Espace de discussion aromantique

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre
Avatar du membre
Losange
Membre
Messages : 27
Enregistré le : 21 juil. 2015, 18:42
A aimé : 18 fois
A été aimé : 1 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Losange » 21 juil. 2015, 21:24

Kami a écrit :
~flor_vermelha~ a écrit :As-tu déjà entendu parler des "queerplatonic relationships" ? (Je ne me souviens pas s'il y a une traduction francaise officielle).
Tao-san a écrit :J'ai cherché vite fait... y'a pas de traduction officielle... mais ... pour ce que j'en ai compris, j'ai ma propre traduction et elle me convient : Ce sont les "Coupines" c'est bien entendu un faux ami, puisqu'il n'y a ni coup, ni pine entre nous... C'est une relation d'amitié intense, c'est plus fort que l'amitié, mais ça n'est pas de l'amour, pas de désir sexuel, pas d'envie de vivre ensemble, pas de besoin de vivre ensemble non plus, mais une éternelle et sincère joie de partager le plus de temps possible ensemble.

En traduction littérale dans le texte : "drôle de relation amicale platonique".
Alors il ne s'agit pas vraiment de ce que je voulais dire. Je parlais plus d'une envie de vivre ensemble, d'avoir quelqu'un à qui parler. Plus dans le genre de colocataires ou même de frères et sœurs qui vivraient ensemble. Des amis, de la famille, bref des personnes qui s'apprécient et qui souhaiteraient diminuer leurs sentiments de solitude en choisissant de vivre ensemble mais sans désir sexuel, ni attirance amoureuse, ni un désir de relation d'amitié intense. Juste une amitié normale, une présence.
Au contraire, les partenaires d'une relation queerplatonic peuvent avoir envie de vivre ensemble ! ;)


En ce qui concerne l'aromantisme, d'après ce que j'en sais, c'est, comme Zimou l'a dit, de ne pas tomber amoureux. Il y aurait, comme pour l'asexualité, une zone grise : gray-romantic en anglais, pour ceux qui tombent amoureux très rarement et les demi-romantiques, ceux qui ont besoin de connaître une personne avant d'en tomber amoureux.

Il y a des romance-repulsed (dégoûtés par la romance, les attitudes romantiques, etc), romance-adverse (qui n'aiment ni la romance, ni les gestes romantiques, mais qui n'en sont pas dégoûtés, romance-indifferent (ni dégoûtés, ni favorable) et romance-favorable (ceux qui aimeraient avoir une relation romantique) et ce n'est pas exclusifs aux aro, les romantiques peuvent aussi se définir ainsi ! On peut, par exemple, être un romance-adverse biromantique : on tombe amoureux de deux genres (ou plus selon certains) mais on n'aime pas la romance. ;)
(désolé(e) pour tous les termes anglais ^^')

Avatar du membre
Yriu
Membre
Messages : 15
Enregistré le : 02 août 2015, 00:23

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Yriu » 02 août 2015, 14:02

Je pense que la différence faite par les anglophones apporterait de la clarté pour certains. En effet, l'inverse de "aromantic" n'est pas "romantic" mais "alloromantic".

"Romantic" peut être utilisé bien sur, mais n'importe qui peut rêver de diner aux chandelles ou de promenades sous les étoiles sans pour autant tomber amoureux. De même, n'importe qui peut être amoureux mais ne pas supporter les actes romantiques. La romance est séparée de la capacité à l'Amour.

Avatar du membre
Kami
Membre
Messages : 29
Enregistré le : 23 avr. 2015, 12:30
Localisation : Hainaut, Belgique
A aimé : 6 fois
A été aimé : 2 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Kami » 19 nov. 2015, 19:03

ça y est, vous m'avez complètement perdue :-) Je vais en rester à aromantique, mais merci de vos réponses. Tant pis si le terme n'est ni très clair, ni joli. ;-)
On pense que le rêve de toute femme est de trouver l'homme de sa vie. Erreur! Le rêve de toute femme est de manger sans grossir... :lol:

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1269
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 177 fois
A été aimé : 297 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 27 avr. 2016, 15:40

Ah l'aromantisme! :roll: Bon déjà moi en cherchant la définition sur internet du mot romantisme, j'avais obtenu comme réponse qu'il s'agit d'un mouvement apparu au XVIIIe siècle et ayant comme objectif de faire exprimer les sentiments à travers l'art; notamment les romans. Les personnes romantiques sont décrites comme des personnes sentimentales et idéalistes. Avec une telle définition je peux dire que j'ai un caractère romantique.

Sinon, me concernant je dirais qu'à la base l'amour n'a pas de forme particulière; il existe simplement, par contre en fonction de la définition qu'on se fait de se qui est une relation amoureuse idéale, on va définir l'amour de la manière dont on souhaite qu'il soit.

Selon moi il y a l’attirance sentimentale ou émotionnelle, et ensuite en fonction de la sensibilité de chacun on peut soit associer l'attirance qu'on ressent à un sentiment amoureux, à de l'amitié ou quelque chose d'autre. Au final c'est la manière dont perçoit la personne aimée, ce qu'on désir vivre avec elle et surtout la manière dont on vit la dite relation affective qui va nous inciter à définir la nature de nos sentiments d'une telle ou telle façon.

Remarque comme l'amour est assez complexe à définir, et notamment le sentiment romantique, je ne serais pas surprise que parfois certaines personnes tombent amoureuse d'une personne tout en définissant leur sentiment à de la tendresse d'amitié, et continuer à vivre d'autres relations amoureuses ou à penser être amoureuse d'un autre individu; alors qu'en réalité elle juste attirée esthétique ou sexuellement par cet homme ou cette femme.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 27 avr. 2016, 17:24

L'amour romantique je le définit comme celui de Disney, des romans comme "Madame Bovary" ou "Les souffrances du jeune Werther", des comédies romantiques,... Et l'aromantisme comme la privation/non intérêt de cet amour. Oui, on oppose les sentiments à la raison dans le romantisme. Ce n'est pas une absence de sentiments, mais juste que l'on ne centre pas la relation amoureuse sur les sentiments.

En effet, l'amour a de nombreuses sources. La typologie venant du grec est la suivante :
_amour "philia" : que l'on associera facilement à un amour amical.
_amour "eros" : que l'on associera facilement à un amour sexuel
_amour "agapè" : que l'on associera à la charité, à l'altruisme, l'empathie. C'est sa forme la plus pure car il est inconditionnel (sans pour autant être romantique)
_amour "storgê" : que l'on associera à la famille

Plus les déclinaisons que l'on veut apporter. Mais à mes yeux l'aromantisme n'est pas un rejet de l'amour, juste de l'amour romantique avec lequel on nous pompe l'air depuis deux siècles maintenant et qui relève, toujours pour moi, d'une exaltation du pathos (rien de péjoratif).

Pour ma part, l'amour c'est Jim Morrisson qui le définit le mieux : "C’est le propre de l’amour véritable - laisser une personne être ce qu’elle est vraiment."

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1269
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 177 fois
A été aimé : 297 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 27 avr. 2016, 18:13

Mr.Nya a écrit :Pour ma part, l'amour c'est Jim Morrisson qui le définit le mieux : "C’est le propre de l’amour véritable - laisser une personne être ce qu’elle est vraiment."
Tiens en parlant du véritable amour; vous n'avez pas l'impression que la définition qu'on a du véritable amour dans les histoires d'amour nous donne une vision erronée de celui-ci? Je veux dire que lorsqu'on parle du véritable amour il y a souvent cette volonté de l'associer aux couples amoureux, alors qu'en réalité on peut être d'accord de dire que l'amour véritable; comme son nom l'indique, c'est simplement aimer vraiment une personne et l'accepter telle qu'elle est.

En fait, là, j'ai du mal à comprendre pourquoi cette expression fut associée aux romantisme, alors qu'il est parfaitement possible d'aimer vraiment quelqu'un sans pour autant en être amoureux ou ressentir un sentiment romantique à son égard: Euh oui, je prends en compte le fait que certaines personnes font une distinction entre le sentiment amoureux et l'amour (romantique).
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Piccolo
Atrix
Messages : 1701
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 18 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Piccolo » 27 avr. 2016, 21:43

Quand on pense à "aromantique" on imagine tout de suite un psychopathe ou un genre de super soldat retournant dans sa chambre cryogénique une fois sa mission accomplie; quelqu'un de froid et dénué de la moindre émotion. Or on peut effectivement être très sensible et chargé d'émotion sans tisser de liens amoureux.
Si l'amour romantique est à ce point associé aux relations amoureuses (homme-femme en particulier) c'est pour inciter les gens à reproduire le schéma familial classique, en le rendant le plus "glamour" possible.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 28 avr. 2016, 11:45

Pas si classique que ça au regard de l'histoire. La famille nucléaire monogame (et sans "bâtard") apparaît surtout pendant l'ère victorienne, l'ère où les bourgeois ont succédé, en partie, aux nobles au niveau du pouvoir politique. Et le courant romantique a été un excellent vecteur pour promouvoir ces relations familiales, à tel point qu'aujourd'hui tu es pointé du doigt si tu n'adhère pas à ce schéma, un peu comme les personnes qui décident de ne pas avoir d'enfants.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 30 avr. 2016, 14:56

Tiens, puisque je suis sur Christophe, voici, pour moi, le romantisme auquel je ne peux adhérer (alors que je trouve le morceau et l'artiste extras)


Piccolo
Atrix
Messages : 1701
Enregistré le : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 18 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Piccolo » 30 avr. 2016, 16:10

:x
Mr.Nya a écrit :Pas si classique que ça au regard de l'histoire. La famille nucléaire monogame (et sans "bâtard") apparaît surtout pendant l'ère victorienne, l'ère où les bourgeois ont succédé, en partie, aux nobles au niveau du pouvoir politique. Et le courant romantique a été un excellent vecteur pour promouvoir ces relations familiales, à tel point qu'aujourd'hui tu es pointé du doigt si tu n'adhère pas à ce schéma, un peu comme les personnes qui décident de ne pas avoir d'enfants.
En effet c'est relatif, d'ailleurs le mariage d'amour est un concept assez récent.
Je ne suis même pas sûr que ce soit une norme, si on devait faire une moyenne mondiale.

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1269
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 177 fois
A été aimé : 297 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Hestia » 01 mai 2016, 22:02

Je me pose une question; vous pensez quoi de la théorie qui stipule que les gens sont amoureux que pendant 3 ou 4 ans et qu'ensuite vient l'amour; si le couple ne se brise pas, bien évidemment. J'ai eux souvent l'occasion de lire des articles qui vont dans ce sens, et j'avoue que j'ai dû mal à saisir où ils veulent en venir, vu que pour moi être amoureux n'est qu'un vocabulaire destiné à préciser que la personne qu'on aime est celle avec qui on veut être/ou est en couple, afin de bien distinguer l'amour destiné à nos amis et l'amour romantique.

Je veux dire Les déclarations du genre: Je t'aime ou I love you, concrètement n'indique pas si la personne qui l'exprime est amoureuse ou non, alors que si on dit clairement : je suis amoureux-euse de toi ou I am in love with you on précise bien que ce n'est pas de l'amour d'amitié mais un amour amoureux-romantique. Est-ce que ces articles cherchent à convaincre les lecteurs qu'en réalité l'amour romantique n'existe pas et que ce qu'on associe aux sentiments amoureux, c'est juste de l'attirance sexuelle combinée avec un sentiment de désir d'aimer et se sentir aimé?
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Ramón

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Ramón » 02 mai 2016, 08:27

Désolé pour tes oreilles Piccolo. Je pense en tout cas que le morceau en question illustre bien le romantisme auquel nous n'adhérons pas dans nos rapports intimistes.
Après, la culture est globalement ainsi, et je n'ai pas de problème avec. Est romantique qui veut.

Si l'on prend les sociétés actuelles + les sociétés passées, l'immense majorité d'entre elles sont et étaient polygames. Pas sûr que cela ait grand chose à voir avec le mariage d'amour, romantique ou non. Plus des mariages d'intérêts ou de domination.


Hestia, je crois qu'il n'y a aucune étude sociologique permettant de dire si oui ou non on est amoureux 3-4 ans puis viendrait l'amour. C'est plus de la littérature pour vendre du papier, souvent très subjective, qu'une démarche scientifique.
Je pense que l'on sait si une personne est romantique ou non dans les déclarations et actes qu'elle fait. Offrir des fleurs n'est, selon moi, pas nécessairement romantique. Offrir des fleurs parce que l'on sait que cela va être agréable au nez et aux yeux de la personne à qui on les offre n'est pas romantique en soi ; par contre, y ajouter un petit mot exprimant les sentiments liés à ce cadeau l'est. D'ailleurs, c'est "assez drôle", si ce n'était pour ce petit mot en plus, je suis sûr que la personne ne se donnerait pas la peine d'acheter des fleurs naturellement. L'amour romantique semble être un besoin permanent de prouver que l'on est fidèle, aimant, concerné,... ou de soutirer quelque chose en retour d'un geste, comme ta question semble le supposer.

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4931
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 413 fois
A été aimé : 416 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Zimou » 02 mai 2016, 11:30

Mr.Nya a écrit :Hestia, je crois qu'il n'y a aucune étude sociologique permettant de dire si oui ou non on est amoureux 3-4 ans puis viendrait l'amour. C'est plus de la littérature pour vendre du papier, souvent très subjective, qu'une démarche scientifique.
j'allais dire "c'est du bullshit!". mais voilà qui résume bien les chose ^^
Mr.Nya a écrit :Offrir des fleurs parce que l'on sait que cela va être agréable au nez et aux yeux de la personne à qui on les offre n'est pas romantique en soi ; par contre, y ajouter un petit mot exprimant les sentiments liés à ce cadeau l'est. D'ailleurs, c'est "assez drôle", si ce n'était pour ce petit mot en plus, je suis sûr que la personne ne se donnerait pas la peine d'acheter des fleurs naturellement. L'amour romantique semble être un besoin permanent de prouver que l'on est fidèle, aimant, concerné,... ou de soutirer quelque chose en retour d'un geste, comme ta question semble le supposer.
Héhé, j'offre de temps en temps des fleurs à ma chérie (et elle m'en offre) sans aucun petit mot dedans, juste au pire "plaisir d'offrir" posé par le/la fleuriste. Et je considère ça comme romantique (d'en offrir ou d'en recevoir), pas besoin du mot c'est surtout le geste qui compte. et ce qui fait que je trouve ça romantique, donc différemment d'offrir des fleurs à quelqu'un de la famille ou un.e amis, c'est le contexte : j'offre ça pour dire à ma chérie que je l'aime et pense à elle. c'est un peu pour les même raisons pour la famille ou amis, mais on le comprendra c'est pas le même amour (pas le même contexte quoi) xD donc pas romantique (et généralement si je le fais pour de la famille ou des amis c'est pour quelque chose de plus, remercier de quelque chose par exemple, je le fais pas spontanément sans raison).
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
FTC
Associé
Messages : 704
Enregistré le : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 69 fois

Re: Espace de discussion aromantique

Message par FTC » 02 mai 2016, 12:00

La technique de ne pas mettre de mots peut aussi servir pour tester la fidélité. Tu lui fais livrer au travail et tu vois si elle t'en parle le soir haha

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4931
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 413 fois
A été aimé : 416 fois
Contact :

Re: Espace de discussion aromantique

Message par Zimou » 02 mai 2016, 12:17

FTC a écrit :La technique de ne pas mettre de mots peut aussi servir pour tester la fidélité. Tu lui fais livrer au travail et tu vois si elle t'en parle le soir haha
lol, seulement si on fait pas confiance à son/sa conjoint.e xD
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités