Citation du jour

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Répondre
Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 18 sept. 2017, 14:49

Et puis j'en ai une autre d'un recueil tout à fait sympa.

"Arriver quelque part ne signifie pas abandonner autre part.
Prendre racine dans un pays ne guérit pas les blessures du pays que nous abandonnons.
Balbutier d'autres langues n'empêche pas de balbutier la nôtre.
Le mot que nous choisissons n'efface pas le mot que nous occultons."
Eduardo Chirinos, "Quatorze formes de mélancolie"

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: Citation du jour

Message par Léonis » 19 sept. 2017, 13:16

Je vais en faire une petite moi aussi ^^
Il s'agit de la strophe finale du deuxième volume de Faust selon la traduction de Jean Malaplate.
Je garde un souvenir très nébuleux de ce chef d'oeuvre. J'étais trop jeune au moment de sa lecture pour en profiter pleinement. De plus la traduction entièrement versifiée, bien que divine, n'aide pas pour l'ado que j'étais ^^'
En revanche, la dernière strophe a raisonné en moi pour plusieurs raisons et je la relis régulièrement.

"Toute chose périssable
Est un symbole seulement,
L'imparfait, l'irréalisable
Ici devient événement ;
Ce que l'on ne pouvait décrire
Ici s'accomplit enfin
Et l'Eternel Féminin
Toujours plus haut nous attire."

Cette strophe est déclamée par un coeur mystique offrant le pardon à plusieurs personnage féminin étant intervenues dans l'oeuvre. Elle salut le coté éphémère de leur existence mortelle toute en soulignant l'impact qu'elles ont eus et la symbolique de leurs actions. "L'éternel féminin" fait référence à la Vierge Marie mais à l'époque je l'ai plutôt comprise selon notre conception moderne de la tournure.
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 20 sept. 2017, 11:19

Mince, je croyais que l'éternel féminin c'était plus Marie-Madeleine que la Vierge, mais soit ^^

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: Citation du jour

Message par Léonis » 20 sept. 2017, 11:55

Marie-Madeleine est incarnée plus tôt dans la scène par la "Magna Peccatrix" l'une des pécheresses qui est pardonnée à ce moment. La Vierge Marie est incarnée par la "Mater Gloriosa" dans la même scène. L'avant dernière strophe (celle de Marianus) indique bien la montée vers la "mère, vierge et reine à la fois". Du coup on peut supposé qu'il s'agit la Vierge invitant les pécheresses à aller "vers les sphères d'en haut" comme dis une strophe plus tôt.

Après je t'avoue être loin d'être sûre de mon fait XD Le texte est très nébuleux et je suis loin d'être érudite en la matière. Mais c'est la conclusion que je me suis faite. De plus on peut supposer que si un féminin est bien éternel, ça doit être la Vierge (interprétation purement personnelle).

Après avoir écrit tout ça (ça m'a pris un bon 20 minutes XD) je me rend compte qu'on a peut-être tort tous les deux en fait XD
Dans les notes de traduction il est indiqué que les différentes pécheresses ( dont Marie-Madeleine mais aussi Marguerite et Hélène) sont "subsumées dans la figure radieuse de la Vierge". Du coup cet éternel féminin est sans doute à comprendre de manière plus simple comme étant la féminité au sens large, l'ensemble des femmes.
Finalement ma première et simpliste interprétation était peut-être la bonne.
Si tu as un nouvel avis je suis preneuse ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 20 sept. 2017, 13:43

C'est que l'on a une expo au musée de la Chartreuse de Douai qui s'intitule "Marie-Madeleine, la passion révélée". Et qu'il était question, dans les descriptions de cette éternel féminin, de Marie-Madeleine. Et ça m'a fait remonté de vagues souvenirs de catéchisme.
On parle bien de la féminité, ça c'est clair. Et de l'idéal de la féminité. Sur l'iconographie de Marie-Madeleine on constate que cet idéal c'est sa fidélité pour Jésus qui est le trait remarquable : elle est toujours là, elle est la première à assister à la résurrection, elle est celle qui enduit ses pieds d'un parfum des plus délicats (cela représente la glorification de Jésus (la fameuse onction), elle est le pêché de la chair et de l'amour qui se convertit à la foi,...
Bref, tous les attributs que la chrétienté souhaite que la femme revêt pour... l'homme (évidemment), afin qu'il se transcende comme Jésus.
Voilà, je n'ai rien de plus sinon ce lien qui nous dit bien que l'on n'a pas grand chose sur le sujet ^^ : https://www.cairn.info/revue-connexions ... age-11.htm (donc on peut tout dire :D)

Avatar de l’utilisateur
Léonis
Associé
Messages : 730
Inscription : 17 sept. 2017, 22:39
Pronom : Elle
A aimé : 90 fois
A été aimé : 224 fois

Re: Citation du jour

Message par Léonis » 20 sept. 2017, 14:26

Perso ça me dépasse largement XD Je garde mon hypothèse que Goethe fait une référence plus général comme tu le dis. Le fait que Marie-Madeleine soit représentée dans le livre comme pécheresse "de base" semble indiquer que cet éternel ne peut lui être attribué.
Petit lien où il est fait référence de Marie-Madeleine comme "symbole de l'âme pécheresse" :
http://tarotsanciens.canalblog.com/arch ... 90359.html

Ton lien d'ailleurs (que je n'ai fait que survoler ^^') semble indiquer une utilisation "romantique" du terme dans Faust. Dès lors on peut, je pense, admettre que le poète fait référence plus à une notion qu'un personnage.

En tout cas c'était intéressant de ce pencher sur ce sujet ^^
Je suis non-binaire mais parlez de moi au féminin ça me fera plaisir :mrgreen:
Plus d'explication : Ma présentation
"Au commencement des temps, les mots et la magie étaient une seule et même chose." Sigmund Freud

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 14 nov. 2017, 08:15

"Les jeunes gens, n'ayant pas la force, simulent le cynisme, qui leur paraît preuve de force. Les hommes mûrs, ayant la force, simulent l'altruisme, pour faire avaler leur force."

Henry de Montherlant, "Carnets 1930-1944"

Avatar de l’utilisateur
piwi
Avenista
Messages : 1312
Inscription : 23 oct. 2017, 00:07
Localisation : Mont de Marsan
A aimé : 491 fois
A été aimé : 215 fois

Re: Citation du jour

Message par piwi » 14 nov. 2017, 17:38

"Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoi que ce soit,
essayez donc de dormir avec un moustique dans notre chambre."
Betty Reese
mon âme n'a pas de sexe (iel)

Ramón

Re: Citation du jour

Message par Ramón » 20 avr. 2018, 09:17

"La musique d'un peuple a des prolongements subtils dans la conscience des individus et peut influence la nature profonde d'une société. La musique et son rythme s'imposent et se substituent à l'attention, définissant un périmètre à l'intérieur duquel la conscience ainsi subjuguée peut opérer.
Maîtrisez la musique, par conséquent, et vous disposerez d'un instrument puissant pour modeler les sociétés."
Analyse de Dosadi, Publications du BuSab

"Si vous vous jugez désarmé et inefficace, il ne fait aucun doute que vous allez créer un gouvernement de type despotique pour vous guider. Le despote avisé, par conséquent, a intérêt à entretenir chez ses sujets le sentiment général qu'ils sont désarmés et inefficaces."
Les enseignements de la planète Dosadi : Point de vue gowachin."

Avatar de l’utilisateur
Lone Wolf
Amibe
Messages : 89
Inscription : 27 avr. 2017, 10:38
Localisation : In my restless dreams
A aimé : 13 fois
A été aimé : 8 fois

Re: Citation du jour

Message par Lone Wolf » 20 avr. 2018, 12:27

Je n'aurai jamais pu formuler meilleure réponse si on m'avait posé la question

"Si je me demande aujourd'hui pourquoi j'aime la littérature, la réponse qui me vient spontanément à l'esprit est : parce qu'elle m'aide à vivre.
Je ne lui demande plus tant, comme dans l'adolescence d'épargner les blessures que je pourrais subir lors des rencontres avec des personnes réelles ; plutôt que d'évincer les expériences vécues, elle me fait découvrir des mondes qui se placent en continuité avec elles et me permets de mieux les comprendre. Je ne crois pas être le seul à la voir ainsi. Plus dense, plus éloquente que la vie quotidienne mais non radicalement différente, la littérature élargit notre univers, nous incite à imaginer d'autres manières de le concevoir et de l'organiser. Nous sommes tous fait de ce que nous donnent les autres êtres humains : nos parents d'abord, ceux qui nous entourent ensuite ; la littérature ouvre à l'infini cette possibilité d'interaction avec les autres et nous enrichit donc infiniment. Elle nous procure des sensations irremplaçables qui font que le monde réel devient plus chargé de sens et plus beau. Loin d'être un simple agrément, une distraction réservée aux personnes éduquées, elle permet à chacun de mieux répondre à sa vocation d'être humain."


La littérature en péril de Tzvetan Todorov
Il n'y a pas de méchants qui se proclament tels, seulement des régiments de soi-disant saints. Les historiographes des vainqueurs décident de quel côté sont le bien et le mal.


Glen COOK

Avatar de l’utilisateur
mimosa
Acolyte
Messages : 386
Inscription : 27 sept. 2012, 12:39
Localisation : 92
A aimé : 92 fois
A été aimé : 27 fois
Contact :

Re: Citation du jour

Message par mimosa » 13 juin 2018, 23:36

"Tout ce que j'ai reçu jusqu'à présent pour le plus vrai et assuré, je l'ai appris des sens, ou par les sens : or j'ai quelquefois éprouvé que ces sens étaient trompeurs, et il est de la prudence de ne se fier jamais entièrement à ceux qui nous ont une fois trompés." René Descartes, Méditations métaphysiques, "Première méditation"
Alea jacta est :mrgreen:
In vino veritas. :)

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 7 invités