La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Installez-vous confortablement et venez nous raconter toutes vos histoires extraordinaires, même si elles n'ont rien à voir avec l'asexualité.
Avatar de l’utilisateur
Mazzam
Membre
Messages : 16
Inscription : 02 mars 2017, 01:02
Pronom : Elle
A aimé : 122 fois
A été aimé : 16 fois
Contact :

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Mazzam » 05 mars 2017, 17:08

En fait, vous dissertez presque tous sur la question de l'attirance dans sa globalité, voire essentiellement sentimentale : quand on rencontre quelqu'un, évidemment, je pense qu'on est tous d'accord pour dire qu'il faille que l'individu en face de nous ne soit pas le dernier des abrutis pour qu'il ait des chances de nous séduire un minimum.

Mais de ce que je comprends du terme "sapiosexuel", comme l'a dit L. Kennedy, on parle plutôt d'un principal déclencheur d'attirance purement sexuelle (d'où l’appellation en fait...) en l'occurrence, l'aura dégagée par une personne ou "l'intelligence" (selon la définition de chacun, parce que pour moi, une personne "intelligente" ça ne veut pas dire grand chose...) dont elle fait étalage semblant être le seul moyen de provoquer le désir chez les sapio.
Ça rejoindrait un peu les demi-sexuels finalement...
Dernière édition par Mazzam le 07 mai 2017, 03:54, édité 1 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
L'Empereur Mégalo
Adepte
Messages : 172
Inscription : 01 nov. 2016, 17:21
A aimé : 9 fois
A été aimé : 25 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par L'Empereur Mégalo » 06 mars 2017, 20:26

Muriel Evelyne a écrit :Clint Eastwood a dit au cours d'une interview : "Il arrive fréquemment qu'on voie des hommes intelligents avec de ravissantes idiotes, mais on ne verra jamais une femme intelligente avec un crétin, fût-il le plus bel homme de la terre." :non:
Cette citation a l'air fort sympathique quand on la regarde de très loin, mais moi elle me met mal à l'aise.

Je pars de ce résonnement : chez les hommes et chez les femmes, il y a (pour simplifier) les intelligents et les cretins (disons que intelligents = supérieurs à la moyenne et cretins = inférieurs à la moyenne (et disons que "intelligents" veuille réellement dire quelque chose)). Et chez les intelligents, il y a ceux qu'on voit avec un intelligent, et ceux qu'on voit avec un crétin.
De manière logique, il y a autant d'hommes que de femmes qui sont dans un couple intelligent-intelligent (puisqu'il ne semble parler que de la population hétéro). Et donc, pour ceux qui restent, il y aurait beaucoup plus d'hommes intelligents avec une idiote que de femmes intelligentes avec un crétin.

====> Soit il y a bien plus d'hommes intelligents que de femmes intelligentes selon ce cher Eastwood, soit ... où sont les femmes intelligentes qui restent ? N'ont-elles pas le droit d'être en couple ? Sont-elles toutes lesbiennes et/ou aro ? Ou alors a-t-il tord et il y a autant de femmes intelligentes qui sortent avec des crétins ?
En bref, un résonnement complètement mathématique me fait me rendre compte que cette citation, qui avait l'air "pas si fausse" au premier abord, me met tout compte fait plutôt mal à l'aise...
Image
"Les jours sont des fruits, et notre devoir est de les manger"
"Quand il n'y a pas de mur derrière toi, petit, mieux vaut avoir des amis"

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Baelfire » 06 mars 2017, 20:32

Il y a aussi cette expression "on est toujours le con de quelqu'un".

Voilà voilà. L'intelligence ou la bêtise c'est pas générique et on a tous des façons différentes de les apprécier.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Avatar de l’utilisateur
Muriel Evelyne
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2174
Inscription : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 803 fois
A été aimé : 395 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Muriel Evelyne » 09 mars 2017, 23:45

Ce que tu peux être compliqué, L'Empereur Mégalo !... Moi je ne vais pas chercher si loin. Disons simplement que le genre beauf, c'est pas mon truc. :non: :twisted:
Image

Avatar de l’utilisateur
FTC
Associé
Messages : 704
Inscription : 07 févr. 2016, 15:07
A aimé : 54 fois
A été aimé : 69 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par FTC » 10 mars 2017, 21:26

L'Empereur Mégalo a écrit :
Muriel Evelyne a écrit :Clint Eastwood a dit au cours d'une interview : "Il arrive fréquemment qu'on voie des hommes intelligents avec de ravissantes idiotes, mais on ne verra jamais une femme intelligente avec un crétin, fût-il le plus bel homme de la terre." :non:
Cette citation a l'air fort sympathique quand on la regarde de très loin, mais moi elle me met mal à l'aise.

Je pars de ce résonnement : chez les hommes et chez les femmes, il y a (pour simplifier) les intelligents et les cretins (disons que intelligents = supérieurs à la moyenne et cretins = inférieurs à la moyenne (et disons que "intelligents" veuille réellement dire quelque chose)). Et chez les intelligents, il y a ceux qu'on voit avec un intelligent, et ceux qu'on voit avec un crétin.
De manière logique, il y a autant d'hommes que de femmes qui sont dans un couple intelligent-intelligent (puisqu'il ne semble parler que de la population hétéro). Et donc, pour ceux qui restent, il y aurait beaucoup plus d'hommes intelligents avec une idiote que de femmes intelligentes avec un crétin.

====> Soit il y a bien plus d'hommes intelligents que de femmes intelligentes selon ce cher Eastwood, soit ... où sont les femmes intelligentes qui restent ? N'ont-elles pas le droit d'être en couple ? Sont-elles toutes lesbiennes et/ou aro ? Ou alors a-t-il tord et il y a autant de femmes intelligentes qui sortent avec des crétins ?
En bref, un résonnement complètement mathématique me fait me rendre compte que cette citation, qui avait l'air "pas si fausse" au premier abord, me met tout compte fait plutôt mal à l'aise...
Je te réponds juste par pure plaisir d'utiliser un raisonement logique, parce qu'en soi, je trouve que cette citation est plus un cliché qu'autre chose :)

Imaginons que dans l'absolu, nous avons une répartition des intelligences entre les hommes et femmes de 25% SMART, 50% moyenn et 25% débiles.

F = 25% Int. ; 50% Moy. ; 25% Idi.
H= 25% Int. ; 50% Moy. ; 25% Idi.

Le postulat dit on peut voir un homme Int. avec une Idi. mais pas une femme Int. avec un Idi. ; on peut donc imaginer la distribution suivante :

- 15% H. Int avec 15 F. Int
- 10% H Int avec 10% F Idi.
- 10% F Int. avec 10% H. Moy. (elles ne sont pas avec des crétins mais avec des moyens)
- 15% H Idi. avec 15% F. Idi
- 39% H Moy avec 39% F Moy.
- 10% F Moy avec 10% H Idi.

Le 1% qui reste de chaque côté c'est pour représenter les aro :o


Bon je crois qu'il faut que je me trouve une occupation les vendredis soirs....

Avatar de l’utilisateur
Muriel Evelyne
AVENturier de l'A perdu
Messages : 2174
Inscription : 11 mai 2016, 02:22
Localisation : Roazhon, Breizh (Rennes, Bretagne)
A aimé : 803 fois
A été aimé : 395 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Muriel Evelyne » 12 mars 2017, 20:47

LOL :lol: Je suis une rêveuse et les maths c'est pas franchement mon truc, bravo quand même pour ton raisonnement FTC :woke:
Image

Ramón

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Ramón » 13 mars 2017, 14:51

Clint n'en perd jamais une pour étaler son sexisme décidément XD. Sacré Blondin. Je rejoins FTC, c'est du pur cliché, au même titre que lorsque nous discutions ailleurs de la femme qui serait naturellement attirée par les salauds.

Oui Mazzam, cela intègre le spectre asexuel comme demi. C'est une sexualité suffisamment spécifique pour qu'elle n'entre pas ou dans l'asexualité ou la sexualité.

Par contre, cette notion reste particulièrement bizarre. L'intelligence, même scientifiquement, ça ne se mesure pas dans l'absolu (comme la couleur des cheveux, la taille,...) Le QI et la notion d'HPI sont très largement critiqués par la communauté scientifique dans la mesure où il n'y a pas d'absolu (et qu'il s'agit surtout de marketing de psychologue), simplement des contextes singuliers pour chaque individu. Les tests ne sont globalement pas pertinents => il suffit que tu saches quoi répondre pour exploser les tests. Ce savoir se construit, il évolue => l'intelligence est évolutive, elle n'est pas fixée, contrairement à d'autres caractères biologiques.
Au final, Einstein résume pas mal le problème de la "sapio" : "Tout le monde est intelligent. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper aux arbres, il passera sa vie à penser qu'il est stupide." => du coup je n'aime pas non plus l'expression générique "on est tous le *insérer les mentions souhaitées* de quelqu'un". Disons plutôt que l'on a des affinités avec des modes de compréhension, des fonctions cognitives, plutôt que d'autres.

Ramón

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Ramón » 30 mars 2017, 09:00

Je suis tombé sur ce texte via un camarade : https://lamouravecplusieursa.wordpress. ... sexualite/

Avatar de l’utilisateur
Grignoteuse de bouquins
Aguerri
Messages : 569
Inscription : 02 oct. 2017, 19:17
Localisation : Nice
Pronom : Elle
A aimé : 260 fois
A été aimé : 76 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Grignoteuse de bouquins » 07 oct. 2017, 10:56

Le titre m'a bien fait rire 😂
Sinon , j'en ai déjà entendu parler.
♠ Why frick frack when you can snick snack ? ♠ :cake:

Avatar de l’utilisateur
Némésis
Amibe
Messages : 97
Inscription : 06 oct. 2017, 04:09
A aimé : 117 fois
A été aimé : 22 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Némésis » 13 oct. 2017, 03:13

Oui et j'ai un un personnage hétéro-sapio-sexuelle dans la série américaine des années 90 Familly Matters. C'est celui de Myra. On la voit pour la première fois à la fin de la saison 4 dans un épisode ou Laura Winslow veut sortir au cinéma avec son amoureux sans que Steve Urkel (Le nerd le plus nerd du monde qui est super amoureux d'elle depuis la maternelle et qui est super jaloux et super intense par rapport à ces sentiments pour elle et qui ne comprend pas que Laura n'est pas du tout intéresser par lui) ne lui gâche la soiré. Son chum lui propose donc de le faire sortir avec sa cousine Myra qui serait intéressé à sortir avec lui. Laura lui demande (Intéressé par Steve? qu'est-ce qui cloche chez elle?) Et le chum lui répond (Rien elle est juste attiré par les gars super intelligents. Suite à cette sortie Steve sera encore plus en amour avec Laura, Mais Myra deviendra complètement obsédé par Steve et passera les autres saisons à d'abord sortir avec lui et ensuite, à le mettre dans son lit. Elle aimait toutes ces manies de nerd et se désintéressait dès qu'il s'habillait et se comportait normalement (et elle ne manquait pas de lui dire) C'est d'ailleurs ce personnage qui m,a fait découvrir le terme sapio-sexuel car même s'il ne le dise pas explicitement dans la série, il était évident que sans intelligence, le gars à beau être musclé, sportif, gentil, loyal et tout le tralala, elle n'a aucun intérêt. Ni romantique, ni sexuel.
Némésis, déesse de la juste colère et de la vengeance :)

brumenocturne
Membre
Messages : 27
Inscription : 19 nov. 2017, 13:31
A été aimé : 3 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par brumenocturne » 20 nov. 2017, 13:31

Je fais partie de celles qui vous confirmeront que l'intelligence est sexy x)
D'ailleurs mes personnages de mangas préférés se trouvent dans Death Note , pour ceux qui comprendront. ;)

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 312
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 166 fois
A été aimé : 115 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Lau » 23 nov. 2017, 00:10

Tiens intéressant.
Moi je suis très réceptive au charisme (et à la voix ! Et à l'humour ! Et à ...), mais c'est vrai que si c'est couplé à une intelligence et une vivacité d'esprit, c'est toujours mieux. ^^
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Léonis » 23 nov. 2017, 00:16

Du coup je me permet de lancer le "débat".
Quels comportements seraient associés à une "stimulation" du caractère sapiosexuel d'une personne ?

Je suis très curieuse de savoir ce qui déclenche l’intérêt d'une personne sensible à l'intelligence. Je trouve le principe très abstrait dans l'absolu.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Avatar de l’utilisateur
Puddi Puddi
Affilié
Messages : 276
Inscription : 25 janv. 2017, 11:33
Pronom : Klaatu verata nicto
A aimé : 19 fois
A été aimé : 120 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Puddi Puddi » 23 nov. 2017, 00:28

Lau a écrit :
23 nov. 2017, 00:10
Tiens intéressant.
Moi je suis très réceptive au charisme (et à la voix ! Et à l'humour ! Et à ...), mais c'est vrai que si c'est couplé à une intelligence et une vivacité d'esprit, c'est toujours mieux. ^^
Tout comme, je suis beaucoup plus réceptive au charisme qu'à la "beauté" (entre guillemets car pour moi le charisme est un vecteur de beauté, don't ask me why...).

Et pour l'expression "on est tous le con de quelqu'un", j'ai toujours été amusée par la variante faite par Dupontel : "On est tous le génie de quelqu'un, et le Bruel d'un autre" (faut-il adresser des excuses à Patrick ?)

Pour la citation de Clint Eastwood, il y a quand mêmes quelques contre exemples hollywoodiens : Pierce Brosnan (Bond... James Bond) en couple depuis avant notre naissance (roooh, j'exagère à peine :mrgreen:) , avec une avocate pour l'environnement qui est physiquement loin des canons en vigueur à Hollywood, ... Bref, IRL, James Bond aime les nerds, pas les James Bond Girls
Marre d'être un pudding, je suis un Veaudelune maintenant ^^
Doctorante en mindfuck, amatrice de syntâches ^^

Image

Avatar de l’utilisateur
Baelfire
BadAce
Messages : 3326
Inscription : 01 oct. 2013, 21:01
Localisation : En Pécorie
A aimé : 558 fois
A été aimé : 793 fois

Re: La sapiosexualité (quand le QI devient sexy)

Message par Baelfire » 23 nov. 2017, 16:57

Léonis a écrit :
23 nov. 2017, 00:16
Je suis très curieuse de savoir ce qui déclenche l’intérêt d'une personne sensible à l'intelligence. Je trouve le principe très abstrait dans l'absolu
C'est une bonne question ça. Je pense que c'est difficile de faire une généralité en plus. J'imagine que ça passe par l'attitude déjà. Quelqu'un de franchement agité , qui gesticule et parle fort en permanence ne dégage pas une impression d'intelligence. Enfin ça c'est mon avis personnel.
Les gens qui pensent que l'amour est plus important que l'argent devraient essayer de rembourser leur prêt immobilier avec de gros bisous.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité