Plus de vraie libido = asexualité ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar de l’utilisateur
Hestia
Ascendant
Messages : 1073
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 147 fois
A été aimé : 222 fois
Contact :

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Hestia » 03 févr. 2018, 20:28

Maximum a écrit :
03 févr. 2018, 12:57
Vous employez beaucoup de vocabulaire avec lequel je ne suis pas familier donc, d'avance, pardon si je demande des explications complémentaires ^^

PS : Je voulais répondre à tout le monde mais le site me considère comme un spammer parce que j'ai découpé ma réponse en plusieurs messages. Je posterai la suite des réponses quand ce sera possible.
Hestia a écrit :
02 févr. 2018, 08:39
Je ne me souviens plus du nom de l’orientation en question, mais effectivement le désir sexuel causé uniquement par le fantasme est inclue dans la notion de la greysexualité/zone grise de l'asexualité.
Cette zone grise pourrait correspondre à ce que je vis ? C'est vrai que c'est toujours possible pour moi tout seul et pas avec mes partenaires occasionnelles.
Difficile à dire; est-ce que tu le fais seul parce que tu veux le faire seul ou parce que tu es frustré de ne pas pouvoir satisfaire tes pulsions avec une partenaire?
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

Maximum
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 01 févr. 2018, 03:57
A été aimé : 1 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Maximum » 04 févr. 2018, 15:09

à ce stade, je serais incapable de le dire, Hestia !

Le forum ne me laisse pas répondre (détection comme spammer alors que je n'ai posté qu'ici..) donc je vais devoir produire une réponse "en vrac" :

Pour Didou : ce qui m'embête vraiment c'est d'être incapable d'avoir un rapport sexuel normal même avec des femmes très belles ! Outre le fait que sur le moment on se sent con, il y a aussi un problème pour une histoire sérieuse : dans un marché matrimonial compétitif (pardon pour le terme mais c'est adapté :p) autour des filles qui sont les plus intéressantes, les plus belles, les plus ce que vous voulez, être incapable de satisfaire sexuellement ses partenaires est disqualifiant. Je ne pourrai pas avoir de relation sérieuse de qualité si je n'arrive plus à faire l'amour.

Pour Hestia : Jusqu'à il y a environ 3 ans j'étais attiré par toutes les jolies filles que je connaissais, comme la majorité des hommes j'imagine. Depuis je peux les trouver belles, être curieux de leur corps, mais il n'y a plus rien de magnétique. Rien qui peut faire perdre le contrôle si tu vois ce que je veux dire.

Je suis donc plutôt perdu... et vos réponses me sont précieuses car j'ai essayé d'aller chercher des réponses chez un urologue, un psy ou avec des recherches personnelles, sans succès. Tout ce que j'aimerais c'est avoir à nouveau une vie sexuelle qui m'offre des opportunités d'être heureux avec quelqu'un.

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Léonis » 04 févr. 2018, 15:30

Maximum a écrit :
04 févr. 2018, 15:09
être incapable de satisfaire sexuellement ses partenaires est disqualifiant. Je ne pourrai pas avoir de relation sérieuse de qualité si je n'arrive plus à faire l'amour.

Tout ce que j'aimerais c'est avoir à nouveau une vie sexuelle qui m'offre des opportunités d'être heureux avec quelqu'un.
Ce que tu dis est incorrect. Il y a beaucoup de femme asexuelle qui seraient ravis d'être avec un garçon comme. Alors oui, tu ne pourras peut-être plus sortir et ramener des filles chez toi pour faire pilou-pilou (merci Didou pour l'expression ^^) mais ça veut pas dire que tu ne finiras pas en couple et que tu ne rendra personne heureux.
Tu as le droit de t'inquiéter, un changement de cet ordre remet beaucoup de chose en cause (ça m'est arrivé cet été pour te dire) mais c'est pas du tout la fin de tes opportunité de te mettre en couple et d'être heureux. Il faut juste admettre que tu vas sans doute devoir acquérir une autre vision de l'amour et du couple que celle que tout le monde vend dans les médias, les films et même tes amis.
Le sexe n'est pas l'amour et le bonheur ne se cache pas sous une couette.
Continu tes recherches pour te comprendre, c'est important de savoir qui on est, mais surtout ne désespère pas car plein de bonne chose t'attendent. Faut juste les chercher autrement.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar de l’utilisateur
Hestia
Ascendant
Messages : 1073
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 147 fois
A été aimé : 222 fois
Contact :

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Hestia » 04 févr. 2018, 15:48

Je vais éviter d'affirmer que cela soit le cas, mais serrait-il possible que ton orientation sexuelle soit fluide, et donc suite à ce qui t'est arrivé et la manière dont visiblement tu perçois l'importance de la sexualité dans la société actuelle, ton hétérosexualité à laisser place à l'asexualité. Certain.e.s pensent que l'orientation sexuelle est permanente, moi je pense qu'il y a des gens qui ont une fluidité sexuelle ou du moins une disposition au changement d'orientation.

Attention, je préfère pas affirmer que tu sois effectivement asexuel, car ton témoignage peut selon moi aller dans le sens que je suppose, mais il est aussi possible que tu n'éprouves pas la même attirance qu'autre fois pour les femmes, car ton environnement ne t'imposait pas la même pression. Je veux dire par là, qu'en lisant la réponse que tu donnes à didou, j'ai l'impression qu'il se peut qu'aujourd'hui c'est ce que tu explique à didou qui te bloque.

Est-ce que tu saurais capable de dire si dans le passé tu as eu besoin de partager un lien émotionnel/affectif avec les femmes qui t'attiraient pour ressentir l'attirance sexuelle ou tu étais attiré par n'importe quelles femmes que tu connaissais? Je sais que tu m'as répondu par toutes les femmes que tu connaissais, mais vu que tu précises que tu connaissais ces femmes, je me demandais s'il est possible que ces femmes étaient de simples connaissances ou des personnes à qui tu tenais sentimentalement; car si tu avais eu besoin de ressentir un lien émotionnel avec ces femmes pour être attiré sexuellement par elles, tu es sans doute demisexuel:

Voici la définition de la demisexualité :arrow: https://fr.wikipedia.org/wiki/Demisexualit%C3%A9
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Baelfire » 04 févr. 2018, 16:15

Et si tout simplement tu ne réagissais plus à ces filles parce qu'elles ne sont rien que la distraction d'un moment pour toi ?

Il y a un moment où on mûrit et où ce type de plaisir intense et éphèmére ne satisfait plus. Est ce que des fois tu n'en serais pas là ? Tu penses pas que ça changerait si tu devais le faire avec une fille à laquelle tu tiens très fort et en laquelle tu as une totale confiance (et donc un total lâcher prise) ?

Parce que là tu nous parles quantité, beauté, satisfaction, compétition. Trophée ? OK il faut que jeunesse se fasse c'est normal. Mais ton corps lui n'est peut être plus d'accord. Tes sentiments ils en sont où eux dans tout ça ?
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4855
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 396 fois
A été aimé : 373 fois
Contact :

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Zimou » 04 févr. 2018, 17:19

Maximum a écrit :
03 févr. 2018, 12:57
PS : Je voulais répondre à tout le monde mais le site me considère comme un spammer parce que j'ai découpé ma réponse en plusieurs messages. Je posterai la suite des réponses quand ce sera possible.
en effet si tu as essayer d'envoyer plusieurs message de suite sur un court intervalle, le forum a du bloquer (qu'on se retrouve pas avec un grand nombre de post en quelques secondes), je sais plus quel est le temps à attendre avant d'envoyer 2 messages mais c'est quelque chose comme 30s (temps que j'ai jugé suffisant entre 2 rédactions de post). cette surveillance sera supprimé d'ici peu étant bientôt plus un nouveau membre.
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2267
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 404 fois
A été aimé : 410 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par clotaire » 04 févr. 2018, 17:52

Zimou a écrit :
04 févr. 2018, 17:19
Maximum a écrit :
03 févr. 2018, 12:57
PS : Je voulais répondre à tout le monde mais le site me considère comme un spammer parce que j'ai découpé ma réponse en plusieurs messages. Je posterai la suite des réponses quand ce sera possible.
en effet si tu as essayer d'envoyer plusieurs message de suite sur un court intervalle, le forum a du bloquer (qu'on se retrouve pas avec un grand nombre de post en quelques secondes), je sais plus quel est le temps à attendre avant d'envoyer 2 messages mais c'est quelque chose comme 30s (temps que j'ai jugé suffisant entre 2 rédactions de post). cette surveillance sera supprimé d'ici peu étant bientôt plus un nouveau membre.
Ah non, le temps de latence ne disparaît pas, puisque je me suis encore fait bloquer cette semaine ;) (un jour où j'avais préparé plusieurs messages -sur des topics différents- que j'ai voulu envoyer en un temps record profitant d'une fenêtre de connexionˆˆ) Il y a donc bien un délai entre deux messages, même pour ceux qui en ont déjà posté beaucoup ! Mais ce n'est quand même pas très long, suffit d'un tout petit peu de patience :D
Mais tu peux très bien faire un gros pavé pour tout le monde, ça c'est possible dès le début :D

Sinon, je suis très d'accord avec Baelfire (et les autres aussi qui vont dans le même sens). Je pense que tu es dans une période charnière où tu as à découvrir de nouveaux sentiments, c'est bien que tu y sois attentif et que tu essaies de le voir de manière positive :-)

Avatar de l’utilisateur
didou
Atrix Revolutions
Messages : 1972
Inscription : 24 oct. 2015, 19:22
Localisation : Nozay, Essonne
Pronom : il
A aimé : 152 fois
A été aimé : 449 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par didou » 04 févr. 2018, 22:08

Maximum a écrit :
04 févr. 2018, 15:09
Pour Didou : ce qui m'embête vraiment c'est d'être incapable d'avoir un rapport sexuel normal même avec des femmes très belles !
Bon, peut-être que la "simple" beauté en te suffit plus. Généralement, au bout d'un certain temps de maturation, l'être humain masculin devient un homme raisonnable. Bon, moi, raté, je n'ai toujours pas réussi à grandir jusqu'à ce point :lol: Mais trêve de plaisanterie, comme je le disais et les copains/copines également, tu as peut-être désormais besoin d'autre chose que de tremper ton pinceau à court terme. Enfin, c'est juste une supposition car je n'ai jamais été dans ta situation.
Maximum a écrit :
04 févr. 2018, 15:09
Outre le fait que sur le moment on se sent con,
:lol: :lol: On se sent parfois con pour moins que ça :D
Maximum a écrit :
04 févr. 2018, 15:09
il y a aussi un problème pour une histoire sérieuse : dans un marché matrimonial compétitif (pardon pour le terme mais c'est adapté :p) autour des filles qui sont les plus intéressantes, les plus belles, les plus ce que vous voulez, [...]
Argggg le discours ! Le capitalisme du sexe, la startup du cul, le profit du foutre :evil: Mais je suis persuadé que même chez les S, le popol et le minou ne sont pas les arguments convaincants sur le long terme pour fonder couple, famille, foyer fiscal, etc.
Maximum a écrit :
04 févr. 2018, 15:09
Je ne pourrai pas avoir de relation sérieuse de qualité si je n'arrive plus à faire l'amour.
Tout dépend de ce que tu recherches par "relation sérieuse". Si c'est de la jambe en l'air avant toute chose, c'est sûr, tu es mal barré. Si c'est de partager ta vie avec quelqu'un à qui tu tiens (par autre chose que le slip) et qui partagera la tienne (par autre chose que ton tuyau), alors il faudra enfin comprendre que même chez les S le cul ne fait pas tout.

Et je suis bien placé pour le dire car j'ai vécu pendant 21 ans en couple et ai eu 2 gamins. Donc, le cul n'était pas le liant principal du couple (je n'ai mis des mots sur mon ressenti avec mon divorce, néanmoins, en toute ignorance de cause, je n'étais pas un lapin patenté.
Règle n°1 : pas avant le mariage. Règle n°2 : ne pas se marier

Maximum
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 01 févr. 2018, 03:57
A été aimé : 1 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Maximum » 05 févr. 2018, 00:20

D'abord, merci à tous pour vos messages :) Mais juste une précision car je sens une suspicion dans beaucoup de messages ^^ : ce n'est pas parce que j'ai eu un certain nombre de partenaires que je suis un queutard insensible ^^ J'ai toujours préféré les relations de couple saines, mais comme je suis très exigeant et que j'aime aussi beaucoup mon intimité, je suis très sélectif quand il s'agit de me mettre en couple. Et pas sélectif uniquement sur le physique (qu'elle me plaise suffit) mais sur le plan du caractère, des qualités morales, de la culture, de la gentillesse sincère, etc. J'ai effectivement eu une époque où je voulais faire du chiffre, mais à l'époque je n'étais pas impuissant ^^

@Baelfire : tu as presque ta réponse juste au dessus ! Mais actuellement je ne sais pas... en fait les sentiments que je pourrais avoir ne changeraient peut être pas mon absence de pulsion. Qu'en penses-tu ?

@didou : je pense qu'une vie sexuelle épanouissante est un facteur important dans le bien-être d'un souple qui n'est pas asexuel.Pour le côte "capitaliste" c'est triste mais c'est vrai : les filles les plus convoitées ont le choix des prétendants, et la capacité à les faire jouir n'est pas quelque chose de négligeable. Parmi celles avec qui j'ai échoué à avoir une érection depuis trois ans, certaines ont trouvé ça éliminatoire. Sans que ça fasse tout, c'est important.

@Hestia : Dans ce cas j'espère que c'est réversible... Pour te répondre : je désirais sexuellement les femmes que je connaissais (avec la pulsion), je préférais forcément celles dont j'ai été amoureux et avec qui j'étais (sentiment + pulsion). Depuis ma période de dépression, qui est déclarée terminée, la pulsion n'est plus là. Le sentiment pourrait, mais je n'ai pas été vraiment en couple depuis. En tout cas je ne suis plus tombé vraiment amoureux. Je viens à vous car je souffre de ne plus avoir de sexualité. Pas seulement parce que je serais victime de la société (ce qui est peut être partiellement vrai! je ne le nie pas) mais parce que j'aimais ça ! Malgré mes nombreuses activités je ressens un manque.

@Léonis : J'imagine que si j'étais amoureux, je pourrais me contenter d'une asexuelle. Mais même en admettant que je le sois, ça limite quand même énormément mes chances de trouver quelqu'un qui me correspond. Tout simplement car il y a un pourcentage faible d'asexuelles. En te lisant j'ai l'impression que pour toi il est probable que je le sois, est-ce le cas ?

Avatar de l’utilisateur
Hestia
Ascendant
Messages : 1073
Inscription : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Iel
A aimé : 147 fois
A été aimé : 222 fois
Contact :

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Hestia » 05 févr. 2018, 06:19

A te lire j'ai finalement l'impression que tu n'es pas asexuel, mais juste confronté à une absence de libido; qui a causé en toi un mal être, car tu ne comprends pas à quoi elle est dû. Je pense cela, car l'absence d'activité sexuelle avec des partenaire ont provoqué en toi un manque ors les personnes asexuelles n'éprouvent pas un manque, ni de mal être lorsqu'elles n'ont pas de relations sexuelles durant une longue période, ce qui n'est visiblement pas ton cas.
Si possible alternez entre l’accord féminin et le langage épicène lorsque vous me désignez à la 3ème personne.

Avatar de l’utilisateur
Olib
Affilié
Messages : 323
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 185 fois
A été aimé : 156 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Olib » 05 févr. 2018, 08:09

Bonjour Maximum, et bienvenu sur Aven !

Je plussoie totalement le message de Hestia juste au-dessus.
Je n'ai jamais été dans une logique de performance mais j'ai eu une 1ère relation de couple à 18-20 ans où l'on faisait régulièrement (voire très régulièrement ^^) l'amour et ça me plaisait réellement et j'éprouvais un réel désir. Ensuite, pour tout un tas de raisons (mais rien à voir avec une dépression) je n'ai pas eu d'expériences pendant plusieurs années et je m'étais rendu compte que finalement ça ne me manquait pas du tout. J'ai eu cette confirmation ensuite quand je me suis remis en couple, je n'éprouvais aucun désir alors que j'étais très amoureux de la personne. Si j'en ai souffert, c'est uniquement parce que je ne pouvais pas satisfaire ma copine sur ce plan. Je n'ai jamais souffert d'un "manque". Je crois, comme dit Hestia, que c'est bien ça qui caractérise l'asexualité.
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar de l’utilisateur
Zimou
Administrateur
Messages : 4855
Inscription : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 396 fois
A été aimé : 373 fois
Contact :

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Zimou » 05 févr. 2018, 09:34

clotaire a écrit :
04 févr. 2018, 17:52
Ah non, le temps de latence ne disparaît pas, puisque je me suis encore fait bloquer cette semaine ;)
Ah c'est possible que ce soit une fonctionnalité qui ne saute pas avec le temps alors. je me souvient plus dans quel module antispam j'avais précisément configuré cette option, si c'était temporaire ou définitif xD
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Baelfire » 05 févr. 2018, 10:10

Maximum a écrit :
05 févr. 2018, 00:20
@Baelfire : tu as presque ta réponse juste au dessus ! Mais actuellement je ne sais pas... en fait les sentiments que je pourrais avoir ne changeraient peut être pas mon absence de pulsion. Qu'en penses-tu ?
J'en pense que tu pourrais être surpris par le pouvoir de l'amour. Ca fait très fleur bleue mais c'est du vécu. Pour ce qui est d'avoir plein d'aventures avant de trouver la bonne ne t'en fais pas personne n'est épargné pas même nous. On sait à peu près tous ce que c'est. Je suis plus ennuyée par la façon dont tu en parles et l'intention qu'il semble y avoir derrière : la preformance, la compétitivité. Les critères il faut en avoir. Mais sans feeling, sans sentiments ça te ramènera toujours à la case départ. Une femme peut posséder tous tes critères sans que finalement tu aie du feeling pour elle. Et là je parle de feeling pas de désir (qui est purement mécanique). Et puis tu sais à convoiter "celles que tout le monde convoite" tu...enfin tu verras bien :). Tant que tu envisageras les choses sous cet aspect ça peut poser soucis à ta virilité et ton bien être en général. Et tu n'es pas impuissant. Enlève toi ça de la tête :)

Après si tu estimes que le fait que Popol ne se lève pas deux fois par semaine est un énoooooooorme problème eh ben il y a toujours la ptite pilule bleue. Ca soigne pas mais ça soulage comme on dit. Voilà. Soucis résolu pour le côté performance :wink: (le seul qui compte au final ?)
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Léonis » 05 févr. 2018, 17:16

Maximum a écrit :
05 févr. 2018, 00:20
@didou : Parmi celles avec qui j'ai échoué à avoir une érection depuis trois ans, certaines ont trouvé ça éliminatoire. Sans que ça fasse tout, c'est important.

@Hestia :Pas seulement parce que je serais victime de la société (ce qui est peut être partiellement vrai! je ne le nie pas) mais parce que j'aimais ça ! Malgré mes nombreuses activités je ressens un manque.

@Léonis : J'imagine que si j'étais amoureux, je pourrais me contenter d'une asexuelle. Mais même en admettant que je le sois, ça limite quand même énormément mes chances de trouver quelqu'un qui me correspond. Tout simplement car il y a un pourcentage faible d'asexuelles. En te lisant j'ai l'impression que pour toi il est probable que je le sois, est-ce le cas ?
D'après ce que je comprends tu sembles au minimum demi-sexuel. C'est à dire que désormais il te faut être en confiance et avoir de vrai sentiment pour qu'une relation sexuelle se passe bien. Mais comme tu le dis à Hestia tu ressens un manque, hors les Ace n'ont pas ce manque. Après il faut voir si cela est un vrai manque physique ou juste une remise en cause de tes habitudes relationnelles. J'ai jamais connu ça mais j'imagine que les habitudes sociales peuvent provoquer un trouble lors d'un changement de style de vie.

Après concernant tes chance de te mettre en couple et la réaction des certaines fille à ton problème, il est évident qu'une fille S voudra que son bonhomme assure au pieux. Il y a des couple A-S qui peuvent marcher mais toutes les filles ne seront pas disposer à ça. D'ailleurs qui te dis que LA bonne pour toi n'est pas Ace ? Trouver une fille pour vivre une vie de couple épanoui n'est simple pour personne. Tu parles beaucoup de te mettre en couple et j'ai l'impression que tu te mets énormément de pression sur ça. Si ça se trouves tes pannes sont dû au fait qu'au fond tu ne te sentes pas bien avec les filles qui étaient avec toi dans ces moments là. Tu sentais peut-être que ça ne mènerai nul part sur le long terme et du coup "ça ne venait pas" (je sais pas comment le dire autrement ^^'). Suivant cette hypothèse il faudrait peut-être que tu arrive à te détendre un peu vis-à-vis de ce sujet. J'ai ouïe dire que c'était rarement bon dans les affaires de lit. Après mettre de côté les relations trop brèves (coup d'un soir si ça t'arrives encore de tenter) et retarder un peu le passage un l'acte. Attendre que tu sois bien avec ta partenaire. J'ai pas de délais qui me viennent en tête car j'y connais rien en couple et relation S. A mon avis tu finiras par faire des progrès et trouver ton équilibre mais forcer les choses pourrait t'être nuisible.

Ensuite concernant l'idée qu'il y a trop peu de poisson dans la mer Ace pour trouver une fille pour toi, je vais t'exposer un peu ma situation.
Comme indiqué dans ma signature j'ai un problème de genre. Je suis 50/50 entre fille et garçon. Pas simple à faire comprendre et accepter. Et en plus je suis Ace. Pas besoin d'un BAC+12 en statistique pour sentir que c'est mal partie pour trouver une Ace qui ne soit pas troubler pour vivre une histoire avec moi. Pourtant, dans deux semaines je vais rencontrer une charmante fille Ace qui n'a pour l'heure aucun problème avec ça et qui semble s'amuser d'en être la complice. Temps de recherche : 4 mois. Juste 4 mois de présence dans la Ace-sphère.
Crois-moi, reste calme, tu trouveras ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Maximum
Membre junior
Messages : 8
Inscription : 01 févr. 2018, 03:57
A été aimé : 1 fois

Re: Plus de vraie libido = asexualité ?

Message par Maximum » 11 févr. 2018, 18:10

Merci pour vos réponses que je voulais lire avec attention avant de répondre à tout le monde. J'ai l'impression qu'en venant chercher une réponse je me retrouve avec encore plus d'interrogations qu'avant... ^^
Olib a écrit :
05 févr. 2018, 08:09
Bonjour Maximum, et bienvenu sur Aven !

Je plussoie totalement le message de Hestia juste au-dessus.
Je n'ai jamais été dans une logique de performance mais j'ai eu une 1ère relation de couple à 18-20 ans où l'on faisait régulièrement (voire très régulièrement ^^) l'amour et ça me plaisait réellement et j'éprouvais un réel désir. Ensuite, pour tout un tas de raisons (mais rien à voir avec une dépression) je n'ai pas eu d'expériences pendant plusieurs années et je m'étais rendu compte que finalement ça ne me manquait pas du tout. J'ai eu cette confirmation ensuite quand je me suis remis en couple, je n'éprouvais aucun désir alors que j'étais très amoureux de la personne. Si j'en ai souffert, c'est uniquement parce que je ne pouvais pas satisfaire ma copine sur ce plan. Je n'ai jamais souffert d'un "manque". Je crois, comme dit Hestia, que c'est bien ça qui caractérise l'asexualité.
Mais dirais-tu que quelque chose a changé entre temps ? Là effectivement je ne ressens pas de manque lié à la libido mais plutôt un manque affectif disons. Peut-être que ce manque affectif entraîne un mal-être qui associe le sexe à des sentiments désagréables, d'où mon absence d'envie.

@Léonis & @Hestia : Peut-être que je suis devenu demi-sexuel mais c'est vraiment difficile à évaluer. C'est comme pour la notion de manque : je ne ressens pas de manque lié à l'absence de sexe (j'y ai renoncé depuis mes échecs répétés), mais c'est peut-être camouflé par autre chose comme je le disais à Olib. Connaissez-vous un moyen d'en avoir le coeur net ?

@Léonis : Pour les habitudes sociales et même plus largement les relations ça doit jouer un peu oui. Mes amis proches, dont j'ai partagé l'intimité au point de vivre avec pendant un bon moment, certains étaient alors déjà avec leur relation longue, me renvoient tous l'image d'une libido très présente. Mais honnêtement même en me jugeant hors de cette comparaison, je ne trouve pas mes envies assez présentes pour que ce soit plaisant, sain, normal, etc.
Ensuite ne penses-tu pas que ce soit trop tôt pour me considérer comme "Ace" ? Imagine que je rende une asexuelle amoureuse pour finalement lui dire X mois après " Ah, non en fait ! " ce serait franchement malaisant ^^ Je plaisante bien sûr mais ça semble acquis pour toi. Ensuite, c'est juste une hypothèse personnelle, mais je pense qu'il est encore plus mal vu d'être asexuel quand on est un homme. Dans la culture commune (je ne dis pas que c'est bien ou naturel, je dis juste que c'est comme ça dans la plupart des sociétés) l'homme assure quand il a plein de fille et une fille prend de la valeur quand elle a peu de partenaire (la tradition de la virginité pour les plus conservateurs). Je ne sais pas si ce serait donc aussi facile à assumer.

@Baelfire : Tu as sans doute raison sur un point, c'est que le sentiment peut changer beaucoup de choses. Malheureusement je suis arrivé à un stade où les femmes ne m'impressionnent plus du tout (ça a accompagné la perte du désir je pense : elles ne m'intimident pas, ne m'intéressent pas), et j'ai peur que ça m'empêche d'aimer à nouveau car je ne suis plus "ouvert" à la personnalité des nanas que je rencontre. Ou alors c'est déjà des copines. Pour le côté performance ça ne m'obsède pas, c'est juste que je ne me considère pas encore comme asexuel (ou demi) et que pour les sexuels c'est très important.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités