Topic cinéma

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Répondre
Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 29 avr. 2018, 18:02

Je ne connais pas du tout les comics (et ça m'intéresse pas des masses je dois bien avouer).

C'est un beau film. Je suis d'accord sur ce point, il est impeccable d'un point de vue graphique et auditif, on s'en prend plein la vue et les oreilles. La répartition des différents cross-over était chouette aussi. J'ai eu quelques frissons et tout.
Mais, ouais, je peux pas m'empêcher de me sentir trahie. Par deux choses majeures.

[Spoilers bien sûr]

Déjà, on nous a vendu ça comme un film avec une histoire à part entière (Kevin Feige en 2016 : "Il ne s'agit pas de deux parties d'un même film, même s'il y a une connexion entre eux, comme pour tous nos films d'ailleurs. On parle ici de deux films bien distincts, qui ont chacun leur propre histoire."). Alors que clairement le but de ce film en fin de compte c'était de nous présenter Thanos et la défaite du reste du monde contre lui, juste pour annoncer quelque chose d'encore plus grand dans Avengers 4. Juste pour nous dire "Venez voir la suite". La façon dont le film se termine, ça ne peut pas être la fin, puisque nombre de ceux qu'on pense morts vont être amenés à apparaître dans d'autres films dans les années à venir.

Et c'est là mon deuxième sentiment de trahison. Les "morts".
Je veux dire ça fait des mois qu'on nous tease la mort de Captain et Stark et au final : rien. On a perdu la moitié de l'univers mais eux sont encore là. Ce qui annonce leurs morts dans Avengers 4 (puisque Robert et Chris en ont marre/arrivent à la fin de leurs contrats) et le retour d'une partie de ceux qui ont disparu, puisque comme je le disais certains ont des films de prévu (Strange, Spiderman, les Gardiens de la Galaxie...). Et très honnêtement j'avais pas besoin de 2h30 de film pour en arriver à la conclusion que d'une manière ou d'une autre on va avoir droit à un tour de passe-passe qui va permettre un certain retour en arrière, un bon vieux "Oh ben non en fait c'était pas la réalité haha, regardez, ils sont vivants."
Je sature des deus ex machina (le futur rôle de Captain Marvel dans tout ça) et des distorsions de la réalité en fait. Peu importe la dimension magique, avec le gantelet, les pierres et les potentialités qui vont avec. Au bout d'un moment ça ne marche plus, la spectatrice que je suis n'"achète" plus ce genre de stratagème. J'en ai marre qu'on me gâche tout le temps tout le build-up dramatique avec un twist téléphoné.
J'aurais au contraire préféré quelque chose de plus... réaliste et définitif ? Avec évidemment une victoire de Thanos mais la mort effective de Stark ou Captain ou même les deux ? Là, c'est faire mumuse avec la mort une fois de trop. Elle finit par ne plus avoir de sens.
Très égoïstement, je veux pouvoir pleurer la mort de personnages emblématiques que j'ai suivi au fil des ans sans avoir à craindre qu'on joue avec mes sentiments, qu'on me refuse mon deuil, en me les ressuscitant d'un claquement de doigts simplement parce qu'ils peuvent le faire. Mais j'ai l'impression que c'est trop demander et que c'est très compliqué pour tout le monde de lâcher prise sur cet aspect.

Bref ça me donne aussi l'impression qu'il y a une énorme dimension vache à lait, "c'est Stark et Captain qui ramènent le plus de monde en salle donc exploitons les jusqu'au bout", au détriment d'une certaine vraisemblance (si la moitié de l'univers qui a été tuée l'a été de manière équitable, sans distinction de richesse, pouvoir ou autre, pourquoi parmi les vivants on se retrouve curieusement avec les cinq Avengers du départ ?).

J'étais déjà pas bien avant le début de la séance, à me demander qui mourrait ou pas, qu'est-ce qui allait se passer... Et puis on commence avec la mort d'Heimdall et de Loki. Bon, là, la fangirl en moi a crié intérieurement au (double) scandale même si bien sûr c'était prévisible. Ça a eu le mérite de me mettre dans l'ambiance. D'être réellement consciente de la future hécatombe. Mais au moins j'étais préparée à la future disparition de Stark et Captain. Et rien. Au contraire, on "tue" ceux auxquels on ne s'attendaient pas et du coup une partie de ceux qui restent (dont Cap' et Stark) vont se sacrifier pour les faire revenir et ainsi avoir leur digne et larmoyante fin de héros, sauveurs de l'humanité et compagnie. Donc qu'on ne vienne pas me dire que Avengers 4 ne sera pas un Avengers 3 partie 2. Infinity War n'est que la construction (et le spoiler des grandes lignes) d'une apothéose qui n'aura lieu que dans le film suivant.

Et concernant Thanos je salue le jeu d'acteur et les effets spéciaux mais non, je l'aime vraiment pas. Il m'a pas touché du tout. J'ai bien vu les petites tentatives pour nous le rendre plus "appréciable", pour qu'on s'identifie un minimum, mais non, je n'ai aucune sympathie pour lui.
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 29 avr. 2018, 18:54

Je comprends ta réaction. Ça ne me surprend pas vraiment qu'après 10 ans à suivre ça, quand on est pas trop fan de comics et donc qu'on ne connait pas les codes de ce genre, il puisse y avoir une certaine fatigue qui s'installe avec les films. Ce n'est pas comme pour les gens qui voient ces aventures et ces personnages se renouveler depuis des dizaines d'années. Du coup, ta critique est très juste parce qu'en effet le film joue avec nous et viens renverser nos attentes - bien qu'on sache que certaines choses sont amenées à se produire à cause de la vie réelle derrière - mais il faut savoir que c'est un trope important du genre.

Heureusement, je trouve que niveau scénario, l'évolution des personnages et en particulier le développement du Big Bad Guy (BBG, pour les rôlistes) Disney a plutôt réussi ces derniers films à sortir des sentiers battus et à nous présenter des histoires plus profondes basées sur des vilains plus mémorables (Zemo, le Vautour, Killmonger, Thanos) comparé aux caricatures précédentes qui restaient assez superficielles - moi personnellement après Ant-Man j'en avais vraiment assez du méchant jetable (au moins il y a le mérite d'avoir essayer des choses intéressantes avec Loki et Bucky). Or on le sait depuis The Dark Knight, un bon film de super-héros s'appuie avant tout sur des antagonistes aussi intéressants et complexes que les protagonistes et qui amène à une réflexion profonde et à un changement de ceux-ci. Ça me donne plus d'espoir qu'ils vont progresser vers une transition satisfaisante que si je regardais les choses d'un point de vue antérieur à cette amélioration.
Afficher

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 29 avr. 2018, 20:22

Oui, je ne te cache pas que ces renouvellements au fil des ans me laissent perplexe et aussi un peu... désemparée ? Du genre, je lirais bien des comics mais par où je commence ? (Tiens, j'irais peut-être mettre cette question dans le topic dédié !)
C'est un univers tellement vaste !

Voilà, exactement. A la limite, je suis pas contre un renversement de nos attentes mais bon sang, nous laissez pas comme ça à devoir attendre plus d'un an pour résoudre ce cliffhanger. Je l'ai vraiment très mal vécu. Avec, ouais, cette impression que "j'ai passé l'âge" pour qu'on me fasse des coups pareils. Et c'est pas faute d'avoir guetté un signe tout le long du film. (Les détails que tu pointes sont sujets à force discussions avec un groupe d'amis depuis hier soir)
Donc, oui, effet garanti sur le jeune public. Et pas que : ma mère a été bien surprise aussi. :mrgreen:
Je dois donc vraiment être "trop vieille" pour ça. Damn :lol:

Par contre, je trouve que là en peu de temps, on a vu une réelle évolution de certains personnages. Je pense surtout à Thor. On est loin du premier et de son côté très lisse et ennuyeux. Et je ne peux que te rejoindre sur le développement de méchants plus mémorables. Il va par contre me falloir davantage de temps et de développement autour de Thanos pour espérer établir une certaine connexion/mieux le comprendre.
Afficher
Edit
Afficher
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 29 avr. 2018, 22:48

Thor c'est clair, la scène avec Rocket Raccoon est exceptionnelle. Mais aussi Tony Stark et Star Lord. Je t'avoue que j'aurais jamais cru que ces deux gars pourraient m'émouvoir parce que les trouve relativement superficiels et ça m'a désemparé - il faut dire que ce sont vraiment de bons acteurs qui n'avaient jusque là souvent que des one-liner, alors leur donner de l'espace et du matériel narratif pour une interprétation forte tout de suite ça change la donne et leur talent se révèle. Il y a vraiment eu une bonne écriture de personnages dans ce film et une excellent mise en scène, et plus que tout j'aime quand le comique rencontre le tragique : ça donne des sentiments empathiques très forts.

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 01 mai 2018, 12:00

Oui, exactement, on leur a donné la place nécessaire. Je suis un peu plus mitigée sur "l'alliance" comique/tragique mais on a quand même eu de sacrées scènes.
Afficher


Hier, en rentrant d'une dure journée, la télé m'a conseillé le replay de Only Lovers Left Alive disponible sur Arte. Bon, ça ne doit faire que la quatrième ou cinquième fois que je vois ce film mais pouh... Ça m'a détendue. Je l'adore ce film, son rythme, l'ambiance, l'humour, les personnages, les petits détails par-ci, par-là...
J'avais analysé la scène d'ouverture pour un cours il y a quelques années et j'ai encore découvert de nouveaux trucs. J'aime vraiment ça.
Et puis bon, les voix de Tom Hiddleston et Tilda Swinton en VO, leur alchimie... Une merveille.
"Hé Lau, c'est quoi ton film préféré ?" Ma réponse est toujours toute trouvée. :mrgreen:
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 01 mai 2018, 12:21

Lau a écrit :
01 mai 2018, 12:00
Hier, en rentrant d'une dure journée, la télé m'a conseillé le replay de Only Lovers Left Alive disponible sur Arte. Bon, ça ne doit faire que la quatrième ou cinquième fois que je vois ce film mais pouh... Ça m'a détendue. Je l'adore ce film, son rythme, l'ambiance, l'humour, les personnages, les petits détails par-ci, par-là...
J'avais analysé la scène d'ouverture pour un cours il y a quelques années et j'ai encore découvert de nouveaux trucs. J'aime vraiment ça.
Et puis bon, les voix de Tom Hiddleston et Tilda Swinton en VO, leur alchimie... Une merveille.
"Hé Lau, c'est quoi ton film préféré ?" Ma réponse est toujours toute trouvée. :mrgreen:
Ahah, c'est vrai que c'est un bel ovni et un casting merveilleux. Tiens tu m'as donné envie de le revoir, j'avais aimé mais je ne m'étais pas spécialement plongé dans une analyse. C'est un peu le genre de film qu'il me semble toujours assez vain de sur-analyser bien qu'ils s'y prêtent énormément, un peu comme Under the skin de la même année, parce qu'ils sont plus du domaine de l'artistique et ainsi chacun y voit un peu ce qui lui est propre à un moment de sa vie.
Je ne suis pas spécialement fan de Jim Jarmush, mais j'avais bien aimé son Broken Flowers avec Bill Murray. Il est probable que ce soit plus les performances d'acteurs qui m'intéressent que sa caméra. Par exemple The Limits of Control m'avait laissé totalement pantois alors que je suis connaisseur du cinéma auquel il fait référence. Mais je reconnais qu'il est libre et donc son cinéma possède ce côté un peu je-m'en-fout-je-fais-ce-que-je-veux des artistes.

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 01 mai 2018, 14:08

PassionA a écrit :
01 mai 2018, 12:21
Ahah, c'est vrai que c'est un bel ovni et un casting merveilleux. Tiens tu m'as donné envie de le revoir, j'avais aimé mais je ne m'étais pas spécialement plongé dans une analyse. C'est un peu le genre de film qu'il me semble toujours assez vain de sur-analyser bien qu'ils s'y prêtent énormément, un peu comme Under the skin de la même année, parce qu'ils sont plus du domaine de l'artistique et ainsi chacun y voit un peu ce qui lui est propre à un moment de sa vie.
Je ne suis pas spécialement fan de Jim Jarmush, mais j'avais bien aimé son Broken Flowers avec Bill Murray. Il est probable que ce soit plus les performances d'acteurs qui m'intéressent que sa caméra. Par exemple The Limits of Control m'avait laissé totalement pantois alors que je suis connaisseur du cinéma auquel il fait référence. Mais je reconnais qu'il est libre et donc son cinéma possède ce côté un peu je-m'en-fout-je-fais-ce-que-je-veux des artistes.
J'ai une culture cinématographique proche de zéro, donc si j'ai regardé celui-là, c'était exclusivement pour Tom et Tilda et ça a été une meilleure surprise que prévu ! J'ai pas vu d'autre film de Jarmush.
Après l'analyse, je l'ai faite par la force des choses et puis le fait de le voir plusieurs fois, forcément tu remarques des récurrences, des petites références qui font écho tout du long.
Si en effet il est plutôt du domaine de l'artistique et du "je fais/filme ce qu'il me plait", je ne sais par contre pas vraiment ce que chacun peut y voir "à un moment de sa vie" comme tu dis. C'est d'ailleurs ce que je me suis dis pendant le film. Qu'il était quand même vachement hermétique et élitiste quand on y pense. Je le vois pas vraiment propice à l'introspection mais plutôt comme une porte entrouverte.
Et c'est ça qui me plaît aussi. En fin de compte on n'a qu'un très bref aperçu de tout un univers, de toute une histoire, qu'on pourrait aisément développer. Y'a des petits indices ça et là. Et pour l'amatrice de fanfictions que je suis, c'est du pain béni. :mrgreen:
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 01 mai 2018, 14:20

C'est justement l'hermétisme qui fait que chacun peut y voir ce qui lui plait. Bien sur, il faut être disposé à passer au dessus de l'aspect a priori élitiste et juste s'amener soi-même à la réflexion : c'est un peu comme dans 2001 l'Odyssée de l'Espace ou le monolithe noir n'est pas à prendre littéralement mais plutôt artistiquement comme une question posée par Kubrick au spectateur.

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1361
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 215 fois
A été aimé : 374 fois

Re: Topic cinéma

Message par Aphélie » 01 mai 2018, 20:13

Je l'ai vu il y a longtemps, et pareil, une agréable surprise surtout pour moi qui n'avait pas un avis très prononcé sur Hiddleston ne le connaissant qu'en tant que tumblr fav (depuis, entre ce film et Crimson Peak je l'apprécie beaucoup plus :D), et qui me suis lancée sans grandes attentes. Le sujet me paraissait un peu épineux pour être honnête, mais le traitement est rafraîchissant, à la fois poétique et étrangement pragmatique dans son traitement (deux personnes attirées l'une par l'autre en dépit - ou à cause - du fait qu'elles sont diamétralement opposées et incapables de vivre ensemble trop longtemps). On ne voit pas ça assez souvent, et surtout représenté de façon aussi saine, où l'un ne se sent pas obligé de se sacrifier à l'autre pour être constamment en sa présence, gardant sa part de liberté. J'aime vraiment beaucoup leur relation, et les deux persos (même si bon le côté emo/edgy/asocial de Hiddleston me parle plus :lol:). Puis l'ambiance, le rythme très contemplatif (on est presque dans le "slice of life" en fait), etc, que du bon.
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Image
crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 04 mai 2018, 00:46

Pas vu Crimson Peak, malgré la présente de Tom, c'est la dimension horreur/effrayante de la bande annonce qui me rebute pour l'instant.
Et j'aime bien la façon dont tu parles de OLLA. Moi c'est vraiment ce rythme très contemplatif qui m'emporte à chaque fois. Bien plus que tout le reste.

Mais ce soir j'étais In the mood for love. Et c'était beau. Très beau.
Magnifique histoire, toute en ambiguïté. Magnifique Maggie Cheung, sublimée par sa garde-robe. Peut-être un peu trop pleurnicharde à mon goût, mais c'est une affaire de sensibilité. Des silences aussi révélateurs que les musiques (surprenant mélange et entêtant Quizás, quizás, quizás...). J'ai été éblouie par la gestion de l'image, le montage, et celle du temps et des ellipses aussi. C'est subtil, fin...
Certaines questions resteront sans réponse, mais je suis convaincue d'être passée à côté de tout un tas de petits trucs.
Ce sera l'occasion d'un nouveau visionnage. (Et d'un autre, et d'encore un autre...)

Edit : Et j'ai oublié de mentionner le jeu avec les miroirs, tout en délicatesse.
C'est un film dont j'avais vu des extraits en cours d'analyse filmique il y a 3/4 ans et je voulais le voir en entier mais j''avais peur d'être déçue. Que je ne ressente pas les même choses. Et en effet, c'était pas pareil, c'était même mieux.
Et puis pour la petite histoire, notre prof d'analyse filmique, c'était aussi notre prof d'espagnol, alors cette petite ambiance espagnole par-ci, par-là au gré du film, ça a une saveur encore plus particulière pour moi.
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Avatar de l’utilisateur
Aphélie
Ace in space
Messages : 1361
Inscription : 12 déc. 2016, 15:31
Localisation : Alpha Quadrant
Pronom : Elle
A aimé : 215 fois
A été aimé : 374 fois

Re: Topic cinéma

Message par Aphélie » 04 mai 2018, 22:54

Pour Crimson Peak, à prendre avec des pincettes avec moi puisque comme mes amies aiment le rappeler j'y suis pas très sensible, mais il me semble quand même que le côté horrifique est vraiment pas aussi présent que le trailer le laisse entendre, et qu'à part l'une ou l'autre scène il cherche pas franchement à faire peur (oui, il y a une ambiance assez sombre/gothique, on parle quand même de fantômes, mais c'est définitivement pas un film d'horreur pour moi, c'est beaucoup plus le côté mystérieux qui est mis en avant).

In the mood for love est sur mon disque dur depuis des lustres sans déconner. Un jour je me déciderai à le regarder :mrgreen:
"Though my soul may set in darkness, it will rise in perfect light, I have loved the stars too fondly to be fearful of the night." ― Sarah Williams

Image
crédits avatar: charliebowater

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 05 mai 2018, 02:44

Crimson Peak, ce n'est pas de l'horreur dans le sens The Ring/REC mais plutôt le Silence des Agneaux/Misery. On a un thriller qui s'installe tout tranquillement et ce qui est horrifique c'est la montée en pression psychologique autour de l’héroïne face à la malignité à laquelle elle est confrontée tandis qu'elle découvre les secrets inavouables de son amant - ce qui est bien rendu c'est le côté séquestration sentimentale, enfin moi ça m'a touché. Il y a des éléments d'horreur graphique mais ils sont plutôt là pour créer un malaise chez les spectateurs car on ne cesse de se demander si c'est réel ou juste son imagination. Ça reste cependant assez léger dans l'horreur en terme de réalisation, le but n'est pas tant d'effrayer le spectateur par l'inconnu et le monstrueux que par la réalisation du mal à l’œuvre et son inévitabilité.

Je ne suis certainement pas très objectif, mais j'adore ce film :)

Avatar de l’utilisateur
Lau
Affilié
Messages : 342
Inscription : 15 nov. 2017, 23:02
Localisation : Rhône-Alpes
A aimé : 174 fois
A été aimé : 125 fois

Re: Topic cinéma

Message par Lau » 06 mai 2018, 00:51

Je vois ! ^^
Je le garde sous le coude mais c'est typiquement le genre de films que je me réserve pour des jours de grand soleil. (Comme Split x))

Vu hier La révolution silencieuse. Je l'aurais pas choisi d'emblée mais rien ne m'emballait vraiment donc j'ai laissé choisir une amie.
Très bonne surprise. Je suis une bille en histoire allemande, j'ai un peu pagayé pour comprendre ce qui se passait, mais le fait de vivre ça de l'intérieur c'était vachement intéressant. J'ai trouvé les acteurs très bons (et beaux), avec des situations parfois vraiment tragiques mais qu'ils ont su porter de bout en bout. Ça m'a beaucoup touché et questionné.
Déjà sur l'aspect toute puissance de l'état et l’extrémité jusqu'à laquelle aller pour obtenir des aveux de la part de lycéens. Ensuite le contraste criant entre l'insouciance et la fougue de la jeunesse avec ses idéaux, face à l'ampleur que peut prendre un simple geste dans un contexte aussi tendu et compliqué qu'il l'était à l'époque. Les conséquences et les réactions m'ont paru tellement... disproportionnées ? extrêmes ?
Et puis aussi sur le poids de l'Histoire et des non-dits parentaux sur les plus jeunes générations. Et enfin, déformation professionnelle, j'ai réalisé à quel point ça devait être galère d'être bien informé à l'époque. Je me suis demandée comment les gens parvenaient à différencier le vrai du faux et paradoxalement, j'ai un peu mieux saisi le pourquoi du comment d'une certaine m/défiance envers la presse et les organes d'information.

Apparemment y'a un bouquin sur cet évènement historique, donc il faudra que je regarde ça plus en détails.
"Il n'y a qu'une vie, c'est donc qu'elle est parfaite." (P. Eluard)

Image

Ramón

Re: Topic cinéma

Message par Ramón » 07 mai 2018, 14:05

Qu'as-tu pensé de Dead Man de Jim Jarmusch PassionA ?
Je rejoins Only Lovers Left Alive, grosse claque.

In the mood for love ça fait partie des tout premiers films asiatiques que j'ai pu voir avec Musa, princesse du désert, L'empire des sens et De l'eau tiède sous un pont rouge.

J'ai de l'affection pour les 4, avec une grosse mention ++++ pour L'empire des sens, un drame superbement interprété avec une histoire particulièrement violente et pleine de sensibilité. Certaines scènes ne sont pas Aces-friendly puisqu'il s'agit d'une escalade érotique entre une ancienne prostituée et son maître, et les scènes ne sont pas simulées. Mais on est loin de la pornographie.

In the mood for love c'est très bien écrit, l'ambiance est vraiment chiadée, et les acteurs gèrent pas mal d'émotions complexes. Je l'ai vu la première quand Arte faisait ses sessions VOSTFR de films asiatiques (dont les films cités)

Musa, Princesse du désert est un film historique sino-coréen particulièrement épique, l'histoire se passe au moment où les Ming repoussent les Mongols et raconte l'histoire d'une délégation diplomatique coréenne venu signer un traité avec la Chine qui se trouve embarquée dans le sauvetage d'une princesse Ming enlevée par les Mongols. Le triptyque amoureux n'est pas des plus original, mais les scènes de combat sont nices, et c'est un petit bout de l'histoire de la zone que l'on découvre (pour l'amateur d'Age of Empire 2 que j'étais c'était un bon complément)

De l'eau tiède sous un pont rouge est une comédie qui m'a bien fait rire à l'époque où je l'ai vu et raconte la relation étrangement cocasse entre une femme fontaine et un homme qui vient d'être licencié. Ce n'est pas le film du siècle, les scènes d'éjaculation de la femme sont clairement exagérée (elle envoie un geyser d'eau quand elle jouit, quand même), mais ça se regarde gentiment.

Avatar de l’utilisateur
PassionA
Avenator
Messages : 1574
Inscription : 12 janv. 2017, 20:32
Localisation : Côte d'Azur
Pronom : Ka nama kaa lajerama
A aimé : 399 fois
A été aimé : 419 fois

Re: Topic cinéma

Message par PassionA » 07 mai 2018, 16:16

Mr.Nya a écrit :
07 mai 2018, 14:05
Qu'as-tu pensé de Dead Man de Jim Jarmusch PassionA ?
J'avais complètement oublié ce film, à vrai dire. Je crois que je l'avais bien apprécié mais il faudrait que je le revois pour donner plus de détails, sans compter que je l'ai vu à l'époque (surement au Festival d'ailleurs) donc mon regard sera forcément très différent.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 5 invités