Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 225 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Léonis » 22 sept. 2017, 22:33

En fait le problème semble plus venir du fait que l'apparence est genrée mais pas la personnalité. Hors ce que le gens voient en premier c'est l'extérieur qui ne peut être que l'un ou l'autre (faute d'examen plus approfondi). On peut difficilement demander à chacun d'utiliser des mots neutres par défaut jusqu'à ce qu'une personne décline son genre. Même une personne androgyne à le problème car on va juger son apparence rapidement et adapter son langage vis à vis des conclusions qu'on pourra tirer.
Je pense malheureusement qu'il n'y a pas vraiment de solution parfaite pour toi. Tu es physiquement la personne que tu es et la masse te verra toujours de la même manière. C'est difficile de le dire comme ça mais je pense que la seule manière de bien le vivre c'est de passer par-dessus les considérations des autres. On t'appel monsieur, osef. Les gens peuvent pas savoir, pourquoi s'en faire alors que ne peux le contrôler ? Laisse pisser et ne remet les gens à leur place que quand on tente de te juger sur ton genre. Là il faut intervenir dans ce cas.
-"Un garçon ça ferai pas ça.
-T'es gentil mais ne m'applique tes concepts merdique de genre"

Faut sortir un peu de l'introversion pour remettre les gens à leur place et ça peut prendre du temps, mais ça peut devenir une force pour toi. Tu es sûr de ton identité alors défend la quand on tente d'appliquer ça sur toi. Dans les cas de la vie courante, laisse faire. C'est si grave que ta boulangère te dise "bonjour monsieur" ? J'ai sans doute du mal à imaginer ce que tu ressens (nos cas sont finalement diamétralement opposé car j'ai les deux genre en alternance) mais je pense qu'il faut que tu replaces tes curseurs pour réussir à bien vivre ta situation. Le langage est genré, les apparences aussi, en cas de confusion le masculin l'emporte. Tu pourras pas faire reconnaître universellement ton genre à moins d'avoir une pancarte autour du cou. Et même là il faudrait que tout le monde joue le jeu, c'est pas gagné.
Fais ce que tu peux pour qu'un maximum de personne que tu côtoie au quotidien ne fasse plus l'erreur. Si tu vas toujours à la même boulangerie, prévient la vendeuse, demande lui de changer la manière dont elle te parle. Informe la que ce genre de situation existe. Si elle est pas méchante elle fera l'effort. (On passera sur le fait que j'estime que les boulangerie ont forcément UNE vendeuse et pas UN vendeur ^^').

Je crois qu'en prenant de bonne décision pour "discipliner" ton ressentit et ton entourage immédiat tu pourrais mieux vivre ta situation. Ça sera sans doute jamais parfait et il restera le jugement de monsieur/madame tout le monde qui te verra comme garçon. Mais encore une fois, sans pancarte les gens peuvent pas savoir.

Encore une fois, j'ai sans doute du mal à imaginer ce que tu ressens et ma proposition paraît peut-être "bête et méchante" et ne pas résoudre le fond du problème. Au final mon propos c'est "prend plus sur toi, ignore les mauvaises choses et agit de manière parcimonieuse". Si c'était simple et à même de résoudre ton problème tu l'aurais sans doute déjà fait. Mais le truc c'est qu'il n'y pas de vraie solution pour résoudre globalement le problème. Par contre en agissant localement tu peux peut-être arranger un peu la manière dont tu vis les choses.

Je dois avoir l'air un peu virulente dans mon propos, désolé mais j'enrage de pas trouver de solution pour toi à part des conseils qui me semblent bateau :(
Je vais pas te dire "soit fort !" car c'est pas si simple et ça serai stéréotypé. Je vais pas te dire "soit humain !" car tu l'es déjà beaucoup plus que la plupart des gens sans doute et ça t'as pas beaucoup aidé. Je te dirai donc "soit un robot !" car je pense que seul une analyse froide et méthodique des actions dont tu disposes pourra t'aider, à petite échelle, à résoudre une partie de ton problème.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
Aphélie
Ace in space
Messages : 1582
Enregistré le : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 246 fois
A été aimé : 440 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Aphélie » 22 sept. 2017, 23:48

Je ne suis pas sûre que ce soit si simple, Léonis. J'ai un ami qui est dans une situation un peu similaire, biologiquement c'est une fille, il s'identifie plus comme étant agender voire homme, mais n'est pas sûr d'être prêt à faire toutes les démarches d'une transition complète : du coup son apparence est plutôt féminine (pas faute d'adopter un look aussi masculin que possible) et c'est pour lui une vraie souffrance d'être appelé madame ou d'être genré au féminin au quotidien. Quelque part, ce serait plus facile s'il décidait de faire la transition, de changer son identité, son apparence/corps, etc. Mais quand on est agender c'est plus compliqué, car on n'a pas vraiment d'entre-deux. Les personnes NB (hors trans, et bon même là...) ne sont souvent pas reconnues, surtout ici en France, et même du point de vue langage on a du mal à adopter une forme neutre. Et encore, comme le remarque un des japonais dans la vidéo, une femme peut adopter un look assez androgyne, mais pour les hommes c'est plus compliqué d'assumer le port d'une jupe ou même du maquillage. J'espère que peu à peu ça changera mais pour le moment c'est pas encore gagné. Du coup c'est vrai que faute de se sentir vraiment homme ou femme (ou alternativement l'un ou l'autre), c'est compliqué de rester entre deux.

Du coup, je ne peux pas vraiment imaginer ce que tu ressens PassionA, ni combien ça doit être fatiguant de te façonner dans le moule qu'on t'impose. Mais je pense que peut-être, c'est par là qu'il faudrait commencer, parce que visiblement c'est de l'image que tu renvoies dont tu souffres surtout si je te lis correctement. Alors évidemment, après des années à te conformer à cette image, je comprends que ce ne soit pas évident de soudain débarquer avec un "nouveau" discours. Mais si c'est important pour toi et pour que tu sois bien, ce n'est pas trop tard pour faire comprendre aux gens qui t'entourent, petit à petit, que ça ne te correspond pas, avec une approche et des mots qu'ils peuvent comprendre. Au moins de dire ce qui ne te convient pas, sans forcément parler de ton genre si tu ne le souhaites pas. Ceci étant tu parlais de honte, donc peut-être qu'il y a d'abord un travail sur toi-même à faire, pour te débarrasser de cette honte ?
Après, le lieu de travail, dépendamment du milieu etc, c'est encore moins facile. Mais je pense qu'à un certain stade on joue tous un peu un rôle en allant bosser - encore une fois, ça dépend du contexte, mais porter un tailleur ou un costume même si on est plus à l'aise en jean, accrocher un sourire aux lèvres quand ça va pas, vendre quelque chose qu'on n'achèterait pas nous-même, prétendre qu'on est très contents d'être là plutôt que tranquilles chez nous... c'est tout un tas de petits mensonges, de "play pretend". Peut-être que ça peut t'aider de voir ça comme une façon de jouer un rôle, même si je me doute que c'est un rôle dont tu ne veux pas. L'important c'est de distinguer la sphère pro et privée... et c'est dans la sphère privée qu'il faut que tu te sentes bien, que tu t'entoures des bonnes personnes. Après je ne connais pas ta situation, ta famille, etc, je ne sais pas à quel point tout ceci est réalisable mais à moins de continuer à prendre sur toi, ce qui n'est pas idéal, je ne vois pas tellement d'autres options.

Désolée, ce n'est pas une intervention très pertinente, je n'ai pas forcément ma place pour intervenir sur ce topic n'étant pas moi-même concernée, mais de par mon ami je pense comprendre un peu ce que tu ressens, et de son côté, à défaut de se lancer dans quelque chose de plus décisif, il a commencé par là : il a récemment changé son nom (officieusement) pour adopter quelque chose de plus "neutre" (un prénom mixte qui reste malgré tout proche du sien) et l'a fait savoir aux gens autour de lui, sa famille, ses amis, ses collègues. Après, ça passe ou ça casse mais dans son cas le fait d'être mal genré était plus douloureux que l'incompréhension ou le jugement, du coup le choix était vite fait (même si j'imagine aussi que ça n'a pas été facile, et globalement il a une famille/des amis assez ouverts à ce niveau là ce qui aide aussi). Evidemment ça n'empêche pas le caissier ou a boulangère de faire l'erreur, et bon, à moins de porter un panneau géant il n'y a pas vraiment de solutions, mais se sentir bien auprès de ses proches c'est déjà un début. Je lui demanderai également s'il connait des lieux d'échanges. Beaucoup de courage à toi en tout cas, j'espère que tu arriveras à atteindre un stade où tu es bien dans ta peau et avec l'image que les autres renvoient de toi. :)
Modifié en dernier par Aphélie le 23 sept. 2017, 00:12, modifié 1 fois.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 225 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Léonis » 23 sept. 2017, 00:09

Aphélie a écrit :
22 sept. 2017, 23:48
Je ne suis pas sûre que ce soit si simple, Léonis.
Oui je me rends bien compte :( D'ailleurs je pense pas être capable de vraiment ressentir le problème. Mais ça me rend mal de pas pouvoir aider :cry:
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par PassionA » 23 sept. 2017, 00:39

Léonis a écrit :
22 sept. 2017, 22:33
Je crois qu'en prenant de bonne décision pour "discipliner" ton ressentit et ton entourage immédiat tu pourrais mieux vivre ta situation. Ça sera sans doute jamais parfait et il restera le jugement de monsieur/madame tout le monde qui te verra comme garçon. Mais encore une fois, sans pancarte les gens peuvent pas savoir.
Franchement, je te remercie de ta considération. Jusque là j'ai toujours réussi à prendre sur moi. Ça m'épuise plus que de raison, littéralement ça pompe mon énergie d'avoir des rapports avec les autres et pas seulement à cause de ça, mais je prends sur moi et j'accepte bon gré mal gré le rôle - parce que c'est important d'avoir une vie sociale tout de même, d'essayer d'avoir de bons rapports avec ses proches (tout n'est pas aussi noir que l'impression qui transparait quand on parle d'un problème en profondeur). Comme tu le dis, l'apparence est de toute façon genrée et je ne compte pas lutter contre cela. Je ne suis pas Don Quichotte.

Donc mon problème n'a pas vraiment à voir avec comment le boulanger ou la caissière de l'épicerie me voit - pour eux je suis plutôt neutre, je suis un client. Et franchement, ce qu'ils peuvent penser de mon genre je m'en contrefiche. De plus, le genre qu'on me prête ça ne m'empêche pas de dormir, mes amis gays parlent de tout le monde au féminin et ça ne me dérange absolument pas quand ils le font de moi. Il ne s'agit pas d'un problème de perception ou d'erreur de genre - je sais que pour pas mal de personne c'est une chose importante qu'on les genre correctement, mais non moi ça ne me pose vraiment aucun soucis parce que je ne me sens d'aucun genre. Ça me fait toujours bizarre quand on m'appelle monsieur, parce que je ne suis jamais sûr qu'on parle bien de moi, mais bon je fais avec sans trop de stress. C'est un peu comme si tout le monde t'appelais en permanence Simone, tu ne peux pas t'empêcher de te demander à chaque fois si c'est à toi qu'on s'adresse. J'ai porté des pseudonymes assez souvent dans ma vie, aussi bien en réel que dans les jeux de rôles et les jeux vidéo online. "Monsieur" c'est devenu un pseudo pour moi, comme PassionA, et je me le suis même déjà approprié dans un autre contexte, autant en faire un jeu.

Non. Mon problème, c'est de réussir à faire face à ce rôle que j'ai construit. C'est tout à fait un travail à faire sur moi, comme l'a compris très justement Aphélie. Mon problème, c'est avant tout de réussir à m'accepter et de ne plus me laisser écraser par la honte que je ressens à être moi même. Parce que comme un réflexe pavlovien je préfère lâchement revenir sur ce rôle qui fonctionne bien et qui ne dérange personne. Parce depuis mon enfance je ne me sens pas accepté tel que je suis et que j'ai subit des remarques très blessantes de la part de mes parents que je respecte par ailleurs énormément et qui paradoxalement m'offrent une grande liberté. J'ai toujours ressenti cette déception venant d'eux si j'osais être trop moi même. Donc je me suis caché. Et même après que j'ai fui de chez eux et que je me sois construit dans mon isolement, l'ombre de leur jugement à toujours été difficile à supporter. J'en ai même fait une dépression après m'être farouchement engueulé avec mon père, parce que je ne veux pas qu'ils me rejettent non plus, et que j'ai plus besoin d'eux que je ne le voudrais. Alors j'avale leurs arguments, leur conception de ce à quoi on doit ressembler pour être un homme, pour aller travailler, pour trouver sa place dans la société, et forcément ce rôle de bonhomme, c'est comme ça que je le vis, comme un déguisement, un travestissement.

Tu vois, cela va de pair avec l'asexualité dans le sens où ce sont plus ces petites phrases venant de l'entourage proche, ces petits "rappels" de notre bizarrerie, qui nous affectent le plus et quoi qu'on puisse dire on se sent toujours invalidé. Parce que ce que je ressens n'est pas conforme. Je dois me définir par rapport à une absence de ce que je devrais ressentir. Et à cause de ça je me retrouve coincé dans un complexe de Cassandre, condamné à ce que mes préoccupations légitimes ne soient jamais prises au sérieux.

Avatar du membre
Léonis
Associé
Messages : 730
Enregistré le : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 225 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Léonis » 23 sept. 2017, 10:26

Oui bien sûr, je suis désolé. J'ai tenté d'intervenir mais je savais qu'on mes propos n'étaient pas pertinents. Comme je l'ai rappelé plusieurs fois je suis sans même pas capable d'imaginer ce que tu ressens. En plus je le fais en te prenant un peu à partie comme si le problème venait de toi.

Encore désolé.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

fiffi
Atrix
Messages : 1773
Enregistré le : 04 oct. 2016, 00:07
Localisation : 77
Pronom : Il . Fiffi et tu
A aimé : 490 fois
A été aimé : 261 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par fiffi » 24 sept. 2017, 00:27

Je crois peut-être comprendre ce que tu veux dire : en fait tu déguises et travestis ta personnalité . Tu es pris entre deux feux : etre toi-même en étant pas accepter par tes parents ou jouer un role pour etre accepter par tes parents . Si c' est le cas , je comprends que le choix n' est pas facile à faire , voire meme impossible .
Jusqu' à l' age de 30 ans , j' ai essayé de rentrer dans le moule de l' hétéronormalité mais , au mieux ça ne donnait rien et au pire ça se terminait par des échecs . J' ai donc cessé mais je continue , de moins en moins , à jouer un role face à la société pour continuer à etre accepter . J' ai décidé aussi que les remarques blessantes ne me toucheraient plus et , à mon grand étonnement , ça a marché : les remarques désobligeantes ne m' atteignent plus . C' est la seule solution que j' ai trouvé pour etre serein .

Avatar du membre
PassionA
Atrix Reloaded
Messages : 1804
Enregistré le : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 475 fois
A été aimé : 483 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par PassionA » 24 sept. 2017, 03:08

Une autre choses où j'ai beaucoup de mal, c'est à exprimer mon identité esthétiquement. Je ne suis pas très porté sur la mode et sur la recherche de vêtements principalement parce que je n'arrive pas à visualiser ce que je pourrais porter et que lorsque je fais des essais je n'aime en général rien (enfin si j'aime bien les vêtements noirs très amples, et les capuches). Je trouve les vêtements qu'on nous propose bien trop près du corps, étriqués et peu agréables à porter. Par contre ce n'est pas grand chose mais parfois je trouve un fringue bien ample suffisamment passable socialement et avec lequel je me sente bien en extérieur, et ça m'aide beaucoup avec le malaise que j'ai avec mon image. Bref, on en est pas encore mais ça viendra :mrgreen: (ça me fait rire parce que mes amis disent que je passe en "mode Sith")

Je voudrais quand même dire que même si tout ça me travaille pas mal en ce moment, ce n'est pas non plus complètement invivable. C'est juste que certaines périodes sont plus difficiles que d'autres, et pour moi en particulier c'est l'été - car l'été pas le choix avec la chaleur il faut révéler son corps et je n'aime vraiment pas ça. Mon corps masculin dévoilé fait d'autant plus rejaillir mes insécurités, sans parler des remarques. Donc fin de l'été j'ai toujours le moral à zéro. En plus récemment j'ai du tondre ma longue chevelure, encore, et ça vient bien s'ajouter à la note niveau pression du genre masculin. Heureusement, l'hiver vient et avec lui la promesse de pouvoir à nouveau se cacher sous des épaisseurs de vêtements ^^

Avatar du membre
Drytos
Aguerri
Messages : 561
Enregistré le : 07 avr. 2017, 12:21
Localisation : Lille
Pronom : Iel
A aimé : 146 fois
A été aimé : 99 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Drytos » 24 sept. 2017, 15:43

PassionA a écrit :
22 sept. 2017, 03:30
Alors j'ai arrêté de vouloir coller au exigences sociales qu'on me colle d'après mon genre supposé... J'ai essayé de me débarassé de toute la binarité et des préjugés qui pesaient sur moi, et à commencer à me comporter le plus "neutre" possible, des vêtements jusqu'à ma faßon de parler...

Je suis donc neutre au possible mais le neutre est très masculin quand on y pense, surtout que je ne suis pas vraiment du genre à me maquiller ou à faire les boutiques style metrosexuel branché. Du coup pour tout le monde je reste un homme bien banal. Toi en tant qu'AFAB c'est forcément le contraire, si tu veux paraitre neutre, aux yeux de tout le monde tu te travestis en homme...
Exactement, et c'est aussi d'ailleurs un de mes soucis majeur...
J'ai jamais eu de style en soi, depuis petit je m'habillais avec des vêtements qu'on me donné...souvent "masculin" étant donné que ça venait souvent des mes frères ou cousins... Aujourd'hui j'ai toujours pas vraiment de style et je m'habille avec ce que je trouve "classe" tout simplement. certains vêtements viennent du rayons hommes d'autres femmes... Mais si je m'habille avec des vêtements à la fois masculins et féminin, on me prendras juste pour une femme... La seule façon pour moi de paraître peut-être, éventuellement, neutre, c'est d'être entièrement travestie en garçon et de donner des doutes à ceux qui me regardent et qui se demande "est-ce un garçon où une fille ?"... J'ai l'impression que c'est comme une victoire pour moi quand les gens se trompent ou hésitent à vue d'oeil... Et je dirais que je suis comme l'ami d'Aphélie qui n'en peut plus d'être appellé Madame ou mademoiselle...Je ne choisi pas, mais ça m'insuporte vraiment moi...j'en ai juste marre d'entendre des madames, et je n'arrive pas à simplement passer outre... Mais du coup je suis tomber dans une sorte de cercle vicieux de moi-même... Ces derniers temps je ne suis habillée presque constamment qu'en mode "homme", ressemblant davatage à un trans homme que non-binaire... être pris pour un homme me plait limite plus, quitte à se qu'on me genre, puis-ce qu'on m'as déjà mégenrer fille 20 ans durant... Mais, ils y a certains vêtements dits féminins, que j'aimerais porter et que je m'interdit pour faire neutre... Au final je me piège moi-même et me rerouve coincé à choisir entre "être libre de faire ce que je veux sans m'occuper des genres" ou "m'adapter au système ultra genré et me contraindre à tenter de déjouer ses règles en m'habillant avec des vêtements genrés hommes"... Du coup en ce moment (ça n'as pas toujours été le cas) je suis plus dans la deuxième position, et je ne trouve pas forécement que ce soit la meilleure... J'essaie donc de repassé progressivement vers la première, mais comme ça reste dur pour moi d'être genré et surtout considérer comme une femme, j'ai vraiment du mal à faire se choix entre le ressentie et l'apparence. Je sais que le plus important c'est que moi je me sente Agenre... Mais si absolument personne ne me soutient, comprend ma légitimité et m'accepte comme tel... C'est aussi dur de me sentir comme tel... Donc je pense que l'aprobation des autres a quand même un rôle à jouer...
Après je trouve aussi qu'il est plus difficile pour moi de demander aux autres de me genrer au neutre ou de me considéré comme neutre, si j'ai une apparence qui tire vers le féminin (et donc concorde avec mon genre assigné...)

Pour ce qui est du genderless et du fait qu'une femme peut plus facilement porter un pantalon à aussi un effet pervers...Je me suis souvent dit que ce serait plus simple pour moi si j'avais un corps de garçon, et que je m'habillais moitié fille/moitié garçon... Je me dis que si je portais des jupes, et un haut masculin à la fois par exemple; ou un haut féminin avec un pantalon du rayon homme en tant qu'homme, les gens verront tout de suite qu'Il y a un "problème"... Et même si je risquerais de me faire traiter de tapette ou je ne sais quoi d'autre, j'ai l'impression qu'il ne serait pas possible de nier que je ne répond pas aux codes masculins... Alors qu'en tant que fille, et ça rejoint le problème plus haut, il est aujourd'hui tout a fait normal et accepté que les filles portent des pantalons ( tant mieux d'ailleurs hein !! :lol: ) , mais du coup si je porte un pantalon rayon homme, avec un haut féminin, personne ne va remarqué qu'il vient de chez les hommes, et on va retenir que mon look est féminin... Et si je porte une jupe avec un haut masculin, on va surtout retenir la jupe, et le fait que je sois "féminine"... Même une fille totalement habillé en homme ça ne choque pas, c'est de plus en plus courrant et ne concerne pas que les trans...Du coup dans tous les cas j'ai l'impresion que quelque soit mon look, il ne légitimera jamais ma non-binarité parce que de toute façon, "une fille peut s'habiller comme elle veut"...

Avatar du membre
Thyatira
Amibe
Messages : 83
Enregistré le : 25 sept. 2017, 19:19
A aimé : 25 fois
A été aimé : 27 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Thyatira » 05 nov. 2017, 19:16

J'arrive ici suite à la conversation viewtopic.php?f=5&t=8422&start=60 :wink:

Je me reconnais dans tout ce que vous racontez, surtout là:
PassionA a écrit :
23 sept. 2017, 00:39
Mon problème, c'est avant tout de réussir à m'accepter et de ne plus me laisser écraser par la honte que je ressens à être moi même. Parce que comme un réflexe pavlovien je préfère lâchement revenir sur ce rôle qui fonctionne bien et qui ne dérange personne. Parce depuis mon enfance je ne me sens pas accepté tel que je suis et que j'ai subit des remarques très blessantes de la part de mes parents que je respecte par ailleurs énormément et qui paradoxalement m'offrent une grande liberté. J'ai toujours ressenti cette déception venant d'eux si j'osais être trop moi même. Donc je me suis caché. Et même après que j'ai fui de chez eux et que je me sois construit dans mon isolement, l'ombre de leur jugement à toujours été difficile à supporter. J'en ai même fait une dépression après m'être farouchement engueulé avec mon père, parce que je ne veux pas qu'ils me rejettent non plus, et que j'ai plus besoin d'eux que je ne le voudrais.
Je m'y reconnais par rapport à l'expression des sentiments, et par rapport à "être soi-même".
Pour ce qui est de l'expression de genre, étant genderfluid AFAB, suivant dans quelle "phase" je suis, j'ai le problème ou pas... Vu qu'au boulot, je suis sensée être une femme, je joue parfois un rôle aussi si je suis dans une phase plus masculine, ou neutre. Vu que si mon apparence change radicalement d'un jour à l'autre, ça va poser problème. Quand je suis neutre ou masculin, j'ai pas envie de me maquiller, de faire attention à ma coiffure, je ne supporte pas le fait que j'ai des seins et que ça se voit... mon corps est franchement genré féminin, c'est frustrant quand je ne suis pas féminine (et pas question d'envisager une opération, vu que je suis souvent en phase féminine, j'ai pas envie de juste inverser le phénomène)... Donc je me force à me maquiller et me coiffer pareil, peu importe ce que je ressens (bon pour les vêtements je peux un peu plus jouer, c'est déjà ça). Donc je joue, j'ai l'impression que ça se rapproche de ce que Léonis dit: quand je ne suis pas féminine dans ma tête, je me vois de l'extérieur et j'essaye de faire quelque chose que j'aime voire, à défaut d'être quelque chose que j'aime être.
Bref... si quelqu'un a une solution miracle pour pouvoir être soi-même, ça m'intéresse aussi... :roll:

Avatar du membre
Ace of Spade
Aspirant
Messages : 41
Enregistré le : 20 févr. 2018, 14:55
A aimé : 6 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Ace of Spade » 05 mars 2018, 13:06

Je ressorts ce post des cartons, histoire de ne pas faire de doublon.
Je me retrouve plus ou moins dans vos témoignages. J'ai un sexe féminin, mais de là à me sentir femme...
Je ne me sens pas un homme non-plus. En fait, je ne me sens ni l'un ni l'autre.
Du coup, j'ai adopté un look très adrogyne (cheveux très courts, vêtements masculins et même jusqu'au parfum que je mets qui est un parfum d'homme) dans lequel je me sens parfaitement à l'aise. Je me maquille quand même un peu. Les rares fois ou j'ai mis une robe (pour un mariage par exemple), j'ai eu l'impression de me travestir.
Il est effectivement plus facile pour une femme de porter un pantalon ou des vêtements masculins qu'à un homme de s'habiller en femme... même s'il m'est malheureusement arrivé de me faire traiter de "gouine"...
Sexuellement (sans que cela n'aille plus loin que des fantasmes), je vais flasher sur le corps d'un homme (les femmes ne m'attirent pas du tout), mais si l'on avait le choix, j'aurai préférer être un homme.
Mais du coup, je me demande si je n'aurai pas été homosexuel.... :¤@µ:
J'ai lu quelque part (mais je n'ai pas réussi à retrouver l'article), que l'asexualité pouvait parfois s'expliquer par un genre sexuel qui n'est pas bien défini... ce qui au final est peut être mon cas.
Comme quoi la définition des genres et des sexualités est infiniment complexe...
Le tout est d'essayer de bien le vivre et d'être en harmonie avec ce que l'on ressent. Mais il est vrai que la société n'est pas toujours tendre avec ceux qui sont "hors norme"...
The stuff that dreams are made of... - Sam Spade - The Maltese Falcon' (Le Faucon Maltais), 1941.

Avatar du membre
clotaire
Aveuglant
Messages : 2821
Enregistré le : 24 avr. 2016, 15:46
Localisation : Auvergne - Rhône-Alpes
Pronom : peut être tutoyé ;)
A aimé : 551 fois
A été aimé : 533 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par clotaire » 05 mars 2018, 13:37

Ace of Spade a écrit :
05 mars 2018, 13:06
je vais flasher sur le corps d'un homme (les femmes ne m'attirent pas du tout), mais si l'on avait le choix, j'aurai préférer être un homme.
Mais du coup, je me demande si je n'aurai pas été homosexuel.... :¤@µ:
J'ai facilement tendance à me dire la même chose vue du genre opposé : si j'avais choisi, être une femme et du coup, homosexuelle^^ Mais c'est certainement biaisé comme vision, parce qu'on voit ça depuis notre assignation, en voulant ce qu'on a pas...

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1277
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 179 fois
A été aimé : 299 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Hestia » 05 mars 2018, 14:03

Ace of Spade a écrit :J'ai lu quelque part (mais je n'ai pas réussi à retrouver l'article), que l'asexualité pouvait parfois s'expliquer par un genre sexuel qui n'est pas bien défini... ce qui au final est peut être mon cas.
Bon déjà, pour moi genre sexuel ne veut rien dire, et le n'est pas bien defini me fait penser à une allusion aux organs génitaux indéfini des personnes intersexs. Dans les 2 cas, je ne suis pas convaincue que l'asexualité puisse s'expliquer par le fait d'être non-binaire ou intersex.

Concernant le sujet, je me sens en partie une "fille" ou "femme" si vous préféré et en partie androgyne. Je pourrais me definir comme demigirl/demifemme, car c'est le nom du genre qui correspond à mes yeux mon genre. Cependant, pour être sincere, je ne comprends pas du tout quelle est la difference entre les genres; en particulier la difference entre les genres home/femme vu que pour moi les differences évidentes entre eux, ce sont uniquement les clichés stereotype, qui ne reflètent pas la réalité; ou alors uniquement 'une partie.

Tout ça pour dire que plus le temps passe et plus je me considère simplement comme un être humain qui se genre au feminin, uniquement car la société dans laquelle je vis estime qu'on doit se genrer au feminin ou au masculin et s'obstine à faire la distinction entre ces 2 genres en fonction de notre sexe.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Avatar du membre
Sleepless Knight
Straight-A Student
Messages : 1460
Enregistré le : 21 janv. 2015, 12:09
Localisation : I'm everywhere
A aimé : 21 fois
A été aimé : 190 fois
Contact :

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Sleepless Knight » 05 mars 2018, 15:03

Pour la moi la notion de "féminité" et "masculinité" me passe vraiment, mais genre vraiment au dessus de la tête ^^.
Je comprends pas ce que ça veut dire se sentir "fille", "pas fille", "garçon" ou "pas garçon". Quand on m'explique, j'ai l'impression qu'on décrit un coucher de soleil à un aveugle de naissance. Comme si on mettait un sachet de thé dans de l'eau chaude, et que ça infusait pas pour une raison que j'ignore :/.
Suffer the pain of discipline or suffer the pain of defeat.

Aldé
Aspirant
Messages : 33
Enregistré le : 02 mars 2018, 19:00
Localisation : Montpellier
Pronom : il
A aimé : 23 fois
A été aimé : 9 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Aldé » 05 mars 2018, 15:44

Bonjour,

Je ne me sens ni femme, ni homme. Je me considère simplement comme un être vivant.
Je n'est été claire avec ce ressenti qu'il y a une petite année.
Et je commence seulement a mettre mes limites quand les gens me donnent du "Madame", "Mademoiselle", "Princesse"...
Car ces mots sont pour moi lourd et ne me conviennent pas.
Ils sont lourds de tous ce qu'ils reflètent, de toute les attentes et les comportements qu'ils véhiculent.

Une des choses qui m'énerve c'est quand je sens que la personne colorent ses propos, s'exprime de tel manière du au fait que je sois une femme. Quand je sens que c'est propos me ramène au fait que je sois une femme.
Qu'est ce que mon apparence a a voir dans la manière dont une personne s'adresse a moi?
(je suis pas sur d'arriver à être compréhensible dans ce paragraphe)

Pour moi la découverte qu'il y avait des mots pour exprimer le fait que je ne me sentes ni hommes ni femmes ne m'a pas autant touché que le fait de trouver le mots asexuel.le, car je me sentais seule d'être asexuel.le (je ne connaissais pas le mots à l'époque) et de me rendre compte que je n'étais pas seule, que je n'étais pas inhumain sur ce point m'a véritablement soulagée, libéré.
Alors que je pense que j'ai du entendre suffisamment tot dans ma vie le fait que dans la culture amérindiennes il y avait des être ni homme ni femme et qui avait tout de même une place à eux.
:) Passez vos journées à ne faire que ce que vous voulez vraiment faire :D

Avatar du membre
Hestia
Avant-gardiste
Messages : 1277
Enregistré le : 25 avr. 2016, 22:28
Localisation : Suisse
Pronom : Elle=PNB
A aimé : 179 fois
A été aimé : 299 fois

Re: Non-binaire, Genderqueer, Agenre et Neutrois. Comment le vivez-vous ?

Message par Hestia » 05 mars 2018, 19:28

Sleepless Knight a écrit :
05 mars 2018, 15:03
Pour la moi la notion de "féminité" et "masculinité" me passe vraiment, mais genre vraiment au dessus de la tête ^^.
Je comprends pas ce que ça veut dire se sentir "fille", "pas fille", "garçon" ou "pas garçon".
Même si je comprends le sens de cette notion, je suis tout de même dans le même cas que toi, car je ne comprends pas sur quoi on est censé se baser pour différencier les genres; surtout celui de l'homme et de la femme; puisque se sont les seuls genres reconnus dans la majorité des sociétés.

Tout ce que je retiens à ce sujet, c'est que de mon point de vu, les genres homme femme sont une construction sociale et que je me sens avant tout humaine humain qu'importe la manière dont on me genre, je suis un être humain devenu tel qu'il est de part ses expériences vécus et son éducation.
Je suis une personne non-binaire, et j'apprécie qu'on parle de moi avec des mots et des phrases épicènes, et j'accepte qu'en m’accorde au féminin lorsqu'il est difficile de faire autrement.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités