toujours pas de copin/copine? vos réponses à ce genre de qu

Et vous ne l'aurez pas volé après une aussi dure journée.
Avatar du membre
letranger
Aspirant
Messages : 46
Enregistré le : 05 août 2005, 20:10
Localisation : Paris
Contact :

toujours pas de copin/copine? vos réponses à ce genre de qu

Message par letranger » 19 août 2005, 22:38

estion ?

à part mes parents qui j'estime beaucoup pour leur délicatesse dans cette matière, tous mes amis m'ont déjà posé un jour ou un autre cette question, sans vouloir être méchant.

mais quoi répondre ???

'j'ai pas encore rencontré ma princesse charmante / mon prince charmant' est peu crédible à 33 ans ;)

avez vous de meilleurs idées ?

Avatar du membre
NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Re: toujours pas de copin/copine? vos réponses à ce genre d

Message par NeeNoon » 19 août 2005, 23:25

letranger a écrit :avez vous de meilleurs idées ?
Vous savez la meilleure réponse que j'ai trouvé...

Question posé avec un air vaguement intéressé: Pas de copain?

Réponse avec grand sourire: Non.

Qst: Comment ça?

Réponse avec un grand sourire: Sait pas.

Morale de l'histoire: J'utilise le moins de mots possible et n'engage pas la discussion d'aucune façon.

Ça marche.

Ooh Ooh et si y'a d'autres questions, je continue avec: Non, sait pas, sait pas, non, etc... ça devient vite ennuyant et on change de sujet :woke:
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 19 août 2005, 23:48

ce genre de question, j'ai tendance à répondre "pourquoi faire" :shock:

les réactions suivantes sont partagées (et ca me fais plus rire que la question d'ailleurs)
surprise, incompréhension, humour
ca arrive parfois que la personne veuille creuser, mais comme j'ai pas envie de continuer sur le sujet, ni de me justifier, ca ne va jamais très loin

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Re: toujours pas de copin/copine? vos réponses à ce genre d

Message par Gianni » 21 août 2005, 01:48

Je partage les avis de NeeNoon et Lyk !

Mais tu peux aussi répondre de plusieurs façons ! Pour le moment, je ne me souviens pas de tout ce que j'ai pu répondre !

- J'aime et je suis aimé ! Super, non ? Eh bien non, car ce n'est pas la même personne !

- J'ai mis ma vie sentimentale en stand-by ! (ton douloureux, enigmatique qui autera à ton interlocuteur toute envie d'aller plus loin, s'il est poli !)

(le tout est d'arriver à les faire se lasser de poser une question à laquelle tu ne répondras jamais sérieusement ! l'humour peut t'aider)

- Non mais, as-tu déjà songé à toutes ces malheureuses (ou ces malheureux) que je ferai ? Toutes ces pauvres malheureuses (malheureux) qui attenteraient à leurs jours de me voir pris(e) ? Je ne peux tout de même pas gâcher toutes ces vies ! Au moins, tant que je suis "célibataire" elles (ils) ont encore une raison d'espérer...

- (ton fat) Tu comprendras qu'une personne de ma très grande classe ne trouve pas pas sa dulcinée aussi vite !

- Laisse lui donc le temps de naître ! (un de mes classique. Ils rient, mais comprennent le message : melez vous de vos oignons !)

- C'est que je suis à la recherche d'une riche héritière ! Alors, si elle envoie des privés enquéter sur moi, elle saura que je suis un type sérieux ! "Personne de connu dans sa vie ? Je suis donc la première ? Whaou !" Et sera encore plus vite conquise !

Si tu es doué pour la parole, tu peux broder, les saouler de mots, t'éloigner du sujet de la conversation ! Une idée en entrainant une autre, au bout de quelques minutes, ils se demanderont qu'elle était l'idée première et pourquoi vous êtes en train de parler de la cueillette des myrtilles dans la forêt amazonienne...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 21 août 2005, 05:12

OK!
Comment me lancer...?

Je sais que ce post va peut être (sûrement) soulever une certaine hostilté à mon égard... mais, après tout, on est entre nous et ce forum est démocratique.

Lire toutes vos petites "excuses" (très fines et subtiles, certes) et vos ingénieux prétextes pour jouer les autruches ne me fait même pas sourire... :evil:

Ca m'est vraiment douloureux ce que je vais dire, car je n'ai pas besoin de vous connaître davantage pour avoir déjà beaucoup d'affection pour vous.

Mais bon sang, pourquoi ne dîtes donc vous pas que vous étes ASEXUEL(LE), tout simplement :?: :!: :?:

Vous appréhendez le flot de questions qui va vous noyez si vous le faîtes?

Vous n'êtes pas obligés de vous laisser submergés!

Moi, je réponds: "Je suis asexuel! Je n'ai pas de vie sexuelle." Et c'est fini! Pas de questions.

Ca plombe l'atmosphère? Ne vous inquiétez pas pour elle! "Ca lui passera avant que ça nous revienne!"

Comment voulez-vous que notre "cause" progresse si on reste planqués comme des trouillards derrière nos petites plaisanteries destinées à fuir et à noyer le poisson dans l'eau?!?

Un peu de courage et, surtout, d'intégrité, merde :!:

Je ne vous juge pas! Je sais aussi bien que vous à quel point il est difficile de s'assumer publiquement, socialement (j' ai fait 2 séries de coming-out! Homo puis A) mais avons-nous le choix?
Comment prétendre vouloir faire reculer les préjugés, l'ignorance des sexuels à notre égard en agissant ainsi?

Je me permets au passage de vous rappeler la traduction d'AVEN: Réseau pour l'éducation et la visibilité de l'asexualité!
Et ne jouons pas sur les mots: visibilté ou promotion, c'est pareil!

P.S: S'il vous plait, ne prennez pas ce post comme une critique personnelle à votre égard mais comme une piste de réflexion constructive pour toute notre communauté, merci. :wink:

léa
Adepte
Messages : 163
Enregistré le : 05 juin 2005, 20:36
Localisation : Québec / Canada
A été aimé : 1 fois

Message par léa » 21 août 2005, 05:54

je suis d'accord avec toi... il est necessaire de faire sont comming out mais QUAND ON EST PRET!!!! et tu dois faire attention de ne pas négliger ca... faire son comming out sous la pression ou trop tot peut etre tres néfaste pour une personne.

Tu dis que tu ne juge personne... alors sois tolérant enver les gens qui ne sont peut etre pas encore rendu la.... Il ny a par beaucoup de gay qui ont fait leur comming out le lendemain quil ont compris quil était gay! ca prends du temps... c un long processus et il faut etre pret et bien avec soi meme avant car le comming out est souvent un moment difficile a vivre... il faut etre capable d'absorber le choc.

d'ici a se quil soit pret il vont malheureusement devoir vivre avec le poigt de devoir mentir et croit moi ca n'a rien de joyeux... quand ils seront pret ils en sortirons

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 21 août 2005, 06:13

léa a écrit :je suis d'accord avec toi... il est necessaire de faire sont comming out mais QUAND ON EST PRET!!!! et tu dois faire attention de ne pas négliger ca... faire son comming out sous la pression ou trop tot peut etre tres néfaste pour une personne.
Je sais bien cela, Léa. Je suis bien placé pour le savoir...
Ce que je voulais juste souligner (d'une manière volontairement abrupte voire provoquante) c'est qu'il est préférable de se préparer à aller dans cette direction (la voie du coming-out et de l'affirmation de soi) plutôt que de se complaire dans le secret et le mensonge par omission en se refilant des petits conseils et des "trucs" pour continuer à vivre caché.
léa a écrit :Tu dis que tu ne juge personne...


Je l'ai dit et le répète car c'est vrai!
Les personnes qui je m'adresse me sont chères dans la mesure où je me sens très proche d'eux, de leurs parcours, de leur sensibilté. Certainement plus proche d'eux qu'aucun autre groupe ou communauté. Je ne les juge pas!
léa a écrit :c un long processus et il faut etre pret et bien avec soi meme avant car le comming out est souvent un moment difficile a vivre... il faut etre capable d'absorber le choc. d'ici a se quil soit pret il vont malheureusement devoir vivre avec le poigt de devoir mentir et croit moi ca n'a rien de joyeux... quand ils seront pret ils en sortirons
Tu prêches un convaincu!
Et c'est justement parce que je sais tout ça, que je l'ai douloureusement expérimenté moi même, que je permets de leur soumettre mon opinion. Parce que je crois qu'elle va dans le bon sens: le meilleur à la fois pour faire progresser la connaissance et l'acceptation de l'asexualité par les sexuels, et pour eux mêmes, pour qu'ils soient plus libres et épanouis.
L'âme, c'est ce qui refuse le corps. ALAIN.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 21 août 2005, 12:11

FCK a écrit :OK!
Mais bon sang, pourquoi ne dîtes donc vous pas que vous étes ASEXUEL(LE), tout simplement :?: :!: :?:
Chaque chose en son temps !

Tout simplement (pour ma part) je le dis en fonction de la personne !

Sinon, je sais que pour d'autres, à chaque rencontre, ce sera "alors ? Tjs A ? Mais pourquoi ?" Dajà qu'ils m'escagassent avec la question du "Tjs seul ?" mais la réponse est courte ! "oui !" Et ils passent à autre chose, ne posent même plus la question pendant des mois.. tandis que "A" ! J'en ai jusqu'à la fin de mes jours (n'oublies pas que j'ai des bien "gratinés "dans mon entourage !)

C'est prêcher dans le désert, et je suis las de devoir expliquer encore et encore !

Comme je le disais sur un autre post, je ne me sens pas l'âme d'un militant... Je fais connaître les sites de l'AVEN aux autres, histoires qu'ils nous connaissent, mais je le glisse dans la conversation lorsque la situation le permet, je le mettrai aussi dans un blog...

Dans le fond, cela fait aussi parti de toute une aura de mystères que je laisse planer autour de moi : peu seraient capables de me dire hétéro; bi ou homo ! Alors pourquoi leur donner une des clefs du mystère ? Gianni le AA ! ?

Et donc, pour ceux dans mon (enfin : "mes") cas et pour ceux qui ne sont pas prêt, il est bon d'avoir quelques raisons à invoquer pour le fait d'être "non accompagné" !
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Lyk
Affable
Messages : 123
Enregistré le : 27 juil. 2005, 10:33
Localisation : paris

Message par Lyk » 21 août 2005, 13:29

je ne cache pas vraiment mon asexualité (sans la crier sur les toits non plus, spas mon genre)


mais c'est juste que quand j'entend l'une de ces questions, ca me fait bien rire de répondre ainsi, tellement elle me parait hors de propos

(d'ailleurs en fait, on ne me le demande presque jamais, en tout cas pour le moment)

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 21 août 2005, 15:48

J'espère que je ne vous ai pas paru intolérant ou trop péremptoire, mes ami(e)s, :oops: et que vous comprenez le bien-fondé de ma réaction. Elle était vraiment sincère et bienveillante, pas du tout accusatrice. Je comprends vos positions. C'est juste que j'ai un peu tendance à m'emporter parfois parce que les injustices m'insupportent et réveillent mon âme de militant.
Merci de votre compréhension! :bise:
L'âme, c'est ce qui refuse le corps. ALAIN.

Avatar du membre
Gianni
Floodeur intermittent
Messages : 3875
Enregistré le : 31 juil. 2005, 19:41
Localisation : Viña Del Mar
A été aimé : 3 fois
Contact :

Message par Gianni » 21 août 2005, 16:12

FCK a écrit :J'espère que je ne vous ai pas paru intolérant ou trop péremptoire, mes ami(e)s, :oops: et que vous comprenez le bien-fondé de ma réaction. Elle était vraiment sincère et bienveillante, pas du tout accusatrice. Je comprends vos positions. C'est juste que j'ai un peu tendance à m'emporter parfois parce que les injustices m'insupportent et réveillent mon âme de militant.
Merci de votre compréhension! :bise:
On comprends ! T'inquiète ! Chacun vit son asexualité à sa manière et selon son entourage...
Le sexe, c'est la rencontre de deux corps. Le bonheur, c'est la rencontre de deux personnes. [Hervé Desbois]
Notre ville: http://asexuellecity.miniville.fr/env

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 21 août 2005, 16:20

Pas de problème, FCK, et tu as tout à fait raison. C'est juste que c'est encore tôt pour certains, dont moi car je dois réajuster ma façon de me voir par rapport aux autres, avant de faire une action aussi importante.

Il y a aussi que cette question est très déplacée. Les personnes qui la posent sont non seulement peu délicates, mais franchement impolies. On a quand même le droit de garder sa vie privée pour soi. Pour cette raison, maintenant, je refuse de répondre, et je demande à la personne pourquoi elle me pose cette question, ce qui a l'avantage de la décontenancer.

Et d'ailleurs, quand un curieux nous pose cette question, est-ce le bon moment pour faire son coming-out ?

Avatar du membre
FCK
Adepte
Messages : 247
Enregistré le : 06 mai 2005, 11:40
Localisation : Perpignan - FRANCE

Message par FCK » 21 août 2005, 17:29

Syd a écrit :Pas de problème, FCK, et tu as tout à fait raison.


Merci! :wink:
Syd a écrit :Il y a aussi que cette question est très déplacée. Les personnes qui la posent sont non seulement peu délicates, mais franchement impolies. On a quand même le droit de garder sa vie privée pour soi.
En revanche, nos avis diffèrent sur ce point... On peut le regretter et le déplorer (et c'est ton droit le plus naturel!) mais il faut se rendre à l'évidence: aujourd'hui, dans notre société, ce qui relève du couple, de l'amour ou de la sexualité ne relève plus de la vie privée!
Je ne dis pas que c'est bien ou que je suis d'accord avec ça, je dis juste que c'est un fait objectif et qu'il faut le prendre en compte, avec lucidité.
RIEN n'est plus parlé et plus discuté, rien n'est plus exposé que la vie de couple et amoureuse!

Remarquez-le: très vite, dans une conversation (même entre personnes qui viennent à peine de se rencontrer!) quelles sont les questions qui sont posées en premier lieu? "Et toi, tu es en couple?"; "Tu as quelqu'un dans ta vie?"; "Ca fait longtemps que tu es célibataire?" etc...
Et c'est pareil partout: en famille, chez des ami(e)s, sur le lieu de travail...
C'est devenu la banalité même, le sujet que les gens évoquent spontanément pour apprendre à se connaitre ou pour "meubler" la conversation. Rien n'est plus basique aujourd'hui!
La vie sentimentale et amoureuse ne relève plus de la sphère privée, c'est une réalité! En tout cas, dans la société occidentale de nos jours...

Le prétexte de la "vie privée" est évoqué par ceux qui ne se sentent pas prêt à s'assumer (ce que je respecte) et ceux qui voudraient nous enfermer dans l'anonymat et le silence (certains sexuels).

Ca me fait penser à ces hétéros qui reprochent aux homos de s'affirmer et de faire leur coming out en disant: "Je ne veux pas le savoir, ça c'est ta vie privée!" et qui passent leur temps à présenter leur conjoints à tous leurs ami(e)s et leur famille, à se ballader main dans la main, à montrer leur photos ou vidéos de vacances avec bobonne et les mouflets à tous les gens qu'ils invitent chez eux...
Dans ce cas, leur message réel aux homos est: "Cachez-vous! Je ne veux pas savoir ou voir que vous existez car, quelque part, je ne vous aime pas et vous ne méritez pas d'avoir les mêmes droits et les mêmes libertés que nous!"

Un exemple concret: Nicolas Sarkozy avait vertement critiqué le coming out de Bertrand Delanöé: "Ce déballage de vie privée est indécent. Ca ne m'intéresse pas de savoir si M. Delanöé est homosexuel, il ne devrait pas en parler!".... quelques mois plus tard, qui voit-on à la une de "Gala", grand magazine people? Notre cher M.Sarkozy, posant avec Cécilia et leurs enfants dans leur maison familiale!!! :twisted: Quel culot!!!
Dans ce cas, imposer aux homos la soit-disant "discrétion", c'est les enfermer dans leur condition de citoyen de seconde zone et cela a un nom: l'homophobie!

Pour nous, c'est EXACTEMENT PAREIL!
Syd a écrit :Et d'ailleurs, quand un curieux nous pose cette question, est-ce le bon moment pour faire son coming-out ?


Personnellement, je pense que OUI... mais je conçois et respecte ce qui pensent le contraire. :bise:
L'âme, c'est ce qui refuse le corps. ALAIN.

Avatar du membre
Syd
Alcyon
Messages : 8119
Enregistré le : 17 août 2005, 18:17
Localisation : France
A été aimé : 4 fois
Contact :

Message par Syd » 21 août 2005, 18:15

FCK a écrit :aujourd'hui, dans notre société, ce qui relève du couple, de l'amour ou de la sexualité ne relève plus de la vie privée! [/b]
Je ne dis pas que c'est bien ou que je suis d'accord avec ça, je dis juste que c'est un fait objectif et qu'il faut le prendre en compte, avec lucidité.
RIEN n'est plus parlé et plus discuté, rien n'est plus exposé que la vie de couple et amoureuse!
Eh bien, je suis restée vieux jeu alors, car j'estime que c'est un manque de respect. Et quand on me manque de respect... Image Image

C'est pour ça que je veux contrôler le moment où je ferai mon coming-out. C'est moi qui déciderai du moment et des gens à qui je le ferai, pas le contraire.
Mais tout comme toi, je respecte ceux qui pensent autrement. Nous sommes différents, avons nos avis à nous et heureusement :)

Avatar du membre
NeeNoon
Affilié
Messages : 323
Enregistré le : 03 mai 2005, 03:58
Localisation : Québec/Canada
A été aimé : 1 fois

Message par NeeNoon » 21 août 2005, 18:16

FCK a écrit :Mais bon sang, pourquoi ne dîtes donc vous pas que vous étes ASEXUEL(LE), tout simplement :?: :!: :?:
Pour ma part...

Parce que dire qu'on est asexuel ce n'est pas comme dire qu'on est gay. Y'a personne qui sait ce que ça veut dire alors faut expliquer, et je ne suis pas prête à parler de ma non-vie sexuelle avec mon oncle, un collègue de bureau, un ami d'un ami,etc...

Mais je pense que tu as raison, je devrais, je manque de courage ImageJ'ai peur de ce que les gens vont penser, je n'ai pas envie d'être rejeté, je l'ai été toute mavie, ce n'est que récemment que j'ai réglé mon problème de poid et ou finalement je connais cette acceptation générale de la population. Quelque chose de difficile a expliquer. Je ne suis pas prête à mettre ça en jeu.

Par contre, là ou je pourrais faire des progrès c'est avec ma famille/ami proche, y,en a à qui j'en ai parlé, mais leur réaction m'a laissé un peu... ImageJe m'attendais à une conversation, à des questions de leur part, pour comprendre et j'ai eu plus un "ah, bon" genre de réponse. Je n'ai pas senti beaucoup d'acceptation de leurs parts. Image

Malheureusement, c'est là où j'en suis... pas fort Image
NeeNoon

Si le sexe est une chose toute naturelle, comment se fait-il qu'on plublie autant de livres sur le sujet? [Bette Midler]

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités