faire des enfants dans le contexte actuel

Tout commence avec de grandes idées ; venez partager vos opinions sur les sujets les plus divers.
Répondre
luneduliban
Membre junior
Messages : 10
Inscription : 24 nov. 2018, 00:03

faire des enfants dans le contexte actuel

Message par luneduliban » 30 nov. 2018, 08:23

Bonjour,

Je ne juge pas, mais je me demande comment des gens ont encore aujourd'hui l'optimisme de faire des enfants dans un monde en pleine déliquescence;. il serait peut etre déja plus utile de s'occuper de ceux qui sont sur terre et n'ont pas les moyens de subsistance par exemple, que de faire encore des enfants, et n'avoir plus le temps de se préoccuper de se qui se passe autour de nous. C'est mon point de vue, et le votre?

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3376
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 568 fois
A été aimé : 808 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Baelfire » 30 nov. 2018, 09:16

Cette question s'est toujours posée. A toutes les générations (ou presque) il y a toujours eu des gens pour dire "faire un enfant dans le contexte actuel est-ce raisonnable ?" Je n'ose même pas imaginer au temps des deux grandes guerres à quel point les futurs parents devaient être inquiets de mettre au monde.

Il y a en effet de quoi se poser la question et encore plus fortement maintenant. Quand on nous dit que l'Humanité n'a plus que 3 ou 4 générations avant de s'éteindre. C'est super inquiétant.

Seulement faire un enfant ça n'a rien avoir avec le raisonnable ou de rationnel. C'est au-delà de ce type de considération. Et dans un sens heureusement. Parce que sinon il y a un bon moment que l'Homme se serait éteint. Y a jamais de bon moment. Les enfants c'est l'espoir d'un après, c'est persister envers et contre tout. C'est la vie. Et c'est important.

Voilà :)

Je dis ça mais je comprends parfaitement ceux qui n'en veulent pas aussi.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
clotaire
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2416
Inscription : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : aime être tutoyé ;)
A aimé : 438 fois
A été aimé : 440 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par clotaire » 30 nov. 2018, 09:26

Je pense que les gens qui n'ont pas d'enfants sont très utiles à la société. Ils ont une place et une disponibilité pour être présents aux autres. Mais ceux qui ont des enfants sont très utiles à la société aussi. J'aime ce que dit Baelfire sur l'espoir. Je le crois aussi ! Le vivre ensemble, c'est que les uns n'ignorent pas les autres.

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3376
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : Juste ici...ou ailleurs
A aimé : 568 fois
A été aimé : 808 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Baelfire » 30 nov. 2018, 09:33

clotaire a écrit :
30 nov. 2018, 09:26
Je pense que les gens qui n'ont pas d'enfants sont très utiles à la société. Ils ont une place et une disponibilité pour être présents aux autres.
J'aimerais bien que les impôts en tiennent compte ^^ Parce que le célibataire sans enfant il racle à mort ! :P Financièrement du coup les sans enfants sont très utiles :P
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Olib
Acolyte
Messages : 368
Inscription : 18 sept. 2017, 13:35
Localisation : Clermont-Ferrand
Pronom : Il
A aimé : 205 fois
A été aimé : 193 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Olib » 30 nov. 2018, 09:58

Même si les données démographiques (d'après ce que je sais, mais je ne suis pas un spécialiste) semblent indiquer que le contexte joue sur le nombre moyen d'enfants par femme dans une région/un pays; pour moi l'envie ou la non-envie d'avoir des enfants doit échapper au contexte et appartient seulement au domaine de l'intime.

J'ai du mal à comprendre les personnes qui listent les raisons (environnementales, sociales, économiques) pour lesquelles elles n'ont pas envie d'avoir d'enfants. Moi je dis que je n'en ai pas spécialement envie, parce que... je n'en ai pas spécialement envie, point. Et la personne qui me demande "pourquoi ?" devra se contenter de cette réponse.
Après je peux comprendre que, selon la situation dans laquelle elle se trouve, la personne ne se sent pas d'avoir un enfant : parce que pas une situation stable, pas le sentiment d'être assez mâture, etc.
Mais alors il faut bien distinguer "l'envie" du "vouloir" : on peut avoir envie d'avoir des enfants mais ne pas en vouloir. Je trouve que, dans ce genre de discussions, on a trop tendance à confondre les deux termes.
La montagne, ça vous gagne.
"Poum Di Dou Da Dou Dim"

Image

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Associé
Messages : 749
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 312 fois
A été aimé : 115 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Grignoteuse de bouquins » 30 nov. 2018, 12:58

Je vais donner mon point point de vu en tant que jeune.

Alors : Vu le contexte actuel , je n'apprecie pas d'être née a cette époque . Argent , tensions entre les pays , gilets jaunes , attentats , disparition des espèce et de l'écologie , environnement naturel qui s'écroule .

Certes , je n'aurais pas aimé naitre au moyen age , mais pour moi la société idéale serait de pratiquer le troc , d'avoir un modèle de société comme la ville de christiania au Danemark (certes , ca engendre des problemes mais je trouve que sur le fond c'est pas mal , pas forcement sur la forme) est d'avoir une sorte de démocratie sans président . L'argent engendre beaucoup de problemes je trouve. Une société basée sur l'écologie et le recyclage serait idéale a mon goût . Bon je me suis trop étalée.

Je n'aime pas cette époque car j'ai l'impression que les plus âgés et les grand groupes placent leurs espoirs dans les jeunes . J'entend de plus en plus ça et ça m'agace , car ce sont des adultes qui on foutu la merde et la destruction des foret , et après on Apelle les adultes de demain sur des espoirs infondés pour réparer tout ça . En gros j'ai l'impression qu'on nous refile la merde .

Je ne pense pas que faire un enfant dans ce contexte , encore plus maintenant soit une bonne idée , il fait réfléchir a ca car beaucoup de couples font des enfants JUSTE parce qu'ils ne veulent pas être seuls (égoïste je trouve) ou pour faire comme les autres (un peu naïf). Il n'y a pas assez de gens qui se posent la question de pourquoi ils veulent des enfants . On parle quand même d'avoir la responsabilité d'un être vivant , c'est important . Actuellement , si je dis ne pas vouloir d'enfants plus tard , c'est parce que les risques sont la , et puis franchement c'est mon point de vue de jeune mais je pourrais jamais prendre l'initiative de faire quelque chose de vivant dans mon corps , qui bouge , ca me fait penser au tenia ... Après les endorphines et tout ça il parait , ca rend les femmes maternelles ....(hum hum).

Mais comme le dit Clotaire , les enfants ont une place non négligeable dans la société , c'est important qu'il y en ait .
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Dark Majesty
Adepte
Messages : 171
Inscription : 12 avr. 2018, 18:43
Pronom : Elle
A aimé : 18 fois
A été aimé : 32 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Dark Majesty » 30 nov. 2018, 13:38

Moi j’adore les enfants mais c’est tout simplement hors de question que j’en ai par moi-même.
J’ai fait un travail sur la GPA l’année passée, j’ai vu les chiffres et on est clairement en surpopulation... J’ai donc trouver un moyen de concilier les deux dans l'adoption. :D Je ne vois pas l’intérêt de faire des enfants. Par contre, offrir une famille à quelqu’un qui n’en a plus, j’aime ça.

Et puis comme @Grignoteuse de bouquins, perso, l’idée d’être enceinte me donne la nausée... Je sais que je ne supporterai absolument pas d’avoir qqch dans mon ventre qui vit.
"Il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que le pouvoir et ceux qui sont trop faibles pour le rechercher" J.K Rowling

Avatar de l’utilisateur
ParaNoise
Affable
Messages : 121
Inscription : 13 août 2018, 23:33
Pronom : Il
A aimé : 7 fois
A été aimé : 32 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par ParaNoise » 30 nov. 2018, 15:49

Bah je sais pas trop ce qu'est l'envie d'avoir des enfants. Donc je veux pas juger sur des choses que je ne connais pas et dire n'importe quoi. C'est peut-être égoïste de faire des gosses comme ça, sans se demander pourquoi en faire, mais est-ce que cette envie est vraiment rationnelle au final?
Mais même si je ne veux pas de gamins, parce que le contexte... (je serais je pense déjà incapable de regarder mon enfant dans les yeux en lui disant "je sais que tu n'aimes pas aller à l'école, mais écoute, c'est comme ça, comme ça tu auras un job qui te prendra la plupart de ton temps... Ecoute, t'avais qu'à être bon au foot!" (bon, j'exagère à peine là), alors l'environnement qui part en sucette...), je peux comprendre l'envie d'avoir un gosse, de l'élever, de lui transmettre des valeurs... C'est peut être la seule chose qui me fait dire que c'est dommage que je ne veuille pas de gamin, mais c'est pas un regret pour autant! ^^

Après on peut aussi se poser la question de comment les parents élèvent leurs enfants. Quand j'en vois certains, je me dis qu'il faudrait interdire à certains de procréer (je dis pas qu'il faut le faire, hein!). Mais je pense que si en faisant un gosse tu penses pouvoir lui offrir le meilleur, même si après c'est pas tout rose, bah fais-en un!
<<One day, I am gonna grow wings, a chemical reaction, hysterical and useless, hysterical and...>>

Avatar de l’utilisateur
Evanescente
Affable
Messages : 146
Inscription : 23 avr. 2018, 20:13
A aimé : 12 fois
A été aimé : 26 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par Evanescente » 01 déc. 2018, 09:44

Quand je pense que quand j'étais en dépression (la première diagnostiquée), je pleurais en voyant un bébé, ou des affiches avec des femmes enceintes et leurs enfants, parce que je me disais ouin j'aurai jamais d'enfant ! Pour moi avoir un enfant, c'était peut-être la preuve que j'étais vivante, réelle, en vie, utile à la société etc. Et puis contrairement à ce qui a été dit au-dessus, ça ne me dérangerait pas d'avoir un être vivant dans le ventre ; savoir qu'un être vivant se développe, ça me plairait je crois, en tout cas, ça m'a (toujours ?) donné envie. Donc j'ai toujours voulu des gosses.

Mais. Parce qu'il y a un mais sinon ce n'est pas drôle.

Je me dis maintenant que je voulais des enfants pour de mauvaises raisons. Celles citée plus haut, pour mon épanouissement personnel (égoïste donc) et surtout car je croyais qu’avoir des enfants était dans l'ordre des choses (bien un truc que ma mère pourrait dire tiens). Pour moi, c'était l'accomplissement, c'était obligé d'avoir des mômes. Ca aurait signifié aussi que, devenant parent, j'étais enfin adulte (je me suis toujours sentie immature, en retrait des autres).

Maintenant je me rends compte et comprends que non, on n'est pas obligé d'avoir des enfants pour être utile/heureux/épanoui. Bon le truc c'est que je ne dénigrais pas ceux qui n'en avaient pas, quand je pensais ça vital, je pensais surtout à mon cas perso. Les autres, ils font ce qu'ils veulent. Mais à force de lire que faire des enfants n'est pas la condition sine qua none du bonheur, que plein de gens n'en veulent pas, je me suis posée la question de savoir pourquoi j'en voulais, et j'en suis venue à trouver comme réponse ce que j'ai cité plus haut. Donc de mauvaises raisons. Et puis quand je vois qu'il faut gérer les colères, les maladies, les études, pffiou quel travail. Je ne me sens pas prête pour ça...

Cependant j'aurais bien aimé laissé une trace de moi ici bas, alors puisque je ne donnerai pas vie à un être vivant, je me dis qu'à la place je créé avec mon esprit (romans, fanfictions...). Une partie de moi me dit que c'est pas pareil, et je sens mes œuvres en état d'infériorité par rapport à une femme qui aura des enfants. Mais c'est tout ce que je peux faire pour laisser une trace de moi. Pour dire "j'ai existé". Là encore, c'est mon cas à moi d'autres gens sont nécessaires voire vital à ce monde sans faire d'enfants ni écrire.

Donc je me mets à penser que vouloir des enfants n'était pas une bonne idée finalement. En gros je suis en train de faire mon deuil de cette envie, de m'en libérer, mais certaines habitudes ont la vie dure... Par exemple, ça m'énerve fortement de voir une femme enceinte caresser son ventre, j'ai trop l'impression qu'elle nargue les autres (nananère j'ai un bébé en moi, et toc !). Mais ce ressenti c'est un souvenir de quand j'en voulais.

Pour ce qui est du contexte actuel, non ça ne me donne pas envie de faire des enfants... (tout ce pavé pour au final répondre à la question initiale par UNE phrase !).

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1611
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 405 fois
A été aimé : 426 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par PassionA » 01 déc. 2018, 10:26

Personnellement, je n'ai jamais songé à avoir des enfants par la voie naturelle mais toujours par l'adoption. Ça me rend tellement triste toutes ces vies brisées que je préfèrerais agir contre ça plutôt que de "perpétuer la lignée" comme le dit ma grand-mère. Mais bon voilà, l'adoption n'est pas aussi facile que de recueillir un enfant - les raisons morales sont compréhensibles quant à la protection de l'enfance - et franchement soyons clair, je n'ai pas les moyens d'élever un enfant.

ginny anne
Adepte
Messages : 156
Inscription : 01 août 2018, 16:43
Localisation : Auvergne Rhône-Alpes
Pronom : moi
A aimé : 6 fois
A été aimé : 19 fois

Re: faire des enfants dans le contexte actuel

Message par ginny anne » 05 déc. 2018, 12:39

C'est vrai que vu le contexte aujourd'hui, ça ne donne pas envie de faire un enfant.
Je n'ai jamais ressenti le besoin d'être enceinte, par contre je rêvais d'adopter un enfant. Plus jeune, quand je disais cela, on me disait "Tu verras, tu changeras d'avis, c'est mieux d'avoir un enfant à soi" alors que moi c'était plutôt l'adoption qui me tentait plus.
Pour l'instant, vu que ma situation professionnelle est loin d'être stable, je n'ai pas les moyens financiers d'élever un enfant. Mais j'espère qu'un jour je pourrais adopter un enfant.
J'ai découvert récemment le parrainage de proximité, c'est plutôt sympa. Ce n'est pas aussi contraignant que l'adoption. Il faut juste donner du temps à un enfant, le temps d'un week end ou d'une journée. Cela peut être enrichissant au niveau humain, et ça permet d'avoir un enfant dans sa vie à qui l'on peut transmettre des valeurs, des connaissances.
C'est vrai que je me dis pourquoi pas le parrainage de proximité après tout. Ce n'est que des pistes de réflexion, je ne me suis pas encore décidée.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Iloy et 2 invités