Causes de l'asexualitè et le probleme du future

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Cantona
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 17 mars 2006, 19:38

Causes de l'asexualitè et le probleme du future

Message par Cantona » 17 mars 2006, 19:44

Hallo!

Quelles sont les causes de l'asex pour vous? Stres, la biologie, etc...

Et pour le future, quel tipe de % pour vous aura ce fenomene (depuis 80 ans par example)? La meme?

Salut!

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 18 mars 2006, 13:14

Bienvenue Cantona :D ,

Les causes de l'asexualité ?! je ne pense pas que ce soit dû au stress ou à la biologie, pour la plupart il s'agit d'un état de fait :wink: .

Le pourcentage d'asexuel(le)s dans 80 ans (par exemple) ?! à mon avis, certainement plus qu'aujourd'hui. Actuellement, ça tourne autour des 1% de la population, mais de plus en plus de personne se reconnaissent en tant qu'asexuel(le)s donc peut-être que dans 80 ans on sera environ 10% de la population, se serait peut-être déjà pas mal :roll: .
Image

Dea
Adepte
Messages : 169
Enregistré le : 20 oct. 2005, 05:06

Message par Dea » 18 mars 2006, 16:23

je ne pense pas que ce soit dû au stress ou à la biologie
La sexualité n'est-elle pas, elle, au départ, un phénomène biologique ? Pourquoi pas l'asexualité ?

Mais je crois que malgré la biologie. Il y a aussi un phénomène de personnalité qui n'aide pas. Dans la personnalité: il y a le phénomène d'inertie. Un corps en mouvement reste en mouvement, une émotion en mouvement garde la même direction. Celui qui n'est pas interessé aura peu de chance d'être intéressé un jours sauf par un certain "lacher prise" ou un changement conscient de direction. :)

Quant à la biologie. Je ne crois pas qu'elle soit irrémédiable mais je crois que c'est le départ de bien des choses en soi.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 18 mars 2006, 19:03

Eclora a écrit :Les causes de l'asexualité ?! je ne pense pas que ce soit dû au stress ou à la biologie, pour la plupart il s'agit d'un état de fait :wink: .
Pas mieux ;)
Cette question me rend toujours perplexe... Je ne me pose pas trop ce genre de question, de la même façon que je ne me pose pas la question de savoir pourquoi certains sont homo ou bi.
Question à retourner : pourquoi les gens sont-ils sexuels ?

Dans 80 ans, je pense que la proportion d'asexuels sera à peu près équivalente à ce qu'elle est maintenant. C'est juste que plus de gens se découvrant A vont s' "étiquetter" ainsi en apprenant l'existence de l'asexualité.

Avatar du membre
Jullianna
AVENant
Messages : 3959
Enregistré le : 27 mai 2005, 21:02
Localisation : Pays de la Loire
A aimé : 37 fois
A été aimé : 31 fois
Contact :

Message par Jullianna » 18 mars 2006, 21:12

Syd a écrit : Dans 80 ans, je pense que la proportion d'asexuels sera à peu près équivalente à ce qu'elle est maintenant. C'est juste que plus de gens se découvrant A vont s' "étiquetter" ainsi en apprenant l'existence de l'asexualité.
:wink: complètement d'accord

cerise2
Affable
Messages : 118
Enregistré le : 19 févr. 2006, 21:33
A été aimé : 1 fois

Message par cerise2 » 19 mars 2006, 23:29

Jullianna a écrit :
Syd a écrit : Dans 80 ans, je pense que la proportion d'asexuels sera à peu près équivalente à ce qu'elle est maintenant. C'est juste que plus de gens se découvrant A vont s' "étiquetter" ainsi en apprenant l'existence de l'asexualité.
:wink: complètement d'accord
bien vu ! :wink:

Cantona
Néophyte
Messages : 4
Enregistré le : 17 mars 2006, 19:38

re

Message par Cantona » 23 mars 2006, 17:15

Oui, mais poruquoi l'asex est nee en Amerique? Pourquoi dans la societè de cet pais et pas dans autres?

Avatar du membre
Eclora
Affranchi
Messages : 485
Enregistré le : 13 nov. 2005, 15:25

Message par Eclora » 31 mars 2006, 23:51

Cantona a écrit :Oui, mais poruquoi l'asex est nee en Amerique? Pourquoi dans la societè de cet pais et pas dans autres?
L'asexualité n'est pas "née" en Amérique, en tout cas l'état d'asexualité, le terme par contre a effectivement émergé des USA, probablement parce qu'ils ont moins "peur" du qu'en dira-t-on :roll: . Les américains ont osé être les premiers à en parler, voilà tout :wink: .
Image

Avatar du membre
Mystery
Aspirant
Messages : 47
Enregistré le : 17 juin 2006, 11:10
Localisation : Sud Ouest

Message par Mystery » 01 juil. 2006, 10:46

Pourquoi toujours chercher une cause à tout? Pourquoi n' aurions-nous pas le droit de ne pas aimer la sexualité?
Le sexe est devenu une activité ludique. Tout le monde en parle, ce n' est plus un sujet tabou, alors que finalement, l' intérêt basique, c' est pour se reproduire. Si bien que celui qui n' aime pas ce jeu, en devient anormal, et se trouve marginalisé. Combien de femmes le font sans prendre de plaisir, mais juste pour préserver leur union?
la plupart en parle avec tellement de fascination et d' intérêt que j' avais eu la crainte de ne plus pouvoir m' en passer après mon premier rapport. Bien heureusement, ce ne fut pas le cas! :wink:

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 02 juil. 2006, 21:57

il y a un courant qui dit que l'absence de libido est une conséquence de la dépression, mais des médecins affirment que c'est le contraire: l'absence de libido créé la dépression. Je trouve ce point de vue intéressant parce que ça signifie que l'asexualité peut très bien ne pas être un symptôme, mais quelque chose qui existe à part soi, indépendamment de l'humeur.
Personnellement je pense que c'est plutôt la frigidité (absence de plaisir) qui est en rapport avec la dépression. Quand je traverse des phases de dépression je suis frigide; le sexe, les pensées sexuelles et les fantasmes disparaissement entièrement de ma vie. Quand je suis simplement anaphrodisiaque (pas de désir pour autrui, mais orgasme possible à travers la masturbation), je suis dans une phase où je ne suis pas déprimée.
J'ai aussi remarqué qu'en ce qui me concerne il existait un continuum allant de l'asexualité totale qui représente 95% de ma vie (anaphrodisie + frigidé) à la sexualité active (1%), en fonction de mon humeur qui va de la dépression au bien-être. Ces deux lignes continues sont superposables et évoluent comme suit:
1. DEPRESSION AIGUE> 2. DYSTHIMIE> 3. BIEN-ETRE
1. ASEXUALITE TOTALE (NI DESIR NI PLAISIR)> 2. ANAPHRODISIE (PLAISIR SOLITAIRE, PAS DE DESIR POUR AUTRUI)> 3. ANAPHRODISIE PARTIELLE (PLAISIR SOLITAIRE, DEBUT D'ENVIE D'UN PARTENAIRE) les fantasmes peuvent être homosexuels > SEXUALITE ACTIVE (ENVIE D'UN PARTENAIRE, EXCITATION ET PLAISIR POSSIBLE MEME AVEC QUELQU'UN). les fantasmes sont exclusivement hétérosexuels.
Je n'ai connu que deux phases de "sexualité active" dans ma vie (avec pratiquement aucun partenaire à chaque fois), et, les deux fois, l'épisode a été suivi par une grave dépression. On peut se demander pourquoi, comme on peut se dire que j'ai connu cet état de bien-être aigu parce que j'étais déjà dépressive (dépression à l'envers). J'ai cru que j'étais maniaco-dépressive, les médecins jurent que non et posent le diagnostic de dysthimie et trouble anxieux généralisé.
Moi je pense que je suis asexuelle parce que:
1) ma mère m'a dégoûté du sexe en me racontant des histoires horribles
2) j'ai été physiquement et psychiquement intrusée (privée de toute intimité) quand j'étais enfant; l'intimité était synonyme d'agression
3) j'ai rencontré des mecs qui traitaient les femmes comme de la merde (c'est d'ailleurs pour ça que j'ai fini par croire que j'étais lesbienne)
4) je souffre de dépression chronique
5) je ne suis pas une personne très affirmée (comme je ne sais pas m'imposer, les relations affectives se révèlent douloureuses, donc j'ai développé inconsciemment le réflexe de les éviter)

Avatar du membre
NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 03 juil. 2006, 13:01

frania a écrit :il y a un courant qui dit que l'absence de libido est une conséquence de la dépression, mais des médecins affirment que c'est le contraire: l'absence de libido créé la dépression. Je trouve ce point de vue intéressant parce que ça signifie que l'asexualité peut très bien ne pas être un symptôme, mais quelque chose qui existe à part soi, indépendamment de l'humeur.


En fait libido et asexualité sont différente, et il me semble qu'il y ait confusion ici.

Libido: (« le désir » en latin) désigne le désir sexuel. (wikipédia)

Asexualité: une personne qui ne ressent pas d'attirance sexuelle pour les autres.

Il existe des A avec une très grande libido! :shock: :o :oops: :?: :!:

De plus, l'asexualité n'est surement pas un symptome par ce qu'un symptome c'est: Un symptôme représente une des manifestations subjectives d'une maladie ou d'un processus pathologique, tel qu'exprimé par le patient. (wikipédia)

Juste quelques points a garder en mémoire...

A+
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 03 juil. 2006, 14:12

NeeNoon a écrit :En fait libido et asexualité sont différente, et il me semble qu'il y ait confusion ici.

Libido: (« le désir » en latin) désigne le désir sexuel. (wikipédia)
Oui, libido et asexualité sont 2 choses différentes. Mais libido ne signifie pas tout à fait "désir sexuel" mais plutôt "recherche du plaisir (sexuel)" d'après le Robert. C'est ainsi que des asexuels peuvent pratiquer la masturbation car ils ne sont pas dépourvus de libido, mais seulement dépourvus de désir sexuel,.
NeeNoon a écrit :De plus, l'asexualité n'est surement pas un symptome
Oui et il faudra bien un jour cesser de parler de nous en termes médicaux... enfin c'est pas gagné... :?

Avatar du membre
Leeloo
Apprenti
Messages : 56
Enregistré le : 09 juin 2006, 15:39

Message par Leeloo » 05 juil. 2006, 19:24

Syd a écrit :Question à retourner : pourquoi les gens sont-ils sexuels ?
Il ne faut quand même pas renier la nature qui est la reproduction. Et comment on fait des enfants? Pas besoin de vous faire un dessin. C'est un peu facile de montrer les autres du doigt alors que l'asexualité reste et restera sûrement une minorité. Les gens sont sexuels parce qu'à la base la nature en a décidé ainsi. Mais après comme dans toute chose, il y a des exceptions qui ne viennent pas forcément d'un dysfonctionnement ou autre.
Syd a écrit :Dans 80 ans, je pense que la proportion d'asexuels sera à peu près équivalente à ce qu'elle est maintenant. C'est juste que plus de gens se découvrant A vont s' "étiquetter" ainsi en apprenant l'existence de l'asexualité.
Il y a aussi beaucoup de gens qui vont se dire asexuels alors qu'en fait c'est juste une histoire de n'avoir jamais réussi à prendre du plaisir. Le plaisir est quand même très complèxe, notamment chez la femme. Et c'est un cercle vicieux. Si on ne connaît pas de plaisir en couchant avec quelqu'un, on ne peut pas aimer le sexe, etc... C'est pourquoi je ne sais pas si je peux me définir comme asexuelle.
"Ce qu'il y a de plus subtil dans l'homme, c'est la sexualité." Céline

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 06 juil. 2006, 09:54

Leeloo a écrit :Il ne faut quand même pas renier la nature qui est la reproduction.
Cette explication est incomplète car elle ne s'inclue pas les homosexuels.
Leeloo a écrit :C'est un peu facile de montrer les autres du doigt alors que l'asexualité reste et restera sûrement une minorité.
Personne ne montre personne du doigt ici. J'ai juste retourné la question car la réponse à la question "pourquoi les gens sont-ils asexuels ?" est du même genre que celle à la question "pourquoi les gens sont-ils sexuels ?".
Quant à être une minorité, cela ne nous oblige pas à rendre des comptes à la majorité des sexuels. Si nous souhaitons nous faire connaître, c'est pour obtenir respect et tolérance de leur part, sinon nous ne leur devons rien.
Leeloo a écrit :Il y a aussi beaucoup de gens qui vont se dire asexuels alors qu'en fait c'est juste une histoire de n'avoir jamais réussi à prendre du plaisir.
C'est pour ça que la définition de l'asexualité ne repose pas sur la notion de plaisir, ni même sur celle d'aimer le sexe (qui est aussi vague que la notion d'intérêt) mais sur celle de l'attirance physique.

frania
Adepte
Messages : 178
Enregistré le : 27 juin 2006, 17:27

Message par frania » 08 juil. 2006, 09:30

Je sais très bien qu'il y a une différence entre libido et asexualité et je sais aussi (pour l'avoir vécu) qu'il y a des A avec une très grande libido!
Mais il existe aussi des A avec une libido zéro et c'est mon cas en ce moment, donc je me suis permis de dire: certains médecins affirment que la disparition de la libido est une conséquence de la dépression, d'autres affirment que c'est une cause de la dépression, ce qui signifie que mon asexualité (doublée d'anorgasmie) peut ne pas être un symptôme pas quelque chose à part soi.
Et à part ça, je crois aussi que l'asexualité n'est pas forcément une absence de désir pour les autes, il y a des A et qui éprouvent effectement du désir pour les autres, mais ça reste au niveau de la pensée, ils préfèrent se masturber plutôt que de passer à l'acte.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité