), autant pour les femmes c'est prendre un risque de ghoster une fréquentation qui deviendrait toxique.

Pour l'anecdote, une amie en 2005 fréquentait un gars sur le net (ancien militaires, gendarme) qu'elle aimait bien. Elle lui a raconté ses frasques (chastes) avec nous, et l'a mise en garde contre nous (bourrée, les risques d'abus, tout cas), elles nous a snobé (bon, osef, les gens font ce qu'ils veulent, surtout qu'on savait pour son nouvel attachement)
Bref, le type a réussi à l'isoler en lui faisant craindre pour sa sécurité (brave ex gendarme va), mais bon, il est devenu insistant et relou, mais ils s'étaient rencontrés, il savait où elle vivait. Elle l'a ghosté avant d'être abusée et d'avoir eu le droit au "sourire du clown" (entailles aux lèvres), elle ressemble au Joker aujourd'hui.
Alors je soutiens MinnieMonster, être diplomate et rompre, et en cas de harcèlement, une plainte. Mais ne pas croire qu'en jouant au fantôme on est invisible et que l'on ne peut pas être retrouvé. C'est dangereux, on ne sait jamais sur quoi on va tomber.
Et du coup, faut aussi éviter de filer les lieux que l'on fréquente à n'importe qui. Privilégier la neutralité le plus longtemps possible. Et la conversation quand on a des doutes.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2375
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 428 fois
A été aimé : 429 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par clotaire » 30 avr. 2018, 15:26

ghosting : je viens d'apprendre un nouveau mot :D
Je ne dirai pas que ça m'est déjà arrivé, en tout cas pas pour des gens avec qui j'ai partagé du temps sur une certaine durée. Des fois on se perd de vue, mais c'est différent. Je pense en effet que c'est pas bien ça, le ghosting^^

Ramón

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Ramón » 30 avr. 2018, 18:31

Je l'apprends de même ^^, mais ça va, c'est intuitif.

Ce qui fait que j'ai oublié une conclusion à l'anecdote => ne jamais faire confiance à une personne qui vous dit de vous méfier d'une autre, ça ne veut pas dire qu'elle a tort, mais ça veut dire qu'il faut aussi se méfier d'elle puisqu'elle créé un rapport de domination sur nos choix, et ça c'est le meilleur moyen de se faire abuser par la suite.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3356
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 566 fois
A été aimé : 804 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Baelfire » 30 avr. 2018, 18:44

Mr.Nya a écrit :
30 avr. 2018, 18:31
ne jamais faire confiance à une personne qui vous dit de vous méfier d'une autre,
Ben tu vois, actuellement je suis dans ce dilemme là. Je connais une fille qui m'a fait un très sale coup. Je me suis expliquée avec elle et j'ai rompu toute amitié, elle sait très bien pourquoi. Malgrè ça de par une activité commune je la vois très régulièrement. Nos rapports sont cordiaux. Mais au fil des saisons j'ai pu constater que chaque fois elle se liait d'amitié avec des gens de notre groupe, ensuite elle leur plantait un gros couteau dans le dos. Donc c'est un comportement récurant chez elle. Elle ne peut apparemment pas s'en empêcher. Et là elle est en train d'attirer dans ses filets des personnes qui ne la connaissent pas et qui vont, selon toute probabilité, subir la même chose. Je "travaille" avec ces personnes et je ferais parti de ceux qui ramasseront les pots cassés.

Alors ? Est ce qu'on est absolument obligés de revivre indéfiniment la même chose ? Si encore ça n'avait pas de conséquences...
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Ramón

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Ramón » 30 avr. 2018, 18:56

Il y a des précédents, ces précédents peuvent être étayés par d'autres. C'est comme être alerté que ton voisin est un violeur/pédo/voleur/... avéré, ça n'a pas grand chose à voir.
Par contre, la domination exercée demeure (tu sais, et l'autre n'a pas fait l'expérience de ce savoir), c'est encore plus pernicieux quand c'est des personnes que l'on connaît et que l'on apprécie à qui on demande conseil ou qui nous disent de nous méfier. A noter que le rapport de domination n'est pas forcément volontaire, mais il s'installe.
Le mieux est d'être méfiant de nature et de se fier à soi et son expérience, on se foire beaucoup moins.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3356
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 566 fois
A été aimé : 804 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Baelfire » 30 avr. 2018, 21:17

Je sens que tu as voulu me dire quelque chose hein mais... :)
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

drole2bete
Aspirant
Messages : 46
Inscription : 06 sept. 2017, 23:26
A aimé : 10 fois
A été aimé : 7 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par drole2bete » 01 mai 2018, 00:48

il m'est arrivée grâce ou à cause de la proximité dans le temps que des personnes masculines me révèlent leurs attirances pour moi. Cela ne m'arrive pas souvent, sur le coup mon égo est super content, moi j'intéresse quelqu'un ouah! Mais n'étant pas attiré, je leur dis clairement les choses de mon côté. Il arrive que la personne insiste un peu et de nouveau j'exprime clairement que non et en leur disant ce que j'aime en elle, du style que les sujets de discussions sont supers intéressantes, que ca me fait plaisir d'aller à des concerts et autres sorties ensemble parce que l'on a les mêmes goûts etc... ca se passe bien, les mecs ont captés que ca ne servait à rien d'insister et on a continué à faire des "activités" que l'on faisaient déjà ensemble. et puis parfois, cela s'estompe, on prends plaisir à prendre des nouvelles jusqu'à plus trop en donner parce que la vie a fait , qu'il y a du changement...

Avatar de l’utilisateur
Lemlemi
Apprenti
Messages : 54
Inscription : 30 juil. 2016, 14:06
Localisation : sur les pentes du Taniquetil
A aimé : 16 fois
A été aimé : 20 fois

Re: Amitié sans arrière-pensées...

Message par Lemlemi » 01 mai 2018, 20:20

Vos témoignages m'apportent beaucoup ; certains m'attristent pour vous, d'autres m'ébahissent. J'ai du mal à faire une réponse constructive mais pour moi, le ghosting est justifiable uniquement si on craint pour sa sécurité (et qu'on pense que ça n'aggravera pas la situation). Je préfère les explications claires mais c'est vrai que si l'autre devient lourd, on se demande pourquoi on a pris cette peine...

Pour Dark Majesty : je rejoins la team "vieux-cons-sentencieux" :mrgreen: : quand tu seras grande tu trouveras plus aisément (enfin, un peu moins difficilement) des amis S sans arrière-pensées.

Et je rejoins complètement PassionA sur le fait que dans une amitié homme/femme, il vaut mieux expliciter le côté platonique pour éviter les mauvaises surprises. Parfois une blague du genre "si j'étais un garçon et gay je t'épouserai !" suffit...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités