Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Vous voulez parler -ou entendre parler de l'asexualité ? Faites-nous part de ce qui vous passe par la tête, comment vous ressentez votre asexualité, votre relation aux autres, comment tout ceci influence votre vie.
Répondre

Méthode pour avoir vos enfants

Méthode "normale" (sexuelle)
51
26%
Méthode "in vitro"
22
11%
N.S.P. (Ne Sais Pas)
17
9%
Je ne veux pas d'enfant
75
39%
Adoption
29
15%
 
Nombre total de votes : 194

Avatar de l’utilisateur
anais1110
Amibe
Messages : 80
Inscription : 23 nov. 2017, 12:08
Localisation : marseille
A aimé : 2 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par anais1110 » 28 nov. 2017, 13:22

Je sais bien tout ça et avoir un enfant plus grand ne me gênerait pas car si j'adopte je le ferais plus tard mais pour l'instant à 27 ans je n'ai absolument pas envie de m'occuper d'un enfant et je ne crois pas que j'en aurais envie un jour.

Avatar de l’utilisateur
esadiel
Affable
Messages : 119
Inscription : 15 nov. 2017, 14:26
Localisation : Pays de la loire
A aimé : 9 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par esadiel » 28 nov. 2017, 16:36

Oui tu es encore jeune pour en avoir un, mais par l'adoption ça prend aussi pas mal de temps (il faut compter 5 ans de procédure pour réussir à adopter).

Avatar de l’utilisateur
Marc-Antoine
Affilié
Messages : 320
Inscription : 28 nov. 2017, 15:39
Localisation : Pas de Calais
A aimé : 126 fois
A été aimé : 144 fois
Contact :

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Marc-Antoine » 28 nov. 2017, 17:51

J'ai toujours voulu avoir un gosse ... l'aimer, le voir grandir, partager de bons moments ...

forcément avec tout mes échecs amoureux à cause de mon Asexualité ce n'est pas prêt d'arriver.

Et si ça n'arrive pas, ce n'est pas bien grave non plus ...

J'ai jamais vraiment réussi à avoir la vie que j'aurai voulu de toutes façons.
Da garan ...
Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3161
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 517 fois
A été aimé : 733 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Baelfire » 28 nov. 2017, 19:42

Allez allez !! Rien n'est perdu !!

Si je te disais que beaucoup de A sont en couple et que la plupart peuvent même avoir des mômes ?

Courage :)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Marc-Antoine
Affilié
Messages : 320
Inscription : 28 nov. 2017, 15:39
Localisation : Pas de Calais
A aimé : 126 fois
A été aimé : 144 fois
Contact :

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Marc-Antoine » 28 nov. 2017, 19:52

Rien n'est perdu ... moui :p pour le moment je suis de retour au stade célibataire ... donc c'est pas près d'arriver...
Da garan ...
Image

Avatar de l’utilisateur
anais1110
Amibe
Messages : 80
Inscription : 23 nov. 2017, 12:08
Localisation : marseille
A aimé : 2 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par anais1110 » 29 nov. 2017, 19:28

Tu peux faire appel à une mère porteuse mais faut aller jusqu'au états-unis.

Lorine13
Membre junior
Messages : 5
Inscription : 01 janv. 2018, 23:53

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Lorine13 » 16 janv. 2018, 00:39

C'est vrai que l'envie d'avoir un enfant peut-être une chose difficile à gérer en tant qu'asexuelle. Grâce à tous ces messages, de nombreuses portes s'ouvrent...

Avatar de l’utilisateur
Natsu
Ascendant
Messages : 901
Inscription : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 38 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Natsu » 18 janv. 2018, 23:25

anais1110 a écrit :
29 nov. 2017, 19:28
Tu peux faire appel à une mère porteuse mais faut aller jusqu'au états-unis.
Si tu as entre 80 000€ et 120 000€ dispo à y mettre... !

Avatar de l’utilisateur
anais1110
Amibe
Messages : 80
Inscription : 23 nov. 2017, 12:08
Localisation : marseille
A aimé : 2 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par anais1110 » 19 janv. 2018, 13:05

Je savais que c'était pas gratuit mais là j'était pas au courant que c'était aussi cher :shock: je comprends qu'en France ça puisse faire autant débat

Avatar de l’utilisateur
Kat 9
Aspirant
Messages : 37
Inscription : 17 juin 2016, 07:46
Localisation : Amiens
A été aimé : 18 fois
Contact :

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Kat 9 » 01 févr. 2018, 00:01

anais1110 a écrit :
19 janv. 2018, 13:05
Je savais que c'était pas gratuit mais là j'était pas au courant que c'était aussi cher :shock: je comprends qu'en France ça puisse faire autant débat

En fait si j'ai bien compris, si tu fais appel à une mère porteuse tu dois payer de ta poche ses frais médicaux.

Frais médicaux qui rappelons le sont exorbitant au USA, pour te donner un exemple j'ai fait un malaise quand j'y était en vacances et pour un simple test sanguin+urinaire en ayant à supporter une nana qui a passer tout le temps d'attente des résultats à me demander si j'étais sûre de ne pas être enceinte. Ils voulaient que je paye 900$. Et encore j'y suis aller en taxi parce que l'ambulance ca coûte bonbon. :mrgreen:

Donc frais médicaux, plus les congés payer de la mère soit au moins 3 mois de salaire, à cela il faut souvent rajouter un bonus. Plus les frais d'avocats qui coûte aussi bonbon. Ca s'accumule vite.
Image Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3161
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 517 fois
A été aimé : 733 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Baelfire » 01 févr. 2018, 08:47

Avoir un enfant autrement que "naturellement" c'est de toute façon très cher. Et là on ne parle que du fait de l'avoir :)
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Natsu
Ascendant
Messages : 901
Inscription : 10 juin 2014, 21:09
Localisation : Aquitaine
A aimé : 38 fois
A été aimé : 103 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Natsu » 07 févr. 2018, 22:42

Effectivement, une FIV est également chère, mais normalement remboursée par la sécu, sauf si le couple sort du cadre légal.
En parlant de FIV, ce sondage propose cette méthode comme un choix possible pour avoir des enfants, probablement dans l'idée que cela éviterait des rapports sexuels, et j'aurais un ou deux ( :twisted: ) mots à dire sur cette idée reçue.

Tout d'abord, une FIV est bien plus pénible à vivre qu'un rapport sexuel : il y a des tas d'examens gynécologiques, certains invasifs et douloureux, jusqu'à la ponction (sous anesthésie locale ou générale). Les examens gynécologiques, voire les opérations (par exemple pour "déboucher" les trompes, ou retirer un fibrome utérin), c'est remettre son corps et son intimité entre les mains de médecins, c'est-à-dire de parfaits étrangers. Je sais que chacun-e a son propre ressenti du rapport sexuel, certain-e-s le vivent bien, voire très bien, d'autres le vivent mal, avec toutes les nuances entre les deux, et puis, il y a des rapports sexuels qui sont "ratés" c'est-à-dire être déplaisants ou douloureux à cause de circonstances particulières temporaires (par exemple l'usage d'un contraceptif inadéquat, être en panne de lubrifiant, être dérangé par l'intrusion d'un enfant, etc.), mais cela n'a rien à voir, à mon avis, avec un examen gynécologique tel que celui portant le nom barbare d'hystérosalpingographie à l’hôpital (on injecte sous pression un produit de contraste dans l'utérus pour examiner les trompes), un examen obligatoire quelque soit la situation du couple qui débute son parcours de PMA.
Les hommes n'ont généralement qu'un seul examen (*), mais qu'ils doivent effectuer souvent, et qui n'est pas non plus très sympathique : le spermogramme, ce qui les oblige à se masturber à l'hôpital sur rendez-vous. C'est, du moins, indolore, mais certains n'y parviennent pas et ont besoin de la présence de leur compagne. En plus, un spermogramme nécessite une période d'abstinence très précise, donc, soit le couple a une relation sexuelle tel jour, soit l'homme se masturbe ce même jour. Avec tous ces examens, la sexualité du couple perd toute trace de spontanéité, et il faut vraiment prendre sur soi pour préserver son estime personnelle et son couple, et pour ne pas se considérer comme un paquet de cellules reproductrices.
* il existe des examens complémentaires, mais, d'après les témoignages d'autres FIVettes, ceux-ci sont peu proposés aux hommes. Je ne sais pas s'il y a une cause médicale à cela (les traitements pour les hommes seraient peu efficaces, ou moins efficaces qu'une FIV, ou plus coûteux qu'une FIV ?), ou culturelle (encore aujourd'hui, les femmes sont les premières à être examinées lorsqu'il y a une situation d'infertilité dans un couple).
A titre informatif, il n'y a aucun doute sur le fait que le mode de vie influe sur la fertilité masculine et féminine (alimentation, vitamines, arrêt du tabac, sous-vêtements non serrés pour les hommes, IMC...).

Ensuite, on ne "choisit" pas de faire une (ou plusieurs) FIV comme ça. Un couple est adressé à un centre de PMA lorsqu'il rencontre des difficultés à obtenir une grossesse, c'est-à-dire lorsqu'il n'y a pas de grossesse après 1 an ou 6 mois de rapports non protégés pendant la période ovulatoire (1 an si la femme a moins de 35 ans, 6 mois si la femme a plus de 35 ans). Si le couple ment, il faudra très probablement qu'il passe par tous les examens, dont l'un l'oblige à un rapport sexuel à une heure fixe (pour l'observation de la glaire cervicale et son interaction avec les spermatozoïdes sous microscope après un rapport sexuel) en vue d'un diagnostic d'infertilité, sauf si une cause d'infertilité est trouvée dans les premiers examens. Si le couple a une infertilité inexpliquée (après avoir fait tous les examens, rien n'est diagnostiqué), son parcours de PMA risque d'être long, car on va probablement proposer au couple des inséminations artificielles avant de passer à la FIV (une insémination artificielle nécessite un traitement court contrairement à une FIV, et est moins chère et moins difficile techniquement à effectuer qu'une FIV).

Les choses vont peut-être changer avec l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires ou lesbiennes, mais je n'ai lu nulle part que la PMA serait proposée à des couples hétérosexuels qui souhaitent éviter d'avoir des relations sexuelles. Ce serait, il me semble, absurde, puisqu'un parcours de PMA est en soi bien plus invasif et contraignant qu'un rapport sexuel, sans parler des effets secondaires des traitements sur les corps des femmes, du coût, etc. Bref, les centres de PMA sont déjà surchargés de boulot, donc je ne crois pas que l'on proposera un jour des "PMA de confort" (oxymore :?: )

Enfin, comme je l'ai dit dans le premier paragraphe, une FIV implique très fréquemment la sexualité du couple, parfois à l'hôpital et à une heure fixe comme pour les spermogrammes, bref, c'est franchement pire qu'un rapport sexuel sans attirance sexuelle, puisque c'est de la sexualité sous contrainte pour le couple. On peut s'en sortir si le couple préserve des moments d'intimité spontanés, tout en essayant d'apporter un maximum de plaisir à la sexualité contrainte, mais c'est pas évident.

Si on ne prend comme seul critère l'absence de sexualité, la FIV n'est pas une option. Il y aurait une option possible, si le couple n'a pas de problème d'infertilité : l'insémination artificielle "fait maison". L'autre option serait l'adoption, mais là encore, c'est un autre parcours du combattant / des combattants. Pas certaine que ce soit plus facile qu'une FIV, loin de là. En tout cas, pour nous, ce sera les 4 FIV auxquelles on a droit ou rien.

J'ai peut-être écrit un hors-sujet massif, mais ça fait du bien de vider son sac ! :) Et puis, je vide mon sac tout en pensant que cela pourrait intéresser certain-e-s d'entre vous, un vécu de FIV.
Dernière édition par Natsu le 09 févr. 2018, 12:20, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Ptite Marie
Ace Tea
Messages : 839
Inscription : 11 janv. 2011, 21:22
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Elle
A aimé : 89 fois
A été aimé : 112 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Ptite Marie » 07 févr. 2018, 22:58

Natsu a écrit :
07 févr. 2018, 22:42
Si on ne prend comme seul critère l'absence de sexualité, la FIV n'est pas une option. Il y aurait une option possible, si le couple n'a pas de problème d'infertilité : l'insémination artificielle "fait maison".
C'est ce que je me dis chaque fois que des asexuel.les parlent de FIV, pourquoi se prendre la tête alors qu'il est si simple de faire ça, j'ai pourtant l'impression que c'est pas une chose à laquelle on pense spontanément :void:
" Vous pourriez arrêter de péter pendant que je sauve le monde ? "
- Docteur Who -

Piccolo
Avenator
Messages : 1639
Inscription : 14 sept. 2011, 18:13
A aimé : 16 fois
A été aimé : 92 fois

Re: Un enfant ? Pourquoi pas ! Oui, mais... comment ?

Message par Piccolo » 08 févr. 2018, 00:37

Ce sujet est trop intime et personnel pour pouvoir définir ce qui est pire ou moins pire.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités