La meilleure mort qui soit

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Avatar du membre
MrWise
Associé
Messages : 721
Enregistré le : 11 sept. 2013, 16:13
Localisation : Île-de-France
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par MrWise » 26 nov. 2014, 22:22

Je plussoie Lockarius :D
Libre du désir, tu comprends le mystère.
Pris dans le désir, tu ne vois que les manifestations.
Lao Tseu

somone
Affable
Messages : 105
Enregistré le : 20 janv. 2015, 01:14
A aimé : 4 fois
A été aimé : 8 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par somone » 20 janv. 2015, 19:29

Parler de la facon de mourrir, j'aime pas trop. De toute évidence personne ne fait quelque chose en espérant mourrir . c'est pour ça que les hommes n'en parlent jamais. Ils ont peur et ont besoin de se raccrocher a quelque chose qui les rassurera car oui, l'homme a aussi peur de l'inconnu.

Mais pour vous je vais essayer de dire ce que je pense être la mort "ideale". Tout simplement: rapide , celle qu'on ne voit pas venir. Je trouve sa horrible de vivre en sachant plus ou moins le moment de notre dernier souffle.

Avatar du membre
caro1996
Affable
Messages : 128
Enregistré le : 20 janv. 2015, 06:00
Localisation : Laval
A aimé : 11 fois
A été aimé : 3 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par caro1996 » 21 janv. 2015, 06:31

Moi je trouve que la meilleur mort est de mourir de vieillesse dans son someil sans avoir souffer meme si jaimerais ne jamais mourir :P
Caro1996 :)

Avatar du membre
Zimou
Administrateur
Messages : 4924
Enregistré le : 14 oct. 2010, 14:44
Pronom : Il
A aimé : 412 fois
A été aimé : 408 fois
Contact :

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Zimou » 21 janv. 2015, 12:53

caro1996 a écrit :Moi je trouve que la meilleur mort est de mourir de vieillesse dans son someil sans avoir souffer meme si jaimerais ne jamais mourir :P
pareille, même si d'une façon plus général j'aimerai mourir simplement sans m'en rendre compte. ce serais plus important pour moi que de mourir vieux ^^
La définition de l'asexualité est "une personne qui ne ressent d'attirance sexuelle pour personne". Cependant, vous seul pouvez décider quel terme vous convient le mieux.
Image

Avatar du membre
Leonie
Ascendant
Messages : 989
Enregistré le : 23 oct. 2013, 17:50
Localisation : Sud-Ouest
A aimé : 114 fois
A été aimé : 70 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Leonie » 22 janv. 2015, 17:07

caro1996 a écrit :Moi je trouve que la meilleur mort est de mourir de vieillesse dans son someil sans avoir souffer meme si jaimerais ne jamais mourir :P
Déformation professionnelle oblige, je dois te détromper: on peut pas mourir de vieillesse sans avoir souffert (entre arthrose, démence ou bronches en lambeaux, je me dis que mourir jeune c'est bien mieux au final! ça ne fait souffrir que ceux qui restent!)

Par contre, je vous rejoins sur un point: mourir dans son sommeil ou d'une mort rapide semble mieux. J'en peux plus de voir des gens agoniser pendant des mois, je hais la médecine... (Oui, je suis en mode lugubre en ce moment)
“If you don’t decide what you will do with the rest of your life, someone else will decide it for you.”
Robin Hobb, Fool's Quest

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par LuneTheFenrir » 30 mars 2015, 17:57

Ce que je vais dire dans les prochaines lignes ne risque pas de plaire à Somone ( une partie seulement, promis). Désolée. èwè'

Dans cette vie, je ne me décide pas encore. L'idée de la douleur m'est insupportable, pas le fait de mourir. Donc je rejoindrai ce qui a été écrit plus haut.

Mais si on parle de mort idéalisée, alors je vais vous la décrire en partie comme si j'avais vécu une autre vie où j'aurais été plus courageuse :

La mort que j'aimerai avoir est celle que j'aurais attendue en amie et rivale à la fois. Bien qu'elle m'attend à des moments je m'y attends le moins, je l'esquive sans pour autant la narguer. Elle ne me court pas après. Elle n'est pas pressée. Elle sait qu'un jour, elle m'attrapera. Elle m'offrira du thé, on discutera de toutes les fois où je lui ai échappée parce que j'avais des obligations et que je ne sentais pas que mon heure soit venue lors de ces rencontres fortuites.
Cette mort, je l'aurais cherchée lorsque je n'aurais plus d'autres amis, lorsque je ne parviendrai plus à m'inventer un but à accomplir lorsque le hasard et la vie ne m'en donnent pas. Lorsque le désespoir me frappera de son véritable sens en plein cœur.

Le jour où je me dis que "Je suis fatiguée, si fatiguée." et que j'aurai accompli tous mes objectifs, j'espère qu'elle passera me voir sans trop me faire attendre malgré tous les lapins que je lui aurai posé. Je veux partir sans regrets. Je crains juste que le laps de temps entre le moment où je serais prête à partir et le moment où la mort vient me cueillir soit suffisant pour que de nouveaux regrets se créent.

J'aimerai que mon corps soit utilisé pour la science ( je ne fume pas, ne me drogue pas et je bois occasionnellement) en partie. Que les restes soient utilisés pour les enterrer avec la graine d'un arbre ( je ne sais pas encore de quelle sorte) afin que ce dernier pousse en se nourrissant de la décomposition de ma chair. "Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme." Rendre à la nature ce que je lui ai pris non pas en lui procréant, mais en donnant une vie lors de ma mort.

Je ne souhaite pas pour l'instant de laisser une "trace". Une empreinte dans l'histoire comme beaucoup aimeraient le faire (du moins dans mon entourage.). Une manière de rester vivant et de défier la mort qui malgré tout, nous fait un peu peur.

Jamais, je ne choisirai d'être immortelle. C'est vous qui faites revivre les personnes à travers les âges par la mémoire de leurs actes.
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
Kewanee
Affable
Messages : 139
Enregistré le : 25 mars 2015, 00:37
Localisation : entre deux rêves...
A aimé : 6 fois
A été aimé : 5 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Kewanee » 01 avr. 2015, 00:32

Lorsque je serai prête. Je mourrai lorsque la vie en aura décidé pour moi, lorsque j'aurai assez vécu et que continuer toute seconde de vie me sera inutile.

Ah! Et un de mes vœux avant de mourir est d'aller aux toilettes.
«Le danger mortel est un antidote efficace pour des idées fixes.»
~Erwin Rommel

Image

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Sleepless Knight » 01 avr. 2015, 21:07

Soit je mort instantanée que je vois pas arrivée.
Soit une mort plus lente, certes, mais qui me laisserai goûter à ce délire pré-mortuaire. Celui où ni la vie, ni la mort n'a d'importance, celui où tu penses à toutes tes petites étourderies sans réelles conséquences et pourtant ce ne sont qu'elles qui importent.
C'est à ceux moment, si tu l'atteins, que tu peux savoir si tu as des regrets car c'est là que les regrets prennent leurs vrais valeurs.
C'est là les que les belles phrases naissent, que les blagues de condamnés fussent.

J'ai en marre des gens qui travestissent la mort avec des qualités humaines. Comme on pouvais "échapper" à la mort, comme si elle nous traquait ou nous regardais en permanence. La mort est un non-etat, contre laquel notre corps lutte chaque seconde. C'est pas froid, car elle ne possède aucune qualités parce que elle ne possède rien.
La mort dans son sens spirituel n'existe que dans son imminence.

Vouloir mourir quand on est prêt, c'est en même temps désirer vivre quand on l'est plus. Et dénuder sa vie pour anticiper sa mort, c'est pas ce que je veux faire. C'est pour ça, que je veux juste quelques minutes de beauté mortuaire ou rien.
Kewanee a écrit :Ah! Et un de mes vœux avant de mourir
est d'aller aux toilettes.
Quelqu'un veut éviter l'incontinence ? Désolé, chouette. Elle, elle t'attrappes malgré ton passage aux toilettes.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par LuneTheFenrir » 01 avr. 2015, 22:31

Sleepless Knight a écrit : J'ai en marre des gens qui travestissent la mort avec des qualités humaines. Comme on pouvais "échapper" à la mort, comme si elle nous traquait ou nous regardais en permanence.
On parle de mort "idéalisée". Si je me contente de parler de la "réelle" mort, je suis en accord avec l'ensemble de ton post.
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
Kewanee
Affable
Messages : 139
Enregistré le : 25 mars 2015, 00:37
Localisation : entre deux rêves...
A aimé : 6 fois
A été aimé : 5 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Kewanee » 01 avr. 2015, 22:54

Sleepless Knight a écrit :
Kewanee a écrit :Ah! Et un de mes vœux avant de mourir est d'aller aux toilettes.
Quelqu'un veut éviter l'incontinence ? Désolé, chouette. Elle, elle t'attrappes malgré ton passage aux toilettes.
Je sais. Surtout si je meurs en pleine crise intestinale xD Mais je me dis qu'en évacuant le plus que je pourrai, je rendrai l,âme l'esprit tranquille, même si mon système excréteur s'amusera encore un peu.
«Le danger mortel est un antidote efficace pour des idées fixes.»
~Erwin Rommel

Image

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Sleepless Knight » 02 avr. 2015, 12:45

LuneTheFenrir a écrit :On parle de mort "idéalisée". Si je me contente de parler de la "réelle" mort
J'aime pas la mort idéalisée, elle m'énerve au plus haut point.
Sinon, pourquoi dire "se contenter"? Je pense que c'est un plus gros morceaux que toutes les fantaisies humaines.
Kewanee a écrit :Je sais. Surtout si je meurs en pleine crise intestinale xD Mais je me dis qu'en évacuant le plus que je pourrai, je rendrai l,âme l'esprit tranquille, même si mon système excréteur s'amusera encore un peu.
Quand tu as 70 ans, toute ta vie est une crise intestinal. Surtout quand tu es une femme.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
LuneTheFenrir
Membre
Messages : 28
Enregistré le : 12 janv. 2015, 00:01
Localisation : Belgique
A aimé : 1 fois
A été aimé : 2 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par LuneTheFenrir » 02 avr. 2015, 13:48

D'accord, je m'excuse, je ferais attention à ce que j'écris "au mot près". =wé"
Je voulais dire "Si je parle de la réelle mort."

Moi personnellement, je peux claquer du jour au lendemain parce que j'ai un problème cardiaque. On me l'a avoué quand j'étais très jeune. Et très jeune, j'étais sûrement très c*nne. Mais à cet âge, c'est normal d'avoir peur de la première chose qui n'accepte aucunes exceptions. La mort est un concept qui pour moi me terrifiait par sa simplicité. Alors j'ai préféré me dire à cette époque que c'est plutôt une amie que le pire des fléaux. Et je n'avais pas la maturité nécessaire pour l'appréhender correctement, pour me dire que c'était la chose la plus simple au monde, un "état" indéniable qui n'est pas " bien ou mauvais".. Ni de traiter le sujet en toute objectivité. Rien que me dire que c'est un état était difficile puisque mon entourage ne voyait pas les choses ainsi .....Et j'ai gardé cette manière de penser (Et je ne le devrai sûrement pas) pour éviter de devenir dépressive. J'aime la réalité, mais voir nos illusions défensives qui vous font tenir le coup se briser fait toujours mal.

La mort est simple effectivement et touche tout le monde : Tu meurs, rigidité cadavérique, Relâchement des viscères, tu te vides de ton sang, tu te pisses et te ch**s dessus. Tu te décomposes. Tu serviras de nid à mouches et d'asticots si on ne retrouve pas ton cadavre. Point final.

Après, il faut peut-être faire la distinction entre "la manière de mourir ou d'appréhender la mort" et "mourir". Mourir, c'est pareil pour tout le monde. La manière....il y a le choix.

En écrivant ça, je me demande si j'ai bien répondu à la question. Ça m'a fait réfléchir et relativiser. Merci pour ça.

Il faudrait que je reformule mes écrits car finalement, j'idéalise la manière de mourir et je la vois à ma façon pour ne pas en avoir peur. Mais mourir, passer à "l'état" de mort en soit....J'ai pas d'avis dessus puisqu'il n'y a rien à dire.


Je ne vais pas le faire parce que je crois que je vais gaver tout le monde. =W="
"Pour pouvoir regretter, il faut avoir désiré. Or, je n'ai jamais rien désiré. Donc je ne regrette rien."

"Why must I call you "Sexy" when you can be "Gorgeous" or "Wonderful" ? " - (Auteur inconnu, poème anglophone taggé sur un banc.)

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Sleepless Knight » 02 avr. 2015, 14:25

LuneTheFenrir a écrit :D'accord, je m'excuse, je ferais attention à ce que j'écris "au mot près". =wé"
Aaaah, à t'écouter j'ai l'air d'un monstre. Je suis pas là a scruter ton texte aux mots près (ce serai l’hôpital qui se fout de la charité, crois-moi), c'est juste que les mots ont une certaine puissance qu'il faut savoir utiliser avec beaucoup de recul. Surtout quand on parle de sujet plus "spirituel", ici, chaque mot nuance ton propos donc j'ai posé cette question pour pas me faire de mauvaises idées.
LuneTheFenrir a écrit :Moi personnellement, je peux claquer du jour au lendemain parce que j'ai un problème cardiaque. On me l'a avoué quand j'étais très jeune. Et très jeune, j'étais sûrement très c*nne. Mais à cet âge, c'est normal d'avoir peur de la première chose qui n'accepte aucunes exceptions. La mort est un concept qui pour moi me terrifiait par sa simplicité. Alors j'ai préféré me dire à cette époque que c'est plutôt une amie que le pire des fléaux. Et je n'avais pas la maturité nécessaire pour l'appréhender correctement, pour me dire que c'était la chose la plus simple au monde, un "état" indéniable qui n'est pas " bien ou mauvais".. Ni de traiter le sujet en toute objectivité. Rien que me dire que c'est un état était difficile puisque mon entourage ne voyait pas les choses ainsi .....Et j'ai gardé cette manière de penser (Et je ne le devrai sûrement pas) pour éviter de devenir dépressive. J'aime la réalité, mais voir nos illusions défensives qui vous font tenir le coup se briser fait toujours mal.
Je te comprends tout à fait et je pense que personne ne peut t'en vouloir sûr ce point la. C'est pas de la connerie, tu avais juste un point de vue différent avec des priorités différentes. Je sais pas quel âge tu avais, mais penser la mort demande une certaine maturité d'esprit, toujours, même si on arrive a des conclusions différentes au fil de notre vie.
LuneTheFenrir a écrit :La mort est simple effectivement et touche tout le monde : Tu meurs, rigidité cadavérique, Relâchement des viscères, tu te vides de ton sang, tu te pisses et te ch**s dessus. Tu te décomposes. Tu serviras de nid à mouches et d'asticots si on ne retrouve pas ton cadavre. Point final.
Voyons, voyons, philosophons, veux-tu?
Voilà nos points de vue qui s'affrontent une nouvelle fois.
"La mort est simple effectivement et touche tout le monde : Tu meurs. Point Final.", voilà une version qui me plait plus. D'après moi, je cesse d'être le "je", dès la première étape. Donc je ne fais aucune des actions suivantes, on pourrai le remplacer par "mon corps", sauf qu'il y a plus de "je" donc on va le remplacer par "ce corps".
Ou alors, c'est pas la mort selon ton point de vue mais selon celui des autres.
Tu peux dire que je chipote, mais c'est important, très important.
Ici, tu te fais faire des actions, même après ta mort. C'est plutôt révélateur, n'est-ce pas?

[quote="LuneTheFenrir]état[/quote]
Attention, seule la vie peut "être".Enfin, sauf si tu as des arguments contre ça.
LuneTheFenrir a écrit :Je ne vais pas le faire parce que je crois que je vais gaver tout le monde. =W="
Il en faut beaucoooouuuup plus pour me gaver, beaucoup plus!
Si tu as des trucs à dire mais pas envie des les poster ici pour pas "gaver" les gens, tu peux toujours me MP.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Avatar du membre
Baelfire
BadAce
Messages : 3426
Enregistré le : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 577 fois
A été aimé : 838 fois

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Baelfire » 02 avr. 2015, 15:07

Parfois je me demande pourquoi on attache autant d'importance à la mort. On ne devrait pas être conditionnés comme ça. Dans le fonds l'important c'est ce qui se passe avant et aprés non ? Mais la mort en elle-même ? Ce n'est qu'un moment parmi tant d'autres. En fait c'est pour ceux qui restent que c'est dur.

Tout ce que j'aimerais avoir moi c'est une mort utile. Je parle pas de mourir en héro mais accomplie. D'avoir vécu tout ce que je pouvais et de me dire "ok tu peux passer le flambeau maintenant". Là je pourrais mourir tranquille. Et j'y travaille...à pouvoir mourir un jour. Mais pas bientôt j'espère. J'ai encore tellement de choses à faire ! :D
Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. Francis Picabia

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: La meilleure mort qui soit

Message par Sleepless Knight » 02 avr. 2015, 15:09

Baelfire a écrit :Parfois je me demande pourquoi on attache autant d'importance à la mort. On ne devrait pas être conditionnés comme ça. Dans le fonds l'important c'est ce qui se passe avant et aprés non ? Mais la mort en elle-même ? Ce n'est qu'un moment parmi tant d'autres. En fait c'est pour ceux qui restent que c'est dur.

Tout ce que j'aimerais avoir moi c'est une mort utile. Je parle pas de mourir en héro mais accomplie. D'avoir vécu tout ce que je pouvais et de me dire "ok tu peux passer le flambeau maintenant". Là je pourrais mourir tranquille. Et j'y travaille...à pouvoir mourir un jour. Mais pas bientôt j'espère. J'ai encore tellement de choses à faire ! :D
On ne devrai pas penser à la mort et pourtant tu passes ta vie à travailler pour bien mourir ?
Étrange, non ?
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités