In bed with Sherlock

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3850
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 667 fois
A été aimé : 998 fois

In bed with Sherlock

Message par Baelfire »

Je ne regarde pas la sérié Sherlock mais j'ai entendu beaucoup d'entre vous dire que le personnage principal devait être A.

Apparemment c'est quelqu'un qui n'est pas très intéressé par les relation charnelles et affectives ce qui le rendrait très attirant.

Son interprète s'est imaginé ce que pourrait donner le sexe avec Sherlock. En gros efficace parce qu'il aura pris soin de se renseigner sur le sujet avant et de se préparer physiquement et mentalement.

Je vous laisse découvrir c'est pas mal amené :)

http://www.madmoizelle.com/sherlock-ben ... exe-296526
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Baelfire pour son message :
Hestia (16 févr. 2017, 09:20)
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 232
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 63 fois
Contact :

Re: In bed with Sherlock

Message par Hassan »

L'ennui c'est que Moffat, le showrunner, considère que Sherlock est abstinent et n'a pas "fait le choix d'être asexuel". En plus, Moffat pense que Sherlock asexuel enlèverait du fun à la série.

https://www.theguardian.com/tv-and-radi ... doctor-who

Avatar du membre
Nannerl
Ace-Cream
Messages : 1054
Enregistré le : 23 nov. 2014, 14:00
Localisation : La Comté
A aimé : 352 fois
A été aimé : 340 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Nannerl »

Maaais.. Je vois pas en quoi être asexuel serait moins fun, je veux dire certes y'a pas la tension sexuelle (qui des fois peu rendre le truc drôle entre deux perso) mais ça empêche pas de flirter ou autre par exemple non ? Moffat me déçoit là.

Après (j'ai jamais lu l'oeuvre original ni regardé la série, juste vu les films avec Robert Downey Jr et Jude Law) j'ai souvent entendu dire que Sherlock était sociopathe, du coup ça pourrait aussi expliquer certaines choses.

L'interview sur Madmoizelle reste pas mal néanmoins, ça m'a fait rire x)
“ Je peins des fleurs pour qu'elles ne meurent pas ” - Frida Kahlo
Make Tea, not Love ☕
Image

Avatar du membre
Hestia
Atrix
Messages : 1721
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 235 fois
A été aimé : 419 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Hestia »

Pareil, je ne vois pas en quoi être asexuel empêche d'être fun.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1876
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 491 fois
A été aimé : 530 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par PassionA »

Probablement parce que Moffat, comme 99% des gens, pense qu'être asexuel c'est en fait être asexué, ou alors être malade.

De plus, même si Sherlock Holmes n'a jamais porté d'intérêt à la gaudriole dans aucun roman (n'oublions pas que c'est un personnage créé à l'époque Victorienne, notoirement prude), et à peine à l'amour avec sa relation étrange avec Irène Adler, aujourd'hui ce n'est plus le même contexte et la sexualité ça fait vendre. Donc aucune raison particulière de rompre le cordon de l'attachement des spectateurs qui se retrouvent dans ce personnage en professant une orientation sexuelle différente de la norme qui passe chez beaucoup de gens pour un problème traumatique ou une maladie. Il est clair que du point de vue d'un allosexuel, un Sherlock Holmes qui ne s'intéresse pas au cul parce qu'il bande mou, c'est pas ultra vendeur.

Personnellement, j'ai pas super aimé ce qu'ils ont fait du personnage d'Irène Adler dans la série Sherlock. C'est vraiment rabaisser le personnage de ne la faire passer que pour une manipulatrice sexuelle, alors que l'étendu des ses talents est bien plus vaste vu que c'est un véritable miroir en négatif de Sherlock. Alors nous faire comprendre dans la dernière saison qu'en fait Sherlock est aux abonnés SM de la chère maquerelle Irène... ça m'a fait vraiment mal - et m'a renforcé dans l'opinion qu'aujourd'hui tout DOIT être vu d'un point de vue sexuel, même ce qui n'a absolument pas lieu de l'être, CF la saison 3 de Vikings également avec un Odon manipulateur donc attiré par le SM...
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur PassionA pour son message :
Eoko (16 févr. 2017, 17:14)

Suiko
Amibe
Messages : 94
Enregistré le : 26 sept. 2016, 23:43
A aimé : 4 fois
A été aimé : 5 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Suiko »

Tiens en parlant de Sherlock, j'ai vu quelque part sur internet que Benedict Cumberbatch, qui joue Shelorck dans la série, avait révélé que son personnage était asexuel ^^

Avatar du membre
Eoko
Apprenti
Messages : 72
Enregistré le : 09 déc. 2010, 15:39
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 15 fois
A été aimé : 10 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Eoko »

PassionA a écrit :Personnellement, j'ai pas super aimé ce qu'ils ont fait du personnage d'Irène Adler dans la série Sherlock. C'est vraiment rabaisser le personnage de ne la faire passer que pour une manipulatrice sexuelle, alors que l'étendu des ses talents est bien plus vaste vu que c'est un véritable miroir en négatif de Sherlock. Alors nous faire comprendre dans la dernière saison qu'en fait Sherlock est aux abonnés SM de la chère maquerelle Irène... ça m'a fait vraiment mal - et m'a renforcé dans l'opinion qu'aujourd'hui tout DOIT être vu d'un point de vue sexuel, même ce qui n'a absolument pas lieu de l'être, CF la saison 3 de Vikings également avec un Odon manipulateur donc attiré par le SM...
OUI. Je suis d'accord à 100%.

J'ai horreur de la Irène Adler de Sherlock depuis son apparition, alors que tout autour de moi tout le monde l'adore.
Surtout que si son personnage avait été masculin, sans rien changer d'autre, il ne serait pas passé du tout. Tout de suite on aurait eu droit aux "c'est un pervers exhibitionniste dégoûtant", alors que bizarrement, comme c'est une femme, oh, ça passe, c'est un personnage touchant.

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: In bed with Sherlock

Message par Ramón »

Mais faut laisser Sherlock tranquille, c'est un logicien pur sucre deudjou ! Les logiciens ont pour amour et sexualité le raisonnement sensé et cohérent, au diable la chair et les sentiments. Et il n'y aura jamais rien d'aussi intriguant et excitant qu'une personne performante avec son instinct. Le reste n'est que du mammiférisme saupoudré de civilité.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3850
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 667 fois
A été aimé : 998 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Baelfire »

Mr.Nya a écrit :Le reste n'est que du mammiférisme saupoudré de civilité.
Tes images me laissent toujours perplexe et parfois rêveuse Nya. Le plus drôle c'est quand j'essaye de me les représenter physiquement. Mais où est ce que tu vas chercher tout ça ? :D
Image

TAGADAAAAA !!!

Avatar du membre
Hassan
Adepte
Messages : 232
Enregistré le : 03 oct. 2013, 12:02
Localisation : Suisse
Pronom : il
A aimé : 8 fois
A été aimé : 63 fois
Contact :

Re: In bed with Sherlock

Message par Hassan »

Eoko a écrit :
PassionA a écrit :Personnellement, j'ai pas super aimé ce qu'ils ont fait du personnage d'Irène Adler dans la série Sherlock. C'est vraiment rabaisser le personnage de ne la faire passer que pour une manipulatrice sexuelle, alors que l'étendu des ses talents est bien plus vaste vu que c'est un véritable miroir en négatif de Sherlock. Alors nous faire comprendre dans la dernière saison qu'en fait Sherlock est aux abonnés SM de la chère maquerelle Irène... ça m'a fait vraiment mal - et m'a renforcé dans l'opinion qu'aujourd'hui tout DOIT être vu d'un point de vue sexuel, même ce qui n'a absolument pas lieu de l'être, CF la saison 3 de Vikings également avec un Odon manipulateur donc attiré par le SM...
OUI. Je suis d'accord à 100%.

J'ai horreur de la Irène Adler de Sherlock depuis son apparition, alors que tout autour de moi tout le monde l'adore.
Surtout que si son personnage avait été masculin, sans rien changer d'autre, il ne serait pas passé du tout. Tout de suite on aurait eu droit aux "c'est un pervers exhibitionniste dégoûtant", alors que bizarrement, comme c'est une femme, oh, ça passe, c'est un personnage touchant.
Moffat a un énorme problème d'écriture en ce qui concerne les femmes. Elles sont soit sexy soit, dans le cas de Doctor Who, des personnes si exceptionnelles qu'elles en deviennent des concepts et non des personnages (Amy Pond qui est celle qui attend, Clara Oswald qui est la femme impossible...). Même quand il essaie de montrer qu'il a compris ce qu'on lui reproche il montre qu'il n'a pas compris comment faire mieux.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Hassan pour son message (2 au total) :
Nannerl (17 févr. 2017, 13:58) • Aphélie (13 mars 2017, 23:53)

Avatar du membre
Hestia
Atrix
Messages : 1721
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle et Iel
A aimé : 235 fois
A été aimé : 419 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Hestia »

Moffat a une vision très particulière des femmes.
Je suis une personne non-binaire. J'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes. Mais j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: In bed with Sherlock

Message par Ramón »

Facile Baelfire, des années de travail acharné au service du Grand Nawak 8-)
L'absurde m'a été révélé sous les traits du Concombre Masqué, le sens de l'image par San Antonio. Depuis, j'erre dans les limbes de mon cerveau :mrgreen:

Oya
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 17 févr. 2017, 22:49
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: In bed with Sherlock

Message par Oya »

J'aime beaucoup cette série et c'est "marrant" de voir sur les forums des personnes passer complètement à côté du personnage de Sherlock parce qu'ils ne comprennent pas son asexualité hétéromantique.

PassionA, j'ai pas du tout compris ça comme cela moi...Ils sont juste en contact par texto de temps en temps. Mon impression était qu'il était fasciné par son intelligence, aussi rare que la sienne, mais c'est tout...

J'espère qu'il y aura une 5eme saison et qu'il y aura de belles scènes romantiques entre Sherlock et Molly, sans pour autant sous entendre que Sherlock n'est plus asexuel depuis qu'il a compris certaines choses qui l'avaient traumatisé ou parce qu'il est enfin amoureux.

Bref, j'espère qu'ils ne nous décevront pas !

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1637
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 273 fois
A été aimé : 479 fois

Re: In bed with Sherlock

Message par Aphélie »

Je suis contente de voir que certains partagent mon agacement pour Moffat ici. Bizarrement concernant Irene Adler c'est pas le côté manipulatrice sexuelle qui me frappe (attention, j'ai pas vu la dernière saison, je rate peut-être des trucs) c'est surtout : 1. le fait qu'elle se revendique lesbienne mais tombe quand même amoureuse de Sherlock. Sérieusement j'ai pas les mots pour dire à quel point ça m'afflige, ça pue le fantasme masculin de la lesbienne qui vire sa cutie pour l'homme, le vrai. 2. Le gros renversement de dynamique dans la fin de l'épisode où elle apparaît. Dans le canon, Irene Adler est devenu un personnage marquant parce que c'est la seule personne à avoir déjoué Holmes. J'ai l'impression que Moffat a pas supporté ça et a décidé de quand même donner le dessus à Sherlock, non seulement dans la scène où il la perce à jour qui est assez humiliante pour elle, mais encore plus dans la scène finale où Irene devient une damsel in distress et se voit sauvée par notre incroyable héros. Ugh.
Oya a écrit :J'aime beaucoup cette série et c'est "marrant" de voir sur les forums des personnes passer complètement à côté du personnage de Sherlock parce qu'ils ne comprennent pas son asexualité hétéromantique.
Pourquoi nécessairement hétéro-romantique ? Enfin, j'ai cru comprendre qu'ils nous forçaient du Sherlock/Molly sorti de nulle part dans la saison 4, mais vu le contexte (oui je me suis beaucoup spoilée), j'ai du mal à le prendre au sérieux, pas après trois saisons où Sherlock n'en a rien eu à faire d'elle. Qu'on soit d'accord, avec Moffat je m'attends pas à ce que Sherlock puisse être gay ou même bi, mais le côté hétéronormatif me fatigue un peu, si on devait lui coller une relation après tout ce temps ça ferait quand même plus sens que ce soit Watson, m'enfin. Et puis quand c'est le showrunner lui-même qui insiste pour dire que Sherlock n'est pas asexuel, c'est difficile de reprocher aux fans de ne pas comprendre son asexualité.

A côté de ça, je ne regarde pas la série mais j'ai cru comprendre qu'un personnage de Shadowhunters, un Raphael quelque chose, avait tout récemment été représenté comme canoniquement asexuel dans la série tv : un peu de représentation, ça fait pas de mal, même si c'est pas le plus grand détective de la littérature anglaise...

Edit : je viens de tomber sur ce post qui résume bien les choses.
Ces utilisateurs ont aimé l’auteur Aphélie pour son message :
Eoko (23 mars 2017, 19:22)
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Ramón
A aimé : 0
A été aimé : 0

Re: In bed with Sherlock

Message par Ramón »

Sherlock est un misogyne, il n'aime pas les femmes, mais alors pas du tout. Arthur, réveille-toi, ils sont devenus fous ! XD
Et Sherlock n'a jamais aimé de ses propres mots confiés à Watson ("Le pied du Diable").

Cette critique sur les différences entre l'Adler de Doyle et les Adler contemporaines m'apparaît pertinente (même si je ne connais pas les contemporaines ^^) : http://interpretegrec.canalblog.com/arc ... 73394.html

Répondre